Quand la vie commence-t-elle ?

Quand la vie commence-t-elle ?

La Parole divine décrit l’origine de la première vie humaine, lorsque Dieu forma Adam et lui insuffla le souffle de vie (Genèse 2:7 Genèse 2:7L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.
Louis Segond×
). L’homme a été fait à l’image de Dieu et selon Sa ressemblance (Genèse 1:26 Genèse 1:26Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
Louis Segond×
), mais Il le forma de la poussière de la terre — de la matière — tandis que Dieu est spirituel (Jean 4:24 Jean 4:24Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.
Louis Segond×
).

Dans 2 Corinthiens 6:18 2 Corinthiens 6:18Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant.
Louis Segond×
, Dieu décrit comme suit le destin qu’Il réserve aux êtres humains : « Je serai pour vous un Père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant. » En réalité, Dieu est en voie de Se créer une famille — de Se reproduire — par l’entremise de la race humaine. C’est pour cette raison que nous avons été créés et que nous sommes nés !

Comment cela se produit-il ? Le processus spirituel de notre transformation en enfants de Dieu s’apparente au processus physique de la naissance des enfants humains.

Dieu dit à nos premiers parents humains : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre […] » (Genèse 1:28 Genèse 1:28Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.
Louis Segond×
). Ils obéirent et formèrent la première famille humaine. Depuis lors, les êtres humains sont le fruit de ce processus créé par Dieu. 

La reproduction humaine commença par Adam, tandis que la reproduction divine de la famille de Dieu commença par le second Adam, soit Jésus-Christ (1 Corinthiens 15:20-22 1 Corinthiens 15:20-22 [20] Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. [21] Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. [22] Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ,
Louis Segond×
; 1 Corinthiens 15:45-49 1 Corinthiens 15:45-49 [45] C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. [46] Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite. [47] Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. [48] Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. [49] Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste.
Louis Segond×
), qui fut incarné. La grande différence avec nous, c’est que Son Père était Dieu d’une manière unique (Jean 1:14 Jean 1:14Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.
Louis Segond×
; Jean 1:18 Jean 1:18Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.
Louis Segond×
; Jean 3:16 Jean 3:16Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.
Louis Segond×
; Jean 3:18 Jean 3:18Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
Louis Segond×
; Jean 5:18 Jean 5:18A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu'il violait le sabbat, mais parce qu'il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.
Louis Segond×
). L’ovule dans le ventre de la jeune vierge Marie fut miraculeusement fertilisé par l’Esprit et le pouvoir de Dieu, c’est-à-dire le Saint-Esprit (Luc 1:35 Luc 1:35L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.
Louis Segond×
).

La vie humaine commence par la production d’un ovule à l’intérieur d’un ovaire d’une mère humaine. Cet ovule minuscule est à peine visible à l’œil nu. Le spermatozoïde de l’homme est beaucoup plus petit ; sa taille ne représente qu’un cinquantième de celle de l’ovule de la femme. Lorsqu’un spermatozoïde pénètre dans l’ovule et féconde le noyau de cette cellule, une vie humaine commence.

Ce début de la vie en tant qu’humain imite parfaitement le début de la vie divine en tant qu’enfant de Dieu.

En chaque être humain repose un esprit humain qui nous rend très différent des animaux. La recherche a démontré que le cerveau humain ressemble beaucoup au cerveau des animaux sur le plan physique. Or, les êtres humains sont capables de penser, de planifier, de raisonner, d’apprendre et de créer, de manières inaccessibles aux animaux. En effet, la Bible révèle que Dieu plaça chez l’être humain un esprit humain qui le distingue très nettement du monde animal.

La plupart des scientifiques font abstraction de ce qui ne peut être décelé ou mesuré par des moyens physiques et refusent ainsi d’accepter l’existence du monde spirituel. Comme nous pouvons le lire dans 1 Corinthiens 2:14 1 Corinthiens 2:14Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.
Louis Segond×
, « l’homme naturel n’accepte pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. »

Malheureusement, en refusant d’accepter l’existence du monde spirituel, de nombreux scientifiques refusent d’accepter l’existence de Dieu, des anges, des mauvais esprits et de l’esprit humain. Ainsi, la science est incapable de répondre aux questions fondamentales et de résoudre les grands problèmes de la vie.

Comment la vie divine, qui est parallèle à la vie humaine, commence-t-elle ?

La Bible raconte un événement surnaturel incroyable survenu le premier jour de la Pentecôte, après la crucifixion et la résurrection du Christ. Le Saint-Esprit de Dieu descendit miraculeusement sur les disciples du Christ qui étaient rassemblés à Jérusalem (Actes 2:1-4 Actes 2:1-4 [1] Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. [2] Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. [3] Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. [4] Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
Louis Segond×
).

L’essence et la puissance spirituelles de Dieu se joignirent à leur esprit humain pour engendrer des enfants de Dieu, en analogie à l’engendrement physique lorsqu’un spermatozoïde féconde un ovule pour former un embryon humain (voir Romains 8:16-17 Romains 8:16-17 [16] L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. [17] Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui.
Louis Segond×
). Habiletés par l’Esprit de Dieu, ces hommes et ces femmes pouvaient désormais commencer à comprendre les concepts divins !

Comme l’écrit l’apôtre Paul dans 1 Corinthiens 2:9-11 1 Corinthiens 2:9-11 [9] Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment. [10] Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. [11] Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.
Louis Segond×
: « Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Qui donc, parmi les hommes, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. »

L’arrivée du Saint-Esprit en eux fut le moment de leur conception divine. Ils étaient devenus des enfants de Dieu — même s’ils n’allaient ressusciter sous forme d’enfants spirituels immortels qu’au retour de Jésus-Christ (1 Corinthiens 15:20-23 1 Corinthiens 15:20-23 [20] Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. [21] Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. [22] Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, [23] mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement.
Louis Segond×
; 1 Corinthiens 15:35-54 1 Corinthiens 15:35-54 [35] Mais quelqu'un dira: Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils? [36] Insensé! ce que tu sèmes ne reprend point vie, s'il ne meurt. [37] Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra; c'est un simple grain, de blé peut-être, ou de quelque autre semence; [38] puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre. [39] Toute chair n'est pas la même chair; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons. [40] Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. [41] Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile. [42] Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; [43] il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; [44] il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel. [45] C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. [46] Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite. [47] Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. [48] Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. [49] Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste. [50] Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'hérite pas l'incorruptibilité. [51] Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, [52] en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. [53] Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité. [54] Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire.
Louis Segond×
). Ils allaient désormais croître spirituellement dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur (2 Pierre 3:18 2 Pierre 3:18Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. A lui soit la gloire, maintenant et pour l'éternité! Amen!
Louis Segond×
) jusqu’au moment de leur résurrection ultime à la vie spirituelle. Entre-temps, ceux qui ont été baptisés et qui ont reçu l’Esprit divin sont des enfants de Dieu et ils partagent Sa nature, même s’ils attendent encore le moment de leur résurrection (voir 1 Jean 3:1-2 1 Jean 3:1-2 [1] Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu. [2] Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est.
Louis Segond×
; Romains 8:9 Romains 8:9Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.
Louis Segond×
; Romains 8:14-17 Romains 8:14-17 [14] car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. [15] Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions: Abba! Père! [16] L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. [17] Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui.
Louis Segond×
; 2 Pierre 1:3-4 2 Pierre 1:3-4 [3] Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, [4] lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,
Louis Segond×
).

De même, un bébé qui se trouve dans le ventre de sa mère est l’enfant de ses parents depuis le moment de sa conception. Aux yeux de Dieu, qui est le Créateur de toute forme de vie, tuer un enfant à naître constitue un meurtre. Efforçons-nous tous de plaire à Dieu et de reconnaître cet affreux péché pour ce qu’il est !