La Terre, notre étonnant vaisseau spatial

Vous êtes ici

La Terre, notre étonnant vaisseau spatial

Avez-vous jamais rêvé de voyages intersidéraux ? C'est le cas de bien des gens. En fait, nous voyageons- à notre insu- dans le cosmos. La planète Terre peut être comparée à un vaisseau spatial géant transportant plus de six milliards d'individus et un nombre encore plus considérable de plantes et d'animaux. A ce propos, le savant américain Buckminster Fuller, décrivant notre planète, s'est servi de l'expression « vaisseau spatial Terre ».

Nous fonçons littéralement dans le cosmos sur ce vaisseau géant qu'est la Terre, à la vitesse incroyable de plus de 104 000 km/h. C'est infiniment plus rapide que le plus rapide de nos avions. Et dans sa course, ce titanesque véhicule cosmique tourne sur lui-même à plus de 1600 km/h. Chaque année, nous achevons une autre révolution autour du soleil, un autre périple de plus de 804 500 000 km.

Ce qu'il y a de plus étonnant, dans ce voyage que nous effectuons, c'est que nous n'avons pas l'impression de nous déplacer. Quand nous fonçons à plus de 100 km/h, dans nos automobiles, nous avons conscience d'aller à une certaine vitesse et le paysage défile rapidement. Par contre, quand nous nous extirpons de notre véhicule et allons nous asseoir, tout, autour de nous semble immobile, bien que nous voyagions à une vitesse folle dans le cosmos.

Si nous achevons le périple de notre vie comme la moyenne, nous avons fait, au fil des années, 76 fois le tour du soleil, soit plus de 61 milliards de km, l'équivalent de plusieurs allers et retours pour la planète Pluton, sans même avoir senti la vitesse de notre croisière et sans avoir eu conscience de nous déplacer. C'est là l'une des caractéristiques remarquables de notre vaisseau Terre.

Notre planète privilégiée

Au cours des 30 dernières années, un certain nombre de découvertes scientifiques ont démoli l'idée, jadis populaire parmi les savants et les experts, que notre planète n'a rien d'unique. Cette opinion, le défunt astronome Carl Sagan l'avait résumée en évoquant « l'illusion que l'on se fait d'occuper une place de choix dans l'univers » (Pale Blue Dot, 1994, p. 7 ; c'est nous qui soulignons tout au long de cet article).

On est bien loin de la notion similaire énoncée par le philosophe Bertrand Russell, selon laquelle l'humanité serait « un curieux accident dans des eaux mortes » (Religion and Science, 1961, p. 222). Avec l'accumulation des découvertes scientifiques, il s'avère que la planète Terre est loin d'être une « région d'eaux mortes » ; notre planète, au contraire, est très privilégiée.

L'astronome Guillermo Gonzalez et le philosophe Jay Richards ont récemment écrit un livre sur les dernières découvertes scientifiques réfutant l'idée de Sagan que nous vivons sur une planète ordinaire. Ils ont donné à leur livre le titre approprié de The Privileged Planet [La planète de choix].

Au lieu de croire en un univers jadis plein de vie, on souscrit à présent davantage, dans les sphères scientifiques, à l'idée que notre planète possède de rares qualités. Les cosmologues Peter Ward et Donald Brownlee ont récemment écrit un livre intitulé Rare Earth : Why Complex Life Is Uncommon in the Universe, où ils expliquent plusieurs des caractéristiques uniques de notre planète et démontrent pourquoi il serait difficile de reproduire ces mêmes conditions sur d'autres planètes.

Parallèlement, le manuel scientifique connu, Earth, débute son introduction par un chapitre sur les caractéristiques uniques de notre planète. Tant de facteurs doivent être présents pour reproduire les exploits de notre incroyable vaisseau spatial Terre, que l'espoir de trouver des extra-terrestres ailleurs dans l'univers s'amenuise rapidement.

Comme l'ont expliqué le Dr Gonzales et le Dr Richards : « Du XVIIe au XXe siècle, nombreux sont ceux qui s'attendaient à trouver des formes de vies intelligentes, et même supérieures, sur la lune, sur Mars, et sur d'autres planètes de notre système solaire… En ce début de XXIe siècle, en dépit des campagnes menées par les férus de martiens, les recherches sont passées des planètes à des lunes inconnues. Conjointement, on s'est mis à anticiper de moins en moins de résultats » (The Privileged Planet, 2004, p. 253).

Notre planète est loin d'être un « accident chanceux ». Nombreuses sont les preuves indiquant qu'elle a été minutieusement conçue pour être habitée par l'humanité et par toutes les autres formes de vie.

Parlons de quelques-unes des caractéristiques uniques et remarquables de notre vaisseau spatial Terre. Et posonsnous la question de savoir comment ces conditions idéales pourraient être dues au plus pur des hasards. Demandons-nous ensuite quelle peut bien être la raison du périple de notre existence dans l'espace.

Des hublots d'observation sur l'univers

Notre atmosphère fait office de hublot dans notre vaisseau spatial, et nous permet d'observer notre univers.

En fait, cette « fenêtre » surpasse, et de loin, un simple hublot de vaisseau spatial. En effet, celle-ci n'offre pas qu'un panorama de coin de ciel, mais nous permet d'observer les planètes. C'est un peu comme si nous disposions d'un cristal translucide de quelque 700 km d'épaisseur permettant à tous les passagers d'observer ce qui se passe autour de notre planète tout en obstruant le cosmos privé d'air.

Certaines planètes sont enveloppées d'épais nuages bloquant toute visibilité. Par contre, notre atmosphère a pignon sur rue, et nous permet d'observer l'univers alentour. La terre est une sonde d'exploration.

Le firmament transparent enveloppant notre globe contient en outre une réserve renouvelable d'oxygène nécessaire aux êtres humains et à la vie animale, ainsi que du gaz carbonique et de l'azote pour les plantes. Cette enveloppe fournit une pression atmosphérique idéale pour les créatures qu'elle abrite, et à sa périphérie se trouve une couche d'ozone protégeant la vie contre les rayons ultraviolets dangereux.

Aussi étrange que cela puisse paraître, cette enveloppe est aussi munie d'un champ de force protecteur. Cela fait penser à certains films de science fiction. Nous avons un champ magnétique produit par le noyau de fer tournant à toute allure, au centre de notre globe, qui fait dévier les radiations cosmiques et les vents solaires dangereux. Sans lui, la vie serait impossible.

Pour finir, cette enveloppe merveilleuse contient un « rideau » qui se déplace automatiquement de manière à faire de l'ombre à notre globe pour que sa surface ne reçoive pas trop de lumière. Ce voile délicat est constitué de nuages, qui agissent tels des tentures, couvrant continuellement 60% de la surface terrestre.

Dans la cabine de pilotage…

Et si nous entrions dans la cabine de pilotage de notre vaisseau spatial Terre ! Que s'y passe-t-il ? Ce qui est incroyable, c'est qu'aucun pilote n'est aux commandes, mais qu'il y a un système de pilotage automatique réglé avec une extrême minutie par des lois physiques. Bien qu'il n'y ait aucune présence physique à bord, personne contrôlant physiquement ledit système, notre planète obéit fidèlement aux ordres programmés infiniment complexes et précis, des nombreuses lois physiques, achevant chaque année sa course autour du soleil, retournant à son point de départ et amorçant sa nouvelle tournée.

Qu'est-ce qui maintient la terre dans son orbite ? Essentiellement la force gravitationnelle du soleil.

A propos de notre Dieu invisible omnipotent, la Bible déclare : « Il étend le septentrion sur le vide, Il suspend la terre sur le néant » (Job 26:7 Job 26:7Il étend le septentrion sur le vide, Il suspend la terre sur le néant.
Louis Segond×
). Ce « néant », c'est l'espace, et la terre est suspendue dans le vide grâce à la force invisible de la gravitation.

Dans cette cabine de pilotage, se trouve, à notre insu, l'équivalent de centaines de cadrans compliqués, régularisant chacun un aspect des caractéristiques de notre planète. Chacun de ces cadrans a été calibré avec une extrême minutie, de manière à permettre à la vie de fleurir sur notre globe. Vous ne pouvez pas voir l'ingénieur qui a mis au point ce système, mais vous pouvez mesurer la précision de chacun des réglages qui tous, sans exception, sont parfaits.

Quand Sir Fred Hoyle, l'astrophysicien et mathématicien britannique connu, a examiné les divers réglages dont dépend le bon fonctionnement de notre planète et de tout l'univers, il a déclaré, émerveillé :

« Une interprétation logique des faits suggère qu'une intelligence supérieure s'est amusée avec la physique, la chimie et la biologie [de l'univers], et qu'il n'existe pas, dans ce dernier, de forces aveugles valant la peine d'être mentionnées… Les chiffres obtenus à partir des faits, semblent à mon avis, tellement révélateurs, que cette conclusion est pratiquement inéluctable » (« The Universe : Past and Present Reflections », Engineering and Science, novembre 1981).

Le professeur Robin Collins dit, au sujet des réglages précis de la terre : « L'analogie d'astronautes se posant sur Mars, et découvrant une biosphère analogue à la bulle construite il y a quelques années dans l'Arizona, me plait.

Quand ils examinent le poste des réglages, ils s'aperçoivent que tous les cadrans pour l'environnement, sont parfaits pour la vie. Le taux d'oxygène est parfait ; il fait 23° C ; l'humidité est de 50% ; un système est en place pour renouveler l'air ; plusieurs systèmes fonctionnent pour produire de la nourriture, de l'énergie, et pour traiter les déchets.

Chaque cadran peut être réglé d'un grand nombre de manières, et on s'aperçoit que si l'on en modifiait à peine le réglage, l'environnement serait considérablement bouleversé, et la vie deviendrait impossible » (cité par Lee Strobel dans The Case for a Creator, 2004, p. 130).

Tout, absolument tout est réglé avec une infime minutie, pour nous permettre de vivre confortablement sur cette planète. Nous entrevoyons le sublime Architecte responsable de ce merveilleux système, quand il est question, dans la Bible, du « créateur des cieux, le seul Dieu, qui a formé la terre… qui l'a créée pour qu'elle ne soit pas déserte, qui l'a formée pour qu'elle soit habitée » (Ésaïe 45:18 Ésaïe 45:18Car ainsi parle l'Éternel, Le créateur des cieux, le seul Dieu, Qui a formé la terre, qui l'a faite et qui l'a affermie, Qui l'a créée pour qu'elle ne fût pas déserte, Qui l'a formée pour qu'elle fût habitée: Je suis l'Éternel, et il n'y en a point d'autre.
Louis Segond×
).

Notre planète est loin d'être un « accident chanceux ». Nombreuses sont les preuves indiquant qu'elle a été minutieusement conçue pour être habitée par l'humanité et par toutes les autres formes de vie.

Les moteurs de notre vaisseau spatial

Qu'est-ce qui conduit notre vaisseau et le fait se déplacer dans l'espace ? Il comporte deux moteurs, un poussant notre planète vers l'avant, l'autre la faisant tourner et alimentant sa chaleur interne.

La force centripète causée par la gravitation maintient notre globe dans son orbite. Quand un objet atteint une certaine vitesse et est mu par des forces centripètes, il ne s'éloigne pas du centre. C'est ce que fait la terre quand elle tourne autour du soleil. Et la distance séparant notre planète du soleil, bien que variant légèrement, est parfaite pour la vie ; nous ne sommes pas trop proches du soleil, nous ne risquons pas de brûler, ni trop loin, ne craignant pas de geler.

Le deuxième moteur se trouve dans les profondeurs de la terre. Son carburant se compose d'éléments radioactifs qui se désintègrent, chauffant la planète et déplaçant ses plaques tectoniques. Les géologues Frank Press et Raymond Siever le décrivent comme « un générateur de chaleur gigantesque et délicatement équilibré, alimenté par la radioactivité » (Earth, p. 4).

« Non seulement le déplacement des plaques tectoniques favorise la formation des continents et des montagnes, évitant un monde aquatique », ajoute l'astronome Guillermo Gonzales, « mais il régularise en outre le cycle gaz carbonique sur la terre. C'est critique lorsqu'il s'agit de régulariser l'environnement par l'équilibrage des gaz de serre et de maintenir la température de la planète à un niveau vivable…

« Cette désintégration radioactive favorise aussi la convection du fer liquéfié entourant le noyau de la terre, ce qui a pour effet de provoquer un phénomène étonnant, la création d'une dynamo produisant le champ magnétique de la terre » (cité par Strobel, p. 182-183).

Comme le déclare la Bible, « C'est par la sagesse que l'Éternel a fondé la terre, c'est par l'intelligence qu'il a affermi les cieux » (Proverbes 3:19 Proverbes 3:19C'est par la sagesse que l'Éternel a fondé la terre, C'est par l'intelligence qu'il a affermi les cieux;
Louis Segond×
).

La cabine des passagers

Que dire de la cabine des passagers ? Comment est-elle coordonnée ? Nous constatons que la terre fournit tous les conforts qu'un passager de l'espace puisse souhaiter. Une nourriture succulente et abondante, beaucoup d'eau, des paysages magnifiques et divertissants, un climat confortable, des activités stimulantes et beaucoup d'espace.

Notre planète est une véritable « arche de Noé » d'animaux et de plantes lancée dans un périple intemporel. Autonome, elle contient des ressources renouvelables qui, si elles sont gérées convenablement, peuvent durer des millénaires. Afin de maintenir la température confortable pour ses passagers, notre planète conserve une orbite constante à une distance idéale du soleil, tournant sur un axe dont le cadran indique une inclinaison idéale de 23,5o.

Même avec les meilleurs instruments scientifiques, nous ne pourrions jamais découvrir l'ultime dessein de notre interminable périple dans l'espace, ainsi que notre raison d'être.

« Si l'inclinaison de la terre avait été de 45o, au lieu de 23,5o, a fait remarquer Fred Meldau, les zones tempérées seraient exposées à une chaleur torride en été, et un froid excessif en hiver. Par contre, si la terre tournait verticalement dans son orbite, janvier et juillet auraient le même climat et la glace s'accumulerait, recouvrant la plupart des continents pendant six mois ; il y aurait des inondations pendant les six mois suivants » (Why We Believe in Creation Not in Evolution, 1972, p. 27-28).

« Que tes oeuvres sont en grand nombre, ô Éternel ! Tu les as toutes faites avec sagesse. La terre est remplie de tes biens » (Psaumes 104:24 Psaumes 104:24Que tes oeuvres sont en grand nombre, ô Éternel! Tu les as toutes faites avec sagesse. La terre est remplie de tes biens.
Louis Segond×
).

Une flotte protectrice de vaisseaux spatiaux

Non seulement notre vaisseau spatial Terre possède un champ de force magnétique et des ressources renouvelables, mais il dispose en outre d'un certain nombre d'autres vaisseaux pour le stabiliser et le protéger.

Le premier de ces vaisseaux, c'est la lune, véritable cheval de trait. Non seulement celle-ci sert de bouclier protégeant notre planète contre des pluies de météores, mais elle stabilise aussi l'inclinaison, vitale, de notre vaisseau. Pareille aux contrepoids des anciennes pendules, elle sert de contrepoids à notre globe, maintenant sa délicate inclinaison responsable des quatre saisons de l'année.

Cette inclinaison permet aux rayons du soleil de chauffer uniformément la terre, un peu comme une rôtissoire qui dore un chapon. Ce compagnon des nuits régularise, comme le soleil, nos marées. Ces dernières brassent l'eau des océans et nettoient leurs côtes de leurs déchets.

« Si la lune n'était qu'a mi-chemin de son éloignement actuel, ou avait un diamètre deux fois plus grand que son diamètre actuel, ajoute Fred Meldau, des marées géantes détruiraient la plupart de nos ports… Si la lune était plus petite et plus éloignée, elle n'agirait pas suffisamment sur nos marées pour nettoyer nos plages ou pour renouveler convenablement (en oxygène) les eaux des océans » (p. 31).

Il importe en outre de noter la taille et l'emplacement de l'astre du soir, par rapport au soleil. Ce dernier est 400 fois plus grand que la lune, mais aussi 400 fois plus éloigné, ce qui produit des éclipses solaires parfaites depuis la terre.

Ce phénomène extraordinaire a révélé des faits scientifiques clefs à propos de la composition du soleil et d'autres étoiles, et a confirmé la théorie de la relativité d'Einstein (illustrant, une fois de plus, à quel point notre planète est conçue de manière à nous permettre de faire des découvertes scientifiques sur l'univers).

La lune n'est que le premier des vaisseaux de la flotte spatiale protectrice de notre globe. Les deux géants gazeux Jupiter et Saturne, avec leur prodigieuse force gravitationnelle, servent aussi de boucliers à notre planète, agissant comme des aspirateurs géants, nettoyant le système solaire des comètes et des astéroïdes dangereux.

Les astronomes ont pu constater un exemple frappant de ce genre de protection, en 1994, quand une énorme comète a frappé Jupiter, s'y fragmentant du fait de l'attraction gravitationnelle de celui-ci.

Comme le fait remarquer l'ouvrage The Privileged Planet, « la présence d'une lune bien placée, d'orbites planétaires circulaires… des géants gazeux périphériques aspirant dans le système solaire les comètes stérilisantes … tout ceci, entre autres, revêt une importance capitale au niveau de la présence de vie complexe sur notre planète » (p. 256).

Le voisinage

Non seulement le vaisseau Terre se trouve à une distance idéale du soleil pour avoir un climat tempéré, mais le système solaire se situe dans un excellent voisinage d'étoiles. Il se trouve entre deux bras de spirale dans la Voie Lactée, loin du noyau galactique dangereux ; il se trouve, de l'avis des astronomes, dans une « zone sûre ».

« Il s'avère que notre type de galaxie favorise au maximum l'habitabilité, explique Guillermo Gonzales, car il fournit des zones établies. Il se trouve que la terre est située dans une zone sûre, et cela explique pourquoi la vie y a fleuri…

« Les endroits où des étoiles sont créées sont très dangereux, car des supernovas y explosent très souvent. Dans notre galaxie, ces points dangereux se situent essentiellement dans les bras de spirale, où se trouvent de géants nuages moléculaires dangereux. Heureusement, nous nous trouvons à l'abri entre les bras de spirale [de la Voie Lactée] du Sagittaire et de Persée » (Cité par Strobel, p. 169).

Cette zone claire est bien située pour observer notre propre galaxie et tout l'univers, ce qui indique, une fois de plus, que notre vaisseau d'exploration est conçu pour la découverte du cosmos.

Des questions ardues

Nous pouvons beaucoup apprendre à examiner l'univers au moyen de télescopes ou la vie au microscope, mais même avec les meilleurs instruments scientifiques, nous ne pourrons jamais découvrir pourquoi nous voyageons dans l'espace, et la raison de notre existence.

Tout ce que nous pouvons constater à partir des lois naturelles et des réglages infiniment précis des systèmes faisant fonctionner notre planète, c'est que cette dernière a été conçue pour la vie et pour l'exploration scientifique. Même un astrophysicien sceptique, comme Stephen Hawking, en convient. Comme l'a écrit John Boslough, « Wheeler est aussi d'avis, comme Hawking et Carter, que notre univers est, comme aucun autre, réglé avec une infime précision pour produire la vie, même dans son aspect le plus minime » (Stephen Hawking's Universe, 1985, p. 125).

Après avoir étudié les faits en matière d'astronomie et de biologie, le biochimiste Michael Denton a tiré la conclusion suivante : « Quatre siècles après la révolution scientifique, la science n'a fourni aucune preuve significative de la présence d'autres formes de vie … L'exploration scientifique n'a pas découvert le moindre indice de la présence d'autres créatures comme nous ou de formes de vies comme celles existant sur terre.

« Par contre, la science révèle un univers marqué dans le moindre recoin, et jusqu'au plus infime détail, par un dessein centré à fond sur la vie et sur les êtres humains » (Nature's Destiny : How the Laws of Biology Reveal Purpose in the Universe, 1998, p. 380).

Nous voilà donc, voyageurs sur le vaisseau spatial Terre, et tout ce que nous voyons autour de nous est minutieusement conçu et calibré de manière à entretenir notre existence. Mais quelle est la raison de notre voyage, de notre vie ? Notre périple interminable autour du soleil n'accomplit-il aucun dessein ?

Notre raison d'être

Qui a bien pu fournir des efforts aussi prodigieux pour former la terre, et y placer les hommes ? Ce mystère, la science n'est pas en mesure de l'expliquer. Pourtant, n'est-ce pas là l'ultime question à élucider ? Pour ce faire, il nous faut nous tourner vers le témoin initial de la Création, le registre, pourrait-on dire, d'un prodige aussi colossal de la nature : la Bible. En effet, ce Livre des livres a été rédigé sous l'inspiration du Dieu Créateur de tout l'univers, de l'Architecte suprême.

On y apprend que notre vaisseau Terre est équipé d'un manuel d'instructions révélant le but de notre existence et de notre voyage dans l'espace.

Pourquoi l'homme est-il sur terre ? Dieu nous l'explique, dans le premier chapitre de Son Manuel d'instructions : « Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il soumette … toute la terre » (Genèse 1:26 Genèse 1:26Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
Louis Segond×
, version TOB).

Nous y apprenons que nous avons été créés à l'image de Dieu, et placés ici-bas pour apprendre à administrer cette planète. Ce qu'on ignore généralement, c'est que l'Éternel souhaite, tout compte fait, partager Ses pouvoirs immenses et Son immortalité avec nous ! comme le dit l'Écriture, « ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment » (1 Corinthiens 2:9 1 Corinthiens 2:9Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment.
Louis Segond×
).

Aussi incroyable que cela puisse paraître, un jour, nous ferons partie de la famille divine, avec Dieu le Père et Son Fils Jésus-Christ, notre Frère aîné.

En effet, il est écrit « Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils soit le premier-né de beaucoup de frères… Lui qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui » y compris l'univers infini, en dehors de notre lucarne atmosphérique ? (Voir aussi Hébreux 2:5-13 Hébreux 2:5-13 [5] En effet, ce n'est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons. [6] Or quelqu'un a rendu quelque part ce témoignage: Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui, Ou le fils de l'homme, pour que tu prennes soin de lui? [7] Tu l'as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Tu l'as couronné de gloire et d'honneur, [8] Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n'a rien laissé qui ne lui fût soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises. [9] Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. [10] Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut. [11] Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères, [12] lorsqu'il dit: J'annoncerai ton nom à mes frères, Je te célébrerai au milieu de l'assemblée. [13] Et encore: Je me confierai en toi. Et encore: Me voici, moi et les enfants que Dieu m'a donnés.
Louis Segond×
; Deutéronome 4:19 Deutéronome 4:19Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte: ce sont des choses que l'Éternel, ton Dieu, a données en partage à tous les peuples, sous le ciel tout entier.
Louis Segond×
).

Excellente nouvelle, effectivement !

Nous avons donc une potentialité extraordinaire, et cette vie n'est que la première étape de notre voyage cosmique. Comme l'a déclaré l'apôtre Paul : « J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour [ou en] nous » (Romains 8:18 Romains 8:18J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.
Louis Segond×
).

De surcroît, Dieu a prévu que ce voyage nous serve non seulement à découvrir les propriétés physiques de l'univers, mais aussi à croître spirituellement en caractère en appliquant les principes bibliques afin d'accepter le sacrifice du Christ pour nos péchés, afin de surmonter les épreuves et pour gérer convenablement notre vie et nos familles. Tout compte fait, nous avons la possibilité d'hériter la vie éternelle dans le Royaume de Dieu.

Comme l'a expliqué Dieu le Père à l'intention de cette première étape pour l'humanité : « Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils » (Apocalypse 21:7 Apocalypse 21:7Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils.
Louis Segond×
).

Cette terre merveilleuse qui, malheureusement, a généralement été mal gérée, polluée et souillée de sang, va bientôt être renouvelée et embellie, au retour du Roi des rois entouré de Ses fidèles de l'ère présente devant régner avec Lui. Notre planète va devenir un joyau étincelant de paix et de bonheur et, tout compte fait, abritera la Nouvelle Jérusalem (Apocalypse 21:2-3 Apocalypse 21:2-3 [2] Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux. [3] Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.
Louis Segond×
).

Assurément, notre avenir est merveilleux. Et de même que la terre et l'univers ont minutieusement été façonnés, Dieu a prévu un dessein magistral pour nos vies. Nous avons le choix. Dieu nous respecte au point de nous laisser commettre des erreurs, et d'en tirer les leçons qui s'imposent. Néanmoins, Il S'attend à ce que nous Le reconnaissions en tant que notre Créateur merveilleux, en tant que notre Père céleste, et à ce que nous nous soumettions tout compte fait à Ses lois parfaites.

Êtes-vous disposés à découvrir ce que Dieu a prévu pour vous, et à agir en conséquence ? Dans l'affirmative, Il transformera votre vie de fond en comble. Son plan magistral et Ses lois justes n'ont-ils pas été conçus avec autant de minutie que tout ce qui nous entoure ? Si vous relevez ce défi, vous pouvez être certains que votre long voyage dans l'espace n'aura pas été en vain !