Si l’homme une fois mort pouvait revivre !

Vous êtes ici

Si l’homme une fois mort pouvait revivre !

En plus de 40 ans de ministère, j’ai plusieurs fois assisté à des funérailles et confié des morts à la terre. J’ai inhumé ma mère et mon père. Je me suis tenu aux côtés de parents qui enterraient leurs jeunes enfants. J’ai accompagné des amis, ainsi que des personnes qui étaient des modèles pour moi, jusqu’à l’obscurité de la tombe. À chaque fois, j’ai ouvert la Bible pour expliquer la signification de la vie à ceux qui disaient adieu à leurs proches.

Ces mots leur ont apporté du réconfort et de la compréhension, dans les moments les plus sombres et les plus douloureux de leur vie. Il y a de l’espoir dans le pouvoir des Écritures qui nous permet de relever la tête lorsque nous lisons ces versets clés expliquant l’espérance donnée dans les pages de la Bible.

Ces passages répondent à cette question cruciale : Existe-t-il une vie après la mort ? Permettez-moi de vous guider à travers ces passages bibliques pour montrer la puissance qui émane de la Bible, la Parole même de Dieu.

La question de Job

Je commence toujours par la question clé du livre de Job : « Si l’homme une fois mort pouvait revivre ? » (Job 14:14 Job 14:14Si l'homme une fois mort pouvait revivre, J'aurais de l'espoir tout le temps de mes souffrances, Jusqu'à ce que mon état vînt à changer.
Louis Segond×
). Pour moi, il n’y a pas de meilleur commencement pour pouvoir répondre aux questions des personnes en deuil.

De la misère mentale et physique dans laquelle Job se trouvait, émane un cri plaintif. Ses enfants sont morts. Son corps est ravagé par les ulcères et les plaies. Sa femme est tellement désespérée qu’elle lui dit de « maudire Dieu et de mourir » (Job 2:9 Job 2:9Sa femme lui dit: Tu demeures ferme dans ton intégrité! Maudis Dieu, et meurs!
Louis Segond×
). Elle ne lui apporte plus aucun soutien !

La question et le cri de Job représentent un appel direct à Dieu afin qu’Il le cache dans la tombe et le mette à l’abri de la colère divine. Il supplie Dieu en disant : « Oh ! Si tu voulais… me fixer un terme auquel tu te souviendrais de moi ! » (Job 14:13 Job 14:13Oh! si tu voulais me cacher dans le séjour des morts, M'y tenir à couvert jusqu'à ce que ta colère fût passée, Et me fixer un terme auquel tu te souviendras de moi!
Louis Segond×
)

Puis, Job pose alors cette grande question dans le verset suivant et fournit immédiatement la réponse : « Si l’homme une fois mort pouvait revivre, j’aurais de l’espoir tout le temps de mes souffrances, jusqu’à ce que mon état vienne à changer. » (Job 14:14 Job 14:14Si l'homme une fois mort pouvait revivre, J'aurais de l'espoir tout le temps de mes souffrances, Jusqu'à ce que mon état vînt à changer.
Louis Segond×
, nous mettons en italique.) Il dit encore : « Tu appellerais alors, et je te répondrais, tu languirais après l’ouvrage de tes mains. » (Job 14:15 Job 14:15Tu appellerais alors, et je te répondrais, Tu languirais après l'ouvrage de tes mains.
Louis Segond×
)

C’est un passage incroyable ! Il est clair que Job possédait certaines connaissances concernant les desseins de Dieu. Ses mots vont dans le sens de tant d’autres écritures. Il est assez étrange que les commentaires volumineux sur cette histoire et sur ce livre insolite ne parviennent pas à saisir la connexion avec d’autres parties de la Bible qui expliquent le but divin de la vie humaine.

Job savait qu’un changement lui était réservé. Il savait que Dieu gardait un oeil vigilant sur la série de tragédies inimaginables qu’il traversait. Il savait qu’il était destiné à aller dans la tombe et que cela faisait partie d’un processus de vie ayant un but et une fin.

Mais au-delà de cela se trouve une stupéfiante vérité — il attendra dans la tombe que son changement vienne, lorsque Dieu l’appellera, depuis sa sépulture, Job répondra à cet appel !

L’épitaphe que Benjamin Franklin, auteur, inventeur et homme d’État américain écrivit au sujet de lui-même reflète un sentiment semblable :

Le corps de B. Franklin, imprimeur, telle la couverture d’un vieux livre dépouillée de ses feuilles, de son titre et de sa dorure, Repose ici, pâture pour les vers. Mais l’ouvrage ne sera pas perdu et reparaîtra, c’est la foi de Franklin, dans une nouvelle édition, plus élégante, revue et corrigée par l’Auteur.

« Une nouvelle édition, plus élégante » représente la façon dont Franklin se décrivait en croyant que son corps « reparaîtra » au-delà de la tombe dans un corps nouveau, revu et corrigé par son auteur originel, Dieu.

Oui, Dieu a un but pour nous. Nos vies ne sont pas aléatoires. Ceux qui étudient les Écritures et qui regardent honnêtement la création physique comprennent cette vérité.

Le passage clé

Les déclarations de Job s’accordent avec une autre écriture clé dans Genèse 1:26-27 Genèse 1:26-27 [26] Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. [27] Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
Louis Segond×
: « Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. »

Je considère ce passage comme étant la clé de la grande question posée au début de cet article. L’Homme fut créé à l’image de Dieu, et non pas à l’image de l’un des animaux de la création. Les descendants d’Adam — c’est à dire vous et moi — furent créés pour compléter la famille de Dieu, avec la possibilité d’en faire partie !

Ce passage nous dit que nous avons été créés « à l’image de Dieu », termes qui entendent plus que simplement une ressemblance de forme et d’aspect physiques. Ils sous-entendent également un caractère spirituel et le fait de devenir semblable à Dieu en pensée et en action. Dieu a mis les êtres humains dans des « vases d’argile » (2 Corinthiens 4:7 2 Corinthiens 4:7Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous.
Louis Segond×
) — des corps physiques temporaires — avec le potentiel d’être modelé et façonné en un trésor semblable à la gloire de Dieu.

C’est la raison pour laquelle nous avons été créés, et également le sens de notre vie !

L’enseignement de Jésus-Christ au sujet de la vie après la mort

La question « si l’homme une fois mort pouvait revivre ? » conduit naturellement aux déclarations que Jésus- Christ fit dans l’Évangile de Jean. Christ fut critiqué pour avoir guéri un homme le jour du sabbat et choisit de répondre en proclamant l’amour du Père pour le Fils et les oeuvres faites à travers Lui. Jésus déclara : « Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut. » (Jean 5:21 Jean 5:21Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut.
Louis Segond×
)

Quelques versets plus loin, Il dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront. » (Jean 5:25 Jean 5:25En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu; et ceux qui l'auront entendue vivront.
Louis Segond×
) Quelle étonnante déclaration : « … l’heure vient . . . où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront » !

Cela semble remarquablement similaire à ce que disait Job 2000 ans plus tôt.

Jésus poursuit en disant: « Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. » (Jean 5:28-29 Jean 5:28-29 [28] Ne vous étonnez pas de cela; car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. [29] Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement.
Louis Segond×
)

Lorsque je lis ces mots de réconfort à une audience en deuil, vous pouvez entendre une mouche voler. Ces paroles résonnent clairement et commencent à donner de l’espoir dans les moments les plus sombres : « Les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront ! »

Ces mots sont parmi les plus puissants des Écritures. Ils représentent l’une des croyances fondamentales d’une personne qui suit le Christ. Si nous croyons que Jésus fut envoyé par le Père pour Lui rendre témoignage, qu’Il est mort pour les péchés de l’humanité et fut ressuscité comme Il l’avait prédit, alors il est inévitable de croire qu’un jour les morts revivront.

Qu’enseigna l’apôtre Paul ?

Maintenant, je vais me reporter à l’un des premiers écrits de l’apôtre Paul dans 1 Thessaloniciens 4:13-14 1 Thessaloniciens 4:13-14 [13] Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n'ont point d'espérance. [14] Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts.
Louis Segond×
. S’adressant à des croyants qui affrontaient la mort prématurée de leurs amis, Paul écrivit ces mots : « D’autre part, frères, nous ne voulons pas que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment [dans la mort], afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont pas d’espérance. Si en effet, nous croyons que Jésus est mort et ressuscité, de même aussi, ceux qui se sont endormis [dans la mort] par Jésus, Dieu les amènera avec lui. » (Traduction du Monde Nouveau, édition 1987)

Remarquez ici que, Paul décrit la mort comme étant, en quelque sorte, un « sommeil » duquel les morts se réveilleront !

La clé est dans l’affirmation de Paul : « Si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité… »

Nous devons croire cette affirmation, et savoir sans aucun doute possible, que Jésus est bien ressuscité d’entre les morts.

Paul poursuit en décrivant une image saisissante du retour de Jésus- Christ, descendant du ciel au son d’une trompette retentissante, et que « les morts en Christ ressusciteront premièrement. » (1 Thessaloniciens 4:16 1 Thessaloniciens 4:16Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.
Louis Segond×
) Voici la résurrection, au son d’une trompette retentissante. Les événements de la fin des temps sont annoncés par de nombreux grands signes et par la résurrection des morts, évènement central du retour de Christ. Ces mots apportent vraiment du réconfort (1 Thessaloniciens 4:17-18 1 Thessaloniciens 4:17-18 [17] Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. [18] Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.
Louis Segond×
).

En entendant cela, les gens de Thessalonique ont dû être profondément émus et encouragés par l’image puissante de la résurrection. Chaque fois que je lis cela, je suis fasciné par la signification et l’extraordinaire promesse de Dieu ! Ce passage est pour ceux qui sont réunis pour pleurer lors d’un décès. Dieu, dans Son amour et Sa miséricorde, inspira Paul pour écrire ces mots si encourageants.

« En un instant, en un clin d’oeil »

Aussi puissants que ces mots puissent l’être, il existe également un autre passage qui peut être lu à l’occasion d’un deuil. Dans un chapitre que beaucoup appellent le chapitre de la résurrection (1 Corinthiens 15) Paul explique comment le Royaume de Dieu est légué à ceux qui sont transformés par la résurrection : « Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés en un instant, en un clin d’oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. » (1 Corinthiens 15:51-52 1 Corinthiens 15:51-52 [51] Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, [52] en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
Louis Segond×
)

Ceci complète les paroles de Job. Il dit qu’il attendrait jusqu’à ce que son état vienne à changer. Paul donne une réponse à tous ceux qui cherchent à savoir si l’on peut vivre à nouveau. Le changement des vrais disciples du Christ s’opèrera au son de la dernière trompette et ce changement de l’état charnel à un état spirituel sera instantané. Ainsi, ceux qui sont déjà morts, « endormis », seront élevés et changés également.

Ces versets constituent un puissant message d’espoir pour ceux qui pleurent la mort d’un être cher. J’ai été témoin de la puissance transformatrice de ces mots d’innombrables fois au fil des ans. Ils sont si complets, si magnifiques dans leur simplicité et pourtant si clairs dans leur vérité qu’ils projettent ceux qui les écoutent audelà d’eux-mêmes, leur donnant, du moins pour un instant, un aperçu de ce que la gloire de Dieu offrira, en fin de compte, à l’ensemble de l’humanité.

A l’occasion d’un grand nombre de moments passés dans de nombreux cimetières, lors de tant d’obsèques à travers les états du Midwest et du sud des Etats-Unis, j’ai appris qu’il est préférable de simplement lire ces mots et de les laisser accomplir leur pouvoir de guérison.

C’est ainsi, je pense, que Dieu veut qu’ils soient donnés et compris. La puissance de la Parole vivante de Dieu, « plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants » (Hébreux 4:12 Hébreux 4:12Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.
Louis Segond×
), traverse la lourde enveloppe de la mort qui s’étend sur les coeurs lors du décès d’un être cher. Ces mots sont le début du processus de guérison du coeur. Il donne la possibilité à une personne de regarder vers Jésus-Christ, de croire qu’Il a rompu les liens de la mort, qu’Il est aujourd’hui à la droite de Dieu et qu’Il détient entre ses mains, le pouvoir de la vie. Jésus-Christ a vaincu la mort et attend le moment où celle-ci sera bannie de la présence de l’Homme (Apocalypse 20:14 Apocalypse 20:14Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu.
Louis Segond×
).

Il y a une espérance vivante d’une vie après la mort, par une résurrection lors de l’avènement de Jésus-Christ — Sa seconde et glorieuse venue. Cette vérité se trouve dans d’innombrables passages de la Bible.

Ceux que j’ai cités dans cet article forment la base des allocutions que je suis appelé à faire au cours d’un service funèbre. C’est toujours un grand privilège de lire à haute voix ces paroles saintes et inspirées. Des années d’expérience me prouvent que leur pouvoir apporte le réconfort et aide à la guérison de la douleur et de la peine. En soi, cela me donne une preuve supplémentaire de la véracité de leurs promesses.

Mais de quelle preuve avez-vous besoin ? Lisez ces mots dans votre Bible. Étudiez-les et à genoux, demandez à Dieu la compréhension des sujets les plus fondamentaux. Puis faites encore une chose. Étudiez ce sujet en profondeur en lisant notre brochure gratuite « Qu’arrive-t-il après la mort ? »

Trouvez la preuve et apprenez à connaître la vérité en la matière. Il y a de l’espoir ! Il vous est possible de connaître la réponse à la question que Job a posée : « Si l’homme une fois mort pouvait revivre ? »