CHAPITRE 4 : Le troisième commandement : Du blasphème à la louange

Vous êtes ici

CHAPITRE 4 : Le troisième commandement

Du blasphème à la louange

Le respect est au centre du troisième commandement. Il traite de notre façon de communiquer aux autres et à Dieu nos sentiments le concernant. Il englobe attitudes, paroles et comportement.

Le respect est la pierre angulaire des bonnes relations. La qualité de notre relation avec Dieu dépend de l’amour et de la considération que nous lui portons. Elle dépend également de la façon dont nous exprimons notre respect pour lui en présence des autres. Il nous est demandé de toujours honorer qui il est et ce qu’il est.

Inversement, l’utilisation du nom de Dieu d’une manière désinvolte, dégradante ou de toute autre façon irrespectueuse démontre un certain dédain face à la relation que nous sommes censés avoir avec lui. Cela peut aller du mépris insouciant à l’hostilité et l’antagonisme, et cela comprend toute mauvaise utilisation du nom de Dieu.

La version du Rabbinat traduit le troisième commandement ainsi : « Tu n’invoqueras point le nom de l’Éternel ton Dieu à l’appui du mensonge; car l’Éternel ne laisse pas impuni celui qui invoque son nom pour le mensonge. » La signification du mot hébreu saw, traduit par « pour le mensonge » ou « en vain », est « tromperie, supercherie, méchanceté, fausseté, orgueil, vacuité » (Vine’s Complete Expository Dictionary of Old and New Testament Words, « Deceit »). Avoir une relation avec Dieu exige que nous le représentions avec exactitude, sincérité et respect.

Respecter Dieu et son nom

Considérons une partie de ce que nous devrions associer au nom de Dieu. Dieu nous a créés à son image avec la possibilité de devenir ses enfants. Ceux qui reçoivent son Esprit sont membres de son Église. Les lois de Dieu nous donnent une définition des normes et des valeurs justes, et faire partie de son royaume est notre espoir. Tout ce qui a de l’importance pour nous est un don de Dieu, « car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être » (Actes 17:28 Actes 17:28car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l'être. C'est ce qu'ont dit aussi quelques-uns de vos poètes: De lui nous sommes la race...
Louis Segond×
).

Remarquez avec quelle force le livre des Psaumes dénote du respect envers Dieu : « Mon âme, bénis l’Éternel ! Éternel, mon Dieu, tu es infiniment grand ! Tu es revêtu d’éclat et de magnificence ! » (Psaumes 104:1 Psaumes 104:1Mon âme, bénis l'Éternel! Éternel, mon Dieu, tu es infiniment grand! Tu es revêtu d'éclat et de magnificence!
Louis Segond×
) « Que toute la terre craigne l’Éternel ! Que tous les habitants du monde tremblent devant lui ! » (Psaumes 33:8 Psaumes 33:8Que toute la terre craigne l'Éternel! Que tous les habitants du monde tremblent devant lui!
Louis Segond×
)

Le roi David écrivit : « Je t’exalterai, ô mon Dieu, mon roi ! Et je bénirai ton nom à toujours et à perpétuité. Chaque jour je te bénirai, et je célébrerai ton nom à toujours et à perpétuité. L’Éternel est grand et très digne de louange, et sa grandeur est insondable. » (Psaumes 145:1-3 Psaumes 145:1-3 [1] Louange. De David. Je t'exalterai, ô mon Dieu, mon roi! Et je bénirai ton nom à toujours et à perpétuité. [2] Chaque jour je te bénirai, Et je célébrerai ton nom à toujours et à perpétuité. [3] L'Éternel est grand et très digne de louange, Et sa grandeur est insondable.
Louis Segond×
)

Blasphèmes et mots d’argot

Probablement, la façon la plus évidente de transgresser le troisième commandement est de blasphémer : associer au nom de Dieu des mots d’argot et de jargon vulgaires et irrévérencieux. Le fait de salir le nom de Dieu — ou celui de son fils Jésus-Christ — est presque universel. Depuis l’aube de l’histoire, la plupart des hommes n’ont jamais montré à Dieu le respect qu’il mérite.

Le blasphème n’est pas la seule façon d’injurier le nom de Dieu. Quiconque utilise le nom de Dieu — ou de Christ — à la légère dans ses paroles quotidiennes ne connaît tout simplement pas Dieu comme il le devrait. Et cependant, de manière étrange, il peut penser et prétendre le contraire.

D’une certaine façon, une telle personne est semblable à Job, qui expliqua sa perspective de Dieu — à la fois avant et après que Dieu lui eût montré que l’orgueil motivait la plupart de ses pensées. Job confessa : « Mon oreille avait entendu parler de toi; mais maintenant mon œil t’a vu. » (Job 42:5 Job 42:5Mon oreille avait entendu parler de toi; Mais maintenant mon oeil t'a vu.
Louis Segond×
.) Job se rendit finalement compte qu’il ne connaissait pas Dieu aussi bien qu’il le pensait.

Nombreux sont ceux qui, ayant beaucoup entendu parler de Dieu, assument à la légère qu’ils le connaissent — qu’ils ont une relation acceptable avec lui. Ils n’ont cependant jamais vraiment appris à le respecter.

Ils l’abaissent et le dégradent en utilisant son nom d’une manière désinvolte dans leurs conversations de tous les jours. Ils annoncent involontairement à tous ceux qui les entendent que le respect à l’égard de Dieu n’est tout simplement pas important pour eux, même s’ils croient à son existence.

Peu importe que nous considérions ce manque de respect à l’égard de Dieu avec indifférence, le troisième commandement indique clairement que Dieu, lui, ne le prend pas à la légère : « car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain ». Faire mauvais usage du nom de Dieu de quelque façon que ce soit nous souille spirituellement à ses yeux.

La plupart d’entre nous avons parfois fait preuve d’un manque de respect à l’égard de Dieu. Comme Job, nous avons probablement eu à réévaluer notre attitude envers notre Créateur — ou devons encore le faire. Une fois que Job comprit son attitude irrévérencieuse, il se vit lui-même avec réalisme : « C’est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre. » (Job 42:6 Job 42:6C'est pourquoi je me condamne et je me repens Sur la poussière et sur la cendre.
Louis Segond×
) De la même façon, nous devons nous repentir des attitudes menant à l’irrévérence. Nous devons prendre garde à nos paroles et traiter le nom de Dieu avec respect.

Jésus-Christ nous révèle Dieu pleinement

Dieu a tellement désiré que nous comprenions comment il est — particulièrement sa nature et son caractère — qu’il envoya Jésus-Christ, l’exemple parfait de tout ce qu’il est.

« Celui qui m’a vu a vu le Père, » déclara Jésus (Jean 14:9 Jean 14:9Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?
Louis Segond×
). Il vint en tant que « le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne » (Hébreux 1:3 Hébreux 1:3et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts,
Louis Segond×
). En nous révélant à travers son propre exemple ce qu’est son Père céleste et ce qu’il attend de nous, Jésus-Christ nous a ouvert le chemin de la vie éternelle (Jean 17:1-3 Jean 17:1-3 [1] Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, [2] selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. [3] Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.
Louis Segond×
).

« C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » (Philippiens 2:9-11 Philippiens 2:9-11 [9] C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, [10] afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, [11] et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.
Louis Segond×
)

Remarquez avec quelle plénitude Jésus refléta la gloire de Dieu : « Car Dieu a voulu faire habiter toute plénitude en lui; il a voulu par lui tout réconcilier avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. » (Colossiens 1:19-20 Colossiens 1:19-20 [19] Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; [20] il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.
Louis Segond×
)

L’importance du nom de Christ

De façon significative, le nom de Jésus-Christ veut dire « Sauveur ». Christ signifie « oint » — de même que le mot hébreu Messie. En tant que Fils de Dieu, Jésus-Christ est à la fois notre Sauveur et notre Roi. C’est seulement à travers lui que nous pouvons recevoir le salut : « Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » (Actes 4:12 Actes 4:12Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.
Louis Segond×
)

Le nom de Jésus-Christ est crucial pour notre salut, mais prononcer son nom de façon répétitive sans en comprendre la signification et sans lui permettre d’influencer notre vie est dénué de sens. Paul expliqua à Timothée : « Néanmoins, le solide fondement posé par Dieu subsiste, avec ces paroles qui lui servent de sceau: Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité. » (2 Timothée 2:19 2 Timothée 2:19Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau: Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu'il s'éloigne de l'iniquité.
Louis Segond×
)

Ceux qui se repentent de leurs péchés et qui sont baptisés au nom de Jésus-Christ reçoivent le Saint-Esprit et deviennent chrétiens ; ils deviennent semblables à Christ (Actes 2:38 Actes 2:38Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit.
Louis Segond×
). « Et », leur dit Paul, « quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père » (Colossiens 3:17 Colossiens 3:17Et quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père.
Louis Segond×
).

En d’autres mots, tout ce qu’ils font doit être fait avec l’approbation, l’autorité ou l’autorisation de Jésus-Christ — en son nom. Cependant, le fait d’utiliser son nom d’une manière qui y associerait reproche, irrespect ou honte est un péché et viole le troisième commandement.

Honorer Dieu par notre exemple

Parce que ceux qui suivent Jésus-Christ sont connus par son nom, et servent Dieu en son nom, leur comportement l’honore ou bien le déshonore. La parole de Dieu décrit ceux qui obéissent à ses commandements comme « le sel de la terre » et « la lumière du monde » (Matthieu 5:13-14 Matthieu 5:13-14 [13] Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. [14] Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;
Louis Segond×
). Ils le représentent devant toute l’humanité. Ils portent son nom comme son peuple « zélé pour les bonnes œuvres » (Tite 2:14 Tite 2:14qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes oeuvres.
Louis Segond×
). Par leur exemple, ils devraient faire honneur à son nom.

Moïse expliqua cela aux gens de l’ancien Israël : « Voici, je vous ai enseigné des lois et des ordonnances, comme l’Éternel, mon Dieu, me l’a commandé, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession. Vous les observerez et vous les mettrez en pratique; car ce sera là votre sagesse et votre intelligence aux yeux des peuples, qui entendront parler de toutes ces lois et qui diront: Cette grande nation est un peuple absolument sage et intelligent! Quelle est, en effet, la grande nation qui ait des dieux aussi proches que l’Éternel, notre Dieu, l’est de nous toutes les fois que nous l’invoquons? » (Deutéronome 4:5-7 Deutéronome 4:5-7 [5] Voici, je vous ai enseigné des lois et des ordonnances, comme l'Éternel, mon Dieu, me l'a commandé, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession. [6] Vous les observerez et vous les mettrez en pratique; car ce sera là votre sagesse et votre intelligence aux yeux des peuples, qui entendront parler de toutes ces lois et qui diront: Cette grande nation est un peuple absolument sage et intelligent! [7] Quelle est, en effet, la grande nation qui ait des dieux aussi proches que l'Éternel, notre Dieu, l'est de nous toutes les fois que nous l'invoquons?
Louis Segond×
) Moïse voulait que leur conduite honore Dieu au point que toutes les nations en viendraient à le respecter.

Exemples qui déshonorent Dieu

L’ancien Israël ne réussit toutefois pas à honorer Dieu. En fin de compte, il couvrit tellement de honte le nom de Dieu que ce dernier permit à ses ennemis de l’emmener prisonnier et captif loin de sa terre.

Mais il promit de ramener ses descendants plus tard et de les restaurer en tant que nation, afin de redonner honneur à son nom. Il dit : « Et j’ai voulu sauver l’honneur de mon saint nom, que profanait la maison d’Israël parmi les nations où elle est allée. C’est pourquoi dis à la maison d’Israël: Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël; c’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Éternel, dit le Seigneur, l’Éternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux. » (Ézéchiel 36:21-23 Ézéchiel 36:21-23 [21] Et j'ai voulu sauver l'honneur de mon saint nom, que profanait la maison d'Israël parmi les nations où elle est allée. [22] C'est pourquoi dis à la maison d'Israël: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Ce n'est pas à cause de vous que j'agis de la sorte, maison d'Israël; c'est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. [23] Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d'elles. Et les nations sauront que je suis l'Éternel, dit le Seigneur, l'Éternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux.
Louis Segond×
)

Comment cela arrivera-t-il ? Dieu donnera une nouvelle fois aux descendants de Jacob la responsabilité de faire honorer son nom. « Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes: Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre. » (Ésaïe 2:2-4 Ésaïe 2:2-4 [2] Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l'Éternel Sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu'elle s'élèvera par-dessus les collines, Et que toutes les nations y afflueront. [3] Des peuples s'y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l'Éternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu'il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l'Éternel. [4] Il sera le juge des nations, L'arbitre d'un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes: Une nation ne tirera plus l'épée contre une autre, Et l'on n'apprendra plus la guerre.
Louis Segond×
) À cette époque, les habitants de la terre comprendront la réalité du vrai Dieu et honoreront son nom.

Blasphémer Dieu par notre conduite

L’apôtre Paul expliqua que les gens qui hypocritement disent porter le nom de Dieu et se décrivent comme son peuple — tout en refusant de lui obéir — blasphèment en fait son nom. En parlant de certains de ses compatriotes, il déclara : « Toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t’enseignes pas toi-même ! Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes ! Toi qui dis de ne pas commettre d’adultère, tu commets l’adultère ! Toi qui as en abomination les idoles, tu commets des sacrilèges ! Toi qui te fais une gloire de la loi, tu déshonores Dieu par la transgression de la loi ! Car le nom de Dieu est blasphémé parmi les païens à cause de vous, comme cela est écrit. » (Romains 2:21-24 Romains 2:21-24 [21] toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même! Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes! [22] Toi qui dis de ne pas commettre d'adultère, tu commets l'adultère! Toi qui as en abomination les idoles, tu commets des sacrilèges! [23] Toi qui te fais une gloire de la loi, tu déshonores Dieu par la transgression de la loi! [24] Car le nom de Dieu est à cause de vous blasphémé parmi les païens, comme cela est écrit.
Louis Segond×
)

Paul expliqua que même certains qui se considèrent chrétiens peuvent couvrir de honte le nom de Dieu par leur conduite. « Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n’être point contredisants, à ne rien dérober, mais à montrer toujours une parfaite fidélité, afin de faire honorer en tout la doctrine de Dieu notre Sauveur. » (Tite 2:9-10 Tite 2:9-10 [9] Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n'être point contredisants, [10] à ne rien dérober, mais à montrer toujours une parfaite fidélité, afin de faire honorer en tout la doctrine de Dieu notre Sauveur.
Louis Segond×
)

Notre conduite devrait être au-dessus de tout reproche. Paul expliqua que les chrétiens sont « ambassadeurs pour Christ » (2 Corinthiens 5:20 2 Corinthiens 5:20Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu!
Louis Segond×
), ses représentants personnels et choisis. Une conduite discourtoise et irrespectueuse venant de ceux qui se présentent comme les serviteurs de Dieu le déshonore aux yeux des autres. Et cela jette un blâme sur le nom de Dieu, qu’ils prétendent porter.

Jésus condamne la duplicité religieuse

Jésus attaqua ceux qui pratiquaient la duplicité religieuse : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au-dehors, et qui, au-dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés. Vous de même, au-dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au-dedans, vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité. » (Matthieu 23:27-28 Matthieu 23:27-28 [27] Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d'ossements de morts et de toute espèce d'impuretés. [28] Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au dedans, vous êtes pleins d'hypocrisie et d'iniquité.
Louis Segond×
)

Les gens se sentent en général bien avec Dieu tant qu’ils peuvent poursuivre leur point de vue et leur voie de vie. Mais tout au long de l’histoire, le reproche de Dieu a été que la plupart des gens ne l’honorent pas avec le cœur.

C’est pourquoi Jésus déclara : « Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit: Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. » (Matthieu 15:7-9 Matthieu 15:7-9 [7] Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit: [8] Ce peuple m'honore des lèvres, Mais son coeur est éloigné de moi. [9] C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.
Louis Segond×
) Et aussi : « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? » (Luc 6:46 Luc 6:46Pourquoi m'appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis?
Louis Segond×
)

Comment devrions-nous honorer Dieu ?

Dieu désire bien plus que des paroles. Il veut avoir avec nous une relation qui vienne du cœur. Jésus nous dit : « L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. » (Luc 6:45 Luc 6:45L'homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son coeur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle.
Louis Segond×
) En fin de compte, il ne suffit pas simplement d’éviter de mal utiliser le nom de Dieu. Dieu veut que nous l’aimions et le respections. L’honorer commence dans nos pensées. Nous devons savoir qui il est et ce qu’il est. Nous devons savoir ce qu’il demande de nous et pourquoi. Nous devrions admirer sa sagesse, son amour, son équité et sa justice. Nous devrions nous émerveiller de sa puissance et reconnaître que notre existence dépend de sa bonté.

Nous devrions lui parler alors chaque jour par la prière. Nous devrions suivre les exhortations des Psaumes, le remercier et le louer en exprimant ouvertement notre appréciation pour tout ce qu’il nous donne. Nous devrions reconnaître sa grandeur. Nous devrions lui demander de créer en nous sa façon de penser et son caractère. Nous devrions demander la puissance de son Esprit pour le servir et lui obéir de tout notre cœur.

C’est en aimant Dieu que nous l’honorons vraiment, au point de désirer par-dessus tout être comme lui, le représenter fidèlement devant tous ceux qui nous voient ou nous connaissent. Si tel est notre état d’esprit, la seule pensée de le présenter sous un faux jour ou de déshonorer son nom nous révoltera. Notre plus forte résolution sera de ne jamais consciemment prendre aucun des noms de Dieu en vain !