Cinq étapes pour enseigner la gestion de l’argent à vos enfants

Vous êtes ici

Cinq étapes pour enseigner la gestion de l’argent à vos enfants

Mon fils Danny a maintenant 16 ans, mais je me souviens encore très bien d’une journée, quant il avait 7 ans, où nous l’avions emmené faire des courses. Nous étions dans le rayon électronique d’un grand magasin discount. Je lui ai tourné le dos juste pour quelques instants pendant que j’essayais de trouver les piles qui convenaient à mon appareil photo. Lorsque je me suis retournée, Danny était en train de mettre une télévision de 30 cm dans notre charriot.

« Je vais acheter cela » annonça-t-il !

Je lui ai vite répondu : « Nous n’avons pas l’argent pour ça », puis j’ai repris le téléviseur pour le remettre sur le rayon.

Immédiatement Danny se mit à crier : « Mais maman, j’ai l’argent ! » Puis il ouvrit son portefeuille et me montra une liasse de billets de 1$, 5$ et 10$.

Plus tôt dans la journée, Danny qui a toujours fait preuve d’un certain sens artistique, avait utilisé quelques-uns des billets de mon porte-monnaie en tant que modèle pour les dessiner minutieusement sur du papier blanc. Il les avait coloriés avec des crayons verts et noirs, puis découpés. Ils étaient curieusement très ressemblants.

J’en avais déduis, par erreur, qu’il allait utiliser ces faux billets pour jouer « au marchand » avec son frère cadet. Mais maintenant, dans ce magasin, je réalisais que ce n’était pas du tout le cas. Danny pensait que pour « avoir » de l’argent, littéralement, il suffisait de dessiner ses propres billets.

Le moment est venu de parler d’argent

Toute cette histoire m’a vraiment prise de cours. Il ne me serait jamais venu à l’esprit que Danny pourrait avoir ce genre de fausses idées à propos de l’argent. Cela m’a fait comprendre qu’il était temps d’avoir une conversation avec lui à ce sujet, pour lui expliquer la façon dont on gagne l’argent, la manière de l’utiliser à bon escient et la raison pour laquelle il est important d’être de bons intendants de ce que Dieu nous a donné.

Qu’en est-il de vous ? Parlez-vous à vos enfants – aussi bien aux adolescents qu’aux plus jeunes – de questions financières ?

Il nous est dit dans Deutéronome 6:6-7 Deutéronome 6:6-7 [6] Et ces commandements, que je te donne aujourd'hui, seront dans ton coeur. [7] Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.
Louis Segond×
: « Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton coeur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. » La Bible a beaucoup à dire sur la façon dont nous devrions utiliser notre argent. Il s’ensuit donc que nous devrions enseigner ces principes financiers à nos enfants en leur inculquant au moins les rudiments de la gestion des finances personnelles.

Le ralentissement actuel économique mondial rend cette notion encore plus urgente. « Les enfants savent que nous sommes confrontés à des temps difficiles, mais ils ne comprennent pas toujours comment nous en sommes arrivés à ce point », déclare Karen Varcoe, Ph.D, économiste spécialisée dans l’étude de la consommation à l’University of California Cooperative Extension. Elle pense que la grande majorité des parents ne parle pas avec leurs enfants de la manière de gérer l’argent. Au lieu de cela, les enfants « apprennent » en observant simplement leurs parents.

Le Dr Varcoe continue : « Ils constatent que la majorité des achats se font avec une carte de crédit ou par chèque. Il est très rare qu’ils voient l’argent en espèces. Cela peut fausser leur raisonnement en leur donnant l’impression que, dans la famille, il n’y a aucune limite pour s’approvisionner en argent. En effet, lorsque nous utilisons les cartes de crédit au lieu de l’argent liquide, nous dépensons généralement plus que nous devrions. »

Elle affirme que cette tendance à dépenser de manière excessive, non seulement donne le mauvais exemple aux enfants, mais a certainement été l’une des causes profondes de la crise économique mondiale actuelle. C’est aussi la raison pour laquelle tant de gens se sont retrouvés dans des situations financières difficiles et désastreuses l’an dernier, alors que l’économie mondiale plongeait.

« Vous devez expliquer à vos enfants comment économiser l’argent, le dépenser à bon escient et la raison pour laquelle il est important de ne pas abuser du crédit afin que leur stabilité financière future ne soit pas en danger, comme c’est le cas avec tant de gens aujourd’hui », recommande-t-elle.

Cet enseignement peut commencer dès l’âge de 3 ou 4 ans, dès que votre enfant commence à poser des questions sur l’argent. Vos leçons seront très élémentaires pour un enfant d’âge préscolaire. Vous pouvez simplement expliquer que vous devez travailler dur pour gagner votre argent et qu’il ne « pousse pas sur les arbres ». Lorsque votre enfant grandit et mûrit, vous pouvez progressivement approfondir son instruction.

Que faire si vos enfants sont adolescents et que vous n’avez jamais parlé avec eux de la gestion de l’argent auparavant ? « Il n’est jamais trop tard pour avoir ce genre de conversation, dit le Dr Varcoe, mais le plus tôt possible sera le mieux. »

Voici quelques suggestions pour vous aider à commencer :

1. Leur attribuer un montant à gérer.

Les enfants ne peuvent pas apprendre la gestion de l’argent à moins qu’on ne leur confie d’abord la responsabilité de gérer une certaine somme. Vous pourriez leur attribuer un certain montant en argent de poche ou les rétribuer pour certaines tâches effectuées. « Si vos enfants disposent de votre argent, ils ne réfléchiront pas deux fois avant de le dépenser. Mais s’ils dépensent leur propre argent, ils décideront de leurs achats demanière beaucoup plus réfléchie », explique Erica Sandberg, consultant en gestion familiale à San Francisco. Elle vous suggère de donner ce revenu à intervalles fixes et réguliers, une ou deux fois par semaine. Faites-en sorte qu’ils aient un montant suffisant pour se permettre quelques articles peu coûteux, mais pas assez important pour être en mesure d’acheter un nouveau jeu vidéo sans avoir à économiser pour se l’offrir.

À quel âge devriez-vous commencer à donner une somme régulière à votre enfant ? L’apprentissage de l’argent peut commencer avec tous les enfants d’âge préscolaire, mais ceux-ci n’ont pas le développement mental nécessaire pour apprendre à le gérer jusqu’à ce qu’ils aient atteint l’âge de 6 ou 7 ans, selon l’expert en finance familiale Janet Bodnar, auteur de Raising Money Smart Kids (2005), (Élever des enfants qui savent gérer l’argent, c’est nous qui traduisons).

Cet auteur pense que c’est le meilleur âge pour décider de leur attribuer un petit revenu. « Non seulement les enfants sont plus matures, mais ils apprennent également le concept de l’argent à l’école, dit-elle, alors ils sauront qu’une dépense de 1 $ est égal à quatre fois 25 cents, et que leur argent de poche de 3 $ peut acheter un cornet de pop-corn par exemple. »

Pour éviter que les enfants développent une mentalité selon laquelle tout leur est acquis, les parents peuvent mettre des conditions au versement de l’argent de poche comme celle de faire son lit tous les jours, garder la chambre propre ou faire toutes autres tâches quotidiennes. Beaucoup de parents, cependant, approchent le sujet en disant que les enfants devraient accomplir leurs corvées ménagères sans avoir à être payés car cela rentre dans le cadre de leurs responsabilités en tant que membres de la famille.

Quelque soit votre opinion en la matière, vous pouvez également fournir à votre enfant des occasions de gagner de l’argent ou d’avoir de l’argent de poche supplémentaire en faisant des tâches ménagères différentes de celles qu’il fait habituellement, telles que ratisser les feuilles, pelleter la neige, laver la voiture, désherber le jardin, nettoyer le soussol, les fenêtres …

Cela enseignera à vos enfants le lien qu’il y a entre gagner de l’argent et travailler. De plus, cela leur inculquera une éthique précieuse envers le travail et leur permettra d’être ensuite plus prudents sur la façon dont ils dépenseront cet argent, car ils se souviendront d’avoir travaillé dur pour le gagner.

2. Montrez-leur comment faire un budget.

Dès que vos enfants ont un revenu régulier, vous pouvez commencer à leur apprendre à vivre selon un budget. Idéalement, prenez le temps de vous asseoir avec eux et d’avoir une discussion sur le sujet sans craindre d’être interrompu.

Commencez par leur expliquer qu’un budget est un plan d’utilisation de l’argent. Aidez vos enfants à comprendre qu’un budget ne représente pas seulement une série de recommandations de la part de conseillers financiers avisés, mais que le fait de faire une telle planification est nécessaire selon la Bible. Vous pouvez vous reporter aux Proverbes 16:9 Proverbes 16:9Le coeur de l'homme médite sa voie, Mais c'est l'Éternel qui dirige ses pas.
Louis Segond×
; Proverbes 21:5 Proverbes 21:5Les projets de l'homme diligent ne mènent qu'à l'abondance, Mais celui qui agit avec précipitation n'arrive qu'à la disette.
Louis Segond×
; Proverbes 24:3-4 Proverbes 24:3-4 [3] C'est par la sagesse qu'une maison s'élève, Et par l'intelligence qu'elle s'affermit; [4] C'est par la science que les chambres se remplissent De tous les biens précieux et agréables.
Louis Segond×
; Proverbes 27:23-24 Proverbes 27:23-24 [23] Connais bien chacune de tes brebis, Donne tes soins à tes troupeaux; [24] Car la richesse ne dure pas toujours, Ni une couronne éternellement.
Louis Segond×
et à Luc 14:28-30 Luc 14:28-30 [28] Car, lequel de vous, s'il veut bâtir une tour, ne s'assied d'abord pour calculer la dépense et voir s'il a de quoi la terminer, [29] de peur qu'après avoir posé les fondements, il ne puisse l'achever, et que tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler, [30] en disant: Cet homme a commencé à bâtir, et il n'a pu achever?
Louis Segond×
pour en avoir une vue d’ensemble.

Discutez avec vos enfants du fait qu’il est important de vivre selon vos moyens, de verser la dîme et de mettre régulièrement de côté une partie de vos revenus. Discutez également des problèmes qu’engendre le fait de trop dépenser, d’emprunter et de s’endetter.

Lisez Lévitique 27:30 Lévitique 27:30Toute dîme de la terre, soit des récoltes de la terre, soit du fruit des arbres, appartient à l'Éternel; c'est une chose consacrée à l'Éternel.
Louis Segond×
et Malachie 3:8-10 Malachie 3:8-10 [8] Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes. [9] Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière! [10] Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.
Louis Segond×
à vos enfants pour leur montrer que Dieu s’attend à ce que nous donnions la dîme. Utilisez Proverbes 21:20 Proverbes 21:20De précieux trésors et de l'huile sont dans la demeure du sage; Mais l'homme insensé les engloutit.
Louis Segond×
et Proverbes 30:24-25 Proverbes 30:24-25 [24] Il y a sur la terre quatre animaux petits, Et cependant des plus sages; [25] Les fourmis, peuple sans force, Préparent en été leur nourriture;
Louis Segond×
comme point de départ pour parler de la raison pour laquelle nous devons économiser une partie de nos revenus. Lisez Proverbes 22:7 Proverbes 22:7Le riche domine sur les pauvres, Et celui qui emprunte est l'esclave de celui qui prête.
Louis Segond×
, Proverbes 22:26-27 Proverbes 22:26-27 [26] Ne sois pas parmi ceux qui prennent des engagements, Parmi ceux qui cautionnent pour des dettes; [27] Si tu n'as pas de quoi payer, Pourquoi voudrais-tu qu'on enlève ton lit de dessous toi?
Louis Segond×
pour amener la discussion sur les problèmes de l’endettement. Lorsque vous parcourez ces versets avec vos enfants, expliquez-leur, dans des termes simples, ce qu’ils signifient et comment nous pouvons appliquer ces principes dans notre vie aujourd’hui.

Si vous avez vous-même un budget (j’espère que vous en avez un !), montrez-le à vos enfants, que ce soit sur votre ordinateur ou sous forme de livre. Aidez-les à voir ce que sont vos revenus mensuels, quelles sont les factures qui doivent être payées chaque mois et ce qui restera pour les dépenses laissées à votre discrétion. Cela donnera à votre enfant une compréhension plus concrète de ce que signifie le fait de faire un budget.

Après leur avoir expliqué quelques-unes des notions de base de la prévision financière, aidez-les à concevoir leur propre budget. Tout d’abord, évaluez à combien se monte leur pécule mensuel composé de leur argent de poche, des sommes gagnées en faisant des tâches ménagères ou grâce à un emploi à temps partiel. Ensuite, aidez-les à comprendre quel pourcentage de leur revenu peut être attribué aux diverses catégories de dépenses – les dîmes, dons de bienfaisance et cadeaux, montants qu’ils peuvent dépenser, épargne à court terme, à long terme ou épargne pour leurs études, etc.

À part celui des dîmes, le pourcentage des autres catégories budgétaires est variable. Épargner devrait certainement être une priorité. Shirley Anderson-Porisch, conseillère financière à l’University of Minnesota Extension, encourage les enfants à économiser au moins 50 pour cent de leur argent. Cela pourrait être divisé entre l’épargne à court et à long terme.

« Lorsque les enfants économisent leur argent, ils apprennent la discipline de l’autocontrôle et la gratification différée – leçons vitales dans le climat économique d’aujourd’hui. »

Si vous avez des jeunes enfants, le fait de leur donner une tirelire pour chacune de leurs catégories budgétaires fonctionne bien. C’est un système qu’Eva Miller a adopté pour ses enfants de 8 et 10 ans. Quand ils reçoivent de l’argent, ils le distribuent dans chacune d’elles selon les pourcentages préétablis.

« Une fois qu’ils ont mis l’argent de leur dîme ou de leur épargne pour le collège dans leurs tirelires, il y reste jusqu’à ce que le montant atteigne 20 $, ensuite les dîmes seront versées à notre église, et l’argent pour le collège sera déposé dans leurs comptes d’épargne à la banque », dit-elle. « Ils ont aussi une tirelire pour les économies à court terme qu’ils utiliseront pour un projet d’achat comme un nouveau jeu. Une autre tirelire est consacrée aux “petits plaisirs” qu’ils utilisent pour les dépenses quotidiennes telles que d’acheter une barre chocolatée à l’épicerie. »

Si vous avez des préadolescents ou des adolescents, vous pouvez mettre en place leur budget sur l’ordinateur ou leur procurer leur propre livre de compte. Demandez-leur de noter leurs dépenses chaque mois et de conserver un total cumulé pour connaître leurs dépenses dans chaque catégorie budgétaire. Cela les aidera à voir s’ils ont tendance à trop dépenser, de façon régulière.

3. Utilisez la vie quotidienne pour leur enseigner la gestion.

Il y a d’innombrables occasions dans la vie qui permettent d’enseigner nos enfantsà bien gérer l’argent. Considérons, par exemple, l’histoire mentionnée au début de cet article. Cette situation était le moyen idéal de commencer une discussion avec mon fils sur ce sujet. Alors que nous étions encore au magasin ce jour-là, j’ai pris Danny à part pour lui expliquer pendant quelques minutes, comment mon mari et moi avons obtenu notre argent et que nous n’avions pas un fond illimité. (Je lui ai aussi expliqué ce qu’était la fausse monnaie !)

Le fait que vos enfants voient votre exemple rend ces mesures encore plus vitales. C’est de vous, qu’ils apprennent leur comportement et les habitudes qu’ils auront tout au long de leur vie, vis-à-vis de l’argent.

Vous aurez probablement vos propres « moments propices » que vous pouvez transformer en leçon de gestion monétaire. Si votre enfant constate que vous payez votre facture de restaurant avec une carte de crédit, c’est le moment idéal pour lui en expliquer le fonctionnement — c’est en fait un prêt qui doit être remboursé dans un mois pour éviter de payer des intérêts. Expliquez-lui qu’en principe, vous avez déjà mis cet argent de côté à titre de remboursement de sorte qu’il s’agit simplement d’une question de déplacement de fonds et qu’ainsi vous n’avez pas à emprunter ce que vous n’avez pas.

Lorsque votre relevé de carte de crédit arrive par courrier, montrez-le à vos enfants. Ainsi ils peuvent voir comment l’intérêt est calculé et totalisé, expliquez-leur pourquoi il est important de ne pas accumuler les sommes sur ces cartes de crédit qui ne pourront pas être payées immédiatement, de façon à ne pas gaspiller l’argent avec des intérêts supplémentaires.

Si vos enfants sont avec vous quand vous retirez de l’argent à un guichet automatique ou par un chèque dans un magasin, c’est une occasion d’expliquer comment l’on vérifie le montant des comptes. Si vos enfants vous accompagnent pour faire les courses au supermarché, parlez-leur de ce que vous achetez et de ce qui peut être considérer comme une « bonne affaire ».

Si vous regardez la télévision avec vos enfants et qu’un spot publicitaire affiche un slogan qui semble trop beau pour être vrai, utilisez ce moment pour parler du besoin de bien évaluer une publicité. Si vous recevez par courrier une offre similaire, c’est le moment de parler des escroqueries avec vos enfants et du fait que « l’on a rien sans rien. »

Ces exemples de moments propices sont efficaces, parce qu’ils sont réels. Vos enfants peuvent voir par eux-mêmes comment un principe financier que vous essayez de leur enseigner peut être appliqué dans la vie quotidienne. Cela rend votre leçon beaucoup plus pertinente.

4. Apprenez à dire « non » aux « désirs » de votre enfant.

Les enfants sont généralement assez habiles pour plaider auprès de leurs parents l’achat de jouets, gadgets électroniques, vêtements de marques ou d’autres choses non essentielles. Lorsqu’ils le font, il n’est pas toujours facile de leur dire non. La plupart des parents ne veulent pas paraître méchants et priver leurs enfants de choses que les autres pourraient avoir. Pourtant, Erica Sandberg dit : « Vous ne devriez pas succomber à tous les caprices de vos enfants, même si vous pouvez vous permettre d’acheter ce qu’ils veulent, mais surtout si vous ne pouvez pas. »

Apprendre que l’on n’obtient pas tout ce dont on a envie, est une leçon de vie importante. « Les enfants ont besoin de faire l’expérience des déceptions, car cela fait partie de la vie », explique Michael Gutter, Ph.D., spécialiste de la gestion financière de la famille à l’University of Florida. Il vous suggère d’expliquer à votre enfant qu’il y a des choses que vous aimeriez aussi acheter, mais que vous ne pouvez pas vous permettre. « Ainsi, il voit qu’il n’est pas le seul à ne pas obtenir ce qu’il veut. »

Même si vous êtes en mesure d’acheter ce genre d’article à vos enfants, vous devriez toujours être très attentifs aux nombres de demandes accordées. « Si vous êtes trop indulgents envers vos enfants, ils ne sauront pas ce que signifie devoir travailler dur et économiser pour obtenir les choses qu’ils désirent », déclare Erica Sandberg.

Une façon de répondre aux plaidoyers d’achats non essentiels est de dire à votre enfant qu’il ou elle ne peut pas l’obtenir maintenant, mais qu’il pourrait le demander en cadeau lors d’une occasion spéciale. Dans le cas où vous avez des adolescents ou des préadolescents assez âgés pour s’offrir leurs « désirs » eux-mêmes, vous pouvez les encourager à économiser cet argent soit grâce à leur argent de poche, soit en effectuant des tâches ménagères supplémentaires afin de pouvoir se le permettre.

Si votre adolescent veut dépenser un peu plus pour un « besoin » que vous pensez être raisonnable – par exemple lorsqu’il veut des chaussures de skateboard à 100 $ alors que vous avez seulement le budget pour une paire de basket à 50 $. Vous pouvez lui dire que vous êtes prêts à payer le montant que vous aviez prévus dans votre budget, en lui demandant de payer la différence. « Cela l’aidera à comprendre que tout n’est pas dû », dit le Dr Gutter, « et ainsi votre adolescent sera personnellement responsable de la réalisation de ses désirs. »

5. Faites attention à l’exemple que vous donnez.

Ce conseil a été mentionné au début, mais il vaut la peine d’être répété : Vos enfants apprennent beaucoup au sujet de l’argent simplement en vous observant. Ils regardent ce que vous faites au supermarché, au magasin, à la banque, au centre commercial, etc. Ils ont tendance à imiter vos attitudes financières, vos valeurs et vos comportements. Selon ce que vous faites, ils pourraient apprendre quelques très bonnes leçons ou d’autres qui le sont moins.

Luc 6:40 Luc 6:40Le disciple n'est pas plus que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître.
Louis Segond×
déclare : « Le disciple n’est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître. » Si vous faites les magasins pour vous divertir ou pour faire beaucoup d’achats impulsifs, vos enfants vont probablement considérer ce comportement comme étant normal et l’imiteront.

D’autre part, si vous faites toujours vos courses en ayant une liste d’achat ou en ayant économisé pour des achats importants, vos enfants seront susceptibles d’adopter ces pratiques.

C’est à vous de servir de modèle en matière de bonnes habitudes pécuniaires. « Si vous donnez le mauvais exemple, toute discussion que vous pourriez avoir avec vos enfants sur la gestion de l’argent tombera dans l’oreille d’un sourd », dit Anderson- Porisch. Vos enfants ne vont pas faire attention à leur argent si vous êtes négligents avec le vôtre, même si vous leur dites de faire autrement.

Cela ne signifie pas que parler desfinances personnelles avec vos enfants n’est pas important. Comme cela a été dit tout au long de cet article, il est très important de le faire. Vos enfants ont besoin de vos instructions et de vos conseils sur la façon de faire un budget, d’économiser et d’acheter sagement. Mais c’est votre exemple – lorsqu’ils voient votre manière de bien gérer votre propre argent – qui les aide à voir et à comprendre que ces étapes ne sont pas qu’un simple exercice académique mais qu’elles ont une réelle importance.

Il est clair que vous pourriez avoir besoin de changer certaines de vos propres habitudes de dépenses afin de donner l’exemple d’un bon comportement. Mais, aujourd’hui, avec une économie aussi incertaine, c’est une chose que vous devriez faire de toute façon. Le moment est venu de supprimer les achats inutiles, de payer les dettes de carte de crédit et de se constituer une épargne pour le bien financier de votre famille.

Le fait que vos enfants voient votre exemple rend ces mesures encore plus vitales. C’est de vous, qu’ils apprennent leur comportement et les habitudes qu’ils auront tout au long de leur vie, vis-à-vis de l’argent – aussi bien en paroles qu’en actes. Ils s’attendent à ce que vous leur montriez comment gérer les finances de leur propre foyer un jour. C’est à nous, parents, de s’assurer que nos enfants développent de bonnes habitudes budgétaires.