Comment traiter des parents qu’il est difficile d’honorer ?

Vous êtes ici

Comment traiter des parents qu’il est difficile d’honorer ?

Malheureusement, tous les parents ou grands-parents ne sont pas des gens dignes d’être honorés. Respecter correctement ceux dont le comportement est moins qu’honorable n’est pas chose facile. Par exemple, les victimes d’abus verbaux, physiques ou sexuels continuels, trouvent difficile d’honorer le parent coupable. Dans le cinquième commandement, Dieu n’exige pas que les enfants de tels parents continuent à se soumettre ou à soumettre leurs enfants aux mauvais traitements.

Nous devons pourtant honorer nos aïeux. Mais comment honorer des parents ou des grands-parents dont le comportement est indigne d’admiration ? Comment appliquer ce commandement ?

Nous devons d’abord considérer nos propres attitudes. Jésus nous dit d’aimer et de prier même pour nos ennemis (Matthieu 5:44-45 Matthieu 5:44-45 [44] Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, [45] afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
Louis Segond×
). Ceci s’applique aux parents qui nous ont maltraités ou dont nous ne pouvons respecter l’exemple.

Nous ne devrions nourrir aucune haine ou méchanceté à leur égard. Il se peut que nous désapprouvions fortement leur façon de vivre. Il se peut que nous dédaignions leur comportement pécheur. Mais nous ne devons pas les mépriser en tant que personnes. C’est là que Dieu trace la limite pour nous, et nous sommes bénis quand nous ne la franchissons pas.

Ensuite, lorsque se présente l’occasion de parler avec ou au sujet de nos parents ou grands-parents, nous devrions nous retenir de faire des remarques désobligeantes et les traiter avec courtoisie et respect. Nous devrions prier que Dieu les aide à comprendre leurs erreurs, afin d’être réconciliés avec lui et avec nous par son intermédiaire.

Et enfin, nous devrions conduire notre vie d’une façon qui les honore par l’exemple que nous donnons en tant que leur fils et leur fille. Notre bon comportement peut leur apporter l’honneur qu’ils n’ont jamais gagné.