Les multiples noms de Dieu révèlent beaucoup à son sujet

Vous êtes ici

Les multiples noms de Dieu révèlent beaucoup à son sujet

La Bible utilise une variété de noms pour désigner Dieu. Ce dernier appelle les choses par leur nom et s’appelle lui-même par son nom.

Certains de ses noms décrivent ses attributs et ses caractéristiques. D’autres représentent ses titres de position, de puissance et d’autorité. La Bible l’appelle « l’Ancien des jours » et « le Très-Haut ». Il est révélé en tant que notre Créateur, notre Père, notre Pourvoyeur, notre Seigneur, notre Roi, celui qui nous guérit, notre Rédempteur et notre Sauveur.

Pour comprendre l’importance de ces noms divins, examinons celui qui est le plus significatif de l’Ancien Testament. En hébreu, il s’agit de Yahvé, souvent traduit par Seigneur. Ce nom le distinguait des faux dieux des autres nations. Il le mettait à part en tant que le Dieu véritable et vivant du peuple d’Israël.

Yahvé est dérivé d’un mot hébreu qui signifie « être ». Dieu utilisa ce mot dans Exode 3:14 Exode 3:14Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle 'je suis'm'a envoyé vers vous.
Louis Segond×
quand Moïse lui demanda son nom. Dieu répondit que son nom est : « Je suis celui qui suis », ou peut-être avec encore plus d’exactitude : « Je serai ce que je serai ».

Considérez cette illustration : Dieu fit connaître sa présence à l’ancien Israël pendant l’exode par une colonne de feu la nuit et une colonne de nuée le jour. Il s’était déjà fait connaître à Moïse par un buisson qui brûlait mais ne se consumait pas. Ce nom rend évident le fait que le Dieu vivant, dans ses relations avec nous, peut être et peut faire tout ce qu’Il désire. Il peut nous révéler sa puissance et sa présence de n’importe quelle façon de son choix.

La Bible nous dit que le nom Yahvé désigne le « Dieu de l’éternité » (Genèse 21:33 Genèse 21:33Abraham planta des tamariscs à Beer Schéba; et là il invoqua le nom de l'Éternel, Dieu de l'éternité.
Louis Segond×
), dont la signification est similaire à l’explication suivante en grec : « Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin » (Apocalypse 22:13 Apocalypse 22:13Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.
Louis Segond×
). En français, elle peut se traduire par « l’Éternel ».

Ces descriptions de Dieu expriment clairement que notre Créateur a toujours existé et existera toujours. Il possède non seulement la vie éternelle en lui-même, mais Il a aussi le pouvoir d’accorder l’immortalité à ceux qui lui plaisent.

En traduisant les noms de Dieu d’une langue à une autre, il est important de préserver la signification du nom, et non le son phonétique. L’Ancien Testament fut à l’origine écrit en hébreu, et le Nouveau Testament en grec. Les noms de Dieu sont librement traduits de l’hébreu en grec, ceci montrant clairement que le fait qu’ils soient traduits d’une langue à une autre est parfaitement acceptable.

Souvenez-vous seulement que Dieu veut que nous reconnaissions et admettions ce qu’Il est. C’est donc la signification, et non le son ou l’orthographe, de ses noms qui est primordiale dans les traductions de la Bible.