L’Église en tant qu’épouse de Christ

Vous êtes ici

L’Église en tant qu’épouse de Christ

L’Église de Dieu est la famille de Dieu – constituée de chrétiens qui sont les enfants de Dieu le Père et les « frères » de Jésus-Christ (1 John 3:1-2 1 John 3:1-2 [1] Behold, what manner of love the Father has bestowed on us, that we should be called the sons of God: therefore the world knows us not, because it knew him not. [2] Beloved, now are we the sons of God, and it does not yet appear what we shall be: but we know that, when he shall appear, we shall be like him; for we shall see him as he is.
American King James Version×
; Hebrews 2:11-12 Hebrews 2:11-12 [11] For both he that sanctifies and they who are sanctified are all of one: for which cause he is not ashamed to call them brothers, [12] Saying, I will declare your name to my brothers, in the middle of the church will I sing praise to you.
American King James Version×
). Le but ultime du Père est que chaque être humain devienne un de Ses enfants, et les rapports entre parents et enfants, et entre frères et sœurs – sur le plan humain – ont été donnés dans le but d’illustrer cette réalité spirituelle dont la portée est plus grande encore.

Mais il y a une autre relation familiale qui illustre également une réalité spirituelle dont la portée est plus grande – celle du mariage. Le mariage d’un homme et d’une femme était destiné à illustrer le mariage de Jésus-Christ et de l’Église. Individuellement, les chrétiens sont frères du Christ. Mais, collectivement, ils constituent Son épouse, dont le statut actuel est celui d’une fiancée, mais celle-ci sera plus tard unie à Lui par les liens d’un mariage divin qui durera pour toute l’éternité.

Le mariage humain fut institué avec le premier homme et la première femme, Adam et Ève. Dieu fit tomber Adam dans un profond sommeil, puis Il ouvrit ses flancs pour en prélever une de ses côtes, à partir de laquelle il forma Ève pour qu’elle devienne son épouse – une aide appropriée et complémentaire pour l’homme. Lorsque Dieu la lui présenta, Adam dit : « Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair » (Genesis 2:23 Genesis 2:23And Adam said, This is now bone of my bones, and flesh of my flesh: she shall be called Woman, because she was taken out of Man.
American King James Version×
). De fait, Ève était une partie d’Adam – littéralement de son corps.

Dieu dit : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. » (Genesis 2:24 Genesis 2:24Therefore shall a man leave his father and his mother, and shall join to his wife: and they shall be one flesh.
American King James Version×
) Dans un sens, cela fait référence à la relation physique représentée par l’union sexuelle. Il apparaît immédiatement que tous deux étaient nus et n’en éprouvaient aucune honte (Genesis 2:25 Genesis 2:25And they were both naked, the man and his wife, and were not ashamed.
American King James Version×
). Mais cela fait aussi référence, au sens figuré, à l’union de deux vies dans une profonde harmonie. Jésus dit : « Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair » (Matthew 19:6 Matthew 19:6Why they are no more two, but one flesh. What therefore God has joined together, let not man put asunder.
American King James Version×
).

De nombreux versets se réfèrent à l’Église de Dieu comme étant le corps de Christ, les personnes qui le composent pouvant être comparées aux différentes parties d’un corps (Romans 12:4-5 Romans 12:4-5 [4] For as we have many members in one body, and all members have not the same office: [5] So we, being many, are one body in Christ, and every one members one of another.
American King James Version×
1 Corinthians 12:12-27 1 Corinthians 12:12-27 [12] For as the body is one, and has many members, and all the members of that one body, being many, are one body: so also is Christ. [13] For by one Spirit are we all baptized into one body, whether we be Jews or Gentiles, whether we be bond or free; and have been all made to drink into one Spirit. [14] For the body is not one member, but many. [15] If the foot shall say, Because I am not the hand, I am not of the body; is it therefore not of the body? [16] And if the ear shall say, Because I am not the eye, I am not of the body; is it therefore not of the body? [17] If the whole body were an eye, where were the hearing? If the whole were hearing, where were the smelling? [18] But now has God set the members every one of them in the body, as it has pleased him. [19] And if they were all one member, where were the body? [20] But now are they many members, yet but one body. [21] And the eye cannot say to the hand, I have no need of you: nor again the head to the feet, I have no need of you. [22] No, much more those members of the body, which seem to be more feeble, are necessary: [23] And those members of the body, which we think to be less honorable, on these we bestow more abundant honor; and our uncomely parts have more abundant comeliness. [24] For our comely parts have no need: but God has tempered the body together, having given more abundant honor to that part which lacked. [25] That there should be no schism in the body; but that the members should have the same care one for another. [26] And whether one member suffer, all the members suffer with it; or one member be honored, all the members rejoice with it. [27] Now you are the body of Christ, and members in particular.
American King James Version×
Ephesians 1:22-23 Ephesians 1:22-23 [22] And has put all things under his feet, and gave him to be the head over all things to the church, [23] Which is his body, the fullness of him that fills all in all.
American King James Version×
; Ephesians 4:12 Ephesians 4:12For the perfecting of the saints, for the work of the ministry, for the edifying of the body of Christ:
American King James Version×
; Colossians 1:24 Colossians 1:24 Who now rejoice in my sufferings for you, and fill up that which is behind of the afflictions of Christ in my flesh for his body's sake, which is the church:
American King James Version×
). Et Jésus est « la tête du corps, de l’Église » (Colossians 1:18 Colossians 1:18 And he is the head of the body, the church: who is the beginning, the firstborn from the dead; that in all things he might have the preeminence.
American King James Version×
). C’est pourquoi le mari est le chef de la femme dans le mariage terrestre.

L’apôtre Paul élabore sur cette relation physique qui est également divine et spirituelle dans Ephesians 5:22-33 Ephesians 5:22-33 [22] Wives, submit yourselves to your own husbands, as to the Lord. [23] For the husband is the head of the wife, even as Christ is the head of the church: and he is the savior of the body. [24] Therefore as the church is subject to Christ, so let the wives be to their own husbands in every thing. [25] Husbands, love your wives, even as Christ also loved the church, and gave himself for it; [26] That he might sanctify and cleanse it with the washing of water by the word, [27] That he might present it to himself a glorious church, not having spot, or wrinkle, or any such thing; but that it should be holy and without blemish. [28] So ought men to love their wives as their own bodies. He that loves his wife loves himself. [29] For no man ever yet hated his own flesh; but nourishes and cherishes it, even as the Lord the church: [30] For we are members of his body, of his flesh, and of his bones. [31] For this cause shall a man leave his father and mother, and shall be joined to his wife, and they two shall be one flesh. [32] This is a great mystery: but I speak concerning Christ and the church. [33] Nevertheless let every one of you in particular so love his wife even as himself; and the wife see that she reverence her husband.
American King James Version×
: « Femmes, que chacune soit soumise à son mari, comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. Maris, que chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole, pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. C’est ainsi que le mari doit aimer sa femme comme son propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair, mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, parce que nous sommes membres de son corps. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église. Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari. »

De toute évidence, le mariage humain est destiné à représenter la relation maritale ultime. L’union en une seule chair, sur le plan physique, a un parallèle spirituel dans la relation spéciale et intime que le Christ partage avec Son peuple. Paul ajoute : « Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. » (1 Corinthians 6:17 1 Corinthians 6:17But he that is joined to the Lord is one spirit.
American King James Version×
)

Cependant, comme cela a été mentionné, les membres de l’Église ne sont pas encore entrés dans la plénitude de cette relation nuptiale avec le Christ. Ils ne sont, à l’heure actuelle, que fiancés à Lui, avec la responsabilité de rester spirituellement purs. Paul dit à certains qu’il avait aidés à parvenir à la conversion : « je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. » (2 Corinthians 11:2 2 Corinthians 11:2For I am jealous over you with godly jealousy: for I have espoused you to one husband, that I may present you as a chaste virgin to Christ.
American King James Version×
)

Et lorsque Jésus-Christ reviendra finalement, on fera cette déclaration : « Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’Agneau sont venues, son épouse s’est préparée,... » (Revelation 19:7 Revelation 19:7Let us be glad and rejoice, and give honor to him: for the marriage of the Lamb is come, and his wife has made herself ready.
American King James Version×
).

La Nouvelle Alliance, l’alliance que les disciples de Jésus-Christ ont contractée, est en fait une alliance de mariage. Cette nouvelle alliance avait été promise à l’ancien Israël bien avant que le Christ ne vienne en la chair (Jérémie 31). Elle avait été rendue nécessaire du fait que la nation avait violé les termes de l’ Ancienne Alliance, que Dieu avait conclue avec Israël au Mont Sinaï – « Alliance qu’ils ont violée, quoique je sois leur maître, dit l’Éternel » (Jeremiah 31:32 Jeremiah 31:32Not according to the covenant that I made with their fathers in the day that I took them by the hand to bring them out of the land of Egypt; which my covenant they broke, although I was an husband to them, said the LORD:
American King James Version×
). Ainsi, l’Ancienne Alliance fut également une alliance de mariage.

Israël était donc l’épouse de Dieu, et il est important de comprendre que Celui que les Israélites connaissaient comme étant le Dieu de l’Ancien Testament n’était nul autre que Celui qui naquit plus tard sous le nom de Jésus-Christ (voir 1 Corinthians 10:4 1 Corinthians 10:4And did all drink the same spiritual drink: for they drank of that spiritual Rock that followed them: and that Rock was Christ.
American King James Version×
). L’Épouse du Christ était donc Israël, mais la nation brisa ses vœux de mariage – adorant même d’autres divinités, ce que Dieu considérait comme un adultère spirituel et une prostitution (Leviticus 17:7 Leviticus 17:7And they shall no more offer their sacrifices to devils, after whom they have gone a whoring. This shall be a statute for ever to them throughout their generations.
American King James Version×
; Jeremiah 3:1 Jeremiah 3:1They say, If a man put away his wife, and she go from him, and become another man's, shall he return to her again? shall not that land be greatly polluted? but you have played the harlot with many lovers; yet return again to me, said the LORD.
American King James Version×
; Jeremiah 3:6 Jeremiah 3:6The LORD said also to me in the days of Josiah the king, Have you seen that which backsliding Israel has done? she is gone up on every high mountain and under every green tree, and there has played the harlot.
American King James Version×
).

L’Ancienne Alliance fut résiliée avec la mort de Jésus-Christ. Mais à présent qu’Il est ressuscité, Christ a toujours l’intention de se marier avec Israël, mais dans le cadre d’une Nouvelle Alliance – un nouvel accord marital. Cette alliance est ouverte à tous, mais tous doivent devenir, en Christ, des Israélites spirituels. L’Église est l’Israël spirituel – elle joue le rôle de précurseur dans cette relation qui est placée sous le signe de la Nouvelle Alliance.

Dans l’Ancien Testament, Dieu mentionne aussi qu’Il est marié à la ville de Jérusalem, laquelle représentait tout Israël (Ézéchiel 16). De même, la Nouvelle Jérusalem à venir est mentionnée comme étant « l’épouse, la femme de l’Agneau » (Revelation 21:9-10 Revelation 21:9-10 [9] And there came to me one of the seven angels which had the seven vials full of the seven last plagues, and talked with me, saying, Come here, I will show you the bride, the Lamb's wife. [10] And he carried me away in the spirit to a great and high mountain, and showed me that great city, the holy Jerusalem, descending out of heaven from God,
American King James Version×
). Il en est ainsi parce que cette Nouvelle Jérusalem sera composée de tous ceux qui sont fidèles à Dieu ; elle sera, en effet, la demeure éternelle de Dieu et de Son peuple. Notez que l’Église elle-même est appelée « une habitation de Dieu en Esprit » (Ephesians 2:22 Ephesians 2:22In whom you also are built together for an habitation of God through the Spirit.
American King James Version×
), Dieu le Père et Jésus-Christ vivant parmi les membres de l’Église par le biais du Saint-Esprit.

Puissions-nous tous rester fidèles aujourd’hui, projetant avec anticipation nos regards vers une éternité joyeuse, marquée par une union parfaite avec Jésus-Christ dans le cadre de la famille de Dieu.