Communiqué du président du Conseil des Anciens, le Dr Donald Ward : 18 mars 2020

Vous êtes ici

Communiqué du président du Conseil des Anciens, le Dr Donald Ward

18 mars 2020

Que dire dans de tels moments ? Que puis-je dire qui n’ait pas déjà été dit pour nous aider à affronter les moments incertains qui sont devant nous ? Je pense que la première chose à faire est de garder notre regard fixé sur l’espoir qui nous est donné.

Comme l’apôtre Paul l’écrivait à l’église de Rome, nous devons rechercher l’honneur, la gloire et l’immortalité, la vie éternelle dans le Royaume de Dieu (Romains 2:7 Romains 2:7réservant la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l'honneur, la gloire et l'immortalité;
Louis Segond×
). Rien de moindre ne devrait nous satisfaire. Cela signifie que nous devons nous concentrer sur la plus grande des priorités, celle définie par Jésus dans Matthieu 6:33 Matthieu 6:33Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
Louis Segond×
: « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. »

Dans un moment comme celui-ci, les paroles de l’apôtre Pierre sont très réconfortantes. Pierre écrivait : « C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra. » (1 Pierre 1:6-7 1 Pierre 1:6-7 [6] C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par divers épreuves, [7] afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus Christ apparaîtra,
Louis Segond×
)

Ce n’est pas le moment de perdre courage et d’abandonner. C’est un temps de réflexion et d’examen de conscience, alors que nous faisons face aux épreuves et aux péchés qui nous assaillent si facilement — en particulier lorsque nous nous préparons à célébrer la Pâque.

La Parole de Dieu est notre miroir spirituel : « Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du coeur. » (Hébreux 4:12 Hébreux 4:12Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.
Louis Segond×
) Nous devons mettre ces paroles en pratique, nous débarrasser de l’ancien levain et participer aux pains sans levain de la sincérité et de la vérité (1 Corinthiens 5:8 1 Corinthiens 5:8Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Louis Segond×
).

Nous chantons le cantique « Je tourne mes regards vers l’Éternel », et cela est exactement ce que nous devons faire, en serrant la Parole de Dieu dans nos coeurs (Psaumes 119:11 Psaumes 119:11Je serre ta parole dans mon coeur, Afin de ne pas pécher contre toi.
Louis Segond×
).

Nous devons nous concentrer sur Dieu, sur le Christ et sur la Parole de Dieu. L’auteur du Psaume 77 décrit une personne qui ne mettait plus autant l’accent sur Dieu, en repassant continuellement ses problèmes en revue. Notez le verset 6 : « Je pense aux jours anciens, aux années d’autrefois. Je pense à mes cantiques pendant la nuit, je fais des réflexions au-dedans de mon coeur, et mon esprit médite… »

Le mot hébreu « siyach » est traduit communément par « méditer, considérer, se plaindre ». L’état d’esprit de l’auteur de ce psaume est celui dans lequel nous nous sommes tous trouvés à un moment ou à un autre. Cette personne ne fait que ressasser ses problèmes et son esprit est bouleversé. Il avait perdu de vue ce qui était important. Il se concentrait sur lui-même, sur ses problèmes, et non sur Dieu. Mais, dans les versets suivants, il revient à lui-même et se rend compte que ses problèmes ne sont que les siens. Il se concentre alors sur Dieu et sur Sa présence dans le sanctuaire. Nous avons la présence de Dieu en nous. Nous devons réveiller l’Esprit de Dieu qui est en nous, et ne jamais nous laisser submerger ou perdre courage. Dieu, qui ne peut pas mentir, nous a promis la vie éternelle (Tite 1:2 Tite 1:2lesquelles reposent sur l'espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point,
Louis Segond×
).

Je crois que nous vivons dans l’époque appelée « le commencement des douleurs » que Jésus décrit dans Son sermon sur la montagne (Matthieu 24:8 Matthieu 24:8Tout cela ne sera que le commencement des douleurs.
Louis Segond×
). Comme le dit le vieil adage, « nous n’avons encore rien vu ». Ces « douleurs » ne sont qu’un prélude à ce que le monde devra faire face lorsque la Grande Tribulation frappera en pleine face. Souvenez-vous, la Grande Tribulation commence après que l’abomination de la désolation ait été installée dans le lieu saint (Matthieu 24:15-21 Matthieu 24:15-21 [15] C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention! - [16] alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes; [17] que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison; [18] et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau. [19] Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là! [20] Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat. [21] Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais.
Louis Segond×
).

Aussi effrayant que soit le COVID-19, ce n’est pas le début de la Grande Tribulation. Les Juifs n’ont pas construit d’autel ou le temple pour le rétablissement du culte — qui inclut les sacrifices d’animaux. Cette épreuve passera donc si nous sommes patients et que nous faisons appel à Dieu dans la foi. Souvenez-vous des paroles de l’apôtre Paul : « Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. » (Hébreux 10:36 Hébreux 10:36Car vous avez besoin de persévérance, afin qu'après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis.
Louis Segond×
)

L’Église de Dieu a encore beaucoup à faire. C’est le moment de soupirer et de pleurer. Mais il faut saisir ce moment pour nous débarrasser du malaise qui pourrait nous saisir, saper notre énergie et notre volonté spirituelles. L’épreuve qui nous attend maintenant peut se révéler être une sonnette d’alarme pour chacun d’entre nous afin de mettre de l’ordre dans notre maison spirituelle et remplir nos lampes d’huile. Nous ne devons pas être comme les dix vierges folles. Nous ne devons pas être la proie de l’attitude des Laodicéens. Jésus-Christ dit à chacun de nous en ce moment même : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse 3:20 Apocalypse 3:20Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.
Louis Segond×
)

Dieu et le Christ frappent maintenant à nos portes pour faire vibrer les cordes de notre coeur spirituel. Le chercherons-nous de tout notre coeur en ce moment et saurons-nous mettre l’accent sur l’espoir de gloire, d’honneur, d’immortalité et de vie éternelle dans le Royaume de Dieu ? Chacun d’entre nous devra rendre compte personnellement de la façon dont il a réagi lors de ce moment critique de l’Histoire. Nous espérons relever le défi et répondre à celui que Mardochée présenta à la reine Esther : « qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ? » (Esther 4:14 Esther 4:14car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d'autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n'est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté?
Louis Segond×
)