L'archéologie confirme le récit de Samson au temple philistin

Vous êtes ici

L'archéologie confirme le récit de Samson au temple philistin

Une découverte archéologique confirme, une fois de plus, l'un des récits bibliques, celui du puissant Samson et de son trépas dans un temple des Philistins.

Samson, on s'en souvient, était un héros israélite doté d'une force légendaire bien connue des Philistins, ennemis de sa nation. Ces derniers, par l'entremise de Delila, finirent par le subjuguer, lui crevèrent les yeux, et l'attelèrent à une meule comme une bête de trait, pour moudre le grain. Juges 16:23-30 Juges 16:23-30 [23] Or les princes des Philistins s'assemblèrent pour offrir un grand sacrifice à Dagon, leur dieu, et pour se réjouir. Ils disaient: Notre dieu a livré entre nos mains Samson, notre ennemi. [24] Et quand le peuple le vit, ils célébrèrent leur dieu, en disant: Notre dieu a livré entre nos mains notre ennemi, celui qui ravageait notre pays, et qui multipliait nos morts. [25] Dans la joie de leur coeur, ils dirent: Qu'on appelle Samson, et qu'il nous divertisse! Ils firent sortir Samson de la prison, et il joua devant eux. Ils le placèrent entre les colonnes. [26] Et Samson dit au jeune homme qui le tenait par la main: Laisse-moi, afin que je puisse toucher les colonnes sur lesquelles repose la maison et m'appuyer contre elles. [27] La maison était remplie d'hommes et de femmes; tous les princes des Philistins étaient là, et il y avait sur le toit environ trois mille personnes, hommes et femmes, qui regardaient Samson jouer. [28] Alors Samson invoqua l'Éternel, et dit: Seigneur Éternel! souviens-toi de moi, je te prie; ô Dieu! donne-moi de la force seulement cette fois, et que d'un seul coup je tire vengeance des Philistins pour mes deux yeux! [29] Et Samson embrassa les deux colonnes du milieu sur lesquelles reposait la maison, et il s'appuya contre elles; l'une était à sa droite, et l'autre à sa gauche. [30] Samson dit: Que je meure avec les Philistins! Il se pencha fortement, et la maison tomba sur les princes et sur tout le peuple qui y était. Ceux qu'il fit périr à sa mort furent plus nombreux que ceux qu'il avait tués pendant sa vie.
Louis Segond×
nous décrit sa mort:

« Les princes des Philistins s'assemblèrent pour offrir un grand sacrifice à Dagon, leur dieu, et pour se réjouir… Dans la joie de leur coeur, ils dirent: Qu'on appelle Samson, et qu'il nous divertisse! Ils firent sortir Samson de la prison, et il joua devant eux. Ils le placèrent entre les colonnes… Et Samson embrassa les deux colonnes du milieu sur lesquelles reposait la maison, et il s'appuya contre elles ; l'une était à sa droite, et l'autre à sa gauche.

Samson dit : Que je meure avec les Philistins ! Il se pencha fortement, et la maison tomba sur les princes et sur tout le peuple qui y était. Ceux qu'il fit périr à sa mort furent plus nombreux que ceux qu'il avait tués pendant sa vie ».

Les sceptiques, bien entendu, nient catégoriquement ce récit, qui pour eux est un mythe. Ils prétendent qu'un temple philistin ne pouvait pas avoir deux piliers centraux pour soutenir le toit, vu que ce n'était pas l'architecture typique des temples du Proche-Orient.

Or, après avoir déterré les vestiges de deux temples philistins, qu'a-t-on découvert ? Que ces derniers comportaient deux piliers centraux de soutènement pour la toiture !

L'un de ces temples se trouve à Tel Qasile, dans l'actuelle Tel Aviv. Dans les années 70, l'archéologue Amihai Mazar a découvert les vestiges d'un petit temple philistin… muni de deux piliers centraux ayant servi à soutenir le toit. Ces colonnes étaient suffisamment rapprochées pour qu'un homme de grande taille puisse les toucher simultanément.

Dans les années 90, à une trentaine de km de là, au site philistin de l'antique Ekron, l'archéologue Trude Dothan a découvert un autre temple philistin avec les mêmes caractéristiques, deux piliers centraux de soutènement pour une toiture.

Aucune fouille n'a encore été faite dans l'ancienne cité de Gath, où eut lieu l'incident impliquant Samson, une ville moderne ayant été construite sur ses ruines. Néanmoins, vu qu'il s'agissait des villes majeures des Philistins, il est raisonnable de penser qu'on y aurait construit un temple beaucoup plus grand, capable d'abriter beaucoup plus de gens.

L'archéologue Bryant Wood a expliqué la signification de ces recherches: « Deux temples philistins ont été découverts par des archéologues … tous deux offrent les mêmes caractéristiques : le toit était supporté par deux piliers centraux !

« Les piliers, de bois, s'appuyaient sur des bases de pierre. Ces piliers étant espacés d'environ 1,80 m, un homme fort pouvait les déloger de leurs bases de pierre, provoquant l'écroulement du toit. Les découvertes archéologiques correspondent parfaitement au récit biblique et prouvent que c'était possible…

« L'auteur biblique savait de quoi il parlait. Il savait que les temples philistins étaient supportés par deux piliers et que c'est en les poussant que Samson provoqua l'écroulement de tout l'édifice. Ce récit provient d'un témoin oculaire et cela prouve, une fois de plus, que la Bible est effectivement l'ouvrage le plus exact au monde » (« Samson and the Temple of Dagon », Bible and Spade, 1974, p. 53-54).