La tombe du roi biblique Hérode aurait été découverte

Vous êtes ici

La tombe du roi biblique Hérode aurait été découverte

Après 35 longues années de recherches (de 1972 à 2007) l'archéologue israélien Ehud Netzer pense avoir enfin découvert le trésor qu'il cherchait depuis si longtemps, la tombe d'Hérode le Grand. Si c'est bien le cas, cette découverte va apporter un certain nombre de clarifications sur cet important personnage biblique.

En 1983, le professeur Netzer a écrit : « Que j'atteigne ou non mon but, l'avenir le dira. Quoiqu'il en soit, la recherche est très instructive et bien agréable. Bien qu'en toute honnêteté il me soit difficile de dissimuler mon désir de découvrir la tombe du plus grand bâtisseur de la Terre Sainte, même si je n'y parviens pas, j'aurai tout de même été grandement récompensé. »

Hérode, d'après [l'historien juif du Ier siècle] Josèphe, fut enterré à l'Herodium. En la matière, il n'y a aucune raison de douter de l'exactitude de cette déclaration. Josèphe naquit en Palestine environ 40 ans après la mort d'Hérode, en l'an 4 avant notre ère. (« Searching for Herod's Tomb », Biblical Archaeology Review, Mai Juin 1983, édition électronique).

Le 9 mai 2007, lors d'une conférence de presse, le professeur Netzer annonça, fort satisfait : « Les longues fouilles entreprises pour retrouver la tombe d'Hérode le Grand se sont soldées par la découverte des vestiges de sa sépulture, de son sarcophage et de son mausolée sur le versant nord-est du Mont Herodium » (« At Herod's site, New Hopes and Fears », Washington Post, 9 mai 2007, édition électronique).

Hérode dit « Le Grand » a hérité de ce qualificatif non à cause de ses conquêtes ou de sa gloire en tant que roi - car c'était un souverain brutal - mais parce qu'il fut un grand bâtisseur. En plus des nombreux ouvrages qu'il fit construire dans son pays, et ailleurs, il aida à la reconstruction et à l'agrandissement du Second Temple à Jérusalem.

La beauté du temple avait tant impressionné les disciples de Jésus-Christ que l'un deux s'était écrié : « Maître, regarde, quelles pierres, et quelles constructions ! Jésus lui répondit : Vois-tu ces grandes constructions ? Il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée » (Marc 13:1-2 Marc 13:1-2 [1] Lorsque Jésus sortit du temple, un de ses disciples lui dit: Maître, regarde quelles pierres, et quelles constructions! [2] Jésus lui répondit: Vois-tu ces grandes constructions? Il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée.
Louis Segond×
). Cette prophétie fut accomplie quelques 40 ans plus tard lorsque les armées romaines, écrasant une révolte juive, détruisirent ledit édifice.

D'après Matthieu 2:1-18 Matthieu 2:1-18 [1] Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, [2] et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer. [3] Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. [4] Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s'informa auprès d'eux où devait naître le Christ. [5] Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée; car voici ce qui a été écrit par le prophète: [6] Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple. [7] Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s'enquit soigneusement auprès d'eux depuis combien de temps l'étoile brillait. [8] Puis il les envoya à Bethléhem, en disant: Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j'aille aussi moi-même l'adorer. [9] Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s'arrêta. [10] Quand ils aperçurent l'étoile, ils furent saisis d'une très grande joie. [11] Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe. [12] Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. [13] Lorsqu'ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu'à ce que je te parle; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. [14] Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte. [15] Il y resta jusqu'à la mort d'Hérode, afin que s'accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: J'ai appelé mon fils hors d'Égypte. [16] Alors Hérode, voyant qu'il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s'était soigneusement enquis auprès des mages. [17] Alors s'accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète: [18] On a entendu des cris à Rama, Des pleurs et de grandes lamentations: Rachel pleure ses enfants, Et n'a pas voulu être consolée, Parce qu'ils ne sont plus.
Louis Segond×
, Hérode le Grand ordonna le massacre des petits enfants de Bethlehem, cherchant, en vain, à assassiner le Messie. L'ignoble monarque mourut peu après d'une horrible maladie.

Parmi les nombreux palais qu'Hérode construisit, l'Herodium est le seul portant son nom. Il l'aimait tellement qu'il décida de s'y faire enterrer. L'édifice en question semble avoir été construit au sommet d'un volcan. Il l'équipa d'aqueducs, de bains romains et de jardins verdoyants.

Après sa mort, son fils et héritier apparent, Archelaus, y résida. Quand la Judée devint une province romaine, ses gouverneurs en firent leur résidence. Avec le début de la révolte juive contre les Romains, l'Herodium fut brièvement conquis par les insurgés juifs, mais fut rendu aux Romains après la chute de Jérusalem en 70 de notre ère.

La découverte de Netzer est instructive. Les restes éparpillés d'un sarcophage orné révèlent que ce dernier fut intentionnellement détruit. Plusieurs sarcophages « furent jadis saccagés, probablement par des participants de la première révolte juive contre Rome (67-70 de notre ère) – ce qui montre à quel point Hérode était haï par ses sujets, pour qui il n'était qu'un cruel pantin de Rome » (« Herod's Tomb Found », Biblical Archaeological Society, 8 mai 2007, édition électronique)

Les décorations sur le sarcophage étaient pratiquement identiques à celles découvertes dans le complexe du grand temple à Jérusalem. Ce qui laisse à penser que même mort, Hérode voulait que l'on se souvienne de lui pour la splendeur du temple qu'il avait construit.

Hershel Shanks, éditeur de Biblical Archeology Review, a récemment visité l'Herodium avec Netzer et a déclaré : « Ehud Netzer est à 100% certain d'avoir découvert la tombe du monarque. Il est aussi conscient du fait qu'en l' absence d' inscriptions comportant le nom d'Hérode, les érudits n'accepteront pas tous son opinion qu'il s'agit effectivement du sépulcre de l'ancien roi parfois fou de la Judée.

« Netzer étudie depuis 50 ans la vie d'Hérode le Grand, et sait beaucoup de choses à son sujet. Il apporte également un regard d'architecte à son travail. Si quelqu'un comprend Hérode, c'est bien Ehud Netzer ! » (« Herod's Tomb Update », Biblical Archaeological Society, 10 mai 2007, édition électronique)