Paul emprisonné à cause d’un tabou établi par les hommes

Vous êtes ici

Paul emprisonné à cause d’un tabou établi par les hommes

Des preuves internes et historiques indiquent que Paul était en prison lorsqu’il écrivit ses épîtres aux Éphésiens et aux Colossiens.

La raison de son emprisonnement explique probablement pourquoi il choisit d’utiliser le terme « mur de séparation » dans Efesios 2:14 Efesios 2:14Porque él es nuestra paz, que de ambos pueblos hizo uno, derribando la pared intermedia de separación,
La Santa Biblia Reina-Valera (1960)×
pour représenter les décrets artificielles et discriminatoires qui aliénaient et divisaient les gens.

L’emprisonnement de Paul résultait d’une fausse accusation selon laquelle il aurait amené un Gentil avec lui, et passé un point de contrôle interdit dans l’enceinte du temple (Hechos de los Apóstoles 21:29 Hechos de los Apóstoles 21:29Porque antes habían visto con él en la ciudad a Trófimo, de Efeso, a quien pensaban que Pablo había metido en el templo.
La Santa Biblia Reina-Valera (1960)×
). Dans un article intitulé « The Wall Is Gone », (en français, « le mur n’est plus ») Craig McMahon donne cette observation intéressante indiquant la raison pour laquelle la division du « mur de séparation » parait si importante dans la pensée de Paul.

« L’explication la plus prometteuse […] identifie le “mur de séparation” dans le temple comme séparant la cour extérieure des Gentils des différents espaces internes réservés aux Juifs. Théoriquement parlant, le mur du temple servait de métaphore poignante de l’exclusion sociale et spirituelle des païens par les Juifs. Aucun Gentil n’était autorisé à passer au-delà de ce mur de pierre de deux mètres de haut dans la section juive du temple […] 

« Historiquement parlant, ce même mur du temple jouait un rôle central dans le cadre du ministère de Paul. Hechos de los Apóstoles 21:26-36 Hechos de los Apóstoles 21:26-36 [26] Entonces Pablo tomó consigo a aquellos hombres, y al día siguiente, habiéndose purificado con ellos, entró en el templo, para anunciar el cumplimiento de los días de la purificación, cuando había de presentarse la ofrenda por cada uno de ellos. [27] Pero cuando estaban para cumplirse los siete días, unos judíos de Asia, al verle en el templo, alborotaron a toda la multitud y le echaron mano, [28] dando voces: ¡Varones israelitas, ayudad! Este es el hombre que por todas partes enseña a todos contra el pueblo, la ley y este lugar; y además de esto, ha metido a griegos en el templo, y ha profanado este santo lugar. [29] Porque antes habían visto con él en la ciudad a Trófimo, de Efeso, a quien pensaban que Pablo había metido en el templo. [30] Así que toda la ciudad se conmovió, y se agolpó el pueblo; y apoderándose de Pablo, le arrastraron fuera del templo, e inmediatamente cerraron las puertas. [31] Y procurando ellos matarle, se le avisó al tribuno de la compañía, que toda la ciudad de Jerusalén estaba alborotada. [32] Este, tomando luego soldados y centuriones, corrió a ellos. Y cuando ellos vieron al tribuno y a los soldados, dejaron de golpear a Pablo. [33] Entonces, llegando el tribuno, le prendió y le mandó atar con dos cadenas, y preguntó quién era y qué había hecho. [34] Pero entre la multitud, unos gritaban una cosa, y otros otra; y como no podía entender nada de cierto a causa del alboroto, le mandó llevar a la fortaleza. [35] Al llegar a las gradas, aconteció que era llevado en peso por los soldados a causa de la violencia de la multitud; [36] porque la muchedumbre del pueblo venía detrás, gritando: ¡Muera!
La Santa Biblia Reina-Valera (1960)×
raconte l’histoire de Paul, après qu’il ait été vu, dans la zone du temple exclusivement réservée aux Juifs, avec des étrangers, dont l’un était, Trophime d’Éphèse, supposé être un Gentil.

« Les juifs pratiquants se saisirent de Paul, l’accusant d’avoir « […] introduit des Grecs dans le temple, et [d’avoir] profané ce saint lieu. » (Verset 28) Cette allégation accusait Paul d’avoir aidé les Gentils à passer outre le mur de séparation […]

« Le fait que Paul écrivit aux Éphésiens pendant cette longue période d’emprisonnement […] puis reconnut les faits dans Efesios 3:1 Efesios 3:1Por esta causa yo Pablo, prisionero de Cristo Jesús por vosotros los gentiles;
La Santa Biblia Reina-Valera (1960)×
(À cause de cela, moi Paul, le prisonnier de Christ pour vous païens), peut être une réminiscence historique de son arrestation pour avoir prétendument violé les restrictions du mur du temple […] 

« Le fait que Paul mentionne ce mur de séparation s’adapte au contexte historique du livre d’Éphésiens et s’accorde très bien également aux buts rhétoriques de ce passage, – à savoir, représenter l’ancienne séparation entre Juifs et Gentils et le nouvel ordre créé en Christ. » (Review and Expositor, Spring 1996, p. 262)