Bonnes Nouvelles : janvier–février 2008

Vous êtes ici

Dans ce numéro

  • par Ralph Levy
Que nous soyons riches ou pauvres, hommes ou femmes, nous disposons tous de 24 heures par jour. L'usage de notre temps détermine notre degré de réussite dans la vie, et nos rapports avec notre Créateur.
  • par Éditeur de Bonnes Nouvelles
L'expression « je suis sincèrement désolé ! » élimine bien des tensions, dans n'importe quel mariage. Quand deux conjoints ne sont pas d'accord à propos de quelque chose d'important au niveau conjugal ou familial, il n'est pas rare qu'ils se mettent à se dénigrer. Situation éprouvante car dans la vie des époux, il ne règne plus la paix et l'harmonie qui y régnaient auparavant.
  • par Éditeur de Bonnes Nouvelles
Combien de fois n'a-t-on pas essayé de nous faire croire, en classe, que le corps humain comporte des « organes vestiges », c'est-à-dire des vestiges d'organes ayant été utiles dans le passé ancestral de notre espèce, mais ne servant pratiquement plus à rien ?
  • par Éditeur de Bonnes Nouvelles
Peut-être avez-vous entendu parler du procès intenté contre Dan Brown, l'auteur de Da Vinci Code, qui aurait copié une bonne partie d'un autre livre écrit antérieurement – Holy Blood, Holy Grail, par Michael Baigent et deux autres auteurs.
  • par Jerold Aust
Le « oui » prononcé de part et d'autre, les époux au comble de leur joie s'éloignent vers le soleil couchant, convaincus qu'aucun nuage ne viendra jamais assombrir leur ravissement. Or, la douce euphorie des noces passée, n'arrive-t-il pas que l'on se dise : « peut-être aurais-je dû dire non ! » ? Comment en arrive-t-on là ? Que faire pour que l'amour perdure ?