Jésus-Christ et Marie Madeleine

Vous êtes ici

Jésus-Christ et Marie Madeleine

La Bible ne contient aucune preuve que le Christ ait été marié. Et plus ont étudie le Livre des livres, plus une telle idée s'avère aberrante, illogique et ridicule. Réfléchissez à ce qui suit :

- Si Jésus avait épousé une femme, il en serait question dans au moins un des quatre Évangiles, ou dans l'un des nombreux passages du Nouveau Testament sur le mariage. Or, pas la moindre allusion en ce sens.

- Jésus devait Se consacrer entièrement à Sa mission. Il eût été incompréhensible que - conscient de devoir offrir Sa vie en sacrifice pour le pardon des péchés de l'humanité - Il Se marie pour devoir, peu après, partir en abandonnant une veuve.

- Un tel mariage aurait provoqué une grande confusion à propos du rôle que sa femme aurait dû remplir à l'époque, et par la suite.

Il est en outre ridicule de baser l'opinion qu'on peut se faire, de Jésus et de Ses disciples, sur des représentations d'un artiste qui n'a jamais vu le Christ. La Bible, par exemple, indique que notre Seigneur n'avait pas les cheveux longs (1 Corinthiens 11:14 1 Corinthiens 11:14La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c'est une honte pour l'homme de porter de longs cheveux,
Louis Segond×
). Le fait que Léonard de Vinci, dans sa peinture de la Cène, ait représenté un disciple aux traits apparemment efféminés, ne prouve absolument rien, et nullement que parmi les douze disciples, fut Marie Madeleine ou une autre femme.

Il est question brièvement de Marie Madeleine [ou de Magdala] dans douze passages des Évangiles. Jésus l'exorcise de sept démons, et l'appelle à Le suivre. Extrêmement reconnaissante, elle va ensuite se dévouer pour devenir un exemple spirituel important.

Le Christ, ressuscité, apparaît en premier à une femme, Marie Madeleine (Marc 16:9 Marc 16:9Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.
Louis Segond×
). Connaissant les préjugés patriarcaux de l'époque, affectant les disciples de Jésus, cela montre qu'aux yeux du Messie, la femme occupe une place égale à l'homme.

Quant à aller jusqu'à l'adorer ! À la dernière page de Da Vinci Code, le professeur imaginaire pense avoir découvert la tombe de Marie Madeleine. Soudain pris d'un sentiment de révérence, il s'agenouille et se dit que la quête du Saint Graal consiste à s'agenouiller devant les os de Marie, voyage ayant pour but d'aller prier aux pieds de l'exclue.

Le Premier des Dix Commandements nous interdit d'adorer quelqu'un d'autre que le vrai Dieu (Exode 20:3 Exode 20:3Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.
Louis Segond×
).