Le calendrier utilisé par les premiers chrétiens Gentils

Vous êtes ici

Le calendrier utilisé par les premiers chrétiens Gentils

La citation suivante tirée du livre du Dr Troy Martin, professeur d’études religieuses à l’Université Saint Xavier de Chicago, au sujet de la lettre de Paul aux Colossiens, permet de réfuter efficacement l’argumentation commune mais fausse selon laquelle Paul enseignait les chrétiens Gentils à ne pas respecter les jours saints observés par les Juifs.

« Ce n’est qu’en évitant complètement de suivre un calendrier, ou bien en adhérant au calendrier juif que les communautés pauliniennes pouvaient échapper aux alternatives offertes par l’idolâtrie. D’autres systèmes d’observance citent des jours et des mois destinés aux divinités païennes et marquent les saisons par des rites païens. En revanche, les Juifs distinguent les saisons par les fêtes qui n’ont évidemment pas de connotations païennes. Ils reconnaissent les mois par les nouvelles lunes et le nom de ces mois à l’aide des termes agricoles. Ils désignent la semaine par les sabbats, et en commençant par le jour suivant le sabbat, ils numérotent les jours de la semaine de un à six (au lieu de les nommer). Les seules options disponibles qui s’offraient à Paul et à ses communautés étaient juives, païennes ou bien de n’observer aucun système chronologique du tout, et la preuve indique qu’ils optèrent pour la première option. 

« Les références au temps dans l’épître de Paul aux Corinthiens reflètent exclusivement l’adoption d’un calendrier juif. Même dans un lieu comme Corinthe, Paul se servait du sabbat (et non pas du dimanche, jour destiné au soleil chez les païens), comme point de référence lorsqu’il nomme le jour suivant le sabbat comme étant le premier jour de la semaine (1 Corinthiens 16:2 1 Corinthiens 16:2Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.
Louis Segond×
).

« Il utilise un argument élaboré, basé sur le jour de la Pâque, et la Fête des Pains sans levain (1 Corinthiens 5:6-8 1 Corinthiens 5:6-8 [6] C'est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte? [7] Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. [8] Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Louis Segond×
) pour exhorter les Corinthiens : « Célébrons donc la fête » (1 Corinthiens 5:8 1 Corinthiens 5:8Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Louis Segond×
). Bien que les références temporelles dans les lettres de Paul soient rares, 1 Corinthiens fournit une preuve solide de l’adoption de Paul du calendrier religieux juif. En plus de 1 Corinthiens, le portrait de Paul et des communautés chrétiennes dans le livre des Actes montre que les chrétiens adhéraient au calendrier juif. » (By Philosophy and Empty Deceit: Colossians as Response to a Cynic Critique, 1996, pp. 125-127)