« Les lois, les statuts et les ordonnances » de Dieu

Vous êtes ici

« Les lois, les statuts et les ordonnances » de Dieu

Quand Dieu forma le peuple d’Israël en nation sous l’Alliance du Sinaï, sous la direction physique de Moïse, Il instaura un système administratif qui comprenait non seulement des sacrificateurs, mais aussi des juges pour les aider à rester sur le droit chemin (Deutéronome 1:16-17 Deutéronome 1:16-17 [16] Je donnai, dans le même temps, cet ordre à vos juges: Écoutez vos frères, et jugez selon la justice les différends de chacun avec son frère ou avec l'étranger. [17] Vous n'aurez point égard à l'apparence des personnes dans vos jugements; vous écouterez le petit comme le grand; vous ne craindrez aucun homme, car c'est Dieu qui rend la justice. Et lorsque vous trouverez une cause trop difficile, vous la porterez devant moi, pour que je l'entende.
Louis Segond×
). Ces juges devaient remplir leurs fonctions définies par les lois, les statuts et les ordonnances que Dieu leur révélait soit directement (comme pour les dix Commandements) soit par Ses messagers.

Bien que plusieurs termes soient utilisés dans les Écritures pour décrire les instructions que Dieu adresse à Son peuple et à Ses représentants, elles sont généralement répertoriées en trois grandes catégories : « les statuts, les ordonnances et les lois » (Lévitique 26:46 Lévitique 26:46Tels sont les statuts, les ordonnances et les lois, que l'Éternel établit entre lui et les enfants d'Israël, sur la montagne de Sinaï, par Moïse.
Louis Segond×
). Ces différents termes décrivent les distinctions existant dans la manière de considérer les instructions plutôt que dans leur validité ou dans leur importance. Ces trois catégories représentent toutes la volonté de Dieu. Elles devaient toutes être respectées et suivies.

Le mot hébreu traduit par le mot « loi » est torah. Lorsqu’il est utilisé avec l’article défini (la loi), il se réfère soit à la loi en général, soit à certains aspects spécifiques de la loi. Il se réfère souvent à l’ensemble de la loi que Dieu donna au peuple d’Israël.

Torah a aussi un sens plus large qui signifie « enseignements », surtout lorsqu’il est utilisé sans l’article défini. Parfois, lorsqu’il est utilisé au sens large, le mot semble englober l’ensemble des instructions révélées contenues dans les Écritures de l’Ancien Testament.

Le mot « statuts » se réfère à un type de lois en particulier. Le mot « statuts » en Français est la traduction des mots hébreux choq ou chuqqah et se réfère à l’autorité d’un texte, d’un décret ou d’une ordonnance.

Les statuts bibliques peuvent prescrire des dates importantes tels que les jours saints, définir des coutumes importantes et même déterminer la manière ou les procédures par lesquelles certaines questions vitales doivent être traitées. Ils révèlent la manière dont Dieu pense, ils reflètent Ses priorités, et constituent des instructions importantes, et des directives divines pour un comportement vertueux.

« Les ordonnances » sont des décisions rendues par des juges qui expliquent, qui élargissent ou qui restreignent les applications du droit existant. Afin de s’assurer que les juges aient des directives significatives et qu’ils les suivent dans l’exercice de leurs fonctions, Dieu donne des exemples dans les Écritures sur Sa façon d’exercer le jugement. Les jugements de Dieu illustrent comment prendre de justes décisions vis-à-vis des principes révélés dans ses lois et ordonnances.

Dieu instruit tous les juges devant porter des jugements, et même des jugements qui ne sont pas forcément traités dans la Torah (Ézéchiel 44:24 Ézéchiel 44:24Ils seront juges dans les contestations, et ils jugeront d'après mes lois. Ils observeront aussi mes lois et mes ordonnances dans toutes mes fêtes, et ils sanctifieront mes sabbats.
Louis Segond×
) : « Ils seront juges dans les contestations, et ils jugeront d’après mes lois. Ils observeront aussi mes lois et mes ordonnances […] »

Il leur dit aussi : « Tu ne commettras point d’iniquité dans tes jugements : tu n’auras point égard à la personne du pauvre, et tu ne favoriseras point la personne du grand, mais tu jugeras ton prochain selon la justice. » (Lévitique 19:15 Lévitique 19:15Tu ne commettras point d'iniquité dans tes jugements: tu n'auras point égard à la personne du pauvre, et tu ne favoriseras point la personne du grand, mais tu jugeras ton prochain selon la justice.
Louis Segond×
).

Ensemble, les lois de Dieu, les statuts et les ordonnances forment la base d’une société juste et les procédures administratives nécessaires pour la gouverner. Cet ensemble contient des principes applicables à tous les peuples et s’adapte à toutes situations.