La quatrième révolution industrielle : Un bond en avant, mais vers quoi ?

La quatrième révolution industrielle

Un bond en avant, mais vers quoi ?

Nous sommes aujourd’hui au début de ce que l’on appelle communément la quatrième révolution industrielle, période de changements attendus et rapides. Qu’on le veuille ou non, un changement généralisé brouille aujourd’hui les frontières entre les sphères physiques, numériques et biologiques. L’intelligence artificielle, la biotechnologie, la nanotechnologie, la robotique, l’Internet des objets, l’impression 3D, la science des matériaux, le stockage de l’énergie et l’informatique quantique sont en pleine évolution.

Sauvegarde et transfert neuraux 

Les avancées vers l’immortalité artificielle supposent une percée non réalisée — le téléchargement et le stockage des connaissances, des souvenirs et de la personnalité de l’homme vers un dispositif de stockage externe de type « cloud ». En sommes-nous loin ?

Non, pas loin du tout, si l’on en croit le neuroscientifique Kenneth Hayworth de l’Université Harvard. Il y a quelques années, Hayworth, qui a fondé un nouveau champ de cartographie cérébrale appelée « connectomique », déclara dans une interview à la Chronique de l’Enseignement Supérieur : « La race humaine se lance tout droit vers le téléchargement de l’esprit : nous allons conserver un cerveau, le découper, le créer sur ordinateur par simulation et le connecter au corps d’un robot. (Cité par Evan Goldstein,» The Strange Neuroscience of Immortality », 16 juillet 2012).

Hayworth veut que son propre cerveau soit le premier — après avoir été vidé de son eau et remplacé par de la résine en plastique. Il croit qu’il sera ressuscité au cours du 22ème siècle après des avancées technologiques importantes.

Génie génétique

D’autres avancées sont en cours dans le génie génétique et l’épissage des gènes. Sur le papier, le génie génétique est très prometteur, y compris l’éradication virtuelle de la maladie et des malformations congénitales. En pratique, de nombreux scénarios cauchemardesques existent, y compris celui des virus mutants échappant à notre contrôle. Au moins une personne est déjà décédée dans un essai clinique de thérapie génique.

Des historiens sociaux tels que Yuval Noah Harari, auteur de Homo Deus : Une brève histoire du futur, prédisent (et même défendent) que les futures mères choisiront de féconder plusieurs ovules puis les feront tester. Le meilleur du lot sera ensuite réinséré dans la mère pour une grossesse complète. Les œufs fécondés restants avec des défauts génétiques peuvent alors, avant d’être jetés, être considérés pour une « réparation» génétique ».

L’impression 3D des organes humains

La quatrième révolution industrielle présente l’impression 3D complexe de presque n’importe quel dispositif ou composant. L’impression 3D est un nom commun pour la fabrication additive, qui implique que le matériau soit joint ou solidifié par ordinateur pour former des objets tridimensionnels. Maintenant assez répandue, elle est particulièrement utile dans le prototypage rapide de nouvelles inventions. Il a même été introduit en chirurgie orthopédique pour mieux faire correspondre les implants articulaires, vertébraux et osseux. Aujourd’hui, certains professionnels de la santé louent l’impression 3D des organes humains comme la future alternative viable aux organes « en croissance » dans un laboratoire. Plusieurs scientifiques croient que cette production artificielle, appelée « bio-impression » est très prometteuse.

Qu’on le veuille ou non, un changement généralisé brouille aujourd’hui les frontières entre les sphères physiques, numériques et biologiques. L’intelligence artificielle, la biotechnologie, la nanotechnologie, la robotique, l’Internet des objets, l’impression 3D, la science des matériaux, le stockage de l’énergie et l’informatique quantique sont en pleine évolution.

Selon un rapport de CNN, la future bio-impression » pourrait suivre cette voie : les professionnels de la santé récoltent d’abord les cellules humaines (cellules souches) et leur permettent de se multiplier. Le matériel biologique est ensuite inséré dans une bio-imprimante 3D spécialisée (NT : voir photo à droite), qui reconnaît et organise les types de cellules, sculpte le mélange dans un organe ou une partie d’organe reproduit. La « partie » 3D achevée est ensuite transplantée dans un hôte humain pour réparer ou améliorer la fonction humaine. Des entreprises comme Organovo, basée en Californie, recherchent activement et créent déjà des tissus artificiels (Brandon Griggs, « The Next Frontier in 3-D Printing: Human Organs » [La prochaine frontière dans l’impression 3D : les organes humains], le 5 avril 2014).

La disponibilité de l’impression d’organes en 3D, associée aux progrès du génie génétique, pourrait un jour mener à la production chimique de tous nouveaux génomes humains. Le but final serait de créer des êtres humains sans la participation de parents humains. Un bio-ingénieur a noté que, bien que hautement controversé, il serait alors possible de séquencer et de synthétiser des génomes humains basés sur des personnes très intelligentes comme Einstein.

Des questions d’ordre spirituel

La Bible dit-elle quelque chose au sujet de ces découvertes quasi-miraculeuses ? Tragiquement, de nombreux universitaires et scientifiques laïques rejettent la connaissance primordiale révélée de la Bible. La Bible montre qu’il existe un « esprit dans l’homme » divinement créé et maintenu par Dieu (Job 32:8 Job 32:8Mais en réalité, dans l'homme, c'est l'esprit, Le souffle du Tout Puissant, qui donne l'intelligence;
Louis Segond×
1 Corinthiens 2:11 1 Corinthiens 2:11Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.
Louis Segond×
). Cet esprit humain permet aux cerveaux humains physiques de développer la conscience de soi, l’intellect, la créativité, la personnalité et le tempérament. Cette composante spirituelle non physique de l’esprit humain ne peut pas être conservée ou reproduite par des moyens physiques. La quatrième révolution industrielle recèle de sombres présages pour l’humanité. Comme l’a prédit Jack Ma, Président exécutif du géant chinois du commerce électronique Alibaba, « Dans les 30 années à venir, la souffrance du monde sera plus grande que son bonheur » (cité par RT France, « Osez questionner : Le fondateur d’Alibaba prédit des décennies de souffrance », le 16 septembre 2018).

La Bible explique pourquoi les gens éprouveront une telle douleur, et de façon puissante, elle montre aussi le chemin vers le vrai bonheur et le vrai but pour l’humanité. Notre brochure gratuite « Quelle est votre destinée » explique en détail ce que la Bible dit au sujet de l’immortalité réelle et de l’avenir de l’homme. Demandez ou téléchargez votre exemplaire aujourd’hui même !