La Bible et le Coran : une différence d’approche fondamentale

Vous êtes ici

La Bible et le Coran : une différence d’approche fondamentale

Avant que l’invention de l’imprimerie ne rende la Bible chrétienne largement accessible, certains fidèles étaient très doués pour mémoriser de larges extraits des Écritures Saintes.

De nos jours, nous avons la chance de disposer de nombreuses traductions de la Bible, ainsi que de multiples commentaires, dictionnaires et autres aides bibliques nous permettant d’étudier la Parole divine mieux que jamais auparavant.

L’étude des Écritures fait appel à notre raison. La capacité humaine de raisonner, d’analyser et d’imaginer est un merveilleux don de Dieu, du fait que nous avons été créés à Son image (voir Genèse 1:26-27 Genèse 1:26-27 [26] Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. [27] Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
Louis Segond×
).

La Bible nous encourage explicitement à utiliser correctement notre capacité de raisonnement. « Venez et plaidons ! dit l’Éternel. » (Ésaïe 1:18 Ésaïe 1:18Venez et plaidons! dit l'Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; S'ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.
Louis Segond×
)

Au cours de Son ministère sur Terre, Jésus-Christ a posé plusieurs questions à Ses disciples et faisait quotidiennement appel à leur raison. À une occasion, une femme non israélite a demandé au Christ de guérir sa fille qui était possé- dée d’un démon. Il a commencé par lui répondre que les enfants d’une maisonnée devraient être nourris en premier — en se référant au peuple juif de Son époque. Mais elle a fait appel à Sa raison en manifestant une bonne attitude, et Il a acquiescé à sa demande avec plaisir, en la félicitant de sa foi.

Par contre, l’approche islamique concernant le Coran diffère considérablement du modèle biblique de raisonnement. L’auteur David Burnett déclarait ceci à cet égard : « Pour l’islam, c’est la révélation faite par Allah qui revêt la plus grande importance, et non la connaissance intellectuelle acquise au moyen de l’analyse. C’est le Coran qui représente cette révélation et pour les musulmans, il ne peut être remis en question ou faire l’objet d’un raisonnement... L’important, ce n’est pas de le comprendre, mais sa signification dépend de son propre pouvoir intrinsèque. Ainsi, le Coran devrait être appris par cœur, mais pas nécessairement compris. L’apprentissage se fait surtout par mémorisation plutôt qu’en se fondant sur une logique de déduction. » (Clash of Worlds, 2002, p. 116-117 ; c’est nous qui mettons l’accent sur certains passages.)

Notre raison joue un rôle important ! Le christianisme n’est pas une religion irraisonnée. Dieu ne veut pas que nous fassions fi de notre capacité de raisonnement lorsque, de façon évidente, nous nous trouvons face à une information contestable ou totalement ambiguë. Notre Créateur nous a donné la capacité de raisonner, ce qui est un attribut divin de Son image. Bien entendu, nous devons faire preuve d’humilité à l’égard de la Parole divine et ne pas exalter notre propre raisonnement humain au-delà de la claire expression de Ses révélations (Proverbes 3:5 Proverbes 3:5Confie-toi en l'Éternel de tout ton coeur, Et ne t'appuie pas sur ta sagesse;
Louis Segond×
). Quoi qu’il en soit, la confiance en Dieu et en Sa Parole doit être le résultat d’une foi raisonnée plutôt que d’une foi aveugle.