Da Vinci Code, le christianisme et la Bible

Vous êtes ici

Da Vinci Code, le christianisme et la Bible

Da Vinci Code est un roman de fiction comportant, dit-on, des faits historiques. Historique ? Mais à quel titre ? Y parle-t-on vraiment de réalité ?

L'étalon éternel parfait en matière d'histoire et de vérité, c'est la Bible. Selon Dieu, elle relate ce qui s'est réellement passé, ainsi que le présent et le futur.

Da Vinci Code voudrait nous décrire un autre Christ, réinventer le christianisme, et réviser la Bible de fond en comble. L'un des principaux personnages du roman révèle, à la page 235 (dans la version originale) la prémisse sur laquelle s'appuie toute l'intrigue : « Pratiquement tout ce que nous ont dit nos aînés à propos du Christ est faux ».

Qui allons-nous croire ? Da Vinci Code, ou la Bible ? Le christianisme populaire ne nous aide guère. Et, quelle ironie, comme nous allons le voir, la Bible discrédite une grande partie du christianisme de notre temps.

La raison de la popularité de Da Vinci Code

Le code supposé avoir été employé par Léonard de Vinci, serait le roman le plus vendu de tous les temps. Plus de 40 millions d'exemplaires et ledit ouvrage serait paru dans plus de 40 langues.

Il s'agit, en fait, d'un véritable phénomène culturel. Da Vinci Code a généré toute une industrie artisanale éditoriale, d'ouvrages et de sites sur Internet, qui le louent et le plagient, ou d'oeuvres et de sites chrétiens s'acharnant à son discrédit.

Pourquoi une telle popularité ? L'auteur, Dan Brown, est un habile conteur qui sait comment hypnotiser une foule d'adeptes, friands de meurtres, d'histoires d'amour, d'Histoire tout court, sceptiques athées, théoriciens du complot, féministes radicaux, une intelligentsia en mal d'autres Albigeois, et même des amateurs d'art se demandant si Léonard de Vinci n'aurait pas, effectivement, placé quelques indices secrets dans ses peintures.

Da Vinci Code investit dans les courants culturels actuels, se nourrit de l'avidité avec laquelle le peuple dévore les révélations sur tel ou tel scandale dans l'Église, Catholique ou autre ; profitant de la fascination des gens pour les apocryphes et les écrits gnostiques, prétendus originaux décrivant dans toute sa pureté la vie du Verbe telle qu'elle se serait réellement déroulée ; happant l'idée qu'il est bon d'être spirituel, mais que l'on ne peut faire confiance à la religion ; exploitant une certaine féminisation de l'Occident ; investissant dans l'analphabétisme biblique des foules ; et s'accommodant du fait que s'il est politiquement incorrect de critiquer la plupart des religions, on s'en donne un peu partout à coeur joie pour critiquer le christianisme.

Puis il y a le sexe, qui fait vendre. Il faut donc s'attendre à ce qu'un « bon » roman, best-seller de surcroît, comporte aussi son histoire de sexe. Dans Da Vinci Code, Jésus a des rapports sexuels et milite pour la restauration des rites sexuels sacrés féminins et l'adoration des déesses.

L'intrigue

La partie du récit qui se rapporte à notre époque se déroule sur 24 heures, à Paris, à Londres et en Écosse. À grand renfort d'indices, de messages cryptiques, et d'inconnus en mal d'identification.

Dans le film, le professeur Robert Langdon, de Harvard, un expert en symboles religieux (interprété par l'acteur Tom Hanks) fait équipe avec Sophie Neveu, détective se spécialisant dans l'analyse des codes et autres messages cryptiques (interprété par Audrey Tautou). Ensemble, ils vont essayer de percer le mystère du meurtre bizarre de Jacques Saunière, curateur du Louvres. Cinq personnages passeront tout compte fait de vie à trépas.

Saunière a été assassiné. Il était grand maître au prieuré de Sion, une prétendue société secrète fondée pour protéger la « vérité » selon laquelle Jésus-Christ aurait épousé Marie Madeleine, pour qu'elle dirige Son Église après Sa mort.

D'après ces « faits » ésotériques, Marie Madeleine aurait porté en son sein l'enfant du Christ, et le fruit de ses entrailles aurait donné naissance à toute une lignée royale, en France, existant encore aujourd'hui. Au lieu d'un calice, d'un Saint Graal, la coupe du Christ aurait été Marie Madeleine elle-même ; véritable « réceptacle » du sang de Jésus, elle aurait nourri et donné naissance à l'enfant de Jésus.

Intrigue oblige, le prieuré de Sion aurait caché les os de Marie Madeleine, ainsi que plusieurs documents « prouvant » cette « vérité » jusqu'à ce que, le moment venu le secret soit révélé au monde.

Dans ce récit des membres de l'Opus Dei (« oeuvre de Dieu » en latin), un ordre religieux catholique participent à la machination et ne reculent devant rien, pas même le crime, pour empêcher que cette « vérité » ne soit connue. Une telle révélation ne mineraitelle pas l'Église Catholique, qui a rejeté les femmes, et ne réfuterait-elle pas le fondement même du christianisme ?

Comment cela ? En démontrant que Jésus- Christ, bien qu'étant un grand Maître, n'aurait été qu'un homme mortel et faillible, qu'Il ne serait pas né d'une vierge, miraculeusement, n'aurait pas vécu sans pécher, et ne serait pas ressuscité des morts.

Entre réalité et fiction

Un segment non négligeable de Da Vinci Code est consacré à l'« Histoire » qu'on nous explique par le biais des trois personnages principaux, Robert, Sophie, et le fanatique du Saint Graal, Leigh Teabing.

Or, l'« Histoire » dont il est question relève surtout de l'imagination fertile et tendancieuse de l'auteur, Dan Brown et des coauteurs de l'une de ses sources principales : l'ouvrage Holy Blood, Holy Grail (1982), par Michael Baigent, Richard Leigh et Henry Lincoln (Baigent et Leigh ayant perdu leur procès contre Brown, qui aurait incorporé leurs idées à son livre).

Le chrétien qui a prouvé la véracité de la Bible jugera ces livres en se basant sur celleci, et non l'inverse. S'il arrive que certaines traductions de la Bible comportent de petites erreurs de sens, l'Ancien Testament original (en hébreu) et le Nouveau Testament original (en grec) représentent la vérité et sont dignes de confiance. Le Christ Lui-même, dans l'une de Ses prières au Père, déclara : « Ta parole est la vérité » (Jean 17:17 Jean 17:17Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.
Louis Segond×
). Il ne s'agit pas de quelque chose qu'on peut accepter avec une foi aveugle. Si vous souhaitez connaître la vérité, il ne vous sera pas difficile de trouver maintes preuves de l'existence de Dieu, et la preuve que « toute Écriture est inspirée de Dieu » (2 Timothée 3:16 2 Timothée 3:16Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,
Louis Segond×
). Nous vous proposons, à cet effet, notre brochure gratuite intitulée Dieu existe-t-Il ?

Le titre de cet article est significatif en ce sens qu'il n'existe pas seulement deux points de vue à étudier, la Bible, ou Da Vinci Code. La position de la plupart des églises chrétiennes diffère considérablement de celle de la Bible et du mode de vie des chrétiens primitifs.

Tout mélange de vérité et d'erreur est erroné

Au lieu d'examiner attentivement la Bible, il est bien triste de constater à quel point la plupart des gens supposent que les pratiques et les enseignements passant généralement pour chrétiens reflètent les enseignements bibliques. De ce fait, ils se méprennent souvent sur le contenu du Livre des livres. Certains deviennent sceptiques, se disent que la Bible ne fait pas vraiment autorité et décident qu'elle ne vaut pas la peine d'être lue. De grâce, si vous voulez connaître la vérité, lisez-la vous-mêmes !

Les gens sont rarement séduits par des enseignements totalement erronés. Dans la plupart des cas, on est fourvoyé quand l'erreur est mélangée à suffisamment de vérité pour la rendre crédible ; la supercherie prend l'aspect d'authenticité et le mensonge l'apparence de vérité. Ce type de séduction a pris naissance quand Satan s'est approché d'Ève et l'a séduite avec des demi-vérités. L'arbre de « la connaissance du bien et du mal » (Genèse 2:17 Genèse 2:17mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.
Louis Segond×
) symbolisait en partie la confusion issue du mélange de vérité et d’erreur.

La séduction tient aussi à ce que le séducteur passe pour inoffensif. L'apôtre Paul nous a mis en garde contre « de faux prophètes, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ » (2 Corinthiens 11:13 2 Corinthiens 11:13Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ.
Louis Segond×
).

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les croyances de la plupart des églises sont des mixtures d'enseignements bibliques et de traditions païennes (Lire notre encart « Vraies citations tirées de Da Vinci Code »). Pas étonnant que « Babylone » soit appelée : la mère de toutes les églises ; en hébreu, ce mot signifie confusion (Apocalypse 17:1-6 Apocalypse 17:1-6 [1] Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. [2] C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. [3] Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. [4] Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. [5] Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. [6] Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement.
Louis Segond×
; Genèse 11:9 Genèse 11:9C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel, car c'est là que l'Éternel confondit le langage de toute la terre, et c'est de là que l'Éternel les dispersa sur la face de toute la terre.
Louis Segond×
). Et pendant la Réforme, quand les filles de « l'Église » se sont débarrassées de plusieurs pratiques et traditions erronées, elles étaient encore bien loin d'en rejeter suffisamment.

Certes, Da Vinci Code mélange un vernis de vérité à une pléthore de faussetés. En guise d'introduction, on peut y lire cette audacieuse prétention : « Toutes les descriptions d'oeuvres d'art, d'architecture, de documents, et de rites secrets faites dans ce roman sont exactes ». Or, c'est bien loin d'être le cas. Compte tenu du fait que l'« Histoire » et les « faits » de l'auteur contiennent une foule d'erreurs, comment pourrait-on lui faire confiance quand il décrit des aspects théologiques complexes !

Convenons-en : plusieurs de ses déclarations sur bon nombre d'enseignements « chrétiens » puisant leur origine dans le paganisme sont exactes. Une remarque s'impose : rien, dans la Bible, puise son origine du paganisme, et les enseignements des premiers chrétiens n'avaient aucun rapport avec les païens. Les idées et les pratiques païennes commencèrent à s'infiltrer très tôt dans l'Église primitive.

La plupart des théories erronées circulant de nos jours n'ont rien de nouveau. Da Vinci Code ressuscite et popularise des hérésies démystifiées depuis longtemps. L'histoire religieuse contient une myriade de mythes s'appuyant sur des légendes antérieures basées à leur tour sur des mythes plus anciens.

De grossières erreurs dans « Da Vinci Code »

L'exemple et les enseignements du Christ pendant Son ministère terrestre, ont – plus que n'importe qui d'autre dans l'Histoire – contribué à élever le statut des femmes, les rendant spirituellement égales aux hommes et les aidant à être davantage respectées. Les Évangiles indiquent à maintes reprises que, parmi les disciples les plus dévoués du Christ il y avait des femmes.

Certes, depuis la plus haute Antiquité, on a souvent opprimé et abaissé les femmes. Néanmoins, ce roman propose l'extrême opposé, il prétend que les femmes sont spirituellement supérieures du fait qu'une nouvelle vie provient de leurs entrailles et est nourrie de leurs mamelles. Il propose un retour au paganisme matriarcal et à ses rites sexuels. Ce roman est même partisan du culte des déesses, et notamment de Marie Madeleine (lire notre encart « Jésus et Marie Madeleine »). Da Vinci Code prétend, entre autres, et faussement, que…

- le monde a commis une grave erreur en rejetant notre mère la terre, au profit de Dieu le Père. - les premiers chrétiens ne croyaient pas en la divinité de Jésus ; croyaient qu'Il était seulement un grand prédicateur et un prophète.

- après sa supposée conversion au christianisme, l'empereur Constantin aurait inventé l'idée que le Christ était Dieu, afin d'affirmer la domination des hommes et d'abaisser les femmes.

- ce serait le Concile de Nicée, convoqué par Constantin en 325, qui aurait décidé des livres devant faire partie du Nouveau Testament.

- ledit Concile aurait rejeté au moins 80 évangiles gnostiques de Jésus pour qu'on ne sache pas que Jésus était un féministe, un simple mortel, et avait une partenaire sexuelle.

Que de balivernes ! La Bible, incidemment, enseigne que la famille divine ne comporte que deux Êtres – Dieu le Père, et Jésus-Christ – et qu'Ils sont toujours décrits comme masculins. Il n'existe pas de déesses. Il est erroné de faire des suppositions basées sur le paganisme, comme celle selon laquelle, s'il y a Dieu le Père, il doit aussi y avoir « la Mère Déesse » !

Comme l'a expliqué l'apôtre Paul, « il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme » (1 Timothée 2:5 1 Timothée 2:5Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme,
Louis Segond×
). Ni Marie, la mère de Jésus, ni Marie Madeleine, ne sont des déesses ou des médiatrices entre Dieu et les êtres humains.

Que de complots !

Si vous décidez de lire le livre, ou d'aller voir le film, Da Vinci Code, il serait nettement préférable que vous connaissiez bien votre Bible plutôt que de vous forger une opinion sur cette dernière et sur le Christ, à partir de cette oeuvre de Dan Brown.

Les complots secrets intriguent tellement les gens que ces derniers les imaginent, se basent sur eux, s'y consacrent et les rendent plus grands que nature. Cela les rend aveugles à la pire supercherie exécutée par « Satan, celui qui séduit toute la terre » (Apocalypse 12:9 Apocalypse 12:9Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.
Louis Segond×
). Jésus l'a appelé « le prince de ce monde » (Jean 12:31 Jean 12:31Maintenant a lieu le jugement de ce monde; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors.
Louis Segond×
; Jean 14:30 Jean 14:30Je ne parlerai plus guère avec vous; car le prince du monde vient. Il n'a rien en moi;
Louis Segond×
; Jean 16:11 Jean 16:11le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
Louis Segond×
). Paul a parlé des « incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence » (2 Corinthiens 4:4 2 Corinthiens 4:4pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu.
Louis Segond×
). L'apôtre Jean a expliqué que « le monde entier est sous la puissance du malin » (1 Jean 5:19 1 Jean 5:19Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
Louis Segond×
).

Satan n'a que faire de vos convictions, pourvu qu'il s'agisse de faussetés. Il est disposé à vous aider à vous forger votre propre dieu, peu importe sa nature et son apparence.

Satan a toujours cherché à détruire Jésus et la vérité qu'Il a enseignée. Il incita le roi Hérode à éliminer le Christ dès sa naissance. (Matthieu 2:1-18 Matthieu 2:1-18 [1] Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, [2] et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer. [3] Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. [4] Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s'informa auprès d'eux où devait naître le Christ. [5] Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée; car voici ce qui a été écrit par le prophète: [6] Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple. [7] Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s'enquit soigneusement auprès d'eux depuis combien de temps l'étoile brillait. [8] Puis il les envoya à Bethléhem, en disant: Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j'aille aussi moi-même l'adorer. [9] Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s'arrêta. [10] Quand ils aperçurent l'étoile, ils furent saisis d'une très grande joie. [11] Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe. [12] Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. [13] Lorsqu'ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu'à ce que je te parle; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. [14] Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte. [15] Il y resta jusqu'à la mort d'Hérode, afin que s'accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: J'ai appelé mon fils hors d'Égypte. [16] Alors Hérode, voyant qu'il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s'était soigneusement enquis auprès des mages. [17] Alors s'accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète: [18] On a entendu des cris à Rama, Des pleurs et de grandes lamentations: Rachel pleure ses enfants, Et n'a pas voulu être consolée, Parce qu'ils ne sont plus.
Louis Segond×
). Il chercha à Le faire pécher, et, à plusieurs reprises à Le faire périr (Matthieu 4:1-11 Matthieu 4:1-11 [1] Alors Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. [2] Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. [3] Le tentateur, s'étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. [4] Jésus répondit: Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. [5] Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple, [6] et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. [7] Jésus lui dit: Il est aussi écrit: Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. [8] Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, [9] et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores. [10] Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. [11] Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient.
Louis Segond×
).Christ est mort par une horrible crucifixion romaine. Mais Il ressuscita après trois jours et trois nuits et, plus tard, monta au ciel d'où Il règne, à la droite du Père (1 Pierre 3:22 1 Pierre 3:22qui est à la droite de Dieu, depuis qu'il est allé au ciel, et que les anges, les autorités et les puissances, lui ont été soumis.
Louis Segond×
).

Satan cherche depuis longtemps à retenir la vérité captive (Romains 1:18 Romains 1:18La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive,
Louis Segond×
). Il ne cesse de faire circuler toutes sortes de contrefaçons du christianisme biblique, d'inspirer tout un éventail de fausses religions. Or, c'est par Jésus-Christ, et conformément à Sa Parole révélée dans la Bible, le seul moyen d'accéder à la vie éternelle. (Jean 14:6 Jean 14:6Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Louis Segond×
; Actes 4:12 Actes 4:12Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.
Louis Segond×
).

Nous autres à Bonnes Nouvelles, nous espérons que toute la controverse entourant Da Vinci Code va concourir au bien de « ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein » (Romains 8:28 Romains 8:28Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.
Louis Segond×
). Nous espérons qu'elle incitera nos lecteurs à étudier la Bible et à leur permettre d'aider ceux qui sont perturbés et confus face à des ouvrages de fiction et à de tels films. (1 Pierre 3:15 1 Pierre 3:15Mais sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous,
Louis Segond×
; 2 Timothée 2:15 2 Timothée 2:15Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité.
Louis Segond×
, 2 Timothée 2:22-26 2 Timothée 2:22-26 [22] Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un coeur pur. [23] Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu'elles font naître des querelles. [24] Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience; [25] il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité, [26] et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s'est emparé d'eux pour les soumettre à sa volonté.
Louis Segond×
).