CHAPITRE 6 : Le cinquième commandement : Une base pour le succès

Vous êtes ici

CHAPITRE 6 : Le cinquième commandement

Une base pour le succès

Le cinquième commandement introduit une série de commandements définissant les bonnes relations avec autrui. Six des commandements — du cinquième au dixième — servent de normes de conduite dans les domaines du comportement humain. Ils peuvent avoir les conséquences les plus lourdes sur les individus, les familles, les groupes et la société.

Abuser les uns des autres et nous exploiter est effroyable. L’intensité et l’importance de la violence sont inexcusables. Nous avons désespérément besoin d’inverser les résultats horrifiants de notre incapacité à nous entendre les uns avec les autres. Nous devons apprendre comment travailler ensemble en harmonie dans chaque domaine de la vie, afin de construire des relations stables, aimantes et durables.

L’objectif des six derniers commandements est d’établir les principes élémentaires des bonnes relations. Ils définissent clairement les domaines du comportement dans lesquels la nature humaine crée les plus grands obstacles à la paix et à la coopération. Ils nous donnent la conduite à tenir pour surmonter ces obstacles.

Ce cinquième commandement donne le ton aux six derniers. Il traite de l’importance d’apprendre à se traiter les uns les autres avec respect et honneur.

Apprendre à respecter les autres

Apprendre à être responsable de soi est le début de bonnes relations. Notre caractère, qui dirige notre conduite, commence à se former pendant notre enfance. C’est durant nos années de croissance que se forment et se modèlent les attitudes qui gouvernent nos désirs personnels en relation avec les désirs et les besoins des autres. C’est le principal point du cinquième commandement : l’importance d’apprendre à respecter les autres alors que nous sommes encore enfants.

Le cinquième commandement nous montre de qui et comment apprendre le plus efficacement possible les bases du respect et de l’honneur. Il nous guide pour savoir comment être accommodant envers les autres, comment nous soumettre correctement à l’autorité et comment accepter l’influence de mentors. C’est pourquoi l’apôtre Paul écrivit : « Honore ton père et ta mère (c’est le premier commandement avec une promesse), afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. » (Éphésiens 6:2-3 Éphésiens 6:2-3 [2] Honore ton père et ta mère (c'est le premier commandement avec une promesse), [3] afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.
Louis Segond×
)

Apprendre à obéir à ce commandement aide les enfants à établir un style de vie qui respecte les règles, traditions, principes et lois convenables. Honorer les autres devrait être une habitude normale et naturelle apprise pendant la jeunesse.

L’application universelle de cet important principe biblique est claire. Nous lisons : « Honorez tout le monde; aimez les frères; craignez Dieu; honorez le roi. » (1 Pierre 2:17 1 Pierre 2:17Honorez tout le monde; aimez les frères; craignez Dieu; honorez le roi.
Louis Segond×
) Tout commence avec le respect et l’honneur que nous montrons à nos parents.

Le rôle d’un parent

C’est directement sur les épaules des parents que Dieu place la principale responsabilité d’enseigner aux enfants les principes de base de la vie. La capacité des mères et des pères à réussir dans cette responsabilité dépend très sensiblement de leur soumission personnelle à l’instruction et à l’enseignement de Dieu et de leur respect à son égard. Souvenez-vous que quatre commandements accentuant l’importance d’une relation personnelle avec Dieu précèdent le commandement d’honorer nos parents. Après tout, Dieu est notre Parent suprême.

Remarquez comment Dieu mit au défi les dirigeants spirituels de l’ancien Israël : « Un fils honore son père, et un serviteur son maître. Si je suis père, où est l’honneur qui m’est dû? Si je suis maître, où est la crainte qu’on a de moi? dit l’Éternel des armées à vous, sacrificateurs, qui méprisez mon nom, et qui dites: En quoi avons-nous méprisé ton nom? » (Malachie 1:6 Malachie 1:6Un fils honore son père, et un serviteur son maître. Si je suis père, où est l'honneur qui m'est dû? Si je suis maître, où est la crainte qu'on a de moi? Dit l'Éternel des armées à vous, sacrificateurs, Qui méprisez mon nom, Et qui dites: En quoi avons-nous méprisé ton nom?
Louis Segond×
) En tant que notre Créateur, Dieu est notre Père à tous.

Nous qui sommes parents devrions d’abord penser à nous-mêmes comme étant des enfants — les enfants de Dieu. Il est aussi important pour nous de respecter notre Père céleste et de lui obéir que pour nos enfants de nous respecter et de nous obéir. C’est seulement alors qu’il nous est possible de saisir pleinement notre rôle de dirigeants spirituels de nos enfants.

Quand d’abord nous honorons Dieu et lui obéissons, nous donnons le bon exemple à nos enfants. C’est alors qu’ils peuvent développer des habitudes de respect et d’obéissance en observant notre exemple et en appliquant ce que nous leur enseignons. Les enfants assimilent mieux des croyances et des comportements s’ils constatent une solide continuité entre l’exemple et l’instruction de leurs parents et enseignants.

La dimension manquante dans l’éducation des enfants

L’instruction de Dieu aux parents est précise : « Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. » (Deutéronome 6:5-7 Deutéronome 6:5-7 [5] Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. [6] Et ces commandements, que je te donne aujourd'hui, seront dans ton coeur. [7] Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.
Louis Segond×
) L’implication est claire : c’est seulement lorsque nous avons des principes justes dans le cœur que nous pouvons les inculquer avec succès à nos enfants.

À travers la Bible, spécialement dans les Proverbes, nous trouvons beaucoup d’instructions et de principes sur la façon de nous traiter et nous honorer les uns les autres. Nous devrions régulièrement en discuter en famille et les appliquer aux situations réelles auxquelles nos enfants font face dans leur vie quotidienne. Ces discussions devraient être interactives et permettre aux enfants de poser librement des questions que nous, les parents, devrions les aider à résoudre en utilisant des principes bibliques, avec autant d’exactitude et de détails que possible (Deutéronome 6:20-21 Deutéronome 6:20-21 [20] Lorsque ton fils te demandera un jour: Que signifient ces préceptes, ces lois et ces ordonnances, que l'Éternel, notre Dieu, vous a prescrits? [21] tu diras à ton fils: Nous étions esclaves de Pharaon en Égypte, et l'Éternel nous a fait sortir de l'Égypte par sa main puissante.
Louis Segond×
).

C’est en traitant les enfants avec dignité et respect dans un processus interactif, qu’ils apprennent la façon dont ils devraient traiter les autres et la raison pour laquelle leur attitude et leur comportement devraient refléter l’amour et le souci d’autrui. Les parents qui aident leurs enfants à examiner la parole de Dieu pour vérifier le fondement des valeurs familiales leur enseignent à compter sur le jugement de Dieu, au lieu de faire confiance à leurs propres émotions, caprices et désirs.

Les enfants, et surtout les adolescents, cherchent leur place dans la société. Ils ont besoin d’être guidés, instruits, aimés et rassurés. Les parents ne devraient pas les ridiculiser. Paul avertit les parents, spécialement les pères : « Et vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. » (Éphésiens 6:4 Éphésiens 6:4Et vous, pères, n'irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur.
Louis Segond×
) Les parents doivent combiner avec soin de la fermeté et beaucoup de patience et de douceur, pour que leurs enfants obéissent aux règles de courtoisie et de respect. Cette combinaison aimante est la dimension manquante dans l’éducation des enfants.

Aider les enfants à établir leur identité

Les enfants ont besoin d’être encouragés de façon constante et reconnus dans leurs succès et accomplissements. Par-dessus tout, ils ont besoin de beaucoup d’amour et d’éloges pour les aider à développer une forte identité personnelle qui reflète une perspective positive et optimiste de la vie.

N’oubliez pas que les enfants ne répondent pas tous de la même façon aux différents types d’éloges. Certains parviennent à mieux développer une perspective positive quand la louange se concentre sur eux — sur leurs capacités et domaines de compétences — plutôt que sur leurs accomplissements individuels. Une louange décernée aux seuls accomplissements, tels que les résultats scolaires, peut engendrer un sens malsain d’insécurité. Certains peuvent percevoir qu’ils sont acceptables seulement si leurs performances sont exceptionnelles, et qu’on les aime seulement quand leurs efforts sont parfaits. Ce type de louange peut avoir l’effet opposé à celui désiré.

Nous devrions nous réjouir avec nos enfants de leurs accomplissements. Nous devrions partager leurs succès. Mais nous devrions veiller à diriger nos éloges spécifiquement envers eux en tant qu’individus. Nous devrions leur dire que nous sommes contents d’eux. Ceci leur donne la confiance qu’il est possible de nous plaire ainsi qu’à Dieu. Ils se perçoivent eux-mêmes comme étant acceptables et appréciés. Ils acquièrent l’espoir pour leur avenir et la confiance en leur propre identité. Ils sont alors bien plus susceptibles de nous faire confiance à nous, parents, et de nous retourner la louange et l’honneur prévus par le cinquième commandement. C’est pour eux le début d’une relation convenable et positive avec le reste de l’humanité, et en fin de compte avec Dieu.

Honorer nos parents quand nous sommes adultes

En devenant adultes, nous devons continuer à honorer nos parents. C’est un engagement à vie. En vieillissant, ils peuvent avoir besoin que l’on prenne soin d’eux physiquement et, le cas échéant, qu’on les soutienne financièrement.

À son époque, Jésus critiqua ceux qui négligeaient de pourvoir aux besoins de leurs parents âgés : « Vous rejetez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition. Car Moïse a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Mais vous, vous dites: Si un homme dit à son père ou à sa mère: Ce dont j’aurais pu t’assister est corban, c’est-à-dire une offrande à Dieu, vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou pour sa mère, annulant ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie. » (Marc 7:9-13 Marc 7:9-13 [9] Il leur dit encore: Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition. [10] Car Moïse a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. [11] Mais vous, vous dites: Si un homme dit à son père ou à sa mère: Ce dont j'aurais pu t'assister est corban, c'est-à-dire, une offrande à Dieu, [12] vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou pour sa mère, [13] annulant ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie. Et vous faites beaucoup d'autres choses semblables.
Louis Segond×
)

Honorer les grands-parents

Nous et nos enfants devrions nous assurer de ne pas négliger d’honorer nos grands-parents. Ils ont contribué de façon significative à notre vie, et la plupart des grands-parents chérissent leurs petits-enfants.

Nous devrions trouver des occasions de passer du temps à écouter nos grands-parents et leur poser des questions. Les conversations avec eux sont des trésors, car elles nous aident à mieux comprendre et apprécier nos origines. Les grands-parents aiment que leurs petits-enfants leur témoignent de l’intérêt. Les enfants qui honorent et aiment leurs grands-parents élargissent leur compréhension des gens et de la vie.

Récolter les bénéfices

En revoyant les dix commandements avec le peuple d’Israël, Moïse commenta une autre bénédiction, en plus d’une longue vie, suite à l’observance du cinquième commandement : « Honore ton père et ta mère, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné, afin que tes jours se prolongent et que tu sois heureux dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. » (Deutéronome 5:16 Deutéronome 5:16Honore ton père et ta mère, comme l'Éternel, ton Dieu, te l'a ordonné, afin que tes jours se prolongent et que tu sois heureux dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.
Louis Segond×
)

Quand nous honorons nos parents, c’est nous les enfants qui en bénéficions. Ce commandement est accompagné de la merveilleuse promesse que la vie sera meilleure, si nous y obéissons tout simplement.

Les sociétés sont constituées de familles. Les familles fortes construisent des sociétés et des nations fortes. Lorsque les familles sont brisées et faibles, les résultats tristes et tragiques se reflètent dans les gros titres des quotidiens. Tout individu ou groupe — y compris une nation entière — qui comprend l’importance de la famille forte récolte la récompense d’une meilleure relation avec Dieu, ainsi que ses bénédictions.