CHAPITRE 4 : Quelle est la bonne sorte d’adoration ?

Vous êtes ici

CHAPITRE 4 : Quelle est la bonne sorte d’adoration ?

Un des thèmes de cette brochure est le concept d’« adoration ». Dans l’esprit de la plupart des gens, la pratique religieuse implique une sorte de cérémonie publique particulière avec des hymnes de louanges, des prières et une liturgie bien préparée. Pour beaucoup, de telles manifestations résument ce qui est impliqué dans l’adoration de Dieu. Pourtant ceci n’en donne qu’une image partielle.

Une définition du dictionnaire pour le mot « adorer » est : « rendre un culte à un dieu ».

Apprécier la valeur de Dieu

Notre adoration de Dieu devrait, en conséquence, signifier littéralement que nous apprécions sa valeur. Il est certain que les formes extérieures de pratiques religieuses, avec leurs rituels, cérémonies et prières, peuvent témoigner d’une adoration de Dieu. Toutefois, nous devons considérer soigneusement ce que Dieu nous dit dans sa parole, la Bible.

Dieu montre clairement qu’il recherche ceux qui l’adorent « en esprit et en vérité » (Jean 4:23-24 Jean 4:23-24 [23] Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. [24] Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.
Louis Segond×
). Lorsque Satan chercha à tenter le Christ pour que celui-ci l’adore, Jésus-Christ le reprit sévèrement en disant : « Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. » (Matthieu 4:10 Matthieu 4:10Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.
Louis Segond×
) L’apôtre Paul assimilait son adoration de Dieu au fait de « [croire] tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes » (Actes 24:14 Actes 24:14Je t'avoue bien que je sers le Dieu de mes pères selon la voie qu'ils appellent une secte, croyant tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes,
Louis Segond×
), faisant ainsi référence à ce que nous appelons l’Ancien Testament.

Dieu veut que les hommes l’adorent en vérité. Nous le faisons en l’honorant, en le servant et en tenant compte de ses instructions. Dieu nous demande de vivre « de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4 Matthieu 4:4Jésus répondit: Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
Louis Segond×
). Nous montrons que nous adorons Dieu par notre façon quotidienne de vivre. Le christianisme est une voie de vie (Actes 18:25-26 Actes 18:25-26 [25] Il était instruit dans la voie du Seigneur, et, fervent d'esprit, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus, bien qu'il ne connût que le baptême de Jean. [26] Il se mit à parler librement dans la synagogue. Aquilas et Priscille, l'ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu.
Louis Segond×
; Actes 19:9 Actes 19:9Mais, comme quelques-uns restaient endurcis et incrédules, décriant devant la multitude la voie du Seigneur, il se retira d'eux, sépara les disciples, et enseigna chaque jour dans l'école d'un nommé Tyrannus.
Louis Segond×
; Actes 19:23 Actes 19:23Il survint, à cette époque, un grand trouble au sujet de la voie du Seigneur.
Louis Segond×
; Actes 24:14 Actes 24:14Je t'avoue bien que je sers le Dieu de mes pères selon la voie qu'ils appellent une secte, croyant tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes,
Louis Segond×
). C’est une façon de penser, d’agir et de vivre. Il affecte chaque aspect de notre vie.

Ce qu’implique la véritable adoration

La véritable adoration de Dieu ne demande pas moins que la totale transformation intérieure du cœur humain, par la foi en Jésus-Christ et en son sacrifice. Les pratiques extérieures d’adoration sont à elles seules insuffisantes. Dieu cherche ceux qui l’adorent en esprit, avec un cœur converti et transformé.

La véritable adoration est donc beaucoup plus que la louange à Dieu lors d’une cérémonie publique d’adoration. Cette signification plus large est indiquée par le fait que, dans le Nouveau Testament, cinq verbes grecs sont traduits par le mot « adorer ». « L’adoration de Dieu n’est définie nulle part dans l’Écriture […] Elle n’est pas limitée à la louange ; de façon plus générale, elle peut être considérée comme la reconnaissance sincère de Dieu, de sa nature, de ses attributs, de ses voies et de ses demandes, que ce soit par l’expression du cœur en louanges et en actions de grâces, ou par des actions faites dans une telle reconnaissance. » (W. E. Vine, « Worship », Vine’s Expository Dictionary of New Testament Words)

Jésus-Christ a réprimandé sévèrement les chefs religieux de son époque, parce qu’ils dénaturaient les commandements de Dieu et qu’ils leur substituaient la conception humaine de leurs propres enseignements (Matthieu 15:9 Matthieu 15:9C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.
Louis Segond×
; Marc 7:7 Marc 7:7C'est en vain qu'ils m'honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.
Louis Segond×
). Il a montré qu’une telle adoration était vaine. Le Christ a réservé ses paroles d’avertissement les plus dures à ceux qui prétendent adorer Dieu (qui disent : « Seigneur, Seigneur », Matthieu 7:21 Matthieu 7:21Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
Louis Segond×
), mais qui refusent de faire la volonté de Dieu ou d’obéir à ses lois (Matthieu 7:21-23 Matthieu 7:21-23 [21] Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. [22] Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? [23] Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.
Louis Segond×
). Une telle adoration est dénuée de sens et sans mérite, inacceptable aux yeux de Dieu et de Jésus-Christ.

Nous vivons à une époque où beaucoup de gens sont déçus par les cérémonies traditionnelles d’adoration. Ils les trouvent dépourvues de signification et sans rapport avec leur vie. Il est temps d’avoir un regard nouveau sur ce qu’implique la bonne sorte d’adoration. Lorsque nous comprenons sa signification réelle, la véritable adoration devient extrêmement importante pour notre vie actuelle et pour notre destinée humaine.

La pleine signification du sabbat aujourd’hui

Beaucoup de gens, et particulièrement ceux qui se disent chrétiens, peuvent être choqués d’apprendre que le sabbat du septième jour — le jour ordonné par Dieu pour le repos et l’adoration publique — n’est pas aboli pour les chrétiens d’aujourd’hui. Comme le montre cette brochure, il est toujours en vigueur. Il est plein de signification et tout à fait à propos pour la vie de tous les hommes. Nous nous privons de certaines des plus merveilleuses bénédictions de Dieu en ignorant l’observance commandée de son jour de repos.

La véritable adoration de Dieu honore les directives que Dieu a données à propos du sabbat. Par opposition, l’observance du dimanche ne repose pas sur l’autorité de Dieu, ni sur celle de sa parole, mais sur l’autorité de l’homme. Nous devons nous poser la difficile question de savoir si Dieu accepte une telle adoration, lorsque sont ignorés ses commandements à propos du sabbat.