Le sexe et la jeunesse chrétienne

Vous êtes ici

Le sexe et la jeunesse chrétienne

Sexe. Le mot lui-même suscite beaucoup d’émotions fortes. Le monde le vulgarise et le pervertit de façon régulière dans les livres, les revues, les films et les « divertissements » en général.

Notre culture est fière de son ouverture sexuelle. Les histoires prénuptiales et extraconjugales de toutes sortes ne sont plus « honteuses » mais sont maintenant vantées.

Aux États-Unis, 86 % des jeunes adultes célibataires (18-29 ans), pratiquant ou non une religion, ont eu des rapports sexuels, dont 78 % dans l’année écoulée. De plus, 55% sont présentement engagés dans une relation de nature sexuelle. Près de 7 % des adolescentes (entre 15 et 19 ans) tombent enceintes, augmentant chaque année de plus de 400.000 le nombre de naissances viables, et ceci en Amérique seulement. L’étude la plus récente (2002) montre que les trois quarts de toutes les grossesses non désirées sont le fait de femmes célibataires âgées de moins de 29 ans (The National Campaign to Prevent Teen and Unplanned Pregnancy, « The Fog Zone, » 2009). Les statistiques sont similaires dans les autres pays occidentaux.

Évidemment, les grossesses non désirées ne sont que l’une des conséquences de la mauvaise façon de penser des jeunes hommes et femmes dans la société d’aujourd’hui. Il devrait être évident que l’opinion répandue au sujet du sexe avant le mariage et des relations extraconjugales dans la culture qui nous environne nous a conduits à tous ces nombreux problèmes.

Il est bien triste de constater que même si les « chrétiens » prétendent tenir à de hautes valeurs morales sur le sujet, les jeunes chrétiens, toutefois, acceptent le message selon lequel le sexe en dehors du mariage est correct.

Beaucoup d’entre eux considèrent encore le sexe en dehors du mariage comme étant mauvais, mais ils sont considérés par bien d’autres jeunes comme étant archaïques et déconnectés de la réalité.

La croyance selon laquelle le sexe devrait être réservé au mariage est-elle trop rigide ? La bonne question à se poser est la suivante : Quelle est la vision de Dieu sur la sexualité et quelle devrait être notre réponse ?

Le sexe est-il un péché ?

La Parole de Dieu, la Bible, est très directe au sujet du sexe. Dieu inspira les récits de certains mauvais exemples de comportements sexuels : le roi David commit l’adultère avec Bath-Schéba ; Lot eut une relation inappropriée avec ses filles ; Samson eut une attitude immorale et lubrique envers les femmes, ce qui lui a coûté ses yeux et sa vie. Ces exemples illustrent les conséquences graves qui peuvent découler des relations sexuelles en dehors du mariage.

Le sexe en lui-même, celui que Dieu a conçu, n’est pas un péché. C’est l’usage impropre du sexe qui est un péché. Voici quelles étaient les intentions divines en ce qui concerne le mariage et le sexe – et les deux doivent avoir lieu dans cet ordre précis :

Au commencement, Il créa les êtres humains en tant que mâles et femelles – pour une bonne raison (Genèse 1:27 Genèse 1:27Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
Louis Segond×
).

Le monde désire vous vendre le message selon lequel le sexe sans restriction n’est pas un péché. N’y croyez pas !

Il créa les deux premiers êtres humains, Adam et Ève, mari et femme – c’est-à-dire « une seule chair. » (Genèse 2:24 Genèse 2:24C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
Louis Segond×
)

Il les bénit et leur dit de remplir la terre avec leur famille ce qui suppose et rend nécessaire, le sexe au sein du mariage (Genèse 1:28 Genèse 1:28Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.
Louis Segond×
).

L’union sexuelle dans le mariage est destinée à être « honorable » (Hébreux 13:4 Hébreux 13:4Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères.
Louis Segond×
).

Nous savons que Dieu parlait d’une union sexuelle lorsqu’Il inspira l’apôtre Paul à écrire que les relations sexuelles en dehors du mariage représentent une union immorale ou les deux deviennent, de façon similaire, une seule chair (I Corinthiens 6:16).

À nouveau, le sexe en lui-même n’est pas le problème. Dieu, dans Son amour divin donna à l’humanité cette puissante et merveilleuse relation. Le problème consiste en ce qu’une chose conçue pour notre bien soit utilisée égoïstement et de la mauvaise façon. Dieu nous dit d’attendre pour avoir des relations sexuelles jusqu’à ce que le bon moment se présente lors de notre mariage : « Ne réveillez pas, ne réveillez pas l’amour avant qu’elle le veuille. » (Cantique des Cantiques 2:7 Cantique des Cantiques 2:7Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Par les gazelles et les biches des champs, Ne réveillez pas, ne réveillez pas l'amour, Avant qu'elle le veuille. -
Louis Segond×
) Les relations sexuelles sont prématurées et ne sont pas vertueuses tant que les voeux du mariage ne sont pas échangés !

Les hormones sexuelles et le divorce

Des hormones très puissantes sont libérées pendant le rapport sexuel unissant deux personnes que Dieu veut lier dans le mariage. Si un individu se livre à de telles relations en dehors du mariage, ces hormones sont actives mais l’effet d’unité divinement destiné à un seul partenaire du sexe opposé est tragiquement réduit et affaibli.

Plus ce comportement se poursuit et plus il devient difficile pour la personne de s’engager envers un conjoint dans un mariage pour la vie. Et donc, l’immoralité sexuelle contribue au taux élevé des divorces comme en témoignent les nations occidentales. Même ceux qui font profession de suivre la Bible divorcent à peu près au même rythme que ceux qui ne sont pas chrétiens, (environ 32 % des personnes issues d’un premier mariage). (New Marriage and Divorce Statistics Released, Barna.org).

Le sexe et l’avortement

Un autre inconvénient de la promiscuité sexuelle est que près de la moitié des femmes aux États-Unis avorteraient d’au moins un enfant à un moment donné de leur vie. Celles qui se prétendent chrétiennes sont également impliquées, puisque 28 % des femmes qui avortent s’identifient comme étant catholiques et 37 % se déclarent protestantes.

Cela signifie que si l’on prend l’exemple d’un seul pays, l’Amérique, les femmes qui se considèrent chrétiennes représentent un pourcentage important du chiffre approximatif de 1,2 million d’avortements par an (« Characteristics of U.S. Abortion Patients » Guttmacher.org, May 2010).

Garder le sexe sacré

D’après les statistiques, nous pouvons donc voir que beaucoup trop de « chrétiens » s’engagent dans de mauvais comportements sexuels. Que pouvons-nous faire pour trouver la pureté sexuelle dans nos vies et nos familles ?

Dieu donna le sexe à l’humanité non seulement pour procréer, mais aussi pour construire une relation maritale solide formant ainsi une union sacrée. Il nous donna cette relation physique spéciale et unique pour illustrer le mystère de la relation entre le Christ et les membres de Son Église (Éphésiens 5:30-32 Éphésiens 5:30-32 [30] parce que nous sommes membres de son corps. [31] C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. [32] Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l'Église.
Louis Segond×
). Pourquoi profaner quelque chose de si sacré ?

Utiliser le terme « péché » pour décrire une mauvaise conduite peut sembler inconfortable, mais cela nous met devant le problème. Dieu demande que notre comportement et nos pratiques reflètent Ses normes. Parmi les adolescents et les jeunes adultes n’ayant pas eu de relations sexuelles avant le mariage, 41% des filles et 31 % des garçons ont expliqué que la raison de leur abstinence est qu’ils considèrent que le sexe en dehors du mariage est « contraire à leur religion ou à leur morale » (Pregnant Pause Blog, TheNationalCampaign.org, octobre 2011).

Si vous vous êtes engagé dans un comportement sexuel mauvais – cessez. Il s’agit de la première étape vers la repentance – signifiant qu’il faut changer nos pensées et nos actions. Jésus dit à une femme qui avait été surprise en adultère « Va et ne pèche plus. » (Jean 8:2-11 Jean 8:2-11 [2] Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S'étant assis, il les enseignait. [3] Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; [4] et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère. [5] Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu? [6] Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. [7] Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. [8] Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. [9] Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. [10] Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée? [11] Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus.
Louis Segond×
) Il nous dit la même chose. Rappelez-vous que Dieu nous pardonnera si nous nous repentons et désirons sincèrement changer.

Contrôlez vos désirs sexuels et n’exprimez ce désir que lorsque vient le temps dans le cadre sacré de votre mariage – selon les intentions divines. Bien que le sexe puisse conduire à de puissantes émotions et désirs, il n’y a aucun récit attestant qu’une personne est en danger de mort si elle n’a pas de relation sexuelle ! Comme avec n’importe quel autre péché, nous devons contrôler nos désirs afin de ne pas subir les conséquences de ce comportement pécheur. C’est également ce que Dieu dit à Caïn, mais celui-ci était tellement plein de colère mal dirigée qu’il ignora Dieu, assassina son frère Abel et en subit de graves conséquences (Genèse 4:3-12 Genèse 4:3-12 [3] Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre; [4] et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; [5] mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. [6] Et l'Éternel dit à Caïn: Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu? [7] Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi: mais toi, domine sur lui. [8] Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua. [9] L'Éternel dit à Caïn: Où est ton frère Abel? Il répondit: Je ne sais pas; suis-je le gardien de mon frère? [10] Et Dieu dit: Qu'as-tu fait? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi. [11] Maintenant, tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère. [12] Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa richesse. Tu seras errant et vagabond sur la terre.
Louis Segond×
). Le monde désire vous vendre le message selon lequel le sexe sans restriction n’est pas un péché. N’y croyez pas ! Rejetez les films, les spectacles, les comédies ou autres divertissements qui glorifient le sexe illicite ou ridiculisent le mariage et la famille. Rejetez toute implication dans la pornographie. Faites-vous aider si vous en avez besoin. Jésus-Christ vous aime et veut que vous soyez dans Sa famille dans le Royaume de Dieu.