Cause à effet : un principe souvent ignoré

Cause à effet

un principe souvent ignoré

  Beaucoup de tragédies et de souffrances sont causées par nos propres décisions et les comportements que nous adoptons. La société met l'accent sur notre liberté de choix ; or, certains de nos choix mènent inévitablement à de mauvais résultats. Toute action produit certaines conséquences. On dit souvent qu'on récolte ce qu'on a semé ; cela n'est-il pas biblique ? (Galates 6:6-7 Galates 6:6-7 [6] Que celui à qui l'on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l'enseigne. [7] Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi.
Louis Segond×
).

  Il y a plusieurs milliers d'années, un ami du patriarche biblique Job – pas étranger à la souffrance – observa que « ceux qui labourent l'iniquité et qui sèment l'injustice en moissonnent les fruits » (Job 4:8 Job 4:8Pour moi, je l'ai vu, ceux qui labourent l'iniquité Et qui sèment l'injustice en moissonnent les fruits;
Louis Segond×
). Des siècles plus tard, le prophète hébreu Osée – à la vue du triste état spirituel du royaume d'Israël plongé dans l'idolâtrie, la violence et l'immoralité (Osée 2, 4) prophétisa l'invasion du puissant Empire assyrien venu d'Orient, et les terribles ravages qu'il ferait, massacrant des millions d'habitants et emmenant les survivants en captivité.

  Dieu révéla à Osée ce qui se produirait, et les raisons de la calamité : « Puisqu'ils ont semé du vent, ils moissonneront la tempête » (Osée 8:7 Osée 8:7Puisqu'ils ont semé du vent, ils moissonneront la tempête; Ils n'auront pas un épi de blé; Ce qui poussera ne donnera point de farine, Et s'il y en avait, des étrangers la dévoreraient.
Louis Segond×
). « Vous avez cultivé le mal, moissonné l'iniquité, mangé le fruit du mensonge... » (Osée 10:13 Osée 10:13Vous avez cultivé le mal, moissonné l'iniquité, Mangé le fruit du mensonge; Car tu as eu confiance dans ta voie, Dans le nombre de tes vaillants hommes.
Louis Segond×
). Les conséquences du péché finissent toujours, tôt ou tard, par se faire sentir.

  Des millions d'êtres humains périssent dans des catastrophes naturelles – dans des ouragans, des typhons, des tornades – et l'on accuse Dieu. Or, comme l'avait déclaré l'Éternel à l'ancien Israël, s'ils avaient obéi, ils auraient été bénis avec des climats plus favorables (Lévitique 26: 3-4 ; Deutéronome 28:12 Deutéronome 28:12L'Éternel t'ouvrira son bon trésor, le ciel, pour envoyer à ton pays la pluie en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains; tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n'emprunteras point.
Louis Segond×
). Les hommes préfèrent généralement ne pas obéir. Une décision qui affecte non seulement leur propre vie mais aussi celle de leurs enfants, qui subissent les conséquences des choix de leurs aînés. Les innocents souffrent des péchés des autres. C'est là l'une des conséquences tragiques des mauvais choix.

  Quand nous analysons la souffrance, que nous nous penchons sur ses circonstances et essayons d'en déterminer les causes, nous pouvons en tirer de grandes leçons. Comme la Bible l'indique, nous devons réfléchir aux conséquences à long terme de nos décisions.

  « L'homme prudent voit le mal et se cache, mais les simples avancent et sont punis » (Proverbes 22:3 Proverbes 22:3L'homme prudent voit le mal et se cache, Mais les simples avancent et sont punis.
Louis Segond×
).

  Si nous réfléchissons aux causes majeures de nos douleurs, dans la plupart des cas, point n'est besoin d'aller bien loin. Ce sont souvent nos péchés qui en sont la cause.