Conditions météorologiques violentes : : où était Dieu ?

Vous êtes ici

Conditions météorologiques violentes :

où était Dieu ?

Aux États-Unis, le printemps 2011 fut le plus meurtrier depuis plus de 60 ans en termes de conditions météorologiques avec des tornades violentes et mortelles qui dévastèrent de grandes régions du Sud-Est et du Midwest. À la mi-Juin, le bilan officiel du nombre des décès s’élevait à plus de 520 personnes et continua à grimper lorsque plusieurs corps furent retrouvés dans les décombres des maisons et des entreprises démolies. L’estimation des dommages aux biens atteignait des dizaines de milliards et continue d’augmenter.

Bien que n’étant pas comparable à ce que le Japon a souffert dans le récent séisme et le tsunami, le nombre des décès aux Etats-Unis liés aux conditions météorologiques et à leurs dégâts, ont néanmoins largement dépassé ce que les communautés des états américains ont généralement l’habitude de faire face.

Les météorologues furent stupéfaits par l’ampleur des intempéries lorsqu’une série de violents orages balayèrent sans relâche les États-Unis. De la mi-avril à la fin mai, le schéma mortel s’est répété. En haute altitude, les vents du jet-stream se déplaçant rapidement, entrèrent en collision avec les vents de basse altitude, chauds et humides venant du sud et du sud-est et produisirent un mélange parfait de conditions générant des tornades et des orages dévastateurs.

Comme une immense armée se déplaçant le long d’un front de 800 km, les forces météorologiques, prirent naissance dans les plaines du sud, avancèrent vers l’Est, et semèrent la mort et la destruction ayant engendré des tornades, certaines dont les vents dépassaient 400 km/h.

Peu de constructions humaines peuvent résister aux assauts directs de tels vents. Des maisons furent littéralement déchiquetées, des toits soulevés aussi facilement que si l’on ouvrait le couvercle d’un bocal. De vieux bâtiments furent réduits à des tas de briques. Des bâtiments métalliques et leurs enseignes furent déchirés, jetés dans toutes les directions comme des bouts de papier. La dévastation passée, les survivants découvrirent des scènes ressemblant à des zones de guerre.

La pire catastrophe s’est produite les 26 et 27 avril lorsqu’une série de plus de 100 tornades mirent fin à 350 vies dans le Sud- Est et le Midwest – 238 dans le seul État de l’Alabama. A la fin du mois d’avril, la plupart des Américains poussèrent un soupir de soulagement, croyant qu’en mai, la saison des tornades serait terminée. Mais vers la fin du mois, une autre vague de tempêtes survint. Tôt dans la matinée du 22 mai, un énorme vortex composé de multiples tornades frappa Joplin, dans l’État du Missouri, tuant 153 personnes et laissant un couloir de destruction de 10 kilomètres à travers le coeur de la ville.

Les phénomènes météorologiques violents sont-ils en hausse ?

La vague de tornades qui balaya les plaines et les états de l’Est des États-Unis en avril et en mai ont tué plus d’Américains que n’importe quel désastre depuis l’attaque terroriste du 11 septembre 2001. Mais ces tornades mortelles ont-elles augmenté en nombre et en intensité ?

La preuve n’est pas concluante. Certains scientifiques pointent vers des études montrant une augmentation, au cours de la dernière décennie, des tempêtes meurtrières de catégorie F4 et F5, celles dont les vents approchent 480 km/h.

Selon le service météo Weather Underground à Ann Arbor, au Michigan, les 362 tornades confirmées, qui frappèrent du 26 au 28 avril, établirent un nouveau record, dépassé seulement par la vague de tornades qui frappèrent le Midwest américain et le Sud au début du mois d’avril 1974. « Ce qui est vraiment incroyable, c’est le nombre sans précédent de tornades F5 et la manière dont elles eurent tendance à frapper les zones peuplées, » a déclaré le porte-parole, Jeff Master du Weather Underground.

Les météorologues ont étudié l’impact du jet-stream, ce vaste fleuve de vent en haute altitude qui se déplace vers l’Est, au travers de Amérique du Nord. Ils ont noté que le déplacement du jet-stream vers le sud a conduit à l’augmentation des tempêtes violentes du printemps ainsi qu’à l’activité des tornades.

Toutefois, les tornades mortelles ont fait partie intégrante de la vie américaine pendant le siècle dernier. Les vagues de tornades dans les années 1920 et 1930 ont effectivement tué plus d’Américains que les épidémies de ces mêmes années.

Les scientifiques s’accordent cependant pour dire que les progrès de la technologie pour dépister les tornades ont permis de donner des alertes plus précoces et plus précises. Par exemple, le radar météorologique Doppler qui permet de détecter la force des vents à l’intérieur des nuages, formant un entonnoir, donne aux météorologues la capacité de suivre les tempêtes beaucoup plus précisément qu’il y a seulement quelques années auparavant. Ils conviennent également que des centaines de vies ont été sauvées grâce à ces alertes précoces.

Où est Dieu lorsque des phénomènes météorologiques violents surviennent ?

Les actualités ont souvent rapporté les récits de personnes s’entassant dans des caves, des abris ou tout simplement chez eux, priant avec ferveur pour la protection de Dieu pendant que des vents tueurs déchiraient leurs maisons. Les Américains, en majorité, croient en Dieu, et beaucoup de ceux qui ont survécu pendant que d’autres autour d’eux mourraient dédient leur survie à Sa protection. Dieu peut avoir répondu à plusieurs de leurs prières.

Mais pour beaucoup, la question plus générale, la même question souvent formulée à la suite de catastrophes naturelles : Où était Dieu ? Comment un Dieu d’amour permet-Il que de telles catastrophes se produisent ? Et s’Il épargne certains, pourquoi n’épargne-t-Il pas les autres ?

La Bible a beaucoup à dire sur Dieu et les catastrophes naturelles, et la réponse n’est peut-être pas celle que vous attendez.

Il se pourrait que cela soit une surprise pour beaucoup d’entre vous, mais la Parole de Dieu prédit effectivement une augmentation des catastrophes naturelles durant ce que la Bible appelle « les derniers jours ». Remarquons dans Matthieu 24:7 Matthieu 24:7Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre.
Louis Segond×
, la principale et dernière prophétie de Jésus Christ avant Sa crucifixion. Ici, Il donne un avertissement aux disciples en leur expliquant ce que seront les conditions du monde juste avant Son retour : « Il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. »

Dans le récit de cette même prophétie, Luc ajoute un peu plus de détails : « Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots. » (Luc 21:25 Luc 21:25Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots,
Louis Segond×
) Le rugissement des vagues de la mer lors des tempêtes violentes est quelque chose qui peut faire peur, même pour les individus les plus braves, comme le verset suivant l’indique.

La Bible montre que Dieu n’utilise pas les catastrophes naturelles pour punir certains pécheurs de façon spécifique. Toutefois, elle contient des prophéties concernant la punition des nations, pour leurs péchés nationaux.

Ces deux passages se réfèrent à des événements météorologiques destructeurs et à d’autres catastrophes naturelles qui se produiront à la fin des temps. La dernière décennie a vu un torrent d’ouragans, de tornades, de sécheresses et d’inondations ! En 2011, durant la dernière semaine de mai, nous avons assisté à des inondations record dans la partie inférieure du fleuve Mississippi, tandis que de grandes étendues du Texas, de l’Oklahoma, de la Louisiane et du Nouveau-Mexique ont enregistré des quasi records de sécheresse. Dans de vastes zones des plaines du sud, le rendement des récoltes 2011 sera une petite fraction de ce qu’il aurait dû être dans une situation normale. Considérez, en plus de tout cela, ce que le Japon a dû endurer !

Il ne s’agit pas simplement des tornades, mais des catastrophes naturelles de toutes sortes qui ont été prophétisées avec une fréquence croissante lors de la fin des temps !

Dieu envoie-t-Il des catastrophes pour punir les pécheurs ?

Certains, y compris des chefs religieux, déclarèrent solennellement que les tornades de 2011 furent une punition divine pour ceux qui vivent dans le péché. Mais est-ce exact ?

Tout d’abord, un grand nombre de ceux qui sont morts étaient des gens ordinaires, respectueux de la loi, des honnêtes gens qui avaient une vie normale selon les normes de notre société. Beaucoup de victimes allaient à l’église régulièrement, étaient de bons voisins et essayaient de mener une vie morale et éthique. Mais les tempêtes ont tué sans discernement, en prenant la vie de toutes sortes de personnes.

La Bible déclare qu’il est possible que certains se retrouvent tout simplement au mauvais endroit, au mauvais moment. Dans les temps anciens, le roi d’Israël, Salomon réfléchit sur ce sujet précis. Notez Ecclésiaste 9:11 Ecclésiaste 9:11J'ai encore vu sous le soleil que la course n'est point aux agiles ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents, ni la faveur aux savants; car tout dépend pour eux du temps et des circonstances.
Louis Segond×
: « J’ai encore vu sous le soleil que la course n’est point aux agiles ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents, ni la faveur aux savants ; car tout dépend pour eux du temps et des circonstances. » (Nous ajoutons les italiques tout au long.)

Nous devons réaliser que la vie est pleine de risques, et que n’importe qui peut être victime de catastrophes, naturelles ou non. L’histoire récente abonde de récits de personnes étant au mauvais endroit au mauvais moment. Considérez ceux qui périrent lorsque les ponts d’une autoroute se sont effondrés lors du tremblement de terre de 1991 à Oakland, en Californie, ou bien les quelques 3.000 morts survenues lors du tragique attentat terroriste du World Trade Center le 11 septembre 2001.

Jésus-Christ Lui-même a montré que les gens peuvent mourir accidentellement, et non parce qu’ils auraient été choisis pour être punis de leurs péchés. Nous lisons dans Luc 13:3-5 Luc 13:3-5 [3] Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. [4] Ou bien, ces dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu'elle a tuées, croyez-vous qu'elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem? [5] Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.
Louis Segond×
que certains spéculaient que les Galiléens assassinés par Pilate, ou ceux qui furent tués par une tour tombée sur eux, étaient des pécheurs et que leur mort était un châtiment pour leur vie pécheresse.

Mais la réponse de Jésus fut celle-ci : « Ou bien, ces dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu’elle a tuées, croyez-vous qu’elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. » La version American Standard dit ceci dans la dernière partie du verset : « vous tous périrez de la même façon. » La traduction Darby dit : « vous périrez tous de la même manière. » De quelle manière s’agit-il ? Tout simplement, le fait d’être complètement soumis au hasard.

Pourtant, pour ceux qui se repentent de leurs péchés et qui entrent dans la famille de Dieu, les choses sont assez différentes, car ils sont alors directement sous la protection de Dieu. Dieu promet la protection pour Ses enfants. Il est le maître potier qui moule leur vie et leur caractère. Cela ne veut pas dire qu’ils ne pourront jamais mourir dans un accident. C’est une possibilité. Mais si cela se produit, c’est seulement parce que Dieu le permet spécifiquement – les déclarant ainsi prêts à la vie éternelle dans Sa famille.

Ceux du monde en général qui ne sont pas repentis, peuvent être simplement balayés par toutes sortes d’événements aléatoires, sans être assurés d’obtenir l’aide, la protection divine et la vie éternelle.

La merveilleuse vérité est que Dieu a pour but suprême d’accorder l’immortalité àSes enfants repentants, sans possibilité que la mort ne puisse jamais les atteindre. Ses disciples dont Il a permis la mort, seront ressuscités à la vie éternelle lors du retour du Christ.

(Il convient de mentionner que ceux qui sont morts sans jamais se repentir seront aussi ramenés à la vie dans un temps plus lointain, mais pas à la vie éternelle. Leurs vies seront toujours sujettes à la mort à moins qu’ils ne se repentent et restent fidèles pendant cette époque. Ce ne sera pas leur deuxième chance de salut, comme certains le disent, mais la seule et unique.)

Un « temps d’angoisse pour Jacob » est à venir

La Bible montre que Dieu n’utilise pas les catastrophes naturelles pour punir certains pécheurs de façon spécifique. Toutefois, elle contient des prophéties concernant la punition des nations, en particulier les grands pays anglo-saxons, pour leurs péchés nationaux. Depuis plusieurs années, cette revue proclame ce que beaucoup ont bien du mal à croire – à savoir qu’un temps de punition nationale viendra pour les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et tous les autres descendants modernes des « dix tribus perdues » de l’ancien Israël.

Beaucoup sont étonnés d’apprendre que la Bible accorde une place importante à ce sujet. Nous n’allons pas entrer dans les détails ici, mais Jérémie 30:7 Jérémie 30:7Malheur! car ce jour est grand; Il n'y en a point eu de semblable. C'est un temps d'angoisse pour Jacob; Mais il en sera délivré.
Louis Segond×
déclare : « Malheur ! Car ce jour est grand ; Il n’y en a point eu de semblable. C’est un temps d’angoisse pour Jacob ; mais il en sera délivré. »

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les ancêtres de la majorité des grandes nations anglophones d’aujourd’hui figuraient parmi les tribus d’Israël que Dieu sauva de l’esclavage en Égypte antique. Beaucoup sont familiers avec la façon dont Dieu les a conduits, après des années d’errance dans le désert, aux confins de la Terre Promise. À un moment crucial de leur histoire, Il leur donna le choix entre deux modes de vie – celui de l’obéissance à Ses lois, qui apporterait des bénédictions indicibles, ou celui de la rébellion contre Sa voie, qui apporterait les malédictions et la souffrance nationale.

Dans le chapitre 28 de Deutéronome, souvent désigné comme celui des « bénédictions et des malédictions » (l’autre étant Lévitique 26), Dieu a donné un choix à Son peuple. Leur société était basée sur une économie agricole, une météo clémente était cruciale pour la prospérité nationale. Remarquez ce que dit Dieu sur ce qu’il adviendrait en cas de désobéissance : « Le ciel sur ta tête sera d’airain, et la terre sous toi sera de fer. L’Éternel enverra pour pluie à ton pays de la poussière et de la poudre; il en descendra du ciel sur toi jusqu’à ce que tu sois détruit. » (Deutéronome 28:23-24 Deutéronome 28:23-24 [23] Le ciel sur ta tête sera d'airain, et la terre sous toi sera de fer. [24] L'Éternel enverra pour pluie à ton pays de la poussière et de la poudre; il en descendra du ciel sur toi jusqu'à ce que tu sois détruit.
Louis Segond×
)

Est-ce simplement une coïncidence de constater encore une grave sécheresse aux États-Unis ? Un nombre croissant de scientifiques prédisent des changements majeurs dans les conditions météorologiques rendant les sécheresses plus fréquentes.

Les preuves s’accumulent pour affirmer que quelque chose d’important est en train d’avoir lieu au niveau des conditions climatiques de notre planète. Dieu utilise-t-Il les événements météorologiques catastrophiques pour envoyer Son châtiment sur Israël moderne ? Ces catastrophes tragiques et extrêmement coûteuses devraient au moins nous faire réagir et en prendre acte !

Vivre dans le monde de Satan

Nous ne pouvons pas ignorer la réalité du terme biblique « le présent siècle mauvais ». Dieu a, pour le temps présent, remis une grande partie du contrôle de ce monde à Satan le diable, l’adversaire et l’ennemi de l’humanité. Dieu permet à Satan d’avoir une emprise et une liberté considérable sur la plus grande partie de ce qui se passe sur notre planète, y compris sur la météo.

L’apôtre Paul était tout à fait conscient de cela. Écrivant aux Églises de Galatie, il dit que le Christ « s’est donné lui-même pour nos péchés, afin de nous arracher du présent siècle mauvais, selon la volonté de notre Dieu et Père. » (Galates 1:4 Galates 1:4qui s'est donné lui-même pour nos péchés, afin de nous arracher du présent siècle mauvais, selon la volonté de notre Dieu et Père,
Louis Segond×
)

Dans une autre lettre à l’Église de Corinthe, il écrivit à ce sujet : « pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu. » (2 Corinthiens 4:4 2 Corinthiens 4:4pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu.
Louis Segond×
)

Paul reconnait clairement que ce monde est celui de Satan et qu’il a une certaine part de contrôle sur la façon dont ce monde fonctionne !

Satan a le pouvoir de libérer les forces de la nature sur l’homme. La Bible rapporte une histoire réelle racontée dans le premier chapitre du livre de Job. Ici, nous voyons le récit d’une conversation entre Dieu et Satan. Dieu demande à Satan, « D’où viens-tu ? » et la réponse de Satan fut : « De parcourir la terre et de m’y promener. »

La conversation s’oriente ensuite sur Job, un homme juste qui fut également béni avec une belle famille et beaucoup de richesses matérielles. Satan mit Dieu au défi : « Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu ? Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui ? Tu as béni l’oeuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays. Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face ! » (Job 1:7-11 Job 1:7-11 [7] L'Éternel dit à Satan: D'où viens-tu? Et Satan répondit à l'Éternel: De parcourir la terre et de m'y promener. [8] L'Éternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n'y a personne comme lui sur la terre; c'est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. [9] Et Satan répondit à l'Éternel: Est-ce d'une manière désintéressée que Job craint Dieu? [10] Ne l'as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui? Tu as béni l'oeuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays. [11] Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu'il te maudit en face.
Louis Segond×
)

Remarquez comment Dieu lui répond : « L’Éternel dit à Satan : Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre ; seulement, ne porte pas la main sur lui. » (Job 1:12 Job 1:12L'Éternel dit à Satan: Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre; seulement, ne porte pas la main sur lui. Et Satan se retira de devant la face de l'Éternel.
Louis Segond×
) Satan s’exécute ensuite, en tuant systématiquement les enfants de Job et en détruisant ses biens. La destruction finale eut lieu sous la forme d’un grand vent qui est venu « de l’autre côté du désert, et a frappé contre les quatre coins de la maison ; elle s’est écroulée sur les jeunes gens, et ils sont morts. » (Job 1:19 Job 1:19et voici, un grand vent est venu de l'autre côté du désert, et a frappé contre les quatre coins de la maison; elle s'est écroulée sur les jeunes gens, et ils sont morts. Et je me suis échappé moi seul, pour t'en apporter la nouvelle.
Louis Segond×
)

Il est clair que cela montre que Satan a un certain contrôle sur la météo. Cela soulève une question évidente : Se pourrait-il que Satan ait des raisons d’envoyer des évènements météorologiques violents sur l’humanité ?

Apocalypse 12:12 Apocalypse 12:12C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps.
Louis Segond×
le suggère : « Malheur à la terre et à la mer ! Car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps! » Satan est tout à fait conscient que son règne sur cette terre va rapidement toucher à sa fin ! Pourtant, la colère finale dont il est question ici est l’époque de la Grande Tribulation, laquelle n’est pas encore survenue (comparez les Apocalypse 12:13-14 Apocalypse 12:13-14 [13] Quand le dragon vit qu'il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté l'enfant mâle. [14] Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu'elle s'envolât au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d'un temps, loin de la face du serpent.
Louis Segond×
).

Les choses vont définitivement empirer – avec de plus en plus de catastrophes. Mais la bonne nouvelle est qu’en fin de compte, une époque viendra où le beau temps sera la norme, où les violentes tempêtes et les tornades mortelles ne seront qu’un mauvais souvenir. Il vous est possible de savoir comment vous pouvez faire partie de cette solution qui résoudra le problème des conditions météorologiques violentes. (Demandez ou téléchargez nos brochures gratuites « L’Évangile du Royaume » et « Quelle est votre destinée ? »)

Les tornades qui ont balayé le nord de l’Alabama, à proximité de la région où je réside, ont tué cinq membres d’une famille de neuf personnes. Les nouvelles locales ont raconté l’histoire déchirante de leurs funérailles, avec cinq cercueils alignés devant un funérarium en attendant d’être transportés par cinq corbillards noirs.

Suite à ces tempêtes dévastatrices, de nombreuses autres histoires toutes aussi tragiques se répétèrent durant cet été mortel et destructif. Mais Dieu nous assure que le jour viendra où ces scènes seront inconnues à l’humanité, et le règne du « dieu de ce siècle » ne sera plus. Puisse Dieu accélérer la venue de ce jour !