Que se passe-t-il en cas d'absence des pères ?

Vous êtes ici

Que se passe-t-il en cas d'absence des pères ?

En Occident, de plus en plus d'enfants sont élevés sans leur père. Selon Statistique Canada, au Québec en 2001, 27% des familles étaient monoparentales (soit 335 595 familles) dont 80% dirigées par la mère. Cela signifie-t-il que les mères qui éduquent seules leurs enfants sont condamnées à l'échec ?

« Nullement ! affirme le Dr Kyle Pruett. Cela ne veut pas dire que les enfants sans père ou voyant rarement ce dernier soient condamnés. Cela veut dire que nous devons aider les mères célibataires à procurer à leurs enfants des modèles masculins qui en vaillent la peine. En d'autres termes, nous pouvons alerter ces mères, les aidant à prendre conscience du besoin intense que leurs enfants ont pour ce genre de rapports, quand leur propre faim en ce sens a été découragée par une déception, pour qu'elles ne ferment pas la porte derrière elles, isolant ainsi leurs enfants » ( p. 14).

Les mères célibataires, divorcées, et les veuves ayant des enfants, ont un défi énorme à relever. Elles sont nombreuses à très bien élever leurs enfants, mais leur tâche est difficile. « Les enfants qui n'ont pas leur père sont plus sujets à la dépression que ceux ayant leurs deux parents, ont deux fois plus de chances d'abandonner leur scolarité, sont moins studieux et plus violents à l'école, se droguent plus souvent, sont plus criminellement actifs, avec des tendances suicidaires et, adolescents, deviennent plus souvent parents euxmêmes » (p. 158).

Voici quelques conseils pour les mères célibataires :

-Vous ne pouvez pas jouer tous les rôles. Nul n'est à ce point ambivalent. Contentez-vous de faire de votre mieux.

-Trouvez des modèles masculins positifs (comme des frères, des pères, des amis hommes, des responsables dans votre église ou des voisins qui sont compétents et sont disposés à prendre les enfants avec eux pour aller faire des courses, aller se promener ou aller en excursions.

-Impliquez vos enfants dans des activités dirigées par des hommes dignes de confiance, afin qu'ils constatent comment un vrai homme se conduit.

-Ne méprisez pas le rôle des hommes en général, simplement parce que vous avez eu des expériences négatives avec le sexe masculin.

-Soutenez activement l'intérêt légitime que vos enfants ont pour les hommes.

-Efforcez-vous d'avoir des rapports positifs avec les personnes de sexe masculin afin que vos enfants sachent ce qu'est la vraie masculinité.

-Entourez-vous de tout le soutien dont vous avez besoin, tant émotionnel, physique que social et spirituel.

-Soyez positive. Ne laissez pas la solitude, l'amertume et l'isolation prendre racine. (Ne manquez pas de lire notre article « Les parents uniques peuvent réussir », à la p. 11 de la présente édition).

Nous avons tous la responsabilité d'aider les veuves (y compris les mères célibataires) et les orphelins (qui, d'après la Bible, comprennent ceux abandonnés par leurs pères) au niveau de leurs besoins physiques et émotionnels. Comme le dit l'Écriture : « La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde » (Jacques 1:27 Jacques 1:27La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde.
Louis Segond×
).