Pourquoi certains chrétiens ne célèbrent-ils pas Noël ?

Pourquoi certains chrétiens ne célèbrent-ils pas Noël ?

Un jour, il y a des années, quelqu’un me demanda pourquoi je célébrais Noël. « La Bible le dit ! » ai-je répondu. Quelque part dans l’Évangile de Luc, il est question de la scène de la nativité. Un ange dit à certains bergers qui gardaient leurs moutons dans les champs la nuit que l’enfant Jésus était né à Bethléem. Je pense qu’ils sont allés voir Jésus à ce moment-là. C’était le premier Noël ! C’est pour cette raison que je célèbre Noël, parce que la Bible en parle, c’est l’anniversaire de Jésus-Christ. »

A ma grande surprise, mon ami me répondit : « En fait, cela n’est pas vrai, et je peux te prouver pourquoi ! »

C’est ainsi que je compris rapidement que la Bible n’enseignait pas Noël. Je découvris aussi que ses origines n’avaient rien à voir avec la Bible. Ce fut une leçon importante au sujet de certaines choses que je pensais être vraies depuis longtemps.

Le fait que quelques 2 milliards de personnes observent Noël — environ 1 milliard de catholiques et un autre milliard de protestants — suffit-il pour rendre cette fête acceptable ? De toute façon, cela est-il vraiment important ?

Pourquoi tant de gens célèbrent-ils cette fête ?

Si l’on vous demandait : « Pourquoi célébrez-vous Noël ? », que répondriez-vous ? Beaucoup diraient que Noël représente l’anniversaire de Jésus. D’autres, que Noël est une agréable fête de famille chrétienne. Beaucoup le font simplement parce qu’ils l’ont toujours fait.

Noël peut sembler attrayant à tous point de vue. Les gens semblent heureux, généreux, emplis de bonne humeur. Des lumières scintillantes décorent de nombreuses maisons. Le père Noël et ses rennes sont représentés, prêts à décoller des jardins et des toits couverts de neige, bien que dans l’hémisphère sud et les tropiques, il n’y ait pas de neige en décembre. Les scènes colorées et apaisantes de Noël peuvent être enivrantes et addictives.

Les gens se ruent dans les magasins, cherchant et espérant trouver des cadeaux à des prix défiant toute concurrence. Des chants comme « Noël blanc », « Douce nuit » ou « petit papa Noël » résonnent partout.

Dans l’hémisphère nord, le mauvais temps en décembre pourrait faire peur mais le sentiment de chaleur à l’intérieur des maisons est si agréable. Les arbres de Noël pleins de lumières scintillantes et de décorations brillantes créent un environnement mystique et rayonnant. Des familles entières veulent ressentir ce mystère très spécial qui accompagne l’époque de Noël. Pour le nombre considérable de gens qui le célèbrent sur la planète, il n’y a aucune fête religieuse semblable à celle-ci.

Jésus est-il vraiment né le 25 décembre ?

Mais arrêtons-nous une minute et posons-nous cette question : le Christ est-il vraiment né le jour de Noël ? Après tout, nulle part dans la Bible il n’est question du jour de Sa naissance.

En fait, la plupart des écrits historiques laïques crédibles nous disent que plus de 200 ans après la mort de Jésus, l’observance de Noël était considérée comme un péché : « à la fin de l’an 245, Origène, dans sa huitième homélie du Lévitique, repoussa l’idée pécheresse de l’observance de l’anniversaire de la naissance du Christ. » (The Encyclopaedia Britannica, 11ème édition, 1910, volume 6, page 293, « Christmas »).

En 354 après J.-C., un chronographe latin mentionna Noël, mais même dans ce contexte, il n’y fit pas allusion en tant que fête à observer (ibid.).

Il n’y a aucune preuve biblique prouvant que le 25 décembre est la date de la naissance de Jésus. En fait, les récits bibliques montrent clairement qu’il est pratiquement impossible que Jésus soit né à cette date.

Par exemple, Luc nous dit que les bergers gardaient leurs moutons dans les champs la nuit de la naissance de Jésus. « Et elle [Marie] enfanta son fils premier-né. Elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche… Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. » (Luc 2:7-8 Luc 2:7-8 [7] et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. [8] Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux.
Louis Segond×
, nous mettons en italique)

Mais fin décembre, il fait froid et il pleut souvent en Judée. Les bergers garderaient-ils leurs fragiles troupeaux dans les champs par une froide soirée de décembre, près de Bethléem ?

Aucun berger compétent ne soumettrait ses moutons aux éléments à cette période de l’année, alors que des pluies froides et des chutes de neige éventuelles sont communes dans cette région.

« Sans doute, le climat de la Palestine n’est pas si rigoureux que le nôtre [l’auteur parle ici de l’Angleterre] ; mais bien que la chaleur du jour soit considérable, le froid de la nuit, de décembre à février, est très vif, et les bergers n’avaient pas l’habitude de garder les troupeaux dans les champs après la fin d’octobre. » (Alexander Hislop, Les Deux Babylones, 1959, p.71 rubrique « Noël en décembre »)

Luc nous dit aussi que Jésus est né lors d’un recensement ordonné par l’empereur romain (Luc 2:1-3 Luc 2:1-3 [1] En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre. [2] Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. [3] Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville.
Louis Segond×
). Les Romains étaient de brillants administrateurs ; ils n’auraient certainement pas ordonné aux gens de voyager pour se faire recenser à un moment de l’année où les routes auraient été mouillées, boueuses et les conditions de voyage pitoyables. Un tel déplacement aurait été autodestructeur pour Rome.

La croyance que Jésus est né le 25 décembre ou autour de cette date n’a tout simplement aucun fondement, même si des millions de personnes l’ont acceptée sans se poser la question. Comme le dit le célèbre écrivain Anatole France : « Si 50 millions de personnes croient en une chose idiote, c’est toujours une chose idiote. »

Noël honore-t-il vraiment Christ ?

Si les fêtes de Noël étaient une célébration importante de la naissance de Jésus-Christ, pourquoi ne sont-elles pas mentionnées dans la Bible ? Pourquoi Christ n’a-t-Il pas ordonné à Ses disciples les plus proches, Ses 12 apôtres choisis, d’observer Noël ? Pourquoi ne l’ont-ils pas instituée ou enseignée à l’Église primitive ?

Avant de répondre, rappelez-vous que Jésus donna une grande autorité à Ses 12 apôtres, les assurant d’occuper des postes de grande importance et de responsabilité dans Son Royaume (Matthieu 18:18 Matthieu 18:18Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.
Louis Segond×
; Matthieu 19:28 Matthieu 19:28Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l'homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m'avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël.
Louis Segond×
Luc 22:29-30 Luc 22:29-30 [29] c'est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, [30] afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d'Israël.
Louis Segond×
). Mais puisque Jésus n’a jamais enseigné à Ses apôtres de célébrer Noël, puis, ceux-ci à leur tour, ne l’ayant jamais enseigné à l’Église, même s’ils en eurent l’occasion pendant plusieurs années, ne devrions-nous pas nous demander si Noël est vraiment quelque chose que Jésus désire ou apprécie ?

Alors, comment Noël est-il devenu une pratique autant répandue si la Bible ne l’approuvait pas, si le Christ ne l’observait pas, et ne l’enseigna jamais à Ses disciples et à l’Église primitive de le célébrer ?

Les origines de Noël

La plupart des gens ne se posent jamais la question pour savoir ce que les principaux symboles de Noël — le père Noël, les rennes, les sapins décorés, le houx, le gui et autres — ont à faire avec la naissance du Sauveur de l’humanité. Dans le climat estival de décembre dans l’hémisphère sud, peu d’entre eux se demandent pourquoi ils observent un Noël avec les paysages hivernaux de l’hémisphère nord !

Le fait est, et vous pouvez le vérifier dans un certain nombre de livres et d’encyclopédies, que tous ces décorums sont issus des anciennes fêtes païennes. Même la date du 25 décembre provient d’une fête qui célébrait l’anniversaire de l’ancien dieu du soleil Mithra.

Jésus n’a jamais dit à Ses disciples de célébrer Noël, mais Il nous a avertis de ne pas adhérer aux fausses doctrines religieuses fabriquées par l’homme : « C’est en vain qu’ils m’honorent, en donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. » (Marc 7:7 Marc 7:7C'est en vain qu'ils m'honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.
Louis Segond×
) La vérité est que Noël et les autres fêtes religieuses non bibliques découlant des pratiques païennes constituent un culte vain ou vide de sens.

L’Encyclopédie Catholique indique que la saison de Noël tire son origine d’une ancienne fête qui avait lieu à l’occasion du solstice d'hiver. Il est intéressant de noter qu’Origène, précédemment mentionné, bien qu’il vécut dans la période primitive (vers 182-251), n’en fit jamais allusion (The New Catholic Encyclopedia, 1967, volume 3, 1967, et « Christmas and Its Cycle », The Catholic Encyclopedia, 1913, volume 3, « Christmas » ).

Tertullien, un autre théologien catholique qui vécut à peu près au même moment (vers 155-230), se référait à des chrétiens qui faisaient des compromis en se joignant à une fête païenne hivernale célébrée dans l’Empire romain qui devint finalement Noël.

« Les Saturnales, les fêtes du solstice d’hiver, les Matronales ; on porte çà et là des présents, les cadeaux du nouvel an se font avec fracas, les jeux, les banquets se célèbrent avec des cris ; oh ! Comme les païens sont plus fidèles à leurs 140 religions ; comme ils prennent soin de n’adopter aucune solennité chrétienne. » (Tertullien dans De Idolatria, cité par Hislop, page 72 dans la version française des Deux Babylones).

Avec le temps, les chefs religieux catholiques ajoutèrent de la solennité à cette fête préchrétienne en y annexant la messe du Christ, de laquelle provient le nom commun de « Noël ».

C’est une question d’obéissance

Le but de la revue Pour l’Avenir est de partager avec vous la simple vérité au sujet de Jésus-Christ. Un vrai chrétien ne peut pas décider à quoi il obéira, mais seulement si oui ou non il obéira à la vérité de Dieu. Nous nous efforçons de publier la pure vérité au sujet de Dieu ; les gens qui la lisent doivent décider ce qu’ils en feront et s’ils l’honoreront ou pas.

Notre mission donnée par Jésus-Christ est d’enseigner la vérité de Dieu et d’accueillir comme disciples et compagnons d’œuvre les rares personnes qui entendent et obéissent à la vérité. Nous espérons que la vérité sur Noël vous mènera sur la voie du vrai bonheur ainsi que sur celle du but que Dieu a pour vous. L’Histoire montre que Noël ne représente pas le Christ. Il déforme un enseignement biblique sain et s’oppose à la vérité de Dieu. Dieu veut que nous L’adorions en vérité (Jean 4:23-24 Jean 4:23-24 [23] Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. [24] Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.
Louis Segond×
), et non pas en fable.

Dans Deutéronome 12:28-32 Deutéronome 12:28-32 [28] Garde et écoute toutes ces choses que je t'ordonne, afin que tu sois heureux, toi et tes enfants après toi, à perpétuité, en faisant ce qui est bien et ce qui est droit aux yeux de l'Éternel, ton Dieu. [29] Lorsque l'Éternel, ton Dieu, aura exterminé les nations que tu vas chasser devant toi, lorsque tu les auras chassées et que tu te seras établi dans leur pays, [30] garde-toi de te laisser prendre au piège en les imitant, après qu'elles auront été détruites devant toi. Garde-toi de t'informer de leurs dieux et de dire: Comment ces nations servaient-elles leurs dieux? Moi aussi, je veux faire de même. [31] Tu n'agiras pas ainsi à l'égard de l'Éternel, ton Dieu; car elles servaient leurs dieux en faisant toutes les abominations qui sont odieuses à l'Éternel, et même elles brûlaient au feu leurs fils et leurs filles en l'honneur de leurs dieux. [32] Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n'y ajouterez rien, et vous n'en retrancherez rien.
Louis Segond×
, Dieu dit à Son peuple de n’observer que Ses voies qu’Il ordonna, en leur disant : « Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne ; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien. » Il leur ordonna explicitement de ne pas copier ou d’adopter les pratiques religieuses des païens, les qualifiant d’» abominations qui sont odieuses à l’Éternel. »

Pourtant, des centaines de millions d’hommes, de femmes et d’enfants observent Noël sans savoir ou sans se soucier de son origine. Ils supposent que 2 milliards de chrétiens ne peuvent pas avoir tort ou que la façon d’adorer Dieu n’a pas d’importance tant que nos intentions sont bonnes. Mais pourquoi devrions-nous penser que nous honorons Dieu ou que nous Lui plaisons, tout en célébrant des choses contraires à Ses commandements ?

Des questions cruciales auxquelles vous seul pouvez répondre

La question cruciale est de savoir si nous nous inquiétons davantage de ce que les autres pensent ou de ce que Dieu demande. De même, d’autres êtres humains peuvent-ils nous donner le salut ? Si honorer la vérité de Dieu détermine notre salut, alors pourquoi honorer les hommes plus que Dieu ?

Jésus-Christ dit à ceux qui paraissaient religieux mais qui niaient la puissance de Son véritable enseignement : « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? » (Luc 6:46 Luc 6:46Pourquoi m'appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis?
Louis Segond×
, comparez avec Matthieu 7:21 Matthieu 7:21Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
Louis Segond×
). Puisque Christ est opposé à Noël, pourquoi une personne chrétienne sensée l’observerait-elle ?

Marcher sur les traces de Jésus dans un monde qui ne le fait pas n’est jamais facile. Mais cela est beaucoup mieux et éminemment plus gratifiant que de suivre les voies vides de sens de ce monde. Dieu nous dit dans 1 Jean 2:15-17 1 Jean 2:15-17 [15] N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui; [16] car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. [17] Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.
Louis Segond×
: « N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. »


Certains chrétiens ne célèbrent pas Noël ! Voici leurs raisons  

Pourquoi certains chrétiens ne célèbrent-ils pas Noël ? Et bien, nous vous apportons ici les raisons pour lesquelles certains ont banni les traditions de Noël de leur vie :

« Je ne trouve pas Noël dans la Bible, ni que Jésus-Christ nous ait dit de l’observer. Le père Noël est un mensonge que certaines personnes enseignent à leurs enfants chaque année. Pour cette raison, Noël est faux puisqu’il n’a rien à voir avec le Christ ou Son anniversaire. »

« D’ailleurs, dans le domaine des affaires, ceux qui gagnent la majeure partie de leurs revenus grâce à cette période de l’année, font de plus en plus la promotion de Noël. Des gens bien intentionnés s’endettent pendant la période de Noël pour offrir des cadeaux à des gens qui, à leur tour, vont se sentir obligés de leur en offrir encore davantage. Cela n’a aucun sens d’observer une fête religieuse non biblique, que Christ n’a jamais cautionnée, qui encourage le mensonge aux enfants, qui endette les gens et qui les aveugle au sujet de ce que le Christ enseigna réellement. »  PA, Géorgie

________________________________________

« C’est un fait historique que Noël n’est pas le jour ou l’époque de la naissance de Christ. Alors pourquoi observer un jour qui est un mensonge ? La plupart des gens ne veulent pas admettre ce fait. Par exemple, comment l’utilisation du père Noël dans une certaine mesure représente-t-elle la naissance du Christ ? Comment l’arbre de Noël représente-t-il le Christ ? Célébrer Noël transgresse au moins le premier, deuxième et troisième commandement sur les dix donnés par Dieu. Observer une fête païenne est un péché. Dieu condamne le culte de dieux païens. »

« La Bible ne commande pas aux gens d’observer la naissance du Christ en tant que fête. Ce jour, le 25 décembre, est la date qui fut observée pendant des siècles comme une fête païenne en l’honneur du dieu soleil païen. Dieu commande à ceux qui veulent Le servir de ne pas observer les fêtes païennes ou toutes coutumes qui violent Ses saintes lois. » DS, Californie

__________________________________________

« Notre famille célébrait traditionnellement Noël le 24 décembre. Puis, le 25, nous avions une journée en famille. Un jour, j’ai ressenti le fort désir de marcher sur les traces de Jésus-Christ, et je pensais que c’était bien ce que j’avais fait jusque-là. J’ai commencé à penser aux chansons que nous chantions, « Mon beau sapin » (en allemand « Tannenbaum » Je chantais devant un arbre comme s’il était vivant avec un pouvoir étrange. Nous l’avions décoré et placé nos cadeaux à ses pieds comme si les cadeaux et les bons sentiments émanaient de lui. Je pensais aux mots de « Douce Nuit, Sainte Nuit », qui est un morceau vraiment magnifique. Je me suis interrogé sur les bergers et leurs troupeaux dans les champs lors d’une belle soirée fin décembre. Mais tout cela était en contradiction. Décembre était une période très froide de l’année, les moutons ne devaient pas se trouver dans les champs à cette époque. Les histoires sur le père Noël et les bergers dans les champs la veille de Noël étaient fausses. J’ai découvert qu’il pleut à Jérusalem, qu’il y fait froid pendant cette période de l’année et qu’il neige parfois. Les moutons sont à l’abri en hiver et non pas laissés dehors par mauvais temps. J’ai découvert que le sapin de Noël, ses ornements et les cadeaux proviennent des anciennes fêtes romaines. Les cadeaux que nos enfants ont demandés au père Noël nous créaient un fardeau financier. Les mensonges le concernant, lui et ses rennes volants, trompaient nos enfants. La Bible nous dit aussi qu’il y a plus de bénédiction à donner qu’à recevoir (Actes 20:35 Actes 20:35Je vous ai montré de toutes manières que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir.
Louis Segond×
). Pendant la période de Noël, j’ai vu peu de joie à donner et surtout des enfants qui s’attendant toujours à recevoir. J’ai fini par comprendre que les bénédictions divines proviennent de l’obéissance à Dieu. C’est pourquoi je n’observe plus Noël. » B.B., Canada

____________________________________

« Dieu nous dit d’éviter les voies des anciens païens. Bien que le christianisme moderne observe Noël, celui-ci tire cependant son origine de ces voies païennes. Pour être franc, Noël est un mensonge. Noël est un substitut au comportement juste. Cela fait croire aux gens qu’ils font de bonnes choses pour Dieu, comme si cela allait lui rendre service ! » A. H., Australie