Le plan de Dieu pour le Moyen-Orient

Vous êtes ici

Le plan de Dieu pour le Moyen-Orient

Je fus vraiment choqué et attristé à la lecture d’un récent titre d’un journal annonçant une tragique attaque terroriste à Jérusalem. Une petite fille de 3 ans et un citoyen d’origine américaine furent tués lorsqu’un terroriste arabe lança sa voiture dans la foule près d’une station de métro à Jérusalem.

Ce crime n’avait aucun sens. Encore plus insensées furent les approbations des responsables du Hamas adressées à ce terroriste, lequel fut ensuite abattu par les soldats israéliens. Le Hamas est le groupe radical islamiste qui se consacre à l’élimination de l’État juif. Le cycle irrationnel de la violence continue.

Avec ses parents, la petite fille revenait de sa première visite au site respecté du Mur des Lamentations à Jérusalem — les ruines du mur qui supporte l’immense plate-forme sur laquelle les temples d’Israël se trouvaient autrefois. Son grand-père déclara : « Ils se tenaient face au mont du Temple, et ils lui ont dit que c’était un lieu saint, c’est le mont du Temple . . .».

Cette histoire nous montre que la tragédie continue dans la vie quotidienne pour beaucoup de gens au Moyen-Orient. Les divisions religieuses et ethniques continuent de semer les graines d’une récolte amère qui perturbe la vie des deux antagonistes.

Une solution à cette guerre dans cette région sera-t-elle trouvée — et d’où viendra- t-elle ? Heureusement, la réponse à cette question est révélée dans la Bible, et la solution se trouvera lorsque le Royaume de Dieu sera instauré ici, sur la terre.

Les choses ne sont pas encore telles qu’il fut promis

Notez à quoi ressemblera Jérusalem un jour, selon la Bible : « Ainsi parle l’Éternel des armées : Des vieillards et des femmes âgées s’assiéront encore dans les rues de Jérusalem, chacun le bâton à la main, à cause du grand nombre de leurs jours. Les rues de la ville seront remplies de jeunes garçons et de jeunes filles, jouant dans les rues. » (Zacharie 8:4-5 Zacharie 8:4-5 [4] Ainsi parle l'Éternel des armées: Des vieillards et des femmes âgées s'assiéront encore dans les rues de Jérusalem, chacun le bâton à la main, à cause du grand nombre de leurs jours. [5] Les rues de la ville seront remplies de jeunes garçons et de jeunes filles, jouant dans les rues.
Louis Segond×
)

C’est une prophétie qui promet une époque dans laquelle les jeunes et les personnes âgées seront en sécurité pour marcher et jouer dans les rues de Jérusalem. Nous n’en sommes pas encore là. Mais imaginez cette époque et comparez-la à la nôtre.

Vous pouvez aller à Jérusalem aujourd’hui et voir comment cette ville est dynamique, animée, riche en histoire, culturellement diversifiée, avec de multiples nationalités qui se côtoient. Jérusalem est une ville internationale qui, autrefois, était appelée le centre du monde.

Contrairement à la situation actuelle, la Bible prédit une époque de paix à Jérusalem. Les personnes âgées vivront en toute sécurité et les rues de la ville seront remplies de jeunes garçons et de jeunes filles, jouant dans les rues.

Vous pouvez vous promener en toute sécurité dans ses rues, comme je l’ai fait. Pourtant, vous sentez une tension continuelle latente, comme si quelque chose pouvait se produire à tout moment. Les soldats israéliens sont armés et sont partout, et l’on est également conscient que de nombreux citoyens portent des armes dissimulées. Jérusalem est la seule ville que j’ai visitée dans laquelle il est nécessaire de passer par un détecteur de métal pour acheter un hamburger dans un commerce de restauration rapide.

Jérusalem est aussi une ville de contrastes. C’est un endroit qui détient la clé de la compréhension de la plupart des grands problèmes du Moyen-Orient. Un de ces problèmes est le sort des populations arabes déplacées par les guerres entre Israël et ses voisins.

Les retombées d’un conflit antérieur

La création de l’État d’Israël en 1948 par les Nations Unies conduisit nombreux de ses habitants Arabes à s’aligner avec les États arabes voisins qui tentèrent de détruire la nouvelle nation juive. Quand Israël gagna la guerre, ces personnes et leur famille fuirent en Jordanie, au Liban, en Syrie. Pendant de nombreuses années, ils vécurent dans des campements temporaires, espérant un jour retourner en Palestine qu’ils considéraient comme leur patrie. La même chose se produisit plus tard, lorsque d’autres conflits pour détruire Israël échouèrent.

La question non résolue des réfugiés est souvent citée comme étant la principale raison qui se cache derrière les attaques terroristes, cette haine et ce ressentiment latents. Malgré la création d’une Autorité palestinienne et des milliards de dollars d’aide à la région, personne n’a trouvé de solution permanente à ce problème humanitaire critique. Jusqu’à présent, personne n’a été en mesure de mettre en oeuvre une solution juste à ce problème vieux de plusieurs décennies qui est au coeur de beaucoup de mauvaises volontés et de conflits. Le résultat est une impasse et un problème constant qui affecte la vie quotidienne des hommes, des femmes et des enfants qui marchent dans les rues de ces villes et de ces villages.

Permettez-moi d’illustrer ceci par une observation personnelle. Il y a quelques années, j’organisais une visite pour des Américains à Jérusalem. Nous avions utilisé une agence de voyage jordanienne qui nous avait donné un guide arabe. Une fois à Jérusalem, notre guide arabe jordanien quitta notre groupe pour quelques heures au cours de l’après-midi. Plus tard, je lui demandais où il s’était rendu et il me dit qu’il était allé voir sa mère âgée dans la vieille ville de Jérusalem. Il avait été exilé en Jordanie dans un conflit antérieur, sa mère était restée à Jérusalem. Il ne pouvait pas revenir, et elle ne pouvait aller le voir. Leur famille était divisée, séparée par la politique et la guerre.

Ce problème dure depuis des décennies. D’où viendra la solution ? Les diplomates de toutes les nations seront-ils en mesure de créer un traité juste et corriger les erreurs du passé ? Seront-ils capables d’assurer la sécurité à tous ?

Dieu désire que tous les hommes soient sauvés

Voici la solution qu’apporte la Parole de Dieu : « Ainsi parle l’Éternel : Je retourne à Sion, et je veux habiter au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville fidèle… Ainsi parle l’Éternel des armées : Voici, je délivre mon peuple du pays de l’orient et du pays du soleil couchant. Je les ramènerai, et ils habiteront au milieu de Jérusalem ; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu avec vérité et droiture. » (Zacharie 8:3 Zacharie 8:3Ainsi parle l'Éternel: Je retourne à Sion, et je veux habiter au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville fidèle, et la montagne de l'Éternel des armées montagne sainte.
Louis Segond×
, Zacharie 8:7-8 Zacharie 8:7-8 [7] Ainsi parle l'Éternel des armées: Voici, je délivre mon peuple du pays de l'orient et du pays du soleil couchant. [8] Je les ramènerai, et ils habiteront au milieu de Jérusalem; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu avec vérité et droiture.
Louis Segond×
)

Le plan de Dieu pour résoudre les problèmes du Moyen-Orient commence et se termine à Jérusalem. Aujourd’hui, l’objectif du conflit au Moyen-Orient s’est propagé en Irak, en Iran, en Syrie et en Égypte. L’objectif de Dieu se trouve sur un plan d’ensemble beaucoup plus grand. Son intérêt — Son amour et Sa compassion — est pour tous ceux qui marchent dans les rues des villes du Moyen- Orient, qu’ils soient juifs, chrétiens ou musulmans, chiites ou sunnites, religieux ou laïques.

La profondeur du désespoir aux quatre coins de la région

La route vers la solution des prophéties bibliques énoncées sera difficile. Le monde doit passer à travers des époques de troubles et de dangers toujours croissants. Beaucoup d’autres prophéties annoncent des événements qui mèneront cette ère de conflits humains au Moyen-Orient à sa fin.

Une autre scène de rue, au Moyen-Orient, illustre la profondeur du problème des lois et des gouvernements humains dans la région. Vous vous en souvenez peut-être grâce aux médias.

Tout commença le 17 décembre 2010, dans un petit village pauvre de Tunisie. Un vendeur ambulant nommé Mohamed Bouazizi déclencha un soulèvement et engendra un mouvement révolutionnaire à travers le Moyen- Orient — appelé le « Printemps arabe ».

Mohamed Bouazizi refusa de payer les 7 dinars de pot de vin exigés par le gouvernement local corrompu. Cela représentait le salaire d’un jour pour ce marchand. Un employé du gouvernement confisqua sa balance et sa carriole pleine de fruits. Désespéré, le jeune homme demanda une audience aux instances municipales.

Personne ne prêta l’oreille à son plaidoyer de justice. En dernier recours, il se tint dans la rue, versa du diluant pour peinture sur ses vêtements et s’immola par le feu. Les flammes lui infligèrent des brûlures au troisième degré. Il fut emmené à l’hôpital où il survécut pendant quelques semaines avant de mourir. Mais l’histoire ne se finit pas ainsi.

Sa famille, ses amis et des sympathisants descendirent dans la rue pour protester contre la corruption. Les médias sociaux récupérèrent l’histoire et les troubles se propagèrent à la capitale, Tunis. Des milliers de personnes furent entraînés dans ce drame qui, jour après jour, prit de l’ampleur. En 24 heures, les rues se remplirent de milliers de gens. Ce fut le début de ce qui porta le nom de « révolution du jasmin ».

économique, sociale et politique. Le chef totalitaire de la Tunisie, le président Zine Ben Ali, essaya tout d’abord d’ignorer les troubles. Lorsqu’il vit que ceux-ci grandissaient, il envoya l’armée pour rétablir l’ordre, ce qui conduisit à des brutalités et même à des morts. Tous les efforts du Président échouèrent.

Des centaines de milliers de personnes exigèrent sa démission. Finalement, lorsque l’armée se retourna contre lui, Ben Ali n’avait qu’une seule option, celle de fuir le pays. Le 14 janvier 2011, lui et sa femme prirent la fuite vers l’Arabie Saoudite.

À partir de ce petit pays arabe qu’est la Tunisie, la flamme de la révolution se répandit à travers le Moyen-Orient — bientôt récupérée par les fondamentalistes islamiques. Le prochain gouvernement à tomber fut celui d’Hosni Moubarak en Égypte. Les troubles dans les autres pays arabes suivirent, et aujourd’hui, les feux brûlent encore en Syrie.

La profondeur du désespoir au sein du monde arabe fut mise en lumière par de tels événements. Aucune religion, gouvernement ou idéologie dans l’histoire moderne de cette région du monde n’a, de manière adéquate, évalué les besoins économiques, la rage politique, l’échec de la société et le désespoir des peuples.

L’islam, tel qu’il est pratiqué par les extrémistes, a entravé la modernisation des peuples sous son influence. Il a donné naissance à la terreur qui touche les gens aussi bien dans la région qu’au-delà de celle-ci. À terme, les événements qui commencent dans ces pays déclencheront de plus larges mouvements qui entraîneront les nations du monde au sein d’un conflit massif dans toute la zone.

Une vision de bonne entente pleine d’espoir

Revenons au plan de Dieu pour le Moyen- Orient. La Bible nous donne non seulement l’image ultime d’une région transformée par le retour du Christ, mais aussi les clés qui pourraient améliorer la vie quotidienne des gens aujourd’hui — à condition que les dirigeants acceptent la voie de Dieu.

L’une de ces clés est qu’un respect mutuel doit exister. Les Arabes doivent respecter les Juifs et les Juifs doivent respecter les Arabes. Honnêtement, pour y voir clair, après les siècles de confusion religieuse qui ont enveloppé la région, il faut considérer chaque peuple — chaque tribu, chaque race et chaque groupe ethnique — et parvenir à les voir comme Dieu les voit.

Tous les êtres humains sont faits à l’image de Dieu. Il les considère, non pas en fonction de leurs différences de culture et de religion, lesquelles ont été créées par l’homme, mais en tant qu’êtres humains faits d’un seul sang — et donc comme une famille. Le Dieu d’Abraham est le Dieu de toutes les nations, et Il ne fait pas acception de personnes. La haine et les préjugés doivent être enlevés du coeur. Dieu fera cela quand Il accomplira Son dessein et apportera la réconciliation entre les personnes.

Le prophète de Dieu, Ésaïe, nous a donné un récit de la prophétie qui parle de cette époque future, pleine de respect mutuel lors du retour de Jésus, lorsque les anciens ennemis coopéreront tous et s’entendront : « Et l’Éternel sera connu des Égyptiens, Et les Égyptiens connaîtront l’Éternel en ce jour-là … En ce même temps, il y aura une route d’Égypte en Assyrie : Les Assyriens iront en Égypte, et les Égyptiens en Assyrie, Et les Égyptiens avec les Assyriens serviront l’Éternel… L’Éternel des armées les bénira, en disant : Bénis soient l’Égypte, mon peuple, Et l’Assyrie, oeuvre de mes mains, Et Israël, mon héritage. » (Ésaïe 19:21-25 Ésaïe 19:21-25 [21] Et l'Éternel sera connu des Égyptiens, Et les Égyptiens connaîtront l'Éternel en ce jour-là; Ils feront des sacrifices et des offrandes, Ils feront des voeux à l'Éternel et les accompliront. [22] Ainsi l'Éternel frappera les Égyptiens, Il les frappera, mais il les guérira; Et ils se convertiront à l'Éternel, Qui les exaucera et les guérira. [23] En ce même temps, il y aura une route d'Égypte en Assyrie: Les Assyriens iront en Égypte, et les Égyptiens en Assyrie, Et les Égyptiens avec les Assyriens serviront l'Éternel. [24] En ce même temps, Israël sera, lui troisième, Uni à l'Égypte et à l'Assyrie, Et ces pays seront l'objet d'une bénédiction. [25] L'Éternel des armées les bénira, en disant: Bénis soient l'Égypte, mon peuple, Et l'Assyrie, oeuvre de mes mains, Et Israël, mon héritage!
Louis Segond×
).

Dieu considère l’Égypte, l’Assyrie et Israël comme Son peuple. Toutes ces nations devraient avoir le même respect et le même amour les unes envers les autres que Dieu éprouve envers elles. Dieu prévoit amener ces nations à une entente qui apportera la paix dans les rues. Les petits enfants n’auront plus peur d’être renversés par un conducteur qui utilise sa voiture comme une arme. Les jeunes marchands ambulants seront autorisés à faire des affaires sans être menacés par un gouvernement corrompu.

Israël est une bénédiction, même aujourd’hui !

Examinons à nouveau une partie du passage cité ci-dessus. Il dit qu’Israël sera « l’objet d’une bénédiction » (verset 24). Nous devrions réfléchir et examiner la situation sur le terrain de nos jours. Il y a ici une autre clé pour comprendre le plan de Dieu pour le Moyen-Orient.

Quand Israël en arrive à prendre des mesures de guerre extrêmes pour protéger ses limites territoriales et sa population contre les attaques de roquettes de ses ennemis depuis ses frontières nord et sud, il est accusé d’agression et de génocide devant le tribunal de l’opinion mondiale. Et pourtant, Dieu dit que dans le siècle à venir, Israël sera « une bénédiction ».

Se pourrait-il qu’aujourd’hui, l’État d’Israël soit déjà « une bénédiction » à divers égards ? Il est le seul pays au Moyen-Orient qui offre des libertés similaires à celles que les pays développés chérissent. C’est un pays fondé par des réfugiés, rescapés d’une oppression politique et d’une tentative de génocide. Sa culture est celle qui s’approche le plus de la culture judéo-chrétienne occidentale. De nombreuses valeurs, politiques et culturelles en Israël ont favorisé un climat de liberté, de prospérité économique et de paix pour ses citoyens juifs et arabes.

Cela est sujet à controverses. Qu’il en soit ainsi. Préféreriez-vous vivre en Israël ou dans un état où la charia est en vigueur ? Au Moyen-Orient, Israël est un repère posé par le Dieu d’Abraham, comme un signe et une promesse de Sa fidélité durable envers toutes les nations et les peuples qui bénissent et honorent l’exemple et la mémoire du patriarche Abraham.

Dieu dit à Abraham : « Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. » (Genèse 12:3 Genèse 12:3Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.
Louis Segond×
) Cette promesse se trouve aujourd’hui dans cet exemple. C’est une clé pour comprendre le plan de Dieu pour le Moyen-Orient. Si les États arabes prenaient cela au sérieux, ils en récolteraient une bénédiction dès aujourd’hui.

La paix de Dieu viendra sur Jérusalem

L’existence de l’État juif représente un événement prophétique prédit par Jésus- Christ qui parla d’une « abomination de la désolation » établie « en lieu saint » à Jérusalem (Matthieu 24:15 Matthieu 24:15C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention! -
Louis Segond×
). Peu importe la forme finale que prendra cet événement, il ne pourra s’accomplir qu’avec une présence juive impliquant des sacrifices religieux à Jérusalem, lesquels seront arrêtés peu de temps avant le retour du Christ. Ce n’était pas possible avant 1948, date à laquelle la nation moderne d’Israël fut créée.

Bien que cette prophétie prédise un conflit à la fin des temps centré sur Jérusalem, nous ne devons pas négliger ici ce fait important pour l’humanité, Dieu guide l’Histoire selon Son plan et Son dessein divins.

Alors que cela signifie-t-il pour vous ? Peut-être pensez-vous que le Moyen-Orient est loin, et que ce qui s’y passe n’affecte pas du tout votre vie ! Toutefois, il a pourtant une incidence aujourd’hui, et il en aura également une dans l’avenir. L’instabilité au Moyen-Orient touche chacun de nous. Elle affecte les grandes décisions que les gouvernements prennent. Elle détermine leurs alliances réciproques. La propagation de l’idéologie extrémiste traverse rapidement les frontières du Moyen-Orient et se répand vers d’autres pays. Le plan de Dieu pour la paix au Moyen-Orient (et le monde entier) est spectaculaire, mais les temps difficiles persisteront et s’aggraveront avant que la paix ne survienne.

C’est pourquoi la compréhension de la vérité sur l’avenir du Moyen-Orient est d’une importance si vitale. Vous pouvez avoir la tranquillité d’esprit dès aujourd’hui. Quoiqu’il arrive, vous n’avez rien à craindre. Dès maintenant, vous n’avez pas à craindre ce qui pourrait arriver dans votre quartier, dans votre pays ou même dans des pays très éloignés.

Pour avoir la paix d’esprit, vous devez comprendre la miséricorde, la bonté et l’amour de Dieu. Pour cela, vous devez comprendre qui Il est à travers l’étude de la Bible. Vous devez développer une relation profonde avec Lui et votre Sauveur, Jésus Christ, en vous repentant d’avoir voulu faire les choses à votre façon, en vous tournant vers Lui par la prière, le jeûne et en obéissant à Ses commandements.

Dieu a un but dans l’Histoire, et cette époque chaotique actuelle n’en est pas le dernier chapitre. Le conflit au Moyen-Orient prendra fin après le retour du Christ et exigera que toutes les nations vivent en harmonie avec Ses lois. La paix sera instaurée pour les peuples de la région. Toutefois, c’est par l’intervention de Dieu qu’elle le sera, et non par les efforts des gouvernements humains !