Babylone se dresse contre Dieu

Vous êtes ici

Babylone se dresse contre Dieu

Votre religion — votre foi— pourrait- elle résister à la future grande tromperie qui, selon les prophéties, s’abattra sur le monde ?

La Bible contient un livre prophétique, fascinant et mystérieux, dont le titre porte le nom de son auteur, il s’agit de Daniel. Dans ce livre, nous voyons un aperçu de l’Histoire qui nous transporte jusqu’à notre époque — le monde d’aujourd’hui.

À travers l’histoire du prophète Daniel, nous voyons également comment il est possible à une personne de garder sa foi en Dieu au milieu d’une culture impie et d’une société appelée Babylone.

Aujourd’hui, et plus que nous le pensons, notre monde ressemble à cette ancienne culture babylonienne. La lecture de l’histoire de Daniel nous aide à comprendre comment nous pouvons maintenir la foi en Dieu au milieu d’une Babylone moderne. Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin de tirer des leçons de l’expérience de Daniel afin de comprendre le monde qui nous entoure et vivre selon les enseignements de Dieu.

L’histoire de Daniel commence avec l’invasion du royaume de Juda et sa déportation vers Babylone. Babylone était la capitale de la nation la plus puissante du monde. Entouré des meilleurs cerveaux et talents de Jérusalem, Daniel fut propulsé, par la volonté de Dieu et sa foi personnelle, dans une place de choix au sein de la cour de Nebucadnetsar II, l’un des personnages les plus intrigants de l’Histoire.

Dieu donna une compréhension à Daniel à travers des visions et des songes. Daniel utilisa ses dons à bon escient pour glorifier Dieu tout en ne cédant pas aux tentations de la culture babylonienne. Essayons de comprendre ce que la Bible nous dit à propos de cette ville antique et de cet empire appelé Babylone. Nous allons commencer par la Genèse, au tout début de l’histoire.

L’histoire d’un homme et de sa ville

Tout commence par un homme appelé Nimrod mentionné dans Genèse 10. La Bible nous parle très peu de lui : « Cusch engendra aussi Nimrod ; c’est lui qui commença à être puissant sur la terre. Il fut un vaillant chasseur devant l’Éternel ; c’est pourquoi l’on dit : Comme Nimrod, vaillant chasseur devant l’Éternel. Il régna d’abord sur Babel … » (Genèse 10:8-10 Genèse 10:8-10 [8] Cusch engendra aussi Nimrod; c'est lui qui commença à être puissant sur la terre. [9] Il fut un vaillant chasseur devant l'Éternel; c'est pourquoi l'on dit: Comme Nimrod, vaillant chasseur devant l'Éternel. [10] Il régna d'abord sur Babel, Érec, Accad et Calné, au pays de Schinear.
Louis Segond×
).

Creusons un peu dans ce que la Bible nous dit à propos de Nimrod. C’était un homme qui s’éleva au-dessus de ses pairs et de ses contemporains et qui devint, comme cela est dit, un vaillant chasseur devant Dieu. Le mot « devant », dans ce cas, a une connotation négative, car cela sous-entend que Nimrod défiait l’Éternel, « devant la face de Dieu ». La Bible du Nouveau Monde indique que Nimrod était un puissant chasseur « en opposition » à Dieu. La réputation de Nimrod en tant que vaillant chasseur peut davantage signifier qu’il était simplement un tueur d’animaux expérimenté — bien qu’il ait prouvé lui-même qu’il était un homme fort par de telles activités dont il tirait gloire. Sans doute, ce rôle caractérisa son règne — celui d’un tyran.

Aux yeux de Dieu, le portrait idéal d’un chef est celui d’un berger, et non d’un tyran. Un berger guide et protège ceux qu’il a sous sa garde. Un berger est un dirigeant gentil, attentionné, bienveillant qui regarde son troupeau avec amour dans le but de le préserver et de le garder, et non pas pour le chasser, le tuer ou l’exploiter. Nimrod institua un système qui agit comme un prédateur envers le peuple.

Babel fut le début de son royaume — un royaume qui devint un empire.

Babel — ou Babylone — est à la fois une ville et un système que la Bible montre comme ayant persisté à travers l’expérience humaine. Il asservit les corps et les âmes des hommes en un maillage complexe entre l’économie, la politique et la religion. Nimrod enchaîna les autres à ses ambitions méchantes et avides. En lui, nous voyons les racines de ce que Babylone devint. Babylone ressurgira à la fin des temps pour dominer le monde dans une dernière tentative pour construire une « ville » ou un système pour défier le dessein de Dieu.

Se dresser vers le ciel avec défi

Le livre de la Genèse nous offre un autre récit au sujet de la ville fondée par Nimrod. L’histoire de la célèbre Tour de Babel.

« Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. Comme ils étaient partis de l’orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent. Ils se dirent l’un à l’autre: Allons ! Faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. Ils dirent encore: Allons ! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. L’Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. Et l’Éternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté. Allons ! Descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue les uns des autres. Et l’Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre ; et ils cessèrent de bâtir la ville. C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Éternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Éternel les dispersa sur la face de toute la terre. » (Genèse 11:1-9 Genèse 11:1-9 [1] Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. [2] Comme ils étaient partis de l'orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent. [3] Ils se dirent l'un à l'autre: Allons! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. [4] Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. [5] L'Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. [6] Et l'Éternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté. [7] Allons! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres. [8] Et l'Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville. [9] C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel, car c'est là que l'Éternel confondit le langage de toute la terre, et c'est de là que l'Éternel les dispersa sur la face de toute la terre.
Louis Segond×
)

Ici, nous voyons un peuple rassemblé — un seul langage, les mêmes mots. Une civilisation commence à se développer avec la brique et la pierre. Ils disent : « Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel. » Cela est le symbole du désir humain d’être exalté au-dessus de Dieu en créant une culture sans Dieu.

La Tour de Babel représente une unité culturelle dans laquelle les gens travaillent et créent tous ensemble. Une tour qui « touche le ciel » montre leurs efforts pour défier le plan et le dessein de Dieu.

Dieu ne pouvait pas permettre cet acte de provocation. Il confondit leur langage afin de les disperser. Que vit Dieu dans le coeur de ces gens qui érigeaient cette tour ? Il y vit une tentative de Le défier et de déjouer Son plan grâce à un effort mondial visant à l’exploitation des richesses et des compétences humaines.

Ici, à Babel, se trouve la genèse d’un système qui allait s’étendre sur toute l’histoire de l’humanité jusqu’au présent et encore au-delà. Babylone, la ville et l’empire qui en découle représentaient la société en opposition à la voie de vie divine. Ils continueront à croître pour devenir un grand empire qui, un jour, brisera les murs de Jérusalem et brûlera le temple construit pour honorer Dieu.

Il est important de se souvenir de Nimrod et de Babel. Il n’est pas le dernier personnage de la Bible qui défie Dieu ainsi. Un règne similaire apparaîtra à nouveau au temps de la fin.

Daniel se dresse contre Babylone

Avançons rapidement jusqu’à l’époque de Daniel et étudions le caractère de ce prophète. Daniel se trouvait parmi les captifs juifs déportés à Babylone après une invasion des armées de Nebucadnetsar. Nebucadnetsar était un tyran, héritier spirituel de Nimrod. Il commanda les armées ainsi que le système politico-religieux issu de la culture fondée par Nimrod. Babylone était la version plus élargie et plus puissante de Babel. Daniel aurait besoin de courage et d’une foi forte pour s’opposer à cette société.

Daniel fut déporté à Babylone pour être formé en tant que fonctionnaire civil du gouvernement. La cour du roi regorgeait de nourriture, de vin et mets raffinés ; c’était un lieu penché sur la recherche du plaisir. Les Babyloniens aimaient de tels festins et n’obéissaient à aucune restriction biblique quant à leur nourriture. Pour Daniel, ce n’était pas envisageable. Il savait que Dieu avait certains critères relatifs à la nourriture des êtres humains (voir Lévitique 11). La loi de Dieu avait déterminé comment il devait vivre, et, dans son esprit, il n’y aurait pas de compromis possible.

Après avoir entendu les exigences de son travail en relation avec la vie de Babylone, « Daniel résolut de ne pas se souiller par les mets du roi et par le vin dont le roi buvait, et il pria le chef des eunuques de ne pas l’obliger à se souiller. » (Daniel 1:8 Daniel 1:8Daniel résolut de ne pas se souiller par les mets du roi et par le vin dont le roi buvait, et il pria le chef des eunuques de ne pas l'obliger à se souiller.
Louis Segond×
)

Daniel décida, en son âme et conscience, de ne pas faire de compromis avec les enseignements et les lois qu’il savait être éternels et immuables pour des raisons de commodité ou pour simplement aller avec son temps. Même face aux tentations somptueuses de Babylone, il resta fidèle à sa foi. Il défendit fermement la voie de vie qu’il avait connue, jusqu’à la nourriture qu’il mangeait. Dieu honora sa foi.

Plus tard, lorsque Daniel entendit que le roi avait fait un rêve que personne ne pouvait interpréter, il demanda le temps et la possibilité d’en prendre connaissance et d’en donner la signification. Avec ses amis, Daniel implora « la miséricorde du Dieu des cieux » (Daniel 2:18 Daniel 2:18les engageant à implorer la miséricorde du Dieu des cieux, afin qu'on ne fît pas périr Daniel et ses compagnons avec le reste des sages de Babylone.
Louis Segond×
).

Son attitude contraste tout à fait avec celle de Nimrod, le tyran qui se tenait devant Dieu et défiait Sa souveraineté.

Vous et moi devons ressembler à Daniel !

Discerner votre époque, comme Daniel

Daniel était un homme juste qui fut pris dans le tourbillon d’une période de grands bouleversements mondiaux.

Au lieu d’être submergé par les changements rapides survenus dans sa vie, il se plia tel un roseau dans la tempête et redoubla de foi envers le grand Dieu. Au lieu de céder aux lumières séduisantes de Babylone, il se souvint de la grâce et de l’humilité de Jérusalem — la ville choisie par Dieu. Il choisit de rester ferme dans la foi de ses pères et d’obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

Au-delà de cela, il voulait comprendre ce que ce grand empire et cette ville appelée Babylone signifiaient pour le monde. Pour utiliser un terme cité par Jésus, Daniel voulait « discerner » le temps où il vivait. Il voulait comprendre les événements et les tendances actuelles de son époque. Il se tourna vers Dieu dans la prière, et demanda la sagesse et la perspicacité afin de faire face à ces événements. Et Dieu lui donna cette compréhension.

Dieu peut vous donner la même compréhension ! Aujourd’hui, les nouvelles sont remplies d’événements qui sont en train de transformer le monde que nous connaissions autrefois. Comment pouvons-nous comprendre ce qui se passe, à la lumière des enseignements et des prophéties bibliques ? En faisant ce que Daniel fit ! En priant Dieu et en étudiant la Bible pour comprendre les événements que nous voyons se dérouler dans le monde. Daniel priait trois fois par jour et demandait à Dieu le discernement quant aux événements de son époque (Daniel 6:10 Daniel 6:10Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem; et trois fois le jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant.
Louis Segond×
). Dieu donna à Daniel une compréhension de l’histoire du monde depuis l’époque qui lui était contemporaine, jusqu’à la venue de Jésus-Christ.

Pourquoi est-il si important que nous discernions les temps où nous vivons ? Parce qu’une résurgence de la Babylone du temps de Daniel est prophétisée, une autre forme moderne qui émergera du milieu du monde actuel !

La Babylone du futur

Dieu donna à Daniel la compréhension et l’interprétation d’un rêve du roi Nebucadnetsar. Le roi rêva d’une statue géante faite de différents matériaux (Daniel 2). Dans ce rêve, la tête faite d’or représentait Babylone. La tête dirige le corps. Babylone est un système s’étalant sur plusieurs siècles, et dont l’impact sur le monde se fait encore ressentir de nos jours.

Le Nouveau dictionnaire biblique dit ceci au sujet de Babylone : « Babylone devient le symbole de la confusion d’un monde éloigné de la bénédiction et du gouvernement divins. C’est pourquoi, dans Apocalypse, Jean la met en violent contraste avec la nouvelle Jérusalem, type de l’Église, épouse de l’Agneau. Babylone représente au contraire, la chrétienté apostate, la fausse religion, la grande prostituée dont l’infidélité, l’esprit de lucre et la soif de domination seront finalement démasqués et jugés. » (Nouveau dictionnaire biblique, édition EMMAÜS 1806, page 76).

Les royaumes en guerre que nous connaissons aujourd’hui sortent de l’histoire de Babylone décrite dans le livre de Daniel. L’histoire se poursuit dans Apocalypse 17, où nous voyons l’établissement d’un ensemble d’événements à venir qui constituent le dernier chapitre de l’histoire de Babylone la Grande.

Apocalypse 17 nous parle d’une époque future où le monde atteindra une phase critique à cause de la cupidité, de la guerre et de l’incompétence humaine. Les systèmes commerciaux et gouvernementaux du monde sont au bord de la catastrophe. Les devises et les structures économiques s’effondreront si rien n’est fait.

Dès que les armées seront prêtes à se rassembler et que les peuples ne pourront que blasphémer Dieu, nous voyons que quelque chose émergera, promettant de préserver et de protéger l’ordre mondial.

Dans une vision, l’apôtre Jean voit une femme chevauchant une bête (Apocalypse 17:3 Apocalypse 17:3Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.
Louis Segond×
). Cette femme symbolise une fausse église, un système religieux qui a une influence sur les gouvernements politiques à travers l’Histoire. La Bête, ici, est un système politique.

Que signifie cela ? Brièvement, nous voyons la description biblique d’une alliance entre une église et un état qui existaient depuis les temps anciens. La « Bête » à plusieurs têtes, montée par cette femme, représente une relation historique entre un système religieux et un système politique à travers les siècles jusqu’à nos jours. Ici Jean voit ce système dans son aspect final. C’est une puissance mondiale qui surprendra le monde.

Cela semble impossible quand on regarde la façon dont notre monde actuel est structuré. En Europe, la religion n’est pas la grande puissance représentée ici. Pourtant, la religion n’est pas morte en Europe, et il en est de même dans les autres parties du monde. La religion dirige le Moyen-Orient avec la montée de l’Islam militant et son impact sur le monde entier.

L’exemple de foi de Daniel au sein de la Babylone ancienne est une leçon pour nous car nous faisons face à une future « Babylone la Grande ». Tout comme la ville de Babel du temps de Nimrod, la Babylone des temps de la fin se dressera contre Dieu.

Babylone règne sur un monde brisé

Comment, à la fin des temps, ce système babylonien viendra-t-il au pouvoir ? La Bible révèle qu’il y aura une crise si grande qu’elle fera trembler le monde de peur. Alors, quelqu’un se manifestera en offrant une solution à cette crise mondiale. Un puissant système politico-religieux émergera. Il trompera le monde entier.

Le livre de l’Apocalypse décrit symboliquement le point culminant de cette époque : « Je vis sortir de la gueule du dragon, de la gueule de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant. » (Apocalypse 16:13-14 Apocalypse 16:13-14 [13] Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. [14] Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout puissant.
Louis Segond×
).

Que signifie tout cela ? Le dragon, ici, symbolise Satan, le grand séducteur de l’humanité. Dieu dévoile et montre le vrai pouvoir qui se trouve derrière le tumulte des nations — à la fois pour aujourd’hui et lors de la fin. Les nations du monde sont en guerre à cause des forces spirituelles puissantes qui combattent contre Dieu et Ses desseins sur la Terre.

La Babylone finale sera plus grande que tout ce qu’avaient jamais imaginé ceux qui détenaient le pouvoir dans le monde antique. Mais l’intention est toujours la même — se dresser contre Dieu afin d’anéantir le but qu’Il a pour la vie humaine.

Que signifie vraiment tout cela pour vous ? Ce que la Bible révèle sur l’avenir est bien sûr fascinant. Il est important d’en être averti et informé. Mais pourquoi s’en soucier, me diriez-vous peut-être ?

Cette connaissance devrait vous motiver à avoir une conduite sainte. Vous devez combler votre vie de la présence de Dieu afin de ne pas être trompé. Le Christ veut que vous compreniez cette leçon : « Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! » (Apocalypse 16:15 Apocalypse 16:15Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu'il ne marche pas nu et qu'on ne voie pas sa honte! -
Louis Segond×
)

Jésus-Christ nous dit de considérer notre condition spirituelle. Si votre vie spirituelle n’est pas fortement enracinée dans les enseignements bibliques, avec foi par une bonne conduite morale, vous courrez le danger d’être pris dans la toile de la séduction de cette époque de la fin !

Préparez-vous à Babylone maintenant

Pensez-vous avoir la capacité de résister à la tromperie de cette dernière heure ? N’en soyez pas trop sûr ! Vous pouvez vous considérer comme une bonne personne, droite devant Dieu et un disciple de Jésus-Christ. Mais aujourd’hui, beaucoup de personnes religieuses et sincères manquent de ce genre de conviction et de courage basés sur un enseignement biblique qui résistera à cette tromperie !

Votre croyance religieuse peut ne pas être assez forte pour vous empêcher d’être séduit le moment venu. Votre religion pourrait faire partie de ce système de la fin des temps ! Il est important de comprendre une chose : Il est tout à fait possible de faire partie de ce système sans même le réaliser.

Cette Babylone de la fin des temps est une dernière tentative de Satan pour détruire la création humaine et mettre fin au dessein éternel de Dieu. Pourtant, Dieu ne permettra pas que cette tromperie aille plus loin.

Dieu dit à quiconque entendra et comprendra : « Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. » (Apocalypse 18:4 Apocalypse 18:4Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait: Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses fléaux.
Louis Segond×
)

Pourrez-vous écouter cet avertissement et en sortir ? Serez-vous un Daniel au milieu d’une Babylone moderne, déterminé à obéir à votre Dieu, quel qu’en soit le coût ?

Babylone la Grande, telle qu’elle est décrite dans l’Apocalypse est une culture attrayante. Elle est en train de se développer aujourd’hui sous nos yeux. Nous vivons au milieu de ce système émergent. En fait, à bien des égards, il existe déjà — une Babylone moderne qui poursuit l’oeuvre de longue haleine de Satan.

Notre époque est la plus prospère de toute l’histoire de l’humanité. Notre économie mondiale produit des merveilles technologiques au-delà de nos plus folles imaginations. Mais ne vous laissez pas bercer en acceptant les valeurs morales, culturelles et spirituelles de la Babylone décrite dans Apocalypse.

Aujourd’hui, nous sommes incités à tolérer et à accepter des styles de vie et des immoralités qui contredisent directement l’enseignement biblique. Ne soyez pas séduit en faisant des compromis avec ce que Dieu commande !

Comme Daniel, qui résista aux tentations de la Babylone de Nebucadnetsar, nous devons rester fidèles à Dieu. Encore une fois, Dieu dit à Son peuple de sortir de ce faux système ou d’affronter Son jugement.

Ferez-vous le choix de sortir de Babylone en vivant une vie sainte dans le monde d’aujourd’hui ? Que faites-vous de la compréhension que vous avez ? Êtes-vous à la recherche d’une église qui suit l’enseignement biblique ? N’est-il pas temps de vous assurer que ce que vous croyez et pratiquez est véritablement basé sur la Parole de Dieu ?

Prenez l’engagement d’adorer Dieu selon la vérité biblique plutôt que selon la tradition humaine. Prenez le temps d’étudier la Bible et apprenez à connaître le vrai Dieu. Honorez-Le de la façon dont Il veut être honoré, et non pas à travers les traditions créées par les hommes !