Le repos du sabbat de Dieu

Vous êtes ici

Table des matières

Pourquoi Dieu a-t-il prescrit un jour de repos dès le commencement ? Avait-il un but pour ce jour et, si oui, lequel ? Le sabbat a-t-il aujourd’hui une utilité pour l’humanité ? A-t-il un sens dans le monde actuel ?

« Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite ; et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant. » (Genèse 2:2-3)

Notre usage de faire commencer un nouveau jour à minuit est une pratique arbitraire, imaginée par les hommes. Dieu, qui a créé les corps célestes et qui les a mis en mouvement pour marquer la marche du temps (Genèse 1:14), compte le temps différemment : d’un soir à un autre soir.

Quel est le jour du sabbat ? Puisque la plupart des Églises observent le dimanche comme jour de repos et d’adoration, beaucoup de gens supposent que le dimanche est le jour du sabbat.

« Puis il (Jésus-Christ) leur dit : Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat, de sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat. » (Marc 2:27-28)

Dans ce chapitre, nous parlons de l’approche légaliste des autorités religieuses qui accusaient Jésus-Christ de transgresser le sabbat. Mais que signifie le terme « légalisme » ?

« La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. » (Romains 7:12)

Trois passages des Écritures ont conduit certaines personnes à croire que le dimanche était le jour de repos et d’adoration de l’Église du Nouveau Testament. Examinons brièvement chacun de ces passages pour voir si cela est vrai.

Si le sabbat était vraiment aboli dans le Nouveau Testament, nous devrions trouver de nombreux passages le montrant de façon évidente.

Du fait que le commandement du sabbat n’est pas explicitement répété dans le Nouveau Testament, certaines personnes croient qu’il n’est plus obligatoire.

Le livre aux Hébreux utilise des comparaisons originales et insiste, auprès de son auditoire juif, sur le fait que le sabbat hebdomadaire est beaucoup plus qu’un simple rappel montrant que Dieu est le Créateur des Israélites et celui qui les a délivrés de l’esclavage en Égypte (Exode 20:8-11 ; Deutéronome 5:12-15).

« Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l’Éternel en le glorifiant, [...] alors tu mettras ton plaisir en l’Éternel [...] » (Ésaïe 58:13-14)

Un des thèmes de cette brochure est le concept d’« adoration ». Dans l’esprit de la plupart des gens, la pratique religieuse implique une sorte de cérémonie publique particulière avec des hymnes de louanges, des prières et une liturgie bien préparée. Pour beaucoup, de telles manifestations résument ce qui est impliqué dans l’adoration de Dieu. Pourtant ceci n’en donne qu’une image partielle.

Dieu a créé le sabbat pour l’humanité (Marc 2:27), et il viendra un temps où tous les hommes observeront le sabbat de Dieu.