Questions & Réponses...

Vous êtes ici

Questions & Réponses...

Dans Matthieu 23:23 Matthieu 23:23Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité: c'est là ce qu'il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses.
Louis Segond×
, Jésus-Christ a clairement confirmé l’observance de la dîme : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, [plantes aromatiques] et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses. » (Nous soulignons en italique.) Jésus lui-même a nettement confirmé les Écritures de l’Ancien Testament (Matthieu 5:17-19 Matthieu 5:17-19 [17] Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. [18] Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. [19] Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.
Louis Segond×
; Luc 16:17 Luc 16:17Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu'il ne l'est qu'un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber.
Louis Segond×
).

Quelques jours avant sa mort, Jésus valida l’observance de la dîme comme devant être suivie, avec une adhésion sincère aux aspects spirituels les plus « profonds » de la loi, aspects que les scribes et les Pharisiens avaient évidemment négligés. Dans l’Ancien Testament, Dieu avait ordonné aux Israélites de pourvoir aux besoins de la tribu de Lévi dont le travail était de servir Dieu au temple et dans tout le pays, en leur donnant la dîme qui appartient à Dieu — la dîme étant un dixième du revenu.

Les Lévites, à leur tour, donnaient leur dîme à la famille d’Aaron, qui s’occupait du sacerdoce. Ce système permit à Israël d’adorer Dieu et d’être enseigné selon Sa volonté. À cause de la destruction du temple en 70 après J.-C., le sacerdoce lévitique ne pouvait plus fonctionner comme l’avait prévu la loi de Moïse. Dorénavant, la responsabilité d’enseigner le message divin fut donnée par Dieu à l’Église du Nouveau Testament.

Ceux qui soutenaient la proclamation de l’Évangile, pourvoyaient des dons financiers ou autres pour aider le Christ, Ses disciples et plus tard, les personnes travaillant dans l’Église pour accomplir l’oeuvre que le Christ ordonna à Ses vrais disciples d’accomplir. Des exemples de tels dons, ainsi que les principes qui s’y rapportent, se trouvent dans les passages du Nouveau Testament tels que Luc 8:3 Luc 8:3Jeanne, femme de Chuza, intendant d'Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l'assistaient de leurs biens.
Louis Segond×
, Luc 10:7-8 Luc 10:7-8 [7] Demeurez dans cette maison-là, mangeant et buvant ce qu'on vous donnera; car l'ouvrier mérite son salaire. N'allez pas de maison en maison. [8] Dans quelque ville que vous entriez, et où l'on vous recevra, mangez ce qui vous sera présenté,
Louis Segond×
; 2 Corinthiens 11:7-9 2 Corinthiens 11:7-9 [7] Ou bien, ai-je commis un péché parce que, m'abaissant moi-même afin que vous fussiez élevés, je vous ai annoncé gratuitement l'Évangile de Dieu? [8] J'ai dépouillé d'autres Églises, en recevant d'elles un salaire, pour vous servir. Et lorsque j'étais chez vous et que je me suis trouvé dans le besoin, je n'ai été à charge à personne; [9] car les frères venus de Macédoine ont pourvu à ce qui me manquait. En toutes choses je me suis gardé de vous être à charge, et je m'en garderai.
Louis Segond×
et Philippiens 4:14-18 Philippiens 4:14-18 [14] Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma détresse. [15] Vous le savez vous-mêmes, Philippiens, au commencement de la prédication de l'Évangile, lorsque je partis de la Macédoine, aucune Église n'entra en compte avec moi pour ce qu'elle donnait et recevait; [16] vous fûtes les seuls à le faire, car vous m'envoyâtes déjà à Thessalonique, et à deux reprises, de quoi pourvoir à mes besoins. [17] Ce n'est pas que je recherche les dons; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte. [18] J'ai tout reçu, et je suis dans l'abondance; j'ai été comblé de biens, en recevant par Épaphrodite ce qui vient de vous comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte, et qui lui est agréable.
Louis Segond×
.

Le septième chapitre de l’épître aux Hébreux décrit un changement dans l’administration de la loi. L’Église du Nouveau Testament, le temple spirituel de Dieu (1 Corinthiens 3:16 1 Corinthiens 3:16Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous?
Louis Segond×
; Ephésiens 2:19-22), est plus important que le temple physique. Au début de l’époque du Nouveau Testament, l’argent était donné aux dirigeants de l’Église, qui étaient les représentants du Christ (voir Actes 4:35-37 Actes 4:35-37 [35] et le déposaient aux pieds des apôtres; et l'on faisait des distributions à chacun selon qu'il en avait besoin. [36] Joseph, surnommé par les apôtres Barnabas, ce qui signifie fils d'exhortation, Lévite, originaire de Chypre, [37] vendit un champ qu'il possédait, apporta l'argent, et le déposa aux pieds des apôtres.
Louis Segond×
).

En étudiant le Nouveau Testament et les expériences de l’Église primitive, nous devrions examiner attentivement le fait que l’émergence de l’Église ne marque pas une rupture radicale avec les pratiques religieuses de la nation d’Israël.

Ce n’est que plusieurs décennies après la fondation de l’Église du Nouveau Testament que l’épître aux Hébreux clarifie l’impact de la nouvelle administration spirituelle du Christ sur l’Église et le sacerdoce qui existait à cette époque. La plupart des lois relatives à Israël ne furent pas annulées, mais parfois appliquées différemment, surtout après la destruction du temple.

Pendant des décennies, en raison de ses pratiques, l’Église fut considérée par ceux du dehors comme une autre secte juive, mais se différenciant par sa croyance en la divinité de Jésus-Christ. La possibilité du salut fut étendue au-delà de la nation physique d’Israël et offerte à d’autres -- à ceux qui, parmi les autres nations, seraient appelés dans l’Église (Matthieu 21:43 Matthieu 21:43C'est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits.
Louis Segond×
; 1 Pierre 2:9-10 1 Pierre 2:9-10 [9] Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, [10] vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde.
Louis Segond×
).

L’Église est la nation spirituelle d’Israël. Elle est souvent appelée « l’Israël de Dieu » (Galates 6:16 Galates 6:16Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle, et sur l'Israël de Dieu!
Louis Segond×
). Cette nouvelle nation spirituelle produira l’obéissance désirée par Dieu, par la conversion du coeur.

Dans l’histoire et les Écritures de cette époque, il n’y a pas d’arrêt significatif dans l’application des lois et des principes de l’Ancien Testament. Le Nouveau Testament n’avait pas encore été écrit, mais les membres de l’Église avaient été « édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, » Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire (Ephésiens 2:20).

Peu de temps avant son supplice, l’apôtre Pierre rappela aux membres de l’Église la valeur inestimable des Écritures hébraïques, appelées aujourd’hui l’Ancien Testament : « sachant tout d’abord … qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » (2 Pierre 1:20-21 2 Pierre 1:20-21 [20] sachant tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Écriture ne peut être un objet d'interprétation particulière, [21] car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.
Louis Segond×
) Il a en outre expliqué que le but de ses lettres était que « vous vous souveniez des choses annoncées d’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur, » (2 Pierre 3:2 2 Pierre 3:2afin que vous vous souveniez des choses annoncées d'avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur,
Louis Segond×
).

L’apôtre Paul était en plein accord avec l’approche de Pierre à propos de l’Ancien Testament (Actes 24:14 Actes 24:14Je t'avoue bien que je sers le Dieu de mes pères selon la voie qu'ils appellent une secte, croyant tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes,
Louis Segond×
; 2 Timothée 2:15 2 Timothée 2:15Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité.
Louis Segond×
; 2 Timothée 3:15-17 2 Timothée 3:15-17 [15] dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus Christ. [16] Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, [17] afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.
Louis Segond×
). Paul a aussi écrit que les enseignements et les exemples précis tirés de l’Ancien Testament ont aussi été écrits pour le bénéfice de l’Église du Nouveau Testament (Romains 15:4 Romains 15:4Or, tout ce qui a été écrit d'avance l'a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l'espérance.
Louis Segond×
; 1 Corinthiens 10:11 1 Corinthiens 10:11Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles.
Louis Segond×
).

Dans une prophétie au sujet du moment de la seconde venue du Christ, Dieu nous exhorte en disant : « Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur. » (Malachie 4:4 Malachie 4:4Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, Auquel j'ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, Des préceptes et des ordonnances.
Louis Segond×
) C’est Dieu Lui-même qui a donné Sa loi à Israël par l’intermédiaire de Moïse. Cette loi (et la bonne observance de ses principes) est applicable à toute l’humanité aujourd’hui.

De nos jours, soutenir l’oeuvre de l’Église de Dieu est très important. Cette oeuvre consiste non seulement à proclamer le message biblique d’espoir que Jésus-Christ apportera la paix au monde dans Son Royaume à venir, mais aussi à préparer ceux qui L’aideront à apporter cette justice sur la terre.