Questions et réponses : Quelle est l’origine de la fête d’Halloween ?

Vous êtes ici

Questions et réponses

Quelle est l’origine de la fête d’Halloween ?

La plupart des gens savent qu’Halloween a lieu le 31 octobre. Beaucoup moins comprennent le lien entre Halloween et le jour qui suit sur le calendrier, c’est-à-dire, la fête de tous les saints, appelée également « la fête de la Toussaint » ou « la fête des morts » qui est célébrée par certaines églises et confessions, le 1er novembre. Curieusement, l’Histoire montre qu’Halloween — cette ancienne fête entièrement païenne faite d’ornements mortuaires et de démonisme — est étroitement liée à la fête de tous les saints (la Toussaint).

Les fêtes païennes ont eu une curieuse façon de s’infiltrer dans le christianisme au cours des siècles. L’Encyclopédie de la religion explique que « l’église britannique tenta de détourner l’intérêt du public aux coutumes païennes en ajoutant au calendrier une célébration chrétienne à la même date que celle de la fête païenne du Samain [ancien nom celtique de la fête que nous appelons Halloween]. La fête chrétienne appelée « la Toussaint », commémore les saints connus et inconnus de la religion chrétienne, tout comme le Samain reconnaissait et rendait hommage aux divinités celtes » (1987, vol. 6, p. 177).

Comment cet étrange revirement eut-il lieu ? Comment l’Église catholique a-t-elle pu transformer une ancienne fête païenne en une fête soi-disant pour honorer des saints morts ?

L’édition de 1913 de L’Encyclopédie catholique dit ceci à propos de la Toussaint : « Au début, les chrétiens avaient l’habitude de célébrer l’anniversaire de la mort d’un martyr pour Christ, à l’endroit même du martyre. Au quatrième siècle, les diocèses voisins commencèrent à inter-changer les fêtes, à transférer des reliques, à les diviser et à se rejoindre dans une célébration commune. Souvent, plusieurs martyrs avaient péri le même jour, ce qui conduisait naturellement à une commémoration en groupe.

« Durant la persécution de [l’empereur Romain] Dioclétien, le nombre de martyrs devint tellement important qu’un jour de célébration pour chacun d’eux devint impossible. Mais l’Église, ayant le sentiment que chaque martyr devait être vénéré, décréta un jour commun pour tous. [Finalement] Grégoire III (731-741) consacra une chapelle à la basilique Saint-Pierre pour tous les saints et fixa cet anniversaire le 1er novembre. » (Vol. 1, p. 315)

Pour cette célébration, le choix du 1er novembre par le pape Grégoire ne fut pas aléatoire. Il choisit cette date pour une raison spécifique. L’auteur Lesley Bannatyne l’explique : « Que la date coïncide avec le Samain n’est pas le fruit du hasard : l’Église essayait toujours d’incorporer les célébrations païennes qui avaient lieu au même moment. Les villageois furent également encouragés à se déguiser ce jour-là, non pas pour effrayer les esprits indésirables, mais pour honorer les saints chrétiens. À l’occasion du jour des saints (la Toussaint), les églises de toute l’Europe et des Îles Britanniques montraient les reliques de leurs saints patrons. Les églises plus pauvres ne pouvaient pas se permettre de posséder des reliques authentiques, donc pour remplacer ce rite, elles organisaient des processions dans lesquelles les paroissiens s’habillaient en saints, en anges ou en démons. Cette mascarade religieuse ressemblait à la coutume païenne qui consistait à défiler, habillé en fantômes jusqu’aux limites de la ville. Cela rendait service à la nouvelle église en donnant une base chrétienne acceptable à la coutume des déguisements d’Halloween.

« En plus de cela, l’Église tenta de convaincre les gens que les grands feux de joie qu’ils allumaient en hommage au soleil pourraient, au contraire, tenir le diable éloigné. » (Halloween : An American Holiday, An American History, 1998, p. 9, 11).

Plus tard, une deuxième célébration, le jour des fidèles défunts, fut instituée le 2 novembre. Éventuellement, ces deux jours de fête se fusionnèrent dans l’actuelle célébration du 1er novembre, qui fut également appelée la fête de tous les saints (All Hallows en anglais). La veille de la Toussaint prit le nom en anglais de « All Hallows’Even », (« Even » utilisé pour le mot anglais « Evening » signifiant « le soir »). C’est donc cette soirée du 31 octobre au 1er novembre qui évolua et devint Hallowe’en ou Halloween comme on l’appelle aujourd’hui.

Voici la brève histoire qui explique la façon dont les hommes justifièrent l’adaptation d’une célébration « chrétienne » avec la commémoration d’une ancienne fête païenne enracinée dans la mort et le démonisme. Malheureusement, cela va à l’encontre des instructions explicites de Dieu de ne pas utiliser les pratiques païennes pour L’adorer.

Il indiqua clairement dans Deutéronome 12:30-32 Deutéronome 12:30-32 [30] garde-toi de te laisser prendre au piège en les imitant, après qu'elles auront été détruites devant toi. Garde-toi de t'informer de leurs dieux et de dire: Comment ces nations servaient-elles leurs dieux? Moi aussi, je veux faire de même. [31] Tu n'agiras pas ainsi à l'égard de l'Éternel, ton Dieu; car elles servaient leurs dieux en faisant toutes les abominations qui sont odieuses à l'Éternel, et même elles brûlaient au feu leurs fils et leurs filles en l'honneur de leurs dieux. [32] Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n'y ajouterez rien, et vous n'en retrancherez rien.
Louis Segond×
: « Garde-toi de te laisser prendre au piège en les imitant, après qu’elles auront été détruites devant toi. Garde-toi de t’informer de leurs dieux et de dire : Comment ces nations servaientelles leurs dieux ? Moi aussi, je veux faire de même. Tu n’agiras pas ainsi à l’égard de l’Éternel, ton Dieu ; car elles servaient leurs dieux en faisant toutes les abominations qui sont odieuses à l’Éternel, … Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne ; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien. »

Certains affirment que, de nos jours, ils n’utilisent pas Halloween pour honorer Dieu, mais simplement pour avoir un plaisir non religieux. Mais Dieu désire que Son peuple élimine complètement de leur vie tout ce qui est issu de la religion païenne (voir Deutéronome 12:2-3 Deutéronome 12:2-3 [2] Vous détruirez tous les lieux où les nations que vous allez chasser servent leurs dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, et sous tout arbre vert. [3] Vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous brûlerez au feu leurs idoles, vous abattrez les images taillées de leurs dieux, et vous ferez disparaître leurs noms de ces lieux-là.
Louis Segond×
).

Ceci est une brève explication de l’origine de cette fête et de la raison pour laquelle les chrétiens ne devraient pas y participer. Il y aurait beaucoup plus de chose à dire à cet égard. Vous pouvez en apprendre davantage sur les fêtes que Dieu désire que nous observions en téléchargeant sur notre site internet https://francais.ucg.org/outils-detude-de-la-bible/brochures ou en demandant notre brochure gratuite intitulée « Les Fêtes divines ».