Dieu, la science et la Bible : Un seau comportant un nom biblique fut découvert à Jérusalem : Un seau comportant un nom biblique fut découvert à Jérusalem

Vous êtes ici

Dieu, la science et la Bible : Un seau comportant un nom biblique fut découvert à Jérusalem

Un seau comportant un nom biblique fut découvert à Jérusalem

Les archéologues, lors des fouilles de Jérusalem, près du mur occidental du Mont du Temple ont découvert une pierre en forme de sceau antique portant le nom de Matanyahu – ou « Matthania » tel qu’il apparaît dans la plupart des Bibles de langue anglaise et française. On estime qu’il date de la fin de la période du Premier Temple (du 8ème au 6ème siècle avant J.-C.).

Le sceau, fait de pierres semi-précieuses couramment utilisées pour les bagues, était utilisé pour estampiller des lettres et autres documents au nom du propriétaire. L’inscription en hébreu fait apparaître les mots :

« Appartient à Matanyahu Ben [fils de] Ho. . . » – la dernière partie étant manquante. En hébreu, Matanyahu signifie « don de Dieu » – la fin du mot « yahu » désignant le nom divin du Dieu Yahvé, présenté comme « Le SEIGNEUR » (en minuscules dans la plupart des Bibles anglaises). Dans la Bible, neuf hommes nommés Matthania sont mentionnés. Le plus noble d’entre eux était un homme nommé roi de Juda par les Babyloniens qui eut son nom changé en Sédécias (2 Rois 24:17 2 Rois 24:17Et le roi de Babylone établit roi, à la place de Jojakin, Matthania, son oncle, dont il changea le nom en celui de Sédécias.
Louis Segond×
).

Plus tard, il se rebella, ce qui provoqua la destruction de Jérusalem par les Babyloniens et l’exil des Juifs à Babylone. À notre connaissance, ce sceau n’appartenait pas à l’un des Matthania mentionnés dans les Écritures, car aucun d’entre eux n’avait un père dont le nom commençait par « Ho » comme celui trouvé sur l’inscription.

La découverte n’en est pas moins significative, car elle prouve que le nom de Matthania était utilisé dans le Royaume de Juda à l’époque et aux lieux exacts spécifiés dans la Bible. Cette découverte fait ainsi taire les critiques affirmant que « la Bible fut inventée des siècles après l’époque à laquelle elle est censée avoir été écrite). Comme nous l’indiquons dans notre brochure gratuite intitulée « La Bible est-elle vraie ? » et dans les précédents numéros de « Bonnes Nouvelles », les sceaux et les empreintes des sceaux d’un certain nombre de personnes mentionnées dans la Bible furent trouvés et identifiés très précisément – confirmant à nouveau l’exactitude des Écritures.