La Course vers l’immortalité

La Course vers l’immortalité

La nouvelle d’une vie humaine prolongée, peut-être même de plusieurs siècles, par des moyens artificiels, semble être une bonne chose. L’accélération des tendances dans les dispositifs médicaux, dans la nanotechnologie, dans l’impression 3D et dans la biotechnologie convergent pour réaliser potentiellement ce que l’on croyait autrefois impossible : l’immortalité conçue par l’homme.

Nous ne parlons pas d’une vie immortelle piégée dans un corps âgé fourbu d’arthrite douloureuse, de dégénérescence médullaire débilitante et de capacité mentale en déclin. Une approche scientifique émergente cible carrément l’immortalité de la jeunesse — être toujours jeune — à jamais !

Mais à quoi servira cette recherche ? Il y a-t-il un vrai chemin vers l’immortalité ? Que nous réserve l’avenir ?

Les étapes vers l’immortalité de la jeunesse

Certaines mesures contre le vieillissement existent déjà, tandis que d’autres sont en cours de développement. Des progrès à couper le souffle rendent possible, de façon courante, la réparation et le remplacement des articulations, prolongeant ainsi la vie active. Les reins, les poumons, le foie et même le cœur sont maintenant transplantés d’une personne à une autre de manière presque banale.

Pourtant, les espérances impliquent la capacité de « créer » des organes pleinement fonctionnels grâce à l’impression 3D. Les progrès des neurosciences sont supposés ouvrir la voie aux ordinateurs et aux cerveaux humains pour communiquer directement et conjurer les troubles cognitifs liés à l’âge comme la démence. Nous semblons être à l’aube d’un changement massif.

En 2017, Elon Musk, Président Directeur Général de SpaceX et de Tesla, a lancé une nouvelle entreprise pour connecter nos neurones à l’intelligence artificielle connue sous le nom de Neuralink. Alors que les implants de puces deviennent de plus en plus communs — des entreprises en Suède et aux États-Unis les utilisent déjà avec des employés — une interface directe entre les cerveaux et les ordinateurs est actuellement en cours de développement.

Le magazine américain MIT Technology Review fit récemment l’exposé d’un service de préservation de l’esprit, qui est en cours d’exploration par une start-up appelée Nectome. Les personnes impliquées sont « engagées dans l’objectif de sauvegarder nos souvenirs ». Mais voici leur défi actuel : la procédure initiale est 100% fatale. Il faut mourir d’abord (Antonio Regalado, 13 mars 2018).

Mais une autre question se pose : les gens peuvent-ils mettre leurs connaissances, leurs personnalités et tout leur être dans un « cloud » numérique pour vivre ainsi éternellement ?

Vieux corps usé ? Imprimez simplement un nouveau corps sain et en bonne santé, téléchargez des souvenirs sauvegardés numériquement et des traits de personnalité. Puis continuez et répéter le processus.

Pourtant, beaucoup espèrent encore préserver leur corps. Dans un entretien avec le journal britannique Sunday Express, le directeur de l’ingénierie de Google, Ray Kurzweil, déclara : « Je crois que nous parviendrons autour de 2029 à ce que les technologies médicales ajoutent une année supplémentaire à votre espérance de vie. » (cité par Sean Martin, le 20 mars 2017). Il croit que des super minuscules « nanorobots » seront bientôt construits et programmés pour patrouiller dans les corps humains dans le but de nettoyer le corps de toute maladie et faire des réparations au niveau moléculaire.

Plus tôt, en 2013, Google créa sa division secrète Calico, société ayant plus de 1,5 milliard de dollars à investir afin de s’attaquer aux défis de l’âge et des maladies associées. Les chefs d’entreprise laissent entrevoir qu’ils pourraient offrir au monde un développement véritablement « profond » dans une décennie.

Pendant ce temps, Yuval Noah Harari, historien résidant à Jérusalem et auteur à succès du New York Times, fait des prédictions encore plus audacieuses. Il écrit dans son livre controversé de 2017 « Homo Deus : Une brève histoire de l’avenir » : « Au 21ème siècle, les humains sont susceptibles de faire des avancées sérieuses pour l’immortalité. Le développement à vitesse grand V de domaines comme le génie génétique, la médecine régénérative et les nanotechnologies nourrit des prédictions toujours plus optimistes. Certains experts croient que les humains triompheront de la mort d’ici 2200, d’autres parlent même de 2100. »

La force motrice de la super-élite

Quelle est la force motrice de cette obsession ? Pensez à ceci pour un instant : Que feriez-vous si vous étiez multimillionnaire, ou bien milliardaire et leader reconnu de l’industrie depuis plusieurs décennies ? En voyant approcher la fin inévitable de votre vie, vous vous sentiriez frustré par le sentiment que vous venez à peine de commencer. C’est un sentiment terrible.

Votre compréhension de la technologie, des perspectives financières et de l’innovation managériale sera bientôt perdue. En dépit de toutes vos ressources impressionnantes, vous ne pouvez pas empêcher votre corps humain fragile de s’effondrer. Vous voyez déjà vos amis, votre famille et vos associés en train de se partager le fruit de vos nombreuses réalisations. Vous allez bientôt mourir.

Il en sera ainsi, à moins que vous ne trouviez le secret de l’immortalité.

Ainsi, les riches engagent quotidiennement des tonnes d’argent, de personnes et de ressources dans une course quasi frénétique vers l’immortalité. La date limite est le moment de la mort, le point de non-retour, la plus grande peur de l’humanité, de tous les temps.

Ascension vers la divinité ?

Quel est le but ultime de tout cela ?

Harari écrit dans son œuvre populaire : « Il faut faire évoluer l’Homo sapiens [latin pour « homme sage »] en Homo deus [ou « homme dieu »] (nous mettons en italique).

Êtes-vous prêt à entendre une pensée choquante ? Puisque les hommes « progressent » vers une immortalité artificielle, ils n’ont plus besoin de croire en un Dieu surnaturel, affirme Harari. Il souscrit à l’idée que l’humanité est maintenant amenée à transformer considérablement « les forces incompréhensibles et incontrôlables de la nature en défis gérables. Nous n’avons pas besoin de prier un dieu ou un saint pour nous sauver de celles-ci. Nous savons très bien ce qu’il faut faire pour prévenir la famine, la peste et la guerre — et nous réussissons généralement à le faire. »

Il affirme en outre que, dans le cadre de cette transformation, « le grand projet de l’humanité sera d’acquérir, pour elle, les pouvoirs divins de création et de destruction ».

Faire preuve d’une telle incroyable arrogance se justifie-t-il ? Ceci représente vraiment un blasphème idolâtre que de prétendre pouvoir usurper des pouvoirs qui n’appartiennent qu’à Dieu.

D’autres, dans le domaine de la haute technologie, comme Elon Musk, désirent ardemment exporter ces « hommes-dieux » uniques au-delà de la planète Terre, pour finalement les installer sur Mars ou plus loin dans l’espace lointain (Voir l’article intitulé « L’immortalité grâce au voyage dans l’espace ? »).

Le début d’une coentreprise pour atteindre la place de Dieu

Voici le point critique : ceux qui sont obsédés par l’immortalité artificielle méprisent généralement les anciens écrits de la Bible, rejetant tragiquement la vérité cruciale qui mènerait à une véritable prospérité et à la paix. Sans cette vérité, de terribles conséquences s’ensuivront, provoquées, dans de nombreuses situations, par la propre main de l’homme.

La Bible est claire, ce n’est pas la première fois que l’humanité est prête à s’engager dans des domaines qui semblent apporter des pouvoirs divins.

Il y a environ 4000 ans, la créativité collective, mentale et physique, ainsi que les pouvoirs innovateurs de l’humanité avaient atteint de tels sommets. Les hommes s’étaient rassemblés en vue d’une réalisation technologique. Les leaders de ces innovations se vantèrent en disant : « Allons ! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, … » (Genèse 11:4 Genèse 11:4Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.
Louis Segond×
)

Le vrai Dieu — Dieu le Père et la Parole qui deviendra plus tard Jésus-Christ — observa ce projet et déclara : « Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté. » (Genèse 11:6 Genèse 11:6Et l'Éternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté.
Louis Segond×
)

Ceux qui sont obsédés par l’immortalité artificielle méprisent généralement les anciens écrits de la Bible, rejetant tragiquement la cruciale vérité qui mènerait à une véritable prospérité et à la paix.

Une fois la ville établie, combien de temps cela prendrait-il pour qu’elle devienne une ville comme l’ancienne Alexandrie qui possédait une incroyable bibliothèque pour un monde en pleine mutation ? Ou bien encore, qu’elle devienne en un court laps de temps, la Silicon Valley primitive du Moyen-Orient ?

Le potentiel était là. Comme cela s’est produit des milliers d’années plus tard dans la première révolution industrielle, l’accélération de la technologie pourrait propulser l’humanité de l’âge des voitures à chevaux à l’ère du nucléaire et de l’exploration spatiale en à peine plus de 100 ans.

Mais dans le plan de Dieu pour l’humanité, ce n’était pas le moment que cela arrive. Dieu voulait que l’humanité dispose bien de six mille ans complets pour apprendre les dures leçons qui allaient découler des façons humaines de gouverner et de diriger les affaires, afin de les faire contraster avec la voie divinement révélée de Dieu que nous trouvons dans la Bible.

Alors Dieu est intervenu, arrêtant ainsi l’interaction et la collaboration humaine dans cette triste entreprise. Dieu dit : « Allons ! Descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue les uns des autres. » (Genèse 11:7 Genèse 11:7Allons! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres.
Louis Segond×
) Quel fut le résultat ? L’effort combiné de la technologie et de l’innovation s’est effondré. Les peuples autrefois unis, émigrèrent et « cessèrent de bâtir la ville. » (Genèse 11:8 Genèse 11:8Et l'Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville.
Louis Segond×
)

Pourtant, aujourd’hui, dans cette dernière étape de l’élaboration de Son incroyable plan pour l’humanité, Dieu décida de permettre au monde de ressentir pleinement les retombées de la folie humaine.

Le bonheur éternel – ou bien un avenir sombre pour la plupart ?

À quoi ressemble le portrait des futurs Homo Deus ? Une critique du livre publiée par le New York Times disait ceci : « Une réponse courte et terrifiante : un futur qui ressemblerait à Westworld [un monde dystopique et fictif d’androïdes], plutôt qu’à Disney World. Une petite république dissidente de surhommes et de techno-élites finira par se séparer du reste de l’humanité. Ceux qui acquièrent les compétences et les droits exclusifs des algorithmes permettant de réorganiser les cerveaux, les corps et les esprits — les principaux produits du 21ème siècle, suggère Harari — deviendront des dieux ; ceux qui ne le seront pas seront rendus économiquement inutiles et mourront. » (Jennifer Senior, le 15 février 2017)

Malgré le fait que des personnages importants comme l’ancien Président Barack Obama et Bill Gates, fondateur de Microsoft, aient fortement recommandé Homo Deus, le critique termine avec cet avertissement : « Si ne serait-ce qu’un seul élément du futur que décrit Harari est vraie, alors tout ce que je peux dire c’est : #Résistez. »

Même Harari reconnaît que l’humanité est imparfaite, et que les gens qui pourraient vivre pour toujours garderont leurs défauts et les amplifieront sans aucun doute. Tel serait le résultat d’une entreprise interplanétaire, malgré toutes les bonnes intentions. Comme l’écrivait un jour l’apologiste chrétien C.S. Lewis, « prions pour que la race humaine ne s’échappe jamais de la Terre pour répandre son iniquité ailleurs ».

Les progrès technologiques possèdent un côté sombre. Comme l’écrivit Peggy Noonan, chroniqueuse au Wall Street Journal, après la récente fusillade dans un lycée en Floride : « Que s’est-il passé au cours des 40 dernières années qui a pu créer une société si mal à l’aise avec elle-même, si sujette à la violence ? Nous avons été balayés par la révolution sociale, technologique et culturelle. . . L’Amérique connaît une crise de santé mentale, en particulier chez les jeunes. » (Le15 février 2018) Qui veut vivre éternellement dans un état de maladie mentale ?

Puis, il y a tous ceux qui sont exclus. La focalisation de l’élite technocratique sur l’immortalité de l’homme est aveuglante et absolument exclusive. Elle ne peut pas s’appliquer à n’importe qui. La « vie immortelle » artificielle et technologique de l’homme (si cette idée théorique pouvait être atteinte un jour) serait limitée par des barrières physiques. Une telle « vie éternelle » imparfaite laisse des gens et des êtres chers sur le pavé.

Par contraste, Dieu a en effet un grand dessein pour l’avenir de l’humanité et offre la vie éternelle comme un don gratuit à tous.

Le futur que Dieu désire pour Ses enfants

Lorsque les gens s’engagent à changer leur vie pour mettre en priorité leur transformation spirituelle, embrassant et démontrant les fruits de l’Esprit de Dieu (Galates 5:22-23 Galates 5:22-23 [22] Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; [23] la loi n'est pas contre ces choses.
Louis Segond×
), ils deviennent, comme le dit 1 Jean 3:1 1 Jean 3:1Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu.
Louis Segond×
, de véritables enfants de Dieu ! Si nous sommes enfants de Dieu, dans cette vie, que deviendrons-nous lorsque nous serons nés de nouveau dans la famille éternelle de Dieu ?

Encore une fois, ce que Homo Deus prétend accomplir de manière exclusive et à court terme est un blasphème idolâtre. Il suppose que nous pouvons nous-mêmes, nous rendre divins. De plus, Dieu veut réellement que nous soyons élevés à la vie éternelle et divine — mais seulement par Son don qui nous est destiné et selon Ses termes. C’est le thème singulier de la Bible et le but révélé dans l’Évangile de Jésus-Christ.

Dieu créa des êtres humains à Son image et à Sa ressemblance, selon Sa nature, pour être comme Lui (Genèse 1:26-27 Genèse 1:26-27 [26] Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. [27] Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
Louis Segond×
). Plus tard, Jésus cita le Psaumes 82:6 Psaumes 82:6J'avais dit: Vous êtes des dieux, Vous êtes tous des fils du Très Haut.
Louis Segond×
en disant : « N’est-il pas écrit dans votre loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ? » (Jean 10:34 Jean 10:34Jésus leur répondit: N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: Vous êtes des dieux?
Louis Segond×
). Le psaume nous appelle encore « fils du Très-Haut » — les enfants sont comme leurs parents, en termes de ce qu’ils sont ou deviendront.

Revenons à 1 Jean 3 et considérons cette puissante vérité : « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu,… mais nous savons que, lorsqu’Il [Jésus-Christ] paraîtra, nous serons semblables à lui. » (1 Jean 3:2 1 Jean 3:2Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est.
Louis Segond×
)

Pouvons-nous saisir ce que cela signifie ? L’apôtre Paul le dit clairement : « nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire » (Philippiens 3:20-21 Philippiens 3:20-21 [20] Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, [21] qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses.
Louis Segond×
). Ce corps glorifié est décrit dans Apocalypse 1:13-17 Apocalypse 1:13-17 [13] et, au milieu des sept chandeliers, quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, vêtu d'une longue robe, et ayant une ceinture d'or sur la poitrine. [14] Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu; [15] ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. [16] Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force. [17] Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant: Ne crains point!
Louis Segond×
, la tête et les cheveux de Jésus ressuscités étant « blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu… et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. »

Peut-être que le meilleur atout est que la vie immortelle de Dieu inclut le don incomparable de l’amour divin — contrairement aux techno-élites qui craignent la mort et cherchent anxieusement une quasi-immortalité artificielle. Dieu est amour (1 Jean 4:8 1 Jean 4:8Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
Louis Segond×
; 1 Jean 4:16 1 Jean 4:16Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
Louis Segond×
), et Son amour merveilleux imprégnera complètement chaque aspect de Son royaume immortel à venir !

Nous pouvons maintenant commencer à saisir la plénitude de cette future vie spirituelle transcendante (1 Corinthiens 2:9 1 Corinthiens 2:9Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment.
Louis Segond×
).

Considérez ce fait essentiel : La construction de l’Homo Deus permet seulement aux super-riches et aux techno-élites d’atteindre une certaine forme d’immortalité physique. Des milliards de personnes sont oubliées. Ce scénario élaboré par l’homme est très exclusif. Les gens ordinaires en sont tenus à l’écart. Il met à jour une barrière étonnante qui sépare les « nantis » et ceux qui ne le sont pas. De plus, les familles et les amis ne seraient rarement — probablement jamais — réunis.

Dieu, à l’opposé, prévoit de conduire « à la gloire beaucoup de fils. » (Hébreux 2:10 Hébreux 2:10Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut.
Louis Segond×
) Dieu est totalement inclusif, désirant que tous parviennent au salut (1 Timothée 2:4-5 1 Timothée 2:4-5 [4] qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. [5] Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme,
Louis Segond×
). Cela inclut tous ceux qui ont déjà vécu !

La plus grande peur de l’homme est celle de la mort. Pendant des millénaires, les gens se sont demandé ce qui nous attend après le dernier souffle. Ceux qui rejettent tragiquement la Bible rejettent également la connaissance réconfortante et inspirante que Jésus, qui est venu nous aider à suivre la voie de Dieu, a déjà vaincu la mort ! Comme Paul l’écrivit, « notre Sauveur Jésus-Christ, qui a réduit la mort à l’impuissance et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Évangile. » (2 Timothée 1:10 2 Timothée 1:10et qui a été manifestée maintenant par l'apparition de notre Sauveur Jésus Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l'immortalité par l'Évangile.
Louis Segond×
)

Le vrai chemin vers l’immortalité

Il existe un chemin bien précis pour vous et moi qui nous mènera à l’immortalité. Alors que le don de l’immortalité vient de Dieu et ne peut être « mérité », Dieu s’attend à ce que ceux à qui Il donne la vie éternelle embrassent et adoptent Son mode de vie — la voie qui mène à la paix, la prospérité et à des bénédictions véritables.

Ceux qui s’engagent dans la voie de Dieu ont leurs noms écrits dans Son Livre de Vie (Apocalypse 20:12 Apocalypse 20:12Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres.
Louis Segond×
). Si votre nom est écrit dans ce livre et que vous ne vous détournez pas de Dieu, vous n’avez rien à craindre. Votre immortalité — vie dynamique et passionnante — dans le Royaume de Dieu à venir est assurée.

Ne vous laissez pas égarer par ceux qui, quoique bien intentionnés, poursuivraient une « immortalité » artificielle et défectueuse. Cherchez plutôt la véritable immortalité, un don incroyable de Dieu, par lequel, comme le dit Daniel 7:18 Daniel 7:18mais les saints du Très Haut recevront le royaume, et ils posséderont le royaume éternellement, d'éternité en éternité.
Louis Segond×
, ceux qui resteront fidèles à Dieu jusqu’à la fin, « recevront le royaume, et [ils] posséderont le royaume éternellement, d’éternité en éternité. »


IA : « Plus dangereuse que les armes nucléaires »

Dans la quête de l’immortalité ainsi que pour d’autres réussites à fort impact, de nombreux scientifiques et technologues adoptent la croissance accélérée de l’intelligence artificielle. IA, comme elle est communément abrégée, semble tenir beaucoup de promesses. Dans le passé, les ordinateurs fonctionnaient en grande partie sur une plate-forme binaire — on/off, oui/non. L’intelligence artificielle survient lorsque les ordinateurs exécutent des tâches qui impliquent des nuances de perception, des motifs et la tonalité du discours humain, la reconnaissance optique et l’inférence.

C’est une bonne chose, n’est-ce pas ? Pas selon les géants de l’industrie comme Elon Musk, fondateur de sociétés milliardaires telles que Tesla, PayPal et SpaceX. Lors de la conférence South by Southwest (SXSW) en 2018, il a publiquement mis en garde : « Et pourtant, retenez ce que je vous dis, l’IA est beaucoup, beaucoup plus dangereuse que les armes nucléaires » (le 11 mars).

Dans un récent documentaire, Musk est allé plus loin. Il croit que l’IA créera potentiellement la possibilité d’une « super intelligence numérique divine » qui, si elle est subvertie, « pourrait prendre le contrôle du monde […] alors vous auriez un dictateur immortel dont nous ne pourrions jamais nous échapper. » (Cité à CNBC, le 6 avril 2018)

Musk continue en donnant une mise en garde : « Si l’IA a un but et que l’humanité se trouve sur son chemin, alors elle détruira l’humanité naturellement sans même y penser, sans aucune rancune. »

Musk a créé et fondé une société appelée Neuralink en partie pour entourer et diriger le développement de l’IA d’une manière qui tient plus d’une promesse de bienveillance. D’autres, avec Musk, appellent à une stricte réglementation gouvernementale de l’IA, en particulier dans le déploiement d’armes.

La Bible avertit spécifiquement que les pires temps de conflits et de dévastations sont encore devant nous, quand personne ne survivrait si Dieu n’intervenait pas (Matthieu 24:21-22 Matthieu 24:21-22 [21] Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. [22] Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés.
Louis Segond×
). L’usage terrifiant et destructeur de la technologie sera certainement un facteur à prendre en compte. Mais il y a de bonnes nouvelles ! Dieu va intervenir. Pour en savoir plus, demandez ou téléchargez votre exemplaire gratuit de notre brochure « Vivons-nous au temps de la fin ? ».

Ne vous laissez pas prendre au piège. Comprenez le dessein de Dieu à votre égard !