Abraham observait-il les mêmes commandements que ceux que Dieu donna à Moïse ?

Vous êtes ici

Abraham observait-il les mêmes commandements que ceux que Dieu donna à Moïse ?

La plupart des enseignants religieux disent que les commandements que Dieu donna à Moïse ne s’adressaient qu’à l’ancien Israël mais pas à nous aujourd’hui.

Mais en tirant cette conclusion, la plupart d’entre eux oublie la pleine signification de ce que Dieu dit concernant l’obéissance d’Abraham dans Genèse 26:5 Genèse 26:5parce qu'Abraham a obéi à ma voix, et qu'il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois.
Louis Segond×
. Cela se passe pourtant des centaines d’années avant que Dieu ne parla à Moïse et à Israël au Mont Sinaï : « parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois. »

Les mots hébreux que Dieu utilise ici sont particulièrement importants. Le Commentaire Biblique Expositor explique au sujet de ce verset :

« Le Seigneur a ensuite ajouté une note remarquable : Abraham a observé mes ordres [mismarti], mes commandements [miswotay], mes statuts [huqqotay] et mes lois [wetorotay]. » (Genèse 26:5 Genèse 26:5parce qu'Abraham a obéi à ma voix, et qu'il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois.
Louis Segond×
).

« Il est remarquable que ce soit précisément ainsi que l’obéissance à l’Alliance du Sinaï est exprimée dans Deutéronome 11:1 Deutéronome 11:1Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, et tu observeras toujours ses préceptes, ses lois, ses ordonnances et ses commandements.
Louis Segond×
;: ²Tu aimeras le Seigneur ton Dieu et tu observeras toujours ses préceptes [mismarto], ses lois [huqqotayw], ses ordonnances [mispatayw] et ses commandements [miswotayw]² …

« Ainsi Abraham est l’exemple d’une personne ayant la loi écrite dans son cœur (Jérémie 31:33 Jérémie 31:33Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit l'Éternel: Je mettrai ma loi au dedans d'eux, Je l'écrirai dans leur coeur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.
Louis Segond×
). Pour l’auteur, Il est l’exemple type de la véritable obéissance à la loi. Le Seigneur pouvait parler de lui en ces termes : ²Abraham a observé mes ordres ² (verset 5).

« En citant Abraham comme exemple type ²d’obéissance à la loi², l’auteur démontra le lien existant entre la loi et la foi. Abraham, homme qui vécut dans la foi, peut être décrit comme quelqu’un qui observa la loi » (Vol. 2, 1990, pp. 186-187, c’est nous qui soulignons).

Abraham obéit aux mêmes lois spirituelles fondamentales que celles qui furent données plus tard à Israël.

Par contre, le tabernacle symbolique, les cérémonies, les rituels du temple et les lois administratives nationales d’Israël n’étaient pas en vigueur à l’époque d’Abraham. De même, ces symboles ne sont également plus nécessaires pour les chrétiens d’aujourd’hui, car le temple physique ne représente plus le point central de notre culte comme à l’époque de l’ancienne nation d’Israël (Jean 4:19-21 Jean 4:19-21 [19] Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. [20] Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. [21] Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.
Louis Segond×
; Hébreux 9:9-10 Hébreux 9:9-10 [9] C'est une figure pour le temps actuel, où l'on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, [10] et qui, avec les aliments, les boissons et les divers ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu'à une époque de réformation.
Louis Segond×
).

Abraham avait une grande connaissance des exigences divines concernant l’attitude à avoir, bien plus que ce que les érudits religieux disent de lui aujourd’hui. Cela sous-entend également en autres que les lois qui ont été données à Israël, définissant les attitudes et les comportements vertueux étaient connues et pratiquées par les serviteurs de Dieu bien avant que l’Alliance du Sinaï ne soit établie.