Avez-vous vraiment remis votre vie entre les mains de Dieu ?

Avez-vous vraiment remis votre vie entre les mains de Dieu ?

Enfant, je fréquentais une église établie depuis longtemps et il ne m’était jamais venu à l’esprit de remettre en question ses enseignements… jusqu’à ce qu’on me mette au défi de comparer mes croyances aux véritables préceptes bibliques. Lorsque j’ai commencé à étudier les Saintes Écritures, j’ai été étonné d’apprendre que la majeure partie de ce qu’on m’avait enseigné jusque-là était incorrecte.  

J’ai également découvert que mon mode de vie déplaisait à Dieu, car je n’obéissais pas pleinement à Ses commandements. En apprenant tout cela, je me suis rendu compte qu’il me fallait réorienter ma vie spirituelle en tous points, en poursuivant activement les priorités de Dieu telles qu’elles figurent dans la Bible, au lieu de suivre ce que je croyais être Ses voies. Autrement dit, je devais remettre ma vie entre les mains de mon Créateur.

Si vous vous considérez chrétien, vous êtes-vous déjà demandé si, sans le savoir, vous suiviez la mauvaise voie spirituelle ? Vous pensez peut-être avoir confié votre vie à Dieu, mais est-ce vraiment le cas ? Ce sont là des questions épineuses, mais très pertinentes que nous examinerons. Mais avant tout, penchons-nous brièvement sur quelques exemples bibliques qui montrent que des questions semblables peuvent s’appliquer à des nations toutes entières.

Exemples de repentance de toute une nation

Commençons par l’histoire du prophète Jonas. Vous savez peut-être qu’il s’opposa initialement aux instructions de Dieu qui lui demanda de se rendre dans la grande capitale de l’ancienne Assyrie pour avertir les habitants qu’ils devaient se repentir de leur méchanceté (Jonas 1:1-2). Lorsque Jonas suivit finalement les instructions divines, il parcourut les rues de Ninive pour proclamer l’important message de Dieu (Jonas 3:4).

Qu’arriva-t-il alors ? Sous la gouverne du roi de Ninive, les gens de cette ville jeûnèrent et « Dieu vit […] qu’ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors, Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas. » (Jonas 3:10 Jonas 3:10Dieu vit qu'ils agissaient ainsi et qu'ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu'il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas.
Louis Segond×
;; c’est nous qui mettons l’accent sur certains passages.) Les citoyens de Ninive croyaient peut-être que leur mode de vie était bon, mais le prophète de Dieu leur dit le contraire, et ils réagirent de façon positive.

Prenons un autre exemple. Le roi Salomon de l’ancien peuple d’Israël offrit une longue prière sincère lors de la consécration du temple à Jérusalem. Dans cette prière, il reconnut que le peuple israélite tomberait vraisemblablement dans le péché et serait puni. Toutefois, il demanda aussi à Dieu d’accorder Son pardon aux habitants s’ils reconnaissaient leur conduite immorale et s’ils reprenaient leur vie en main (2 Chroniques 6:26-31).

Examinons un autre exemple biblique de la repentance de toute une nation. Avant qu’Ézéchias devienne roi de Juda, cette nation était devenue idolâtre et enfreignait le sabbat. Par conséquent, lorsqu’Ézéchias devint roi, il apporta des changements qui se traduisirent notamment par l’adoration du vrai Dieu, le renouvellement des offrandes sacrificielles et l’observance des fêtes annuelles de Dieu, y compris la Pâque et la Fête des pains sans levain (2 Chroniques 30:1-27).

Le résultat ? De nombreuses personnes – qui ne s’étaient probablement pas rendues compte à quel point elles s’étaient éloignées de Dieu – se retournèrent vers Lui. Ce nouveau zèle se répandit dans le pays et plut à Dieu, et Il bénit la nation (2 Chroniques 30:20 ; 2 Chroniques 31:21).

Plus tard, lorsque le roi assyrien Sanchérib assiégea Jérusalem dans le but de conquérir toute la nation de Juda, Ézéchias supplia Dieu d’intervenir en Lui adressant une prière humble et profonde (2 Rois 19:14-19). Dieu s’empressa de répondre à la supplication sincère du roi en envoyant un ange pour abattre 185 000 soldats assyriens en une seule nuit (2 Rois 19:35-36).

Ces exemples montrent qu’une nation peut en effet se repentir de ses péchés et obtenir ainsi le pardon et la faveur de Dieu. Celui-ci le confirme en nous faisant cette promesse : « […] si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. » (2 Chroniques 7:14)

La Bible révèle que Dieu accorda Son pardon à des nations entières par le passé, mais cela peut-il se produire dans les pays pécheurs de notre monde moderne si leurs habitants se repentent de leurs péchés ? Bien sûr ! Dieu nous le dit plus loin dans la Bible : « Soudain je parle, sur une nation, sur un royaume, d’arracher, d’abattre et de détruire ; mais si cette nation, sur laquelle j’ai parlé, revient de sa méchanceté, je me repens du mal que j’avais pensé lui faire. Une fois, je décrète de déraciner un peuple ou un royaume, de le renverser et d’amener sa ruine. Mais si ce peuple que j’ai menacé cesse de mal agir, je renoncerai à lui envoyer le malheur que j’avais projeté contre lui. » (Jérémie 18:7-8, La Bible du Semeur)

Il ne fait nul doute que Dieu peut encore accorder Son pardon à une nation. Nous espérons et nous prions que ce sera le cas !

Notre obligation personnelle envers notre Créateur

Cependant, si les nations ne se détournent pas de leurs mauvaises voies, nous avons tous – vous comme moi – l’obligation personnelle de le faire.

À cet égard, penchons-nous de nouveau sur la question que nous avons posée précédemment : Est-il possible que vous suiviez la mauvaise voie spirituelle sans le savoir ?  

Peut-être que vous aimez Dieu, que vous lisez la Bible, que vous priez et que vous essayez d’être une bonne personne. Mais avez-vous vraiment confié votre vie à Dieu après vous être repenti sincèrement et L’adorez-vous comme Il l’ordonne dans les Saintes Écritures ?

Qu’exige Jésus-Christ de Ses disciples ? Il a fait à cet égard de nombreuses affirmations sans aucune équivoque. Par exemple, Il déclara ceci : « Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.  » (Jean 15:10)

Le Christ déclara également ceci : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. » (Matthieu 7:21). Il ne suffit pas d’affirmer que le Christ est notre Seigneur ou notre Maître. Nous devons vivre selon Ses préceptes !

Lorsqu’un jeune homme demanda à Jésus ce qu’il devait faire pour obtenir la vie éternelle, Jésus lui répondit : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. » (Matthieu 19:17) Il énuméra ensuite quelques-uns des dix commandements pour illustrer clairement ce à quoi Il faisait allusion (voir Matthieu 19:18-19).

S’il fallait obéir aux commandements à l’époque de Jésus, cela est certainement le cas de nos jours également, car Dieu dit : « Car je suis l’Éternel, je ne change pas […] » (Malachie 3:6). Selon Hébreux 13:8, « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. » Si vous vous considérez comme l’un des disciples de Jésus, observez-vous les dix commandements comme Jésus nous l’a commandé – y compris le quatrième commandement mentionné dans Exode 20:8 selon lequel nous devons nous souvenir du jour du repos, « pour le sanctifier » ?

L’influence du diable dans notre société moderne

Ces passages montrent clairement qu’il est essentiel que les chrétiens modernes obéissent à Dieu dans notre monde anarchique d’aujourd’hui, qui est largement manipulé par Satan le diable. De nombreuses personnes ne se rendent pas compte que l’influence de Satan est si persistante que « le monde entier est sous la puissance du malin. » (1 Jean 5:19) Éphésiens 2:2 explique par ailleurs que Satan influence l’esprit des gens en tant que « prince de la puissance de l’air, […] l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. »

Vous vous dites peut-être en lisant le présent article : « Au moins, je suis à l’abri du diable parce que je suis chrétien. Et parce que je crois en Jésus et que je L’aime, je ne suis certainement pas trompé par Satan. » Avant de me plonger dans l’étude de la Bible, c’est plus ou moins ce que je pensais. Toutefois, j’ai appris que la Bible révèle clairement que l’humanité tout entière est influencée par le diable et que cela inclut les Églises chrétiennes traditionnelles et leurs fidèles, moi y compris.  

En réalité, la plupart des gens qui se disent chrétiens aujourd’hui n’ont aucune idée à quel point un grand nombre des doctrines et des pratiques des Églises traditionnelles sont incompatibles avec les véritables enseignements bibliques. Les croyances, les observances et les concepts religieux inventés par les êtres humains, voire d’origine satanique, sont considérés à tort comme « chrétiens ».

En fait, que dit la Bible concernant la modification des lois divines ou de la façon de L’adorer qu’Il a prescrite ? Beaucoup de gens ont tendance à croire qu’ils peuvent déterminer eux-mêmes comment adorer Dieu, pour autant que leur intention soit de L’honorer.

Or, Dieu n’est pas du même avis ! Il n’accepte tout simplement pas une forme d’adoration qui ne vient pas de Lui et qu’Il n’a pas sanctionnée. Il dit à l’ancien peuple d’Israël : « Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne ; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien. » (Deutéronome 12:32) Mais cela n’a pas empêché les gens de l’époque ou d’aujourd’hui de désobéir à Ses préceptes. Jésus dit : « C’est en vain qu’ils m’honorent, En enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. » (Matthieu 15:9)

Or, comment se pouvait-il que des instructions bibliques authentiques puissent être supplantées par des enseignements fictifs ? Les apôtres de Jésus prononcèrent des mises en garde à maintes reprises concernant la venue de faux « docteurs » (ou maîtres) qui, étant influencés par le diable à leur insu, introduisaient des croyances gravement erronées (2 Pierre 2:1 ; 2 Corinthiens 11:15).

Jésus Lui-même avertit Ses disciples que plusieurs viendraient tromper beaucoup de gens sous Son nom (Matthieu 24:4-5). Il les décrivit ailleurs comme des loups en vêtements de brebis (Matthieu 7:15).

Examen de vos croyances et de vos hypothèses religieuses

Selon l’apôtre Paul, ces fraudes sembleront vertueuses, mais, en réalité, il s’agira « de faux apôtres, [d’]ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. » (2 Corinthiens 11:13)

Jésus déclara qu’un grand nombre de personnes présumeraient être de véritables disciples du Christ, mais qu’ils ne le seraient pas en raison de leur désobéissance : « Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » (Matthieu 7:22-23)

Laissez les avertissements de Jésus et de Ses apôtres dans les passages ci-dessus vous motiver personnellement à examiner vos propres croyances et hypothèses religieuses ! 

Que pouvez-vous faire pour éviter qu’on vous leurre spirituellement ? Vous devez absolument étudier la Bible et obéir strictement à l’ensemble des préceptes divins (Psaumes 119:172 ; Luc 4:4 ; Hébreux 4:12) en acceptant notamment Jésus-Christ en tant que Sauveur personnel tout en cherchant assidûment le Royaume de Dieu et Sa justice (Galates 2:20 ; Matthieu 6:33). Cela signifie également mener une vie comme Jésus l’a fait, c’est-à-dire en obéissant à tous les commandements de Son Père (Jean 15:10).

Tout cela à beaucoup à voir avec ce que la Bible appelle la repentance (Actes 11:18 ; Actes 17:30 Actes 17:30Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir,
Louis Segond×
;; 2 Timothée 2:25-26). Saviez-vous que la toute première affirmation consignée que Jésus fit au début de Son ministère public fut la suivante : « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. » ? (Voir Matthieu 4:17.) Il incitait ainsi tous les gens à rejeter le péché dans leur vie, ce que la Bible définit comme étant la transgression de la loi (1 Jean 3:4).

Se repentir véritablement signifie se soumettre à Dieu dans toutes les sphères de notre vie, notamment en renonçant aux faux enseignements religieux et aux traditions, de même qu’adorer Dieu tel qu’Il l’ordonne dans Sa parole (Ésaïe 55:7-9 ; Jean 4:23-24), par exemple en observant le sabbat du septième jour et les fêtes divines annuelles. 

Cela suppose également que l’on fraternise avec d’autres chrétiens qui obéissent à Dieu, que l’on étudie la Bible et que l’on prie régulièrement. D’une importance critique, la repentance signifie modifier notre mode de vie en renonçant à nos pensées et à nos façons de faire égoïstes (Philippiens 2:3).

La repentance : remettre sa vie entre les mains de Dieu

Essentiellement, se repentir signifie donc que nous nous soumettons entièrement à Dieu et que nous remettons notre vie entre Ses mains. Ce faisant, nous reconnaissons que Son savoir, Sa sagesse et Son autorité sont parfaits et qu’en tant que Créateur, Il établit le mode de vie que nous devons adopter. 

Lorsque Dieu le Père ouvre notre esprit à la vérité biblique et qu’Il nous accorde la repentance, Il nous laisse entrevoir notre véritable nature humaine. L’apôtre Paul l’expliqua ainsi : « […] l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. » (Romains 8:7)

Paul déclara également que « l’homme naturel n’accepte pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. » (1 Corinthiens 2:14)

Lorsque Dieu commence à travailler avec nous, nous constatons peu à peu que notre mode de vie naturel normal – qui nous semble correct et acceptable – ne nous mène nulle part du point de vue spirituel. Selon Proverbes 14:12, « Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c’est la voie de la mort. » Dieu souhaite que nous comprenions que « le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ?  » (Jérémie 17:9)

Comme nous l’avons mentionné précédemment, Satan influence sournoisement l’esprit des êtres humains (1 Jean 5:19). Cependant, lorsque Dieu appelle une personne à la repentance, elle a la merveilleuse possibilité de se libérer du joug de la servitude de Satan (voir Galates 5:1) et de le remplacer par le joug doux ou agréable a porter de Jésus-Christ, qui déclara : « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez le repos pour vos âmes. » (Matthieu 11:29) Lorsque nous nous repentons, nous nous remettons entre les bonnes mains de notre Créateur, ce qui est le seul moyen d’obtenir une joie durable et une véritable paix d’esprit (Jacques 4:6 ; Philippiens 4:7).

Notre soumission à Dieu ne signifie pas qu’Il est en voie de créer en quelque sorte des androïdes incapables de penser librement. Au contraire, Il souhaite que nous nous servions de notre esprit, de notre capacité de raisonnement, pour en venir à comprendre et à prouver au cours de notre propre vie, avec Son aide par le biais de Sa Parole, que Sa voie est juste et bonne (Hébreux 4:12 ; Ecclésiastes 7:25 ; Romains 16:19). « Mais la nourriture solide [le véritable savoir biblique] est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. » (Hébreux 5:14)

Une nouvelle vie remplie de la nature divine

Lorsqu’une personne répond à l’appel du Père, se repent et se fait baptiser, elle reçoit le don du  Saint-Esprit, qui est l’essence et la puissance de Dieu (Actes 2:38). Cette personne commence alors une nouvelle vie de croissance spirituelle alors que sa vieille nature humaine égoïste fait graduellement place à la nature aimante et altruiste de Dieu (2 Timothée 1:6 ; 2 Pierre 1:4).

C’est là une vie de transformation totale.

Compte tenu de ce qui précède et de tout ce que vous avez lu, êtes-vous disposé à examiner vos façons de faire et vos croyances en toute honnêteté, à la lumière de ce que vous découvrez dans les Saintes Écritures ? Êtes-vous disposé à apporter des changements à votre vie pour tenir compte des véritables préceptes bibliques ?

Il faut faire preuve d’une foi authentique et du courage dont Dieu nous a fait don pour délaisser les idées et les croyances du monde qui nous entoure (Matthieu 7:13). Et, par la suite, c’est grâce à l’appel de Dieu et à Son intervention dans notre vie que nous en venons à reconnaître notre véritable nature de pécheur et que nous recevons le pouvoir de changer et de Lui plaire vraiment. 

Personnellement, je sais que si Dieu ne m’avait pas appelé pour m’aider à comprendre la vérité spirituelle et la nécessité pour moi de me repentir, je serais toujours prisonnier d’une vie égocentrique. Or, Dieu m’a gracieusement enseigné un mode de vie nouveau et meilleur ainsi que la façon de me préparer à connaître un avenir formidable dans Son Royaume à venir, parmi Ses enfants immortels (Romains 2:4 ; Jacques 1:25 ; Apocalypse 21:7).

Et tout comme Il l’a fait pour moi, Dieu est disposé à faire de même pour vous. Il souhaite vous aider à comprendre votre propre nature et vous accorder Sa grâce et la possibilité de vous repentir de vos péchés et de remettre votre vie entière entre Ses mains en toute humilité et dans l’obéissance. 

Répondrez-vous à Son appel et suivrez-vous Ses préceptes ? Il attend votre réponse !