Que faire lorsque la vie est injuste ?

Vous êtes ici

Que faire lorsque la vie est injuste ?

L'injustice semble envahir la vie. Comment répondre au mieux lorsque des circonstances injustes vous affectent ?

Lorsque j’étais jeune, je me plaignais souvent en disant : « Ce n’est pas juste ! » Tout devait être juste, et si ce n’était pas le cas – et bien ! Ce n’était tout simplement pas juste ! Lorsque je me lamentais au sujet d’une injustice familiale, mon père me rappelait cette phrase souvent utilisée : « La vie n’est pas juste ». Il m’expliquait que si je m’attends à ce que tout soit équitable tout au long de la vie, je serais malheureusement déçu, car cela n’allait tout simplement pas se produire.

Evidemment, je n’aimais pas entendre cela – mais en devenant adulte, je me suis rendu compte que des événements injustes, pénibles et immérités se produisent dans la vie de tous les êtres humains.

Toutefois, de telles choses me gênent toujours autant – surtout lorsque je vois qu’elles sont délibérément perpétrées contre des personnes innocentes et naïves. Peut-être ressentez-vous la même émotion lorsque vous apprenez qu’une personne sans scrupule a profité d’une autre ou qu’un criminel est resté impuni.

Par ailleurs, que ressentez-vous lorsque vous êtes personnellement floué, lorsque que l’on vous ment, lorsque vous êtes réprimandé injustement ou profondément trahi, ou encore lorsque votre réputation est ternie avec désinvolture ?

Lorsque que nous prenons conscience de ces actions intrinsèquement mauvaises, notre réaction humaine et naturelle est d’en être affligé et offensé. Nous pouvons alors y répondre soit par la colère et l’amertume soit par un désir de vengeance. A l’opposé, nous pouvons également nous réfugier dans la tristesse ou la dépression et nous éloigner de ceux qui nous ont émotionnellement blessés.

Ces manières de réagir sont-elles efficaces pour gérer l’injustice, ou existe-t-il des méthodes plus constructives et plus productives ? Lorsque des événements de la vie nous causent des problèmes significatifs ou lorsque des gens nous traitent de façon injuste et partiale, que devons-nous faire ? Comment pouvons-nous résister au sentiment de surprise et de déception que nous ressentons immanquablement ?

Un début difficile dans la vie

Considérons l’histoire d’Anne Mansfield Sullivan. Née le 14 Avril 1866, à Feeding Hills, Massachusetts, sa jeunesse fut remplie de difficultés et d’adversités. Non seulement parce qu’elle grandit dans une grande pauvreté, mais parce qu’elle fut physiquement maltraitée par son père alcoolique. À cinq ans, elle contracta un trachome, une infection bactérienne de l’œil. Cette maladie virulente ne fut pas traitée, ce qui lui valut de devenir presque aveugle.

À l’âge de 8 ans, Anne perdit sa mère, Alice Sullivan qui mourut de la tuberculose. Deux ans plus tard, son père l’abandonna, elle et son frère James, à l’infirmerie de Tewksbury, dans le Massachusetts après avoir constaté qu’il lui était difficile d’élever seul les enfants.

Les conditions de l’établissement étaient déplorables, chroniquement sous-financé, en mauvais état et fortement surpeuplé. Et comme si tout cela n’était pas assez triste, seulement trois mois plus tard, James mourut de la tuberculose.

Pendant son séjour de quatre ans à Tewksbury, les deux opérations qu’Anne subit pour corriger sa vision de manière significative échouèrent. Cependant, en octobre 1880, alors qu’Anne venait d’avoir 14 ans, elle fut acceptée à Perkins School, une école pour aveugle à Boston (fondée en 1832, toujours en activité à ce jour).

Surmonter les obstacles

À l’école Perkins, sa situation commença à s’améliorer. Anne reçu un traitement supplémentaire qui améliora sa vue suffisamment pour lui permettre de lire pendant de courtes périodes. En conséquence, elle se concentra avec diligence sur ses études universitaires. Anne apprit également le langage des signes afin de communiquer avec un ami qui était à la fois sourd et aveugle. Anne étudia avec tant de sérieux qu’elle obtint son diplôme, le 1er juin 1886, et fut major de sa promotion.

Lors de son discours de fin d’étude, elle lança un défi à ses camarades de classe ainsi qu’à elle-même en déclarant : « Chers diplômés, le devoir nous offre d’aller de l’avant dans la vie active. Allons-y joyeusement, avec optimisme et sérieux et trouvons notre place. Lorsque nous l’aurons trouvée, remplissons-la avec bonne volonté et fidélité car chaque obstacle que nous vaincrons, chaque succès que nous obtiendrons tendra à rapprocher l’homme de Dieu et fera que la vie ressemble à ce qu’Il avait prévu ».

Plusieurs enseignants et membres du personnel de l’école Perkins furent impressionnés par l’attitude positive d’Anne, par ses talents, son intelligence et sa ténacité. Le directeur de l’école lui-même, Michael Anagnos, fut étonné et recommanda personnellement Anne pour qu’elle soit acceptée par la famille Keller à Tuscumbia, en Alabama, en tant que tutrice et mentor de leur fille Helen, aveugle, sourde et muette.

Helen Keller, l’une des femmes les plus admirées du 20ème siècle affirma, qu’Anne Sullivan qui devint son institutrice, eut un impact extraordinaire sur sa vie. Dans le chapitre 4 de son autobiographie, The Story of My Life, Helen Keller écrit : « Le jour le plus important de ma vie, et dont je me souviens fort bien, est celui où mon institutrice, Anne Mansfield Sullivan est venue vers moi. »

Nous choisissons notre réaction

Que révèle l’histoire d’Anne Sullivan ? Étant donné les problèmes importants qu’elle rencontra dans sa jeunesse, elle aurait pu devenir frustrée, morose et pleine de ressentiment. Elle aurait pu sans cesse se plaindre de l’injustice de son éducation et des difficultés qu’elle a vécues.

Mais elle ne le fit pas. Au lieu de cela, Anne choisit de s’élever au-dessus de sa condition et d’utiliser toutes les occasions possibles pour découvrir, développer, élargir ses talents et ses capacités. Ce faisant, sa maturité affective et son caractère progressèrent.

Anne Sullivan décida consciemment de gérer ses handicaps d’une manière constructive. Tout comme elle, vous et moi avons le choix lorsque nous sommes frappés par l’inégalité et l’injustice. Que nous soyons confrontés à un récent et difficile contretemps ou à une situation à long terme aussi grave que celle d’Anne, nous pouvons choisir la manière dont nous réagirons et ce que nous ferons.

La Bible nous offre des exemples de tels choix, avec des aspects aussi bien positifs que négatifs.

L’histoire de Joseph et de ses frères

Pour illustrer ceci, nous allons examiner brièvement le récit de Joseph et de ses frères dans Genèse 37. L’histoire commence lorsque Joseph fit un rapport négatif à son père Jacob sur la façon dont ses frères soignaient leurs troupeaux (Genèse 37:1-2 Genèse 37:1-2 [1] Jacob demeura dans le pays de Canaan, où avait séjourné son père. [2] Voici la postérité de Jacob. Joseph, âgé de dix-sept ans, faisait paître le troupeau avec ses frères; cet enfant était auprès des fils de Bilha et des fils de Zilpa, femmes de son père. Et Joseph rapportait à leur père leurs mauvais propos.
Louis Segond×
). Le récit de Joseph les mit en colère et les irrita. De plus, ses frères pouvaient constater que leur père préférait Joseph (Genèse 37:3 Genèse 37:3Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils, parce qu'il l'avait eu dans sa vieillesse; et il lui fit une tunique de plusieurs couleurs.
Louis Segond×
). Cette perception d’injustice qui les contrariait beaucoup et les mettait en colère fit qu’ils en vinrent à ressentir intensément de l’envie, du ressentiment, voir même de la haine.

Plus tard, Joseph eut deux songes dans lesquels il semblait être honoré par son père et ses frères. En leur rapportant ces rêves, ceux-ci imaginèrent qu’il devenait prétentieux, ce qui les rendit encore plus furieux (Genèse 37:5-11 Genèse 37:5-11 [5] Joseph eut un songe, et il le raconta à ses frères, qui le haïrent encore davantage. [6] Il leur dit: Écoutez donc ce songe que j'ai eu! [7] Nous étions à lier des gerbes au milieu des champs; et voici, ma gerbe se leva et se tint debout, et vos gerbes l'entourèrent et se prosternèrent devant elle. [8] Ses frères lui dirent: Est-ce que tu régneras sur nous? est-ce que tu nous gouverneras? Et ils le haïrent encore davantage, à cause de ses songes et à cause de ses paroles. [9] Il eut encore un autre songe, et il le raconta à ses frères. Il dit: J'ai eu encore un songe! Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi. [10] Il le raconta à son père et à ses frères. Son père le réprimanda, et lui dit: Que signifie ce songe que tu as eu? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner en terre devant toi? [11] Ses frères eurent de l'envie contre lui, mais son père garda le souvenir de ces choses.
Louis Segond×
).

Par la suite, Jacob envoya à nouveau Joseph pour visiter ses frères pendant qu’ils prenaient soin de leurs troupeaux et lui demanda de lui faire un rapport. À cette époque, leur haine envers Joseph était devenue si grande qu’ils commencèrent à fomenter son assassinat (Genèse 37:18-20 Genèse 37:18-20 [18] Ils le virent de loin; et, avant qu'il fût près d'eux, ils complotèrent de le faire mourir. [19] Ils se dirent l'un à l'autre: Voici le faiseur de songes qui arrive. [20] Venez maintenant, tuons-le, et jetons-le dans une des citernes; nous dirons qu'une bête féroce l'a dévoré, et nous verrons ce que deviendront ses songes.
Louis Segond×
).

Réalisant la nature catastrophique de leur antagonisme, le frère aîné, Ruben réussi à calmer les autres pendant un court laps de temps (Genèse 37:21-24 Genèse 37:21-24 [21] Ruben entendit cela, et il le délivra de leurs mains. Il dit: Ne lui ôtons pas la vie. [22] Ruben leur dit: Ne répandez point de sang; jetez-le dans cette citerne qui est au désert, et ne mettez pas la main sur lui. Il avait dessein de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père. [23] Lorsque Joseph fut arrivé auprès de ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, de la tunique de plusieurs couleurs, qu'il avait sur lui. [24] Ils le prirent, et le jetèrent dans la citerne. Cette citerne était vide; il n'y avait point d'eau.
Louis Segond×
). Mais plus tard, à son insu, ils jetèrent Joseph dans une fosse et le vendirent à des commerçants ismaélites de passage pour 20 sicles d’argent.

Pour cacher leur trahison, les frères tuèrent une chèvre et plongèrent la tunique de Joseph dans son sang. Puis, ils amenèrent le vêtement taché de sang à Jacob et lui dirent qu’un animal sauvage avait dû tuer Joseph. En entendant cela, Jacob pleura amèrement et refusa d’être réconforté pour la perte de son fils (Genèse 37:33 Genèse 37:33Jacob la reconnut, et dit: C'est la tunique de mon fils! une bête féroce l'a dévoré! Joseph a été mis en pièces!
Louis Segond×
).

La réaction de Joseph face à une injustice

Il y a beaucoup de choses dans l’histoire remarquable de Joseph en tant qu’esclave et plus tard lorsqu’il régna sur l’Égypte (Genèse 39-50). Mais il suffit de dire que, compte tenu des actions injustes qu’il a endurées, Joseph aurait pu devenir amer et passer des heures interminables à se complaire dans ses peines et à soigner ses blessures émotionnelles. Mais il ne l’a pas fait.

Tout le monde fait l’expérience de l’injustice dans la vie. Le principe essentiel à retenir est que la façon dont nous réagissons à un traitement injuste est plus importante que ce qui nous est arrivé.

Au contraire, il décida de concentrer ses talents et son énergie pour devenir la meilleure personne possible tout en faisant confiance à Dieu pour qu’Il l’aide dans chaque situation. En fait, quand plus tard ses frères vinrent en Égypte, pays où Joseph était devenu un haut fonctionnaire, il choisit de les traiter avec bonté, générosité et pardon – en leur expliquant que Dieu avait, en fin de compte, utilisé leurs mauvaises actions pour sauver leurs vies et celles des autres (Genèse 50:15-21 Genèse 50:15-21 [15] Quand les frères de Joseph virent que leur père était mort, ils dirent: Si Joseph nous prenait en haine, et nous rendait tout le mal que nous lui avons fait! [16] Et ils firent dire à Joseph: Ton père a donné cet ordre avant de mourir: [17] Vous parlerez ainsi à Joseph: Oh! pardonne le crime de tes frères et leur péché, car ils t'ont fait du mal! Pardonne maintenant le péché des serviteurs du Dieu de ton père! Joseph pleura, en entendant ces paroles. [18] Ses frères vinrent eux-mêmes se prosterner devant lui, et ils dirent: Nous sommes tes serviteurs. [19] Joseph leur dit: Soyez sans crainte; car suis-je à la place de Dieu? [20] Vous aviez médité de me faire du mal: Dieu l'a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd'hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux. [21] Soyez donc sans crainte; je vous entretiendrai, vous et vos enfants. Et il les consola, en parlant à leur coeur.
Louis Segond×
).

Son exemple démontre que ce qui se passe à l‘intérieur d’une personne est sensiblement plus important que ce qui lui arrive !

Comme cet exemple le montre clairement, Dieu est parfaitement capable en fin de compte d’égaliser des circonstances injustes. En outre, comme l’apôtre Pierre l’explique, Dieu veille avec soin sur ceux qui, tout en souffrant injustement, restent fidèles et obéissants envers Lui. « En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes ? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c’est une grâce devant Dieu. » (1 Pierre 2:19 1 Pierre 2:19Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement.
Louis Segond×
)

Dieu permet les circonstances et les événements injustes

Certes, Dieu peut faire en sorte que les choses de cette vie physique aillent bien – mais il ne choisit pas toujours de le faire. Dans Sa sagesse, Il permet parfois qu’un traitement injuste et même honteux soit infligé à Ses fidèles (Psaumes 119:75 Psaumes 119:75Je sais, ô Éternel! que tes jugements sont justes; C'est par fidélité que tu m'as humilié.
Louis Segond×
).

Dans Hébreux 11, le « chapitre de la foi », la Bible décrit comment cela fut le cas pour un certain nombre de serviteurs de Dieu : « D’autres subirent les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison ; ils furent lapidés, sciés, torturés ; ils moururent tués par l’épée ; ils allèrent çà et là, vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités – eux dont le monde n’était pas digne – errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre. Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n’ont pas obtenu ce qui leur était promis, Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu’ils ne parviennent pas sans nous à la perfection. » (Hébreux 11:36-40 Hébreux 11:36-40 [36] d'autres subirent les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison; [37] ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l'épée, ils allèrent çà et là vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, [38] eux dont le monde n'était pas digne, errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre. [39] Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n'ont pas obtenu ce qui leur était promis, [40] Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu'ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection.
Louis Segond×
)

Pensez également à Jésus-Christ. Ayant vécu une vie totalement sans péché, Il ne méritait pas le traitement impitoyable qu’Il a reçu (Matthieu 16:21 Matthieu 16:21Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu'il fallait qu'il allât à Jérusalem, qu'il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu'il fût mis à mort, et qu'il ressuscitât le troisième jour.
Louis Segond×
). Quelle a été Sa réponse envers une telle injustice ? Il a volontairement et fidèlement remis Son sort entre les mains justes et puissantes de Son Père : « Lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement. » (1 Pierre 2:23 1 Pierre 2:23lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement;
Louis Segond×
) En effet, il pria : « Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. » (Luc 23:34 Luc 23:34Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.
Louis Segond×
)

Regarder au-delà de ce monde actuel

Quel est le message de Dieu à Son peuple aujourd’hui ? Ce message consiste à ce que nous réagissions de la même manière que le Christ lorsque nous souffrons injustement. Nous devons « recherchez la paix avec tous » (Hébreux 12:14 Hébreux 12:14Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.
Louis Segond×
), Jésus-Christ avertit Ses disciples afin qu’ils gèrent l’injustice et l’iniquité avec amour et miséricorde (Matthieu 5:44-45 Matthieu 5:44-45 [44] Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, [45] afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
Louis Segond×
).

Bien sûr, il peut y avoir certains cas où nous pouvons nous défendre respectueusement contre des actions déloyales. Par exemple, l’apôtre Paul utilisa ses droits en tant que citoyen romain pour se protéger du traitement abusif des autorités militaires (Actes 22:25 Actes 22:25Lorsqu'on l'eut exposé au fouet, Paul dit au centenier qui était présent: Vous est-il permis de battre de verges un citoyen romain, qui n'est pas même condamné?
Louis Segond×
).

En outre, afin de résoudre une offense ou un désaccord avec quelqu’un, la Bible nous conseille d’aller directement vers cette personne de façon pacifique pour discuter du problème et déterminer si celui-ci peut être résolu de manière équitable (Matthieu 18:15-16 Matthieu 18:15-16 [15] Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère. [16] Mais, s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l'affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins.
Louis Segond×
).

Toutefois, Paul reconnu également, que la justice complète n’interviendra pas toujours dans ce siècle présent gouverné par le diable (Galates 1:4 Galates 1:4qui s'est donné lui-même pour nos péchés, afin de nous arracher du présent siècle mauvais, selon la volonté de notre Dieu et Père,
Louis Segond×
; Luc 4:6 Luc 4:6et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux.
Louis Segond×
). Regardant au-delà, il écrit : « J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. » (Romains 8:18 Romains 8:18J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.
Louis Segond×
)

La réponse ultime à une injustice

La réalité est que tout le monde fait l’expérience de l’injustice dans la vie. Cela fut certainement très vrai pour Anne Sullivan, pour le jeune Joseph et surtout pour Jésus-Christ qui souffrit l’injustice suprême (Hébreux 12:2 Hébreux 12:2ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu.
Louis Segond×
). Le principe essentiel à retenir est que la façon dont nous réagissons à un traitement injuste est plus importante que ce qui nous est arrivé.

Répondre à des situations injustes ou agir avec colère, amertume et vengeance, n’est pas la réponse (Éphésiens 4:31-32 Éphésiens 4:31-32 [31] Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. [32] Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.
Louis Segond×
). Au contraire, faire confiance à Dieu avec foi et obéissance apporte la paix d’esprit et, en temps voulu, l’entrée dans la vie éternelle (Philippiens 4:6-7 Philippiens 4:6-7 [6] Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. [7] Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus Christ.
Louis Segond×
; Matthieu 19:17 Matthieu 19:17Il lui répondit: Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels? lui dit-il.
Louis Segond×
).

L’époque viendra où Satan et ses démons seront enlevés et Jésus-Christ régnera sur la terre (Apocalypse 11:15 Apocalypse 11:15Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient: Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; et il régnera aux siècles des siècles.
Louis Segond×
; Apocalypse 20:1-5 Apocalypse 20:1-5 [1] Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l'abîme et une grande chaîne dans sa main. [2] Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. [3] Il le jeta dans l'abîme, ferma et scella l'entrée au-dessus de lui, afin qu'il ne séduisît plus les nations, jusqu'à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu'il soit délié pour un peu de temps. [4] Et je vis des trônes; et à ceux qui s'y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. [5] Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu'à ce que les mille ans fussent accomplis. C'est la première résurrection.
Louis Segond×
; Apocalypse 5:10 Apocalypse 5:10tu as fait d'eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.
Louis Segond×
). Lorsque que ce jour se lèvera, toutes les inégalités, y compris celles que nous avons personnellement vécues, seront entièrement rétablies (Romains 8:35-39 Romains 8:35-39 [35] Qui nous séparera de l'amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée? [36] selon qu'il est écrit: C'est à cause de toi qu'on nous met à mort tout le jour, Qu'on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie. [37] Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. [38] Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, [39] ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur.
Louis Segond×
).

Donc, la prochaine fois que vous vous sentirez injustement traité, Il est fort possible que vous ayez raison. Que devriez-vous faire si cela est le cas? Souvenez-vous « que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » (Romains 8:28 Romains 8:28Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.
Louis Segond×
)

Réfléchissons et agissons en gardant cela à l’esprit lorsque vie est injuste !