Dieu, la science et la Bible : Des nouvelles scientifiques à propos de Dieu et de la Bible

Vous êtes ici

Dieu, la science et la Bible

Des nouvelles scientifiques à propos de Dieu et de la Bible

Dans Jean 9:7 Jean 9:7et lui dit: Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s'en retourna voyant clair.
Louis Segond×
, Jésus dit à un aveugle d'aller se laver au réservoir de Siloé pour être guéri. Dans notre édition de mai/juin 2006, nous vous avions annoncé la découverte de ce réservoir par des archéologues (« Des archéologues ont découvert le réservoir de Siloé », p. 8). Les fouilles se poursuivant, l'étang de Siloé continue de livrer d'autres secrets, y compris la découverte d'un autre réservoir, bien plus ancien, mentionné dans la Bible.

D'un côté des marches menant au réservoir de Siloé, des archéologues ont creusé un puits afin de déterminer ce qui se trouve en dessous. D'après plusieurs rapports du Département Israélien des Antiquités, ils ont découvert les vestiges d'un réservoir beaucoup plus ancien, qui semble correspondre à celui dont il est question dans Néhémie 3:15 Néhémie 3:15Schallum, fils de Col Hozé, chef du district de Mitspa, répara la porte de la source. Il la bâtit, la couvrit, et en posa les battants, les verrous et les barres. Il fit de plus le mur de l'étang de Siloé, près du jardin du roi, jusqu'aux degrés qui descendent de la cité de David.
Louis Segond×
.

Décrivant les réparations à la muraille de la ville, commencées par Néhémie au Ve siècle avant notre ère, ce passage déclare : « Schallun … répara la porte de Sa source… fit de plus le mur de l'étang de Siloé près du jardin du roi, jusqu'aux degrés qui descendent de la cité de David ».

L'étang qui vient d'être découvert correspond à cette description. On pense que l'emplacement du « jardin du roi » dont il est aussi question dans la tentative d'évasion du roi Sédécias lors de l'invasion babylonienne (Jérémie 39:4-5 Jérémie 39:4-5 [4] Dès que Sédécias, roi de Juda, et tous les gens de guerre les eurent vus, ils s'enfuirent, et sortirent de la ville pendant la nuit par le chemin du jardin du roi, par la porte entre les deux murs, et ils prirent le chemin de la plaine. [5] Mais l'armée des Chaldéens les poursuivit, et atteignit Sédécias dans les plaines de Jéricho. Ils le prirent, et le firent monter vers Nebucadnetsar, roi de Babylone, à Ribla, dans le pays de Hamath; et il prononça contre lui une sentence.
Louis Segond×
; 2 Rois 25:4-5 2 Rois 25:4-5 [4] Alors la brèche fut faite à la ville; et tous les gens de guerre s'enfuirent de nuit par le chemin de la porte entre les deux murs près du jardin du roi, pendant que les Chaldéens environnaient la ville. Les fuyards prirent le chemin de la plaine. [5] Mais l'armée des Chaldéens poursuivit le roi et l'atteignit dans les plaines de Jéricho, et toute son armée se dispersa loin de lui.
Louis Segond×
) se trouve sous le verger et le jardin appartenant à l'Église grecque orthodoxe, où aucune fouille n'a été effectuée, propriété située en grande partie sur le réservoir de Siloé.

De l'autre côté de ce dernier, des archéologues ont découvert quelque chose ressemblant à une place entourée de colonnes, et qui, apparemment, au Ier siècle, donnait sur une rue menant à la vallée du Tyropéon et à la magnifique esplanade du temple construit par Hérode le Grand. Si c'est le cas, ceux-ci mettront en lumière d'autres rues du Ier siècle dans lesquelles Jésus et Ses apôtres ont marché.

Les archéologues ont aussi découvert une section d'aqueduc couverte de larges dalles, traversant un autre petit réservoir faisant surface dans la partie supérieure de l'escalier du réservoir de Siloé. A proximité, se trouve la portion méridionale du tunnel du roi Ezéchias, un passage de 530 m de long creusé dans le roc au VIIIe siècle avant notre ère, pour garantir l'approvisionnement en eau de Jérusalem face à une invasion assyrienne.

Cet ancien exploit d'ingénierie est décrit dans 2 Chroniques 32:30 2 Chroniques 32:30Ce fut aussi lui, Ézéchias, qui boucha l'issue supérieure des eaux de Guihon, et les conduisit en bas vers l'occident de la cité de David. Ézéchias réussit dans toutes ses entreprises.
Louis Segond×
, où il est écrit que « ce fut aussi lui, Ezéchias, qui boucha l'issue supérieure des eaux de Guihon, et les conduisit en bas vers l'occident de la cité de David ». On remarque en outre, tout près, plusieurs canaux d'irrigation, issus de la source de Guihon, et qui, apparemment, datent du temps du roi Salomon, au Xe siècle avant notre ère.

Les fouilles se poursuivent sous la direction d'Éli Shukron du Département Israélien des Antiquités, et du Pr Ronny Reich de l'université de Haïfa.