Lois enfreintes, rêves brisés

Vous êtes ici

Lois enfreintes, rêves brisés

Le simple fait d’entrer au salon funéraire et d’y voir autant d’adolescents nous a donné des frissons qui allaient de pair avec le temps froid qui sévissait. Il devait y avoir au moins 200 adolescents ou plus dans la pièce. Habituellement, lorsqu’on voit un grand nombre d’adolescents réunis, on s’attend à ce qu’il s’agisse d’une fête ou d’une rencontre visant à les motiver avant un match interscolaire, mais pas ce jour-là. Ils s’y trouvaient pour dire adieu à leur grand ami Kevin. (Les noms ont été changés ici en vue de préserver l’anonymat des personnes concernées.)

Alors que ma fille Michelle et moi nous approchions, j’ai remarqué le frère de Kevin (qui avait survécu à l’accident) ainsi que ses deux soeurs, à droite de son cercueil. Il suffisait de voir leur visage pour comprendre les sentiments d’horreur et d’incrédulité, et le choc qu’ils avaient ressentis à la suite de cet événement — le fait que leur frère Kevin était décédé et qu’il se trouvait là, dans un cercueil.

Jetant un coup d’oeil à ma gauche, j’aperçus ses parents assis dans la première rangée et je les ai serrés dans mes bras. J’étais à court de mots. Que pouvais-je dire pour soulager leur douleur ? Il n’y avait pas de mot ou d’expression magique pour faire en sorte que tout semble correct. Comment peut-on enterrer son fils de 17 ans ? Comment dire adieu à son enfant bien-aimé ?

Alors que je regardais adultes et jeunes pleurer à chaudes larmes dans la pièce, la question qu’ils avaient en tête était claire dans mon esprit. Je me posais la même question : pourquoi ? Pourquoi fallait-il que cela arrive à Kevin ? Il avait à peine 17 ans. Il avait encore toute la vie devant lui. Pourquoi ? Peu de temps après, je me suis de nouveau posé la même question. Dans les deux cas, la réponse offre à chacun d’entre nous une leçon importante.

Un autre soir, une autre histoire

Quelques mois plus tard, ce même pourquoi a refait surface lors de la cérémonie de remise des diplômes de mon fils David. Ce qui s’est produit ce jour-là suscita une ovation de la foule et des applaudissements retentissants.

Ces applaudissements s’adressaient à un des élèves du cycle supérieur, Brady, qui avait été impliqué dans un accident grave l’année d’avant et qui ne pouvait plus marcher à cause de cet accident. Brady était déterminé à marcher de nouveau et il avait lutté toute l’année pour pouvoir y parvenir lors de cette soirée spéciale. Lorsqu’on l’a nommé pour lui remettre son diplôme, il s’est levé lentement et, de peine et de misère, pendant quelques minutes, a réussi péniblement à trouver son équilibre sur ses béquilles.

Le silence était total dans la salle lorsqu’il a fait son premier pas. Nous craignions tous que si nous ouvrions la bouche, il allait s’effondrer. Nous avions tous les yeux rivés sur Brady alors qu’il avançait lentement. L’auditoire au complet semblait l’encourager en silence. « Tiens bon, tu vas y arriver ! »

Lorsqu’il est arrivé devant la foule, Brady a tendu la main pour recevoir son diplôme. Et le silence fut rompu par une ovation debout. Les applaudissements durèrent quelques minutes, alors que nous prenions tous part à la victoire d’un jeune homme qui avait tant souffert l’année précédente. Le fait que Brady puisse se lever et marcher à cette occasion, pour recevoir son diplôme, semblait être un véritable miracle.

Frappée par la réalité

Tandis que les applaudissements s’estompaient et que je me rasseyais, je me suis mise à penser encore une fois à Kevin dont nous avions assisté aux funérailles il y avait à peine quelques mois. Kevin ne réaliserait jamais son rêve de terminer ses études. C’était l’année où lui aussi aurait reçu son diplôme.

Or, il ne connaîtrait jamais cette joie.

Encore une fois, je me demandais pourquoi. Pourquoi cette double tragédie ? Pourquoi fallait-il que cela arrive à deux jeunes hommes qui avaient toute la vie devant eux ?

La réponse est simple et donne à réfléchir : des lois avaient été enfreintes, et cela a transformé leur vie et celle de leur famille à jamais.

Nous avons tous tendance à nous croire indestructibles — à penser que rien de fâcheux ne nous arrivera jamais. Nous pensons surtout ainsi lorsque nous sommes jeunes, mais avec l’âge, l’expérience nous dit le contraire. Plus nous vieillissons, plus nous assistons à des funérailles. Les jeunes aiment courir des risques et croient qu’il ne leur arrivera jamais rien. Vous avez sûrement déjà entendu certains jeunes dire : « Ça ne m’arrivera pas à moi » ou encore, « Je ne me ferai pas prendre. » Et peutêtre avez-vous entendu des commentaires comme « Pourquoi s’énerver avec les règles de la circulation ? Tout le monde les enfreint de toute façon. » Ou encore, « Ce n’est pas bien grave de passer sans autorisation. Je ne fais de mal à personne, n’est-ce pas ? » Ce n’est pas bien grave — vraiment ?

Alors qu’est-il arrivé à Kevin et Brady?

L’imprudence sur la route

Kevin a grandi avec ma fille Michelle. Ils ont joué ensemble, ils ont commencé l’école ensemble et ils ont noué une amitié privilégiée. Au cours de son adolescence, Kevin avait beaucoup d’amis. Il avait un emploi et une excellente relation avec sa famille. Son passe-temps consistait à reconstruire des voitures avec son père. Mais il lui a suffi d’un soir fatal pour tout perdre.

Notre famille a déménagé lorsque Kevin était âgé de 10 ans, de sorte que nous avons perdu le contact avec lui et sa famille, jusqu’au soir où de terribles circonstances nous ont réunis de nouveau. Un soir, alors que je regardais les nouvelles, le présentateur annonça qu’il y avait eu un accident grave et que des secouristes étaient à la recherche d’un adolescent qui avait été éjecté de la voiture.

Brady et Kevin ont choisi de ne pas tenir compte d’une loi. Dans leur cas, il est trop tard, mais il n’est pas trop tard pour nous.

Un garçon s’en était sorti, et ils étaient à la recherche de son frère. Au début, on croyait que le jeune homme avait réussi à s’échapper, lui aussi, et qu’il cherchait son chemin dans la forêt, tout hébété. Lorsqu’ils l’ont nommé, ce fut un grand choc pour moi. Le lendemain, l’espoir de le retrouver vivant disparut lorsqu’ils trouvèrent son corps sans vie dans la rivière, pris dans des algues.

Kevin venait tout juste de remettre une voiture en état avec son père et avait décidé de l’essayer avec son frère. Après avoir pris une courbe à 145 km/h dans une zone de 40 km/h, Kevin a perdu le contrôle de la voiture, et celle-ci est passée par-dessus un remblai. L’impact fut tel que Kevin a été projeté dans la rivière et s’est vite noyé. Son frère a réussi à sortir de la voiture en rampant et a survécu. Mais Kevin a perdu la vie — ses rêves se sont évaporés en raison de quelques instants de mauvais jugement.

Ignorer les signes avant-coureurs

L’histoire de Brady était différente, mais s’était aussi soldée par des résultats tragiques. Il fréquentait une autre école, où il était très populaire, avait beaucoup d’amis et était très impliqué dans les sports. Brady adorait le basket-ball et faisait partie de l’équipe scolaire. Il rêvait de devenir une étoile de basket-ball. Il aimait aussi beaucoup le ski et il était membre d’un club de ski.

Un jour, au lieu d’aller à son entraînement de basket-ball, il décida d’aller avec des amis sur une pente de ski située tout près. Alors qu’ils dévalaient la pente, les jeunes arrivèrent sur une autre pente où un panneau les mettait en garde contre le danger d’y skier. Au lieu d’en tenir compte, ils décidèrent d’aller de l’avant malgré tout. Ils arrachèrent le panneau et Brady fut le premier à dévaler la pente. Il percuta un arbre et se blessa grièvement.

Brady s’était fracturé la nuque, et les médecins croyaient qu’il ne marcherait plus jamais. Il a dû subir un traitement douloureux pendant une année entière — non pas pour faire du ski ou pour jouer au basketball, mais simplement pour pouvoir marcher en vue de recevoir son diplôme. La décision qu’il avait prise lors de cette excursion de ski avait changé sa vie à jamais.

Des lois pour notre propre bien

Lois enfreintes, rêves brisés. Les lois sont là pour nous protéger contre les tragédies comme celles dont Kevin et Brady ont été victimes. Pourquoi cela est-il important ? Demandez-le à Brady. Demandez-le aux parents de Kevin, car ils ne le verront jamais réaliser ses rêves. La famille de Kevin n’a pas d’autre choix que de ramasser les morceaux.

Kevin n’éprouvera jamais les joies que nous tenons tous pour acquises. Brady devra subir les conséquences de son coup de tête le restant de ses jours. Brady et Kevin ne sont que deux exemples parmi tant d’autres de personnes qui ont subi les conséquences de leur transgression de certaines lois.

Même si les gouvernements du monde ont tendance à surréglementer, de nombreuses lois et mises en garde humaines, telles que les limites de vitesse, l’interdiction de conduire en état d’ébriété, le port de la ceinture de sécurité, pour n’en nommer que quelques-unes, sont là pour nous protéger et pour protéger les autres contre les accidents. Il y a même des lois encore plus importantes que notre Créateur a édictées pour notre propre bien. Vous pouvez les lire au 20e chapitre du livre de l’Exode. Elles sont connues sous le nom des Dix Commandements.

Si nous y obéissons, elles nous procureront beaucoup de joie et de tranquillité d’esprit. Notre père aimant, Dieu, déclare dans Deutéronome 5:29 Deutéronome 5:29Oh! s'ils avaient toujours ce même coeur pour me craindre et pour observer tous mes commandements, afin qu'ils fussent heureux à jamais, eux et leurs enfants!
Louis Segond×
: « Oh ! S’ils avaient toujours ce même coeur pour me craindre et pour observer tous mes commandements, afin qu’ils fussent heureux à jamais, eux et leurs enfants ! »

Remarquez encore une fois ce qu’Il nous dit : « afin qu’ils fussent heureux à jamais, eux et leurs enfants… » Si seulement nous pouvions nous rendre compte à quel point nous sommes fragiles et comprendre que bon nombre des lois humaines et que toutes les lois divines sont là pour nous protéger et pour protéger les autres — et non pour nous rendre la vie difficile.

Dans Proverbes 3:1-2 Proverbes 3:1-2 [1] Mon fils, n'oublie pas mes enseignements, Et que ton coeur garde mes préceptes; [2] Car ils prolongeront les jours et les années de ta vie, Et ils augmenteront ta paix.
Louis Segond×
, nous lisons : « Mon fils, n’oublie pas mes enseignements, et que ton coeur garde mes préceptes ; car ils prolongeront les jours et les années de ta vie, et ils augmenteront ta paix. » Dieu nous dit que nous vivrons une longue vie et des années d’abondance si nous observons Ses lois ! Brady et Kevin ont choisi de ne pas tenir compte d’une loi. Dans leur cas, il est trop tard, mais il n’est pas trop tard pour nous.

Cherchez à prendre à coeur l’importance de respecter les Dix Commandements de Dieu et les lois de l’homme. Sachez qu’elles sont là pour nous bénéficier et pour bénéficier aux autres. « Maintenant, Israël, que demande de toi l’Éternel, ton Dieu, si ce n’est que tu craignes l’Éternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, d’aimer et de servir l’Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur et de toute ton âme; si ce n’est que tu observes les commandements de l’Éternel et ses lois que je te prescris aujourd’hui, afin que tu sois heureux ? » (Deutéronome 10:12-13 Deutéronome 10:12-13 [12] Maintenant, Israël, que demande de toi l'Éternel, ton Dieu, si ce n'est que tu craignes l'Éternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, d'aimer et de servir l'Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur et de toute ton âme; [13] si ce n'est que tu observes les commandements de l'Éternel et ses lois que je te prescris aujourd'hui, afin que tu sois heureux?
Louis Segond×
)

Pourquoi obéir aux lois divines ? Pour notre propre bien.

Cherchons tous à tirer une leçon des tragédies qu’ont connues Kevin et Brady — des conséquences de la violation des lois — afin que les rêves de chacun puissent se réaliser ! Observez les lois divines pour votre propre bien !