Quand Jésus est-Il né ?

Vous êtes ici

Quand Jésus est-Il né ?

Quand Jésus-Christ de Nazareth est-Il né ? Nous entendons des chants de Noël parlant de l’enfant Jésus dans la crèche et des paysages hivernaux associés à Sa naissance. Sur nos calendriers, le mot « Noël » est automatiquement indiqué à la date du 25 décembre. La naissance de Jésus-Christ est citée comme étant la raison justifiant l’existence de cette célébration. Mais est-Il réellement né ce jour-là ? Ce n’est pas aussi simple et clair que nos calendriers le suggèrent.

Le 25 décembre n’a pas toujours été considéré comme la date de naissance de Jésus. Dans un article de U.S. News and World Report intitulé « À la recherche de Noël », Joseph Sheler écrit : « Faute d’indication scripturale sur l’anniversaire de Jésus, les premiers érudits chrétiens suggérèrent diverses dates sur le calendrier. Clément . . . choisit le 18 novembre, Hippolyte . . . pensait que Jésus-Christ était né un mercredi . . . Un document anonyme qui aurait été écrit en Afrique du Nord vers l’an 243, place la naissance de Jésus le 28 Mars. » (23 décembre 1996, p. 58)

Bien qu’il soit difficile de déterminer la date de la première célébration du 25 décembre en tant que jour de Noël, les historiens s’entendent généralement pour dire qu’elle a dû se situer au cours du quatrième siècle. Ceci est une date étonnamment tardive ! Pensez-y, cela signifie que Noël, considéré par la plupart comme l’anniversaire de Jésus, n’a pas été observé par l’église romaine jusqu’à environ 300 ans après la vie du Christ sur terre !

L’observance de Noël ne peut donc pas être tracée dans l’histoire comme ayant fait partie des enseignements ou pratiques des premiers chrétiens. Cela semble presque incroyable, n’est-ce pas ? Pourtant, c’est bien la vérité!

Alors pourquoi l’église romaine adoptat-elle le 25 décembre comme la date de la célébration de la naissance de Jésus ? La raison pour laquelle Son anniversaire est célébré à cette époque de l’année est que les chefs religieux de cette ère voulurent changer le nom d’une fête païenne, tenue le 25 décembre, afin de faciliter la conversion des païens au christianisme !

L’Encyclopédie Americana le précise clairement : « Au cinquième siècle, l’Église d’Occident l’ordonna [la naissance du Christ] comme devant être toujours observée le jour de l’ancienne fête romaine de la naissance de Sol [le dieu du soleil], car aucune connaissance certaine du jour de la naissance du Christ n’existait. » (édition 1944, Noël)

La raison de cette confusion n’est pas surprenante. La Bible ne précise pas la date exacte de la naissance de Jésus. Qui plus est, la Bible ne mentionne absolument aucune célébration organisée en l’honneur de l’anniversaire du Christ par l’Église primitive.

Jésus n’est pas né en décembre

Alors qu’est-ce que le 25 décembre ? Une étude attentive de la Bible montre que le milieu de l’hiver n’était, de toute évidence, pas l’époque de la naissance de Jésus. Il y a deux grandes raisons pour lesquelles la naissance du Christ n’a pas pu avoir lieu à ce moment de l’année.

Premièrement, nous savons que les bergers étaient dans les champs avec leurs troupeaux au moment de la naissance de Jésus : « ... elle enfanta son fils premier-né. Elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche ... Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. » (Luc 2:7-8 Luc 2:7-8 [7] et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. [8] Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux.
Louis Segond×
)

Les bergers ne seraient pas restés « dans les champs » en plein mois de décembre, le temps étant froid et maussade. Selon « Celebrations : The Complete Book of American Holidays », le récit de Luc « suggère que Jésus a pu naître en été ou au début de l’automne. Puisque le mois de décembre est froid et pluvieux en Judée, il est probable que les bergers auraient cherché refuge pour leurs troupeaux pendant la nuit. » (p. 309)

De même, « The Interpreter’s One-Volume Commentary » affirme que ce passage est « contre le fait que la naissance [du Christ] se soit produite le 25 décembre car le temps n’aurait pas permis aux bergers de surveiller leurs troupeaux dans les champs, la nuit. Bien que certains discutent cela, d’autres sources dignes de confiance, comme « The Companion Bible » et le commentaire biblique intitulé « Clarke’s Commentary », en arrivent à la même conclusion, à savoir que les bergers n’auraient pas pu rester dehors en pleine nuit, à la fin décembre.

Donc, la première raison pour laquelle nous savons qu’Il n’est pas né en décembre, est qu’il y avait à l’époque de la naissance du Christ, des bergers qui gardaient leurs troupeaux — chose qui n’aurait pas été possible dans l’hiver froid de la Judée.

Une autre raison pour laquelle nous pouvons conclure que Jésus n’est pas né en décembre est que Ses parents se sont rendus à Bethléem pour un recensement romain (Luc 2:1-4 Luc 2:1-4 [1] En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre. [2] Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. [3] Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville. [4] Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David,
Louis Segond×
). Aucun dirigeant romain n’aurait demandé qu’une telle chose se fasse en hiver alors que les températures sont souvent négatives et les routes en mauvais état.

L’organisation d’un recensement dans ces conditions aurait été vouée à l’échec, car il aurait été trop difficile aux résidents de Judée de voyager pour être dénombrés. À l’époque, voyager n’était pas aussi facile que de nos jours. Nous avons des voitures chauffées et des routes déneigées, mais à l’époque, la grande majorité des gens se déplaçait en marchant.

Basé sur ces deux seuls faits, nous voyons qu’il est très peu probable que le récit biblique de la naissance de Jésus est eu lieu en hiver, et encore moins à la date précise du 25 décembre. En plus d’être une simple supposition erronée, la date du 25 décembre était une tentative de synthétiser les pratiques païennes au sein du culte chrétien.

Jésus naquit à l’automne

Tout cela nous amène à la question suivante : Quant Jésus est-il donc né ?

Nous trouvons des indices importants au sujet de l’époque réelle de Sa naissance dans le récit que la Bible nous fait au sujet de Son cousin, Jean-Baptiste.

Si vous avez lu l’Évangile de Luc, vous avez peut-être pensé qu’il était étrange que le livre ne commence pas avec l’histoire de la conception de Jésus, mais avec celle de la conception de Jean Baptiste. Il y a une très bonne raison pour laquelle Luc choisit de détailler pour nous l’histoire de la conception et la naissance de Jean.

Luc nous dit qu’Elizabeth, la mère de Jean, était enceinte de six mois, quand Jésus fut conçu : « Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d’une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie... » (Luc 1:26-36 Luc 1:26-36 [26] Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, [27] auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. [28] L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. [29] Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. [30] L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. [31] Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. [32] Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. [33] Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin. [34] Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme? [35] L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. [36] Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois.
Louis Segond×
)

Elizabeth, la mère de Jean-Baptiste, et Marie, la mère de Jésus, étaient cousines. À partir de ce passage, nous savons que Jean avait six mois de plus que Jésus. Donc, si nous connaissons la date de la naissance de Jean, nous pouvons approximativement situer celle de Jésus.

Regardons ce que la Bible dit à propos de l’époque de la naissance de Jean.

Zacharie, le père de Jean était sacrificateur et servait dans le temple à Jérusalem selon « la classe d’Abia » (Luc 1:5 Luc 1:5Du temps d'Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d'Abia; sa femme était d'entre les filles d'Aaron, et s'appelait Élisabeth.
Louis Segond×
). À cette époque, les sacrificateurs du temple de Jérusalem étaient divisés en différents groupes — « sections » ou « classes » — de sacrificateurs qui se relayaient pour effectuer le service du temple tout au long de l’année. Cela formait un calendrier annuel pour ceux qui devaient servir au temple.

Les historiens estiment que la classe d’Abia, dans laquelle était inscrit Zacharie, était de service au temple du début à la mi-juin (voir The Companion Bible, 1974, annexe 179, p. 200).

Pendant le service de Zacharie, l’ange Gabriel lui apparut et lui annonça que lui et sa femme, Elizabeth, auraient un enfant (Luc 1:8-13 Luc 1:8-13 [8] Or, pendant qu'il s'acquittait de ses fonctions devant Dieu, selon le tour de sa classe, il fut appelé par le sort, [9] d'après la règle du sacerdoce, à entrer dans le temple du Seigneur pour offrir le parfum. [10] Toute la multitude du peuple était dehors en prière, à l'heure du parfum. [11] Alors un ange du Seigneur apparut à Zacharie, et se tint debout à droite de l'autel des parfums. [12] Zacharie fut troublé en le voyant, et la frayeur s'empara de lui. [13] Mais l'ange lui dit: Ne crains point, Zacharie; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t'enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.
Louis Segond×
). Après avoir terminé son service, il revint chez lui et Elizabeth conçut le cousin de Jésus — l’enfant qui, plus tard, fut connu sous le nom de Jean-Baptiste (Luc 1: 23-24).

Nous pouvons donc considérer que la conception de Jean eu probablement lieu un peu plus tard en juin, quand Zacharie revint chez lui après avoir terminé son service dans la classe d’Abia. Si l’on ajoute neuf mois, nous arrivons à la fin mars, date la plus probable de la naissance de Jean.

En ajoutant six mois, la différence d’âge entre Jean et Jésus (Luc 1:35-36 Luc 1:35-36 [35] L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. [36] Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois.
Louis Segond×
), nous arrivons à la fin septembre, date probable de la naissance de Jésus.

Noël honore-t-il vraiment le Christ ?

Donc, si l’on peut démontrer à partir de la Bible et des recherches historiques que Jésus est né en automne au lieu de décembre, cela signifie-t-il que nous devrions célébrer Noël au mois de septembre plutôt qu’en décembre ?

Non, certainement pas ! Nulle part dans la Bible nous ne trouvons une instruction ou un ordre exigeant de célébrer la naissance du Christ. Le fait que tant de dates spécifiques sont données dans la Bible au sujet d’autres événements, importants ou non, le fait que cette date exacte reste vague, est essentiel !

Dieu n’a pas demandé qu’une célébration annuelle de la naissance de Jésus soit observée . Dieu nous donne d’autres jours spécifiques à observer pour honorer Jésus-Christ et le Père. Pour ceux qui aiment Dieu et Son Fils, il est naturel de désirer les adorer. Mais il est de loin préférable de le faire lors des jours et des époques que Dieu institue plutôt que d’inventer nos propres fêtes !

Dieu est très clair, Il n’aime pas que nous utilisions les pratiques des cultes païens pour L’honorer.

Quant à la célébration de Noël en décembre, rappelons-nous de ce que nous avons lu plus tôt à propos de l’église romaine qui adopta des pratiques à la fois païennes et chrétiennes pour créer Noël. Jésus ne voudrait pas que nous célébrions des jours païens pour honorer Sa naissance.

Comment savons-nous ce que Jésus ferait ou refuserait que nous fassions à cet égard ? Dieu est très clair, Il n’aime pas les pratiques des cultes païens utilisées pour l’honorer. Il l’a dit aux anciens Israélites :

« Lorsque l’Éternel, ton Dieu, aura exterminé les nations que tu vas chasser devant toi, lorsque tu les auras chassées et que tu te seras établi dans leur pays, gardetoi de te laisser prendre au piège en les imitant, après qu’elles auront été détruites devant toi. Garde-toi de t’informer de leurs dieux et de dire : Comment ces nations servaientelles leurs dieux ? Moi aussi, je veux faire de même. Tu n’agiras pas ainsi à l’égard de l’Éternel, ton Dieu ; ...Vos observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien. » (Deutéronome 12:29-32 Deutéronome 12:29-32 [29] Lorsque l'Éternel, ton Dieu, aura exterminé les nations que tu vas chasser devant toi, lorsque tu les auras chassées et que tu te seras établi dans leur pays, [30] garde-toi de te laisser prendre au piège en les imitant, après qu'elles auront été détruites devant toi. Garde-toi de t'informer de leurs dieux et de dire: Comment ces nations servaient-elles leurs dieux? Moi aussi, je veux faire de même. [31] Tu n'agiras pas ainsi à l'égard de l'Éternel, ton Dieu; car elles servaient leurs dieux en faisant toutes les abominations qui sont odieuses à l'Éternel, et même elles brûlaient au feu leurs fils et leurs filles en l'honneur de leurs dieux. [32] Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n'y ajouterez rien, et vous n'en retrancherez rien.
Louis Segond×
, nous soulignons).

La venue de Jésus nous apporta beaucoup

Nous devons bien entendu, être reconnaissants de la naissance de Jésus-Christ, ce fut un événement joyeux qui nous apporta beaucoup. Il nous a montré comment avoir une relation avec Dieu le Père. Nous voyons l’exemple de la perfection de Sa vie, de Son sacrifice, et de Sa résurrection à la vie spirituelle. Il montra à l’homme le chemin à prendre pour partager Sa gloire et pour vivre éternellement dans la famille de Dieu. Il est venu pour instaurer une nouvelle relation avec l’homme, laquelle par Son sang, s’étend à toutes les nations. Il est venu pour devenir notre Souverain Sacrificateur et pour intercéder devant le trône de Dieu pour nous.

Grâce à Lui, nous pouvons avoir une relation authentique et enrichissante avec Dieu, fondée sur la vérité et l’amour. Si nous L’aimons vraiment, nous Lui démontrerons l’amour dont Il veut être aimé. Pour aimer Dieu, nous devrions faire ce qu’Il demande : « Mais l’amour de Dieu est véritablement parfait en celui qui garde sa parole: par cela nous savons que nous sommes en lui. » (1 Jean 2:5 1 Jean 2:5Mais celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui: par là nous savons que nous sommes en lui.
Louis Segond×
; comparer avec Jean 14:15 Jean 14:15Si vous m'aimez, gardez mes commandements.
Louis Segond×
, Jean 14:21 Jean 14:21Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui.
Louis Segond×
; Jean 15:10 Jean 15:10Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.
Louis Segond×
).

En désobéissant à Dieu, nous nous privons d’une relation plus étroite avec Lui. La quasi-totalité des traditions de Noël rouvent leurs origines dans les fausses religions préchrétiennes (cela peut être vérifié dans presque toute bonne encyclopédie ou recherche rapide sur Internet), elles occultent ces vérités merveilleuses et nous tiennent éloignés d’une relation plus forte avec Dieu.

Christ n’est pas né le 25 décembre, au plus fort de l’hiver. Célébrer cette date comme Son anniversaire ne change pas les faits. Dieu ne nous a jamais donné d’instructions pour observer la naissance du Christ chaque année, de quelques façons que ce soit.

Au lieu de s’en tenir à une mauvaise date et à une mauvaise perception, n’est-il pas temps de vous concentrer sur la raison pour laquelle Il est né ? Et vous, ne devriez-vous pas observer et découvrir la signification des jours qu’Il institua et observa Lui-même ? Apprenez à développer une meilleure relation avec Dieu, dès d’aujourd’hui !