Les apôtres : l’étude d’un cas de conversion

Vous êtes ici

Les apôtres

l’étude d’un cas de conversion

La venue du Saint-Esprit, le jour de la Pentecôte (Actes 2:1-4 Actes 2:1-4 [1] Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. [2] Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. [3] Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. [4] Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
Louis Segond×
), transforma les apôtres de Jésus-Christ de leur statut d’hommes ordinaires qu’ils étaient en des dirigeants parmi les plus remarquables et dynamiques que le monde ait jamais connus. Pour apprécier l’ampleur de leur transformation, il nous faudra examiner de plus près ces mêmes hommes avant qu’ils aient reçu l’Esprit de Dieu.

Les quatre Évangiles – Matthieu, Marc, Luc et Jean – nous donnent un aperçu de ce qu’était leur vie. Rien n’indique qu’aucun des 12 apôtres n’ait eu une éducation exceptionnelle ou un poste d’influence. Ils étaient des hommes ordinaires, considérés par les chefs et les autorités religieuses de l’époque comme étant « sans instruction et sans formation professionnelle » (Actes 4:13 Actes 4:13Lorsqu'ils virent l'assurance de Pierre et de Jean, ils furent étonnés, sachant que c'étaient des hommes du peuple sans instruction; et ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus.
Louis Segond×
).

Matthieu était un collecteur d’impôts, membre d’une de ces professions qu’on méprisait à son époque (Matthieu 9:9 Matthieu 9:9De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s'appelait Matthieu. Il lui dit: Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit.
Louis Segond×
; Matthieu 18:17 Matthieu 18:17S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Église; et s'il refuse aussi d'écouter l'Église, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain.
Louis Segond×
). Pierre, son frère André ainsi que deux autres frères, Jacques et Jean, étaient des associés dans une modeste entreprise de pêche (Matthieu 4:18-22 Matthieu 4:18-22 [18] Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs. [19] Il leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. [20] Aussitôt, ils laissèrent les filets, et le suivirent. [21] De là étant allé plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui étaient dans une barque avec Zébédée, leur père, et qui réparaient leurs filets. [22] Il les appela, et aussitôt ils laissèrent la barque et leur père, et le suivirent.
Louis Segond×
Luc 5:1-10 Luc 5:1-10 [1] Comme Jésus se trouvait auprès du lac de Génésareth, et que la foule se pressait autour de lui pour entendre la parole de Dieu, [2] il vit au bord du lac deux barques, d'où les pêcheurs étaient descendus pour laver leurs filets. [3] Il monta dans l'une de ces barques, qui était à Simon, et il le pria de s'éloigner un peu de terre. Puis il s'assit, et de la barque il enseignait la foule. [4] Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon: Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. [5] Simon lui répondit: Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet. [6] L'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait. [7] Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre barque de venir les aider. Ils vinrent et ils remplirent les deux barques, au point qu'elles enfonçaient. [8] Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit: Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur. [9] Car l'épouvante l'avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche qu'ils avaient faite. [10] Il en était de même de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Alors Jésus dit à Simon: Ne crains point; désormais tu seras pêcheur d'hommes.
Louis Segond×
). Avec Philippe, ils vivaient dans la ville de Bethsaïda, dans la province septentrionale de la Galilée (Jean 1:44 Jean 1:44Philippe était de Bethsaïda, de la ville d'André et de Pierre.
Louis Segond×
). La seule chose qui leur était particulière, c’est qu’ils étaient des disciples – des élèves et des adeptes – de Jésus-Christ. Encore plus frappant était leur manque de compréhension spirituelle durant leur période d’entraînement. Leur esprit était encore contrôlé par leur nature humaine. Leurs pensées et leurs comportements étaient « charnels » – ils vivaient selon la chair (Romains 8:5-7 Romains 8:5-7 [5] Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l'esprit s'affectionnent aux choses de l'esprit. [6] Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix; [7] car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas.
Louis Segond×
). Jésus leur reprochait leur manque de conviction et la dureté de leur cœur (Marc 16:14 Marc 16:14Enfin, il apparut aux onze, pendant qu'ils étaient à table; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité.
Louis Segond×
).

Leurs attitudes et leurs comportements durant cette époque illustrent bien que, même s’ils vivaient en la présence de Jésus-Christ pendant qu’Il était sur la Terre – ils L’entendaient prêcher en personne et ils voyaient Son exemple – cela n’était pas suffisant pour que leur façon de penser charnelle s’élève au rang de spirituelle.

Jésus réprimanda sévèrement Jacques et Jean pour leur attitude envers certains qui avaient rejeté Jésus : « Mais on [il est ici question des Samaritains] ne le reçut pas, parce qu’il se dirigeait sur Jérusalem. Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent : Seigneur, veux- tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ? Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant : Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés. Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver. » (Luc 9:53-56 Luc 9:53-56 [53] Mais on ne le reçut pas, parce qu'il se dirigeait sur Jérusalem. [54] Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent: Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume? [55] Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant: Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés. [56] Car le Fils de l'homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver. Et ils allèrent dans un autre bourg.
Louis Segond×
) Jean sera reconnu plus tard comme « l’apôtre de l’amour » – tout un revirement pour un homme qui avait suggéré la destruction d’un village !

Les disciples étaient égoïstes. Ils se lançaient dans des débats pour savoir qui serait le plus grand parmi eux (Marc 9:33-34 Marc 9:33-34 [33] Ils arrivèrent à Capernaüm. Lorsqu'il fut dans la maison, Jésus leur demanda: De quoi discutiez-vous en chemin? [34] Mais ils gardèrent le silence, car en chemin ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.
Louis Segond×
Luc 22:24 Luc 22:24Il s'éleva aussi parmi les apôtres une contestation: lequel d'entre eux devait être estimé le plus grand?
Louis Segond×
). Jacques et Jean, accompagnés de leur mère, ont même essayé, en resquillant, d’obtenir de Jésus qu’Il leur attribue les deux postes les plus en vue dans Son Royaume (Marc 10:35 Marc 10:35Les fils de Zébédée, Jacques et Jean, s'approchèrent de Jésus, et lui dirent: Maître, nous voudrions que tu fisses pour nous ce que nous te demanderons.
Louis Segond×
- 37 ; Matthieu 20:20-21 Matthieu 20:20-21 [20] Alors la mère des fils de Zébédée s'approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande. [21] Il lui dit: Que veux-tu? Ordonne, lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche.
Louis Segond×
).

Comme c’est le cas pour nous tous, chacun des disciples avait grandement surestimé sa fidélité et sa loyauté envers le Christ. « Jésus leur dit : Vous serez tous scandalisés ; car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées... Pierre lui dit : Quand tous seraient scandalisés, je ne serai pas scandalisé. Et Jésus lui dit : Je te le dis en vérité, toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. Mais Pierre reprit plus fortement : Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous dirent la même chose. » (Marc 14:27-31 Marc 14:27-31 [27] Jésus leur dit: Vous serez tous scandalisés; car il est écrit: Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. [28] Mais, après que je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée. [29] Pierre lui dit: Quand tous seraient scandalisés, je ne serai pas scandalisé. [30] Et Jésus lui dit: Je te le dis en vérité, toi, aujourd'hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. [31] Mais Pierre reprit plus fortement: Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous dirent la même chose.
Louis Segond×
)

En prononçant ces paroles, les disciples croyaient qu’ils seraient loyaux et feraient ce qu’ils avaient promis. Pourtant, quelques heures plus tard, tous abandonnèrent Jésus, le laissant seul avec Ses souffrances (Marc 14:50 Marc 14:50Alors tous l'abandonnèrent, et prirent la fuite.
Louis Segond×
). Pierre se mit à faire des imprécations et à jurer qu’il ne L’avait jamais connu. (Matthieu 26:69-75 Matthieu 26:69-75 [69] Cependant, Pierre était assis dehors dans la cour. Une servante s'approcha de lui, et dit: Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen. [70] Mais il le nia devant tous, disant: Je ne sais ce que tu veux dire. [71] Comme il se dirigeait vers la porte, une autre servante le vit, et dit à ceux qui se trouvaient là; Celui-ci était aussi avec Jésus de Nazareth. [72] Il le nia de nouveau, avec serment: Je ne connais pas cet homme. [73] Peu après, ceux qui étaient là, s'étant approchés, dirent à Pierre: Certainement tu es aussi de ces gens-là, car ton langage te fait reconnaître. [74] Alors il se mit à faire des imprécations et à jurer: Je ne connais pas cet homme. Aussitôt le coq chanta. [75] Et Pierre se souvint de la parole que Jésus avait dite: Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. Et étant sorti, il pleura amèrement.
Louis Segond×
; Luc 22:54-62 Luc 22:54-62 [54] Après avoir saisi Jésus, ils l'emmenèrent, et le conduisirent dans la maison du souverain sacrificateur. Pierre suivait de loin. [55] Ils allumèrent du feu au milieu de la cour, et ils s'assirent. Pierre s'assit parmi eux. [56] Une servante, qui le vit assis devant le feu, fixa sur lui les regards, et dit: Cet homme était aussi avec lui. [57] Mais il le nia disant: Femme, je ne le connais pas. [58] Peu après, un autre, l'ayant vu, dit: Tu es aussi de ces gens-là. Et Pierre dit: Homme, je n'en suis pas. [59] Environ une heure plus tard, un autre insistait, disant: Certainement cet homme était aussi avec lui, car il est Galiléen. [60] Pierre répondit: Homme, je ne sais ce que tu dis. Au même instant, comme il parlait encore, le coq chanta. [61] Le Seigneur, s'étant retourné, regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite: Avant que le coq chante aujourd'hui, tu me renieras trois fois. [62] Et étant sorti, il pleura amèrement.
Louis Segond×
).

Après que Jésus ait été ressuscité, Il apparut à Ses disciples réunis, exception faite de Thomas qui n’était pas présent. Après avoir entendu ce qui s’était passé, Thomas demeura si sceptique qu’il fit ce commentaire : « Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point. » (Jean 20:25 Jean 20:25Les autres disciples lui dirent donc: Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit: Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point.
Louis Segond×
) Plus tard, Jésus fit une apparition, lui donnant la preuve tangible qu’il avait demandée (Jean 20:26-29 Jean 20:26-29 [26] Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d'eux, et dit: La paix soit avec vous! [27] Puis il dit à Thomas: Avance ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois. [28] Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu! Jésus lui dit: [29] Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru!
Louis Segond×
).

Plus tard encore, Pierre et six des autres apôtres décidèrent qu’il était temps de reprendre leur ancien métier de pêcheurs (Jean 21:2-3 Jean 21:2-3 [2] Simon Pierre, Thomas, appelé Didyme, Nathanaël, de Cana en Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres disciples de Jésus, étaient ensemble. [3] Simon Pierre leur dit: Je vais pêcher. Ils lui dirent: Nous allons aussi avec toi. Ils sortirent et montèrent dans une barque, et cette nuit-là ils ne prirent rien.
Louis Segond×
). En fait, ils avaient rencontré le Christ ressuscité, mais leur perspective limitée les empêchait toujours de comprendre le sens de Ses paroles et ce à quoi Il les destinait. Ce même aveuglement est la part de tous les êtres humains jusqu’à ce que Dieu leur ouvre la compréhension au sujet de ce qu’Il dit réellement dans Sa Parole.

Ce sont là les hommes que Jésus choisit pour porter Son Évangile vers toutes les nations. Jusqu’à présent, ils n’avaient pas encore reçu l’Esprit de Dieu. Ils étaient aussi impuissants que tout autre être humain le serait à leur place, lorsque viendrait pour lui le moment d’honorer ses intentions et ses engagements de servir fidèlement son Sauveur. De leurs propres forces, il leur était impossible de s’élever au rang de serviteurs de Christ.

À présent, il nous est possible de comprendre la remarque que Jésus leur fit lorsqu’ils Lui demandèrent : « Qui peut donc être sauvé ? ». Sa réponse fut alors : « Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible » (Matthieu 19:25-26 Matthieu 19:25-26 [25] Les disciples, ayant entendu cela, furent très étonnés, et dirent: Qui peut donc être sauvé? [26] Jésus les regarda, et leur dit: Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.
Louis Segond×
).