La Bible parle-t-elle de plusieurs dîmes ?

Vous êtes ici

La Bible parle-t-elle de plusieurs dîmes ?

Beaucoup sont surpris d’apprendre que, dans Sa Parole, Dieu révèle qu’il y a sept fêtes annuelles (Lévitique 23). Dieu sanctifia ces moments particuliers de l’année pour qu’elles soient « de saintes convocations » (Lévitique 23:2-4 Lévitique 23:2-4 [2] Parle aux enfants d'Israël, et tu leur diras: Les fêtes de l'Éternel, que vous publierez, seront de saintes convocations. Voici quelles sont mes fêtes. [3] On travaillera six jours; mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos: il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucun ouvrage: c'est le sabbat de l'Éternel, dans toutes vos demeures. [4] Voici les fêtes de l'Éternel, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés.
Louis Segond×
), des assemblées ou des réunions saintes pour lesquelles le peuple de Dieu doit se rassembler. Tout comme les sabbats hebdomadaires, Dieu institua donc ces fêtes qu’Il considère sacrées. 

Dieu nous montre dans Sa Parole que ces fêtes saintes sont des moments consacrés au rassemblement des croyants, qui en s’abstenant de leurs travaux quotidiens doivent venir Lui offrir des louanges collectives. Elles servent à éclairer le peuple de Dieu au sujet de Son merveilleux plan de salut pour tous les êtres humains. Elles sont des rappels de l’intervention de Dieu pour Son peuple et symbolisent des événements importants dans la réalisation de Son plan divin (Colossiens 2:16 Colossiens 2:16Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats:
Louis Segond×
). 

Le peuple de Dieu observa ces fêtes depuis les temps anciens. Jésus les observa au cours de Sa vie (Luc 2:40-43 Luc 2:40-43 [40] Or, l'enfant croissait et se fortifiait. Il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. [41] Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque. [42] Lorsqu'il fut âgé de douze ans, ils y montèrent, selon la coutume de la fête. [43] Puis, quand les jours furent écoulés, et qu'ils s'en retournèrent, l'enfant Jésus resta à Jérusalem. Son père et sa mère ne s'en aperçurent pas.
Louis Segond×
; Jean 7:37 Jean 7:37Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive.
Louis Segond×
), Ses apôtres et l’Église de Dieu primitive continuèrent de les observer après Sa mort et Sa résurrection en obéissance aux commandements de Dieu (Actes 2:1 Actes 2:1Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
Louis Segond×
; Actes 12:2-4 Actes 12:2-4 [2] et il fit mourir par l'épée Jacques, frère de Jean. [3] Voyant que cela était agréable aux Juifs, il fit encore arrêter Pierre. -C'était pendant les jours des pains sans levain. - [4] Après l'avoir saisi et jeté en prison, il le mit sous la garde de quatre escouades de quatre soldats chacune, avec l'intention de le faire comparaître devant le peuple après la Pâque.
Louis Segond×
; Actes 18:21 Actes 18:21Mais il n'y consentit point, et il prit congé d'eux, en disant: Il faut absolument que je célèbre la fête prochaine à Jérusalem. Je reviendrai vers vous, si Dieu le veut. Et il partit d'Éphèse.
Louis Segond×
; Actes 20:16 Actes 20:16Paul avait résolu de passer devant Éphèse sans s'y arrêter, afin de ne pas perdre de temps en Asie; car il se hâtait pour se trouver, si cela lui était possible, à Jérusalem le jour de la Pentecôte.
Louis Segond×
; Actes 27:9 Actes 27:9Un temps assez long s'était écoulé, et la navigation devenait dangereuse, car l'époque même du jeûne était déjà passée.
Louis Segond×
; 1 Corinthiens 5:8 1 Corinthiens 5:8Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Louis Segond×
). La Bible rapporte qu’à plusieurs reprises — lorsqu’un dirigeant juste ramenait le peuple vers Dieu, après de nombreuses années d’égarement et de négligence envers Lui  — les fêtes divines étaient de nouveau observées avec zèle, et représentaient en fait un aspect important de ce réveil spirituel (2 Chroniques 30 ; Esdras 3:4-6 Esdras 3:4-6 [4] Ils célébrèrent la fête des tabernacles, comme il est écrit, et ils offrirent jour par jour des holocaustes, selon le nombre ordonné pour chaque jour. [5] Après cela, ils offrirent l'holocauste perpétuel, les holocaustes des nouvelles lunes et de toutes les solennités consacrées à l'Éternel, et ceux de quiconque faisait des offrandes volontaires à l'Éternel. [6] Dès le premier jour du septième mois, ils commencèrent à offrir à l'Éternel des holocaustes. Cependant les fondements du temple de l'Éternel n'étaient pas encore posés.
Louis Segond×
; Néhémie 8). 

Les prophéties bibliques indiquent que le temps viendra où Dieu veillera à ce que les habitants de la terre en arrivent à une attitude obéissante quant à l’observance de Ses fêtes (Zacharie 14:16-19 Zacharie 14:16-19 [16] Tous ceux qui resteront de toutes les nations Venues contre Jérusalem Monteront chaque année Pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées, Et pour célébrer la fête des tabernacles. [17] S'il y a des familles de la terre qui ne montent pas à Jérusalem Pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées, La pluie ne tombera pas sur elles. [18] Si la famille d'Égypte ne monte pas, si elle ne vient pas, La pluie ne tombera pas sur elle; Elle sera frappée de la plaie dont l'Éternel frappera les nations Qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. [19] Ce sera le châtiment de l'Égypte, Le châtiment de toutes les nations Qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles.
Louis Segond×
). (Pour une explication approfondie de l’importance de ces jours, demandez votre exemplaire gratuit de notre brochure intitulée « Les Fêtes Divines »).

Puisque nous venons de voir la nécessité d’observer ces fêtes ordonnées par Dieu, une question se pose naturellement : comment pouvons-nous obtenir les ressources financières nécessaires pour pouvoir y assister ? Le rassemblement du peuple de Dieu pour Lui offrir collectivement des louanges implique souvent des frais importants : l’hébergement temporaire, les repas, le transport et le coût de procurer un endroit approprié pour organiser ces assemblées. Dieu donne-t-Il des instructions sur la façon dont ces dépenses de fêtes doivent être réglées ? La réponse est oui, absolument ! Dieu donne des instructions concernant la dîme des revenus annuels d’une personne qui est utilisée pour le respect des fêtes. Examinons les Écritures pour comprendre cela.

Une dîme pour l’œuvre de Dieu 

Dans les chapitres précédents, nous expliquons la première dîme à partir des Écritures. La première dîme, qui est sainte pour Dieu, est utilisée pour financer la mission de l’Église qui est de proclamer l’Évangile et de prendre soin de ceux que Dieu appelle à faire partie de cette Église. Comme ceci le fut expliqué, cette dîme doit être donnée par le peuple de Dieu afin que la mission de l’Église puisse s’accomplir. Refuser cela équivaut à tromper Dieu (Malachie 3:8 Malachie 3:8Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes.
Louis Segond×
). 

La première dîme « est une chose consacrée à l’Éternel » (Lévitique 27:30 Lévitique 27:30Toute dîme de la terre, soit des récoltes de la terre, soit du fruit des arbres, appartient à l'Éternel; c'est une chose consacrée à l'Éternel.
Louis Segond×
). Sous Son alliance avec Israël, Dieu ordonna à Son peuple de donner Sa dîme à Ses représentants de l’époque, les Lévites (Nombres 18:21 Nombres 18:21Je donne comme possession aux fils de Lévi toute dîme en Israël, pour le service qu'ils font, le service de la tente d'assignation.
Louis Segond×
). Dieu confia la dîme aux Lévites pour les soutenir dans l’exercice du rôle qu’Il leur avait attribué, c’est-à-dire conduire et diriger correctement le peuple dans son adoration. Les peuples des 11 autres tribus ne devaient pas utiliser cette dîme à des fins personnelles — elle devait être donnée dans son intégralité aux Lévites. Jésus affirma que ceux qui servent Dieu doivent continuer à donner cette dîme, ce dixième de leur revenu qui ne leur appartient pas, mais qui appartient à Dieu  (Matthieu 23:23 Matthieu 23:23Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité: c'est là ce qu'il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses.
Louis Segond×
). Il confirma que la dîme se perpétue. Mais maintenant, Dieu, par Jésus-Christ, fait une « nouvelle » et « meilleure » alliance avec Son peuple (Matthieu 26:28 Matthieu 26:28car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés.
Louis Segond×
; Hébreux 8:6-13 Hébreux 8:6-13 [6] Mais maintenant il a obtenu un ministère d'autant supérieur qu'il est le médiateur d'une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses. [7] En effet, si la première alliance avait été sans défaut, il n'aurait pas été question de la remplacer par une seconde. [8] Car c'est avec l'expression d'un blâme que le Seigneur dit à Israël: Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, Où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle, [9] Non comme l'alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d'Égypte; Car ils n'ont pas persévéré dans mon alliance, Et moi aussi je ne me suis pas soucié d'eux, dit le Seigneur. [10] Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur coeur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. [11] Aucun n'enseignera plus son concitoyen, Ni aucun son frère, en disant: Connais le Seigneur! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux; [12] Parce que je pardonnerai leurs iniquités, Et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés. [13] En disant: une alliance nouvelle, il a déclaré la première ancienne; or, ce qui est ancien, ce qui a vieilli, est près de disparaître.
Louis Segond×
), qui ne se limite plus à la nation physique d’Israël. Le groupe avec lequel Dieu travaille est maintenant étendu aux personnes de toutes les nations, l’Église de Dieu, « l’Israël spirituel de Dieu » (Galates 6:15-16 Galates 6:15-16 [15] Car ce n'est rien que d'être circoncis ou incirconcis; ce qui est quelque chose, c'est d'être une nouvelle créature. [16] Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle, et sur l'Israël de Dieu!
Louis Segond×
; Galates 3:26-28 Galates 3:26-28 [26] Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ; [27] vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. [28] Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ.
Louis Segond×
). Ce changement a nécessité des révisions administratives, incluant ceux qui devraient recevoir Sa dîme. Désormais, elle ne serait plus versée à une tribu physique d’Israël, les Lévites. Le sacerdoce fut modifié (Hébreux 7:12 Hébreux 7:12Car, le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi.
Louis Segond×
) quand le Christ fut crucifié et ressuscité pour devenir notre Souverain Sacrificateur. Maintenant, sous la Nouvelle Alliance, il est entendu que cette dîme doit être reçue par ceux que Dieu a désignés comme les ministres du Christ pour l’exécution de Son œuvre.

Une dîme pour observer les fêtes de Dieu 

La première dîme devait être donnée dans son intégralité aux Lévites. Le donateur individuel ne devait pas l’utiliser pour sa consommation personnelle. Il est important de garder cela à l’esprit lorsque nous examinons les nouvelles instructions de Dieu concernant la dîme. 

Remarquez que Dieu ordonna à Son peuple de se rassembler à l’endroit qu’Il choisirait pour eux afin qu’ils observent les saintes fêtes annuelles (Deutéronome 16:16 Deutéronome 16:16Trois fois par année, tous les mâles d'entre vous se présenteront devant l'Éternel, ton Dieu, dans le lieu qu'il choisira: à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. On ne paraîtra point devant l'Éternel les mains vides.
Louis Segond×
). En se rendant à ce lieu, il leur est commandé d’apporter leurs dîmes (au pluriel — Deutéronome 12:6 Deutéronome 12:6C'est là que vous présenterez vos holocaustes, vos sacrifices, vos dîmes, vos prémices, vos offrandes en accomplissement d'un voeu, vos offrandes volontaires, et les premiers-nés de votre gros et de votre menu bétail.
Louis Segond×
).

Une de ces dîmes, comme nous l’avons déjà vu, fut réservée entièrement et exclusivement à l’usage des Lévites. Mais Dieu donne plus d’instructions au sujet d’une autre dîme (singulier) qui devait être mangée par chaque personne, mais pas dans Sa demeure. Elle devait être mise de côté et consommée dans le lieu choisi pour que le peuple de Dieu vienne L’adorer lors de la Fête des Tabernacles et exclusivement pendant les fêtes annuelles (Deutéronome 12:17 Deutéronome 12:17Tu ne pourras pas manger dans tes portes la dîme de ton blé, de ton moût et de ton huile, ni les premiers-nés de ton gros et de ton menu bétail, ni aucune de tes offrandes en accomplissement d'un voeu, ni tes offrandes volontaires, ni tes prémices.
Louis Segond×
).

Cette interdiction de la dépenser personnellement chez soi serait inutile s’il n’y avait qu’une seule dîme, puisque nous avons déjà parlé de la « première » dans les paragraphes précédents. 

Dieu avait déjà clairement défini que la première dîme devait être donnée dans son intégralité aux Lévites (Nombres 18:21 Nombres 18:21Je donne comme possession aux fils de Lévi toute dîme en Israël, pour le service qu'ils font, le service de la tente d'assignation.
Louis Segond×
). Pourtant, dans Deutéronome 12:18 Deutéronome 12:18Mais c'est devant l'Éternel, ton Dieu, que tu les mangeras, dans le lieu que l'Éternel, ton Dieu, choisira, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite qui sera dans tes portes; et c'est devant l'Éternel, ton Dieu, que tu feras servir à ta joie tous les biens que tu posséderas.
Louis Segond×
, une personne peut utiliser une dîme spécifiquement réservée à l’observance joyeuse d’une fête. 

Cette dîme destinée à un usage personnel dans le but d’observer les fêtes divines est une dîme supplémentaire ou une deuxième dîme, tout à fait distincte de la première donnée aux Lévites. 

Dans Deutéronome 14:22-26 Deutéronome 14:22-26 [22] Tu lèveras la dîme de tout ce que produira ta semence, de ce que rapportera ton champ chaque année. [23] Et tu mangeras devant l'Éternel, ton Dieu, dans le lieu qu'il choisira pour y faire résider son nom, la dîme de ton blé, de ton moût et de ton huile, et les premiers-nés de ton gros et de ton menu bétail, afin que tu apprennes à craindre toujours l'Éternel, ton Dieu. [24] Peut-être lorsque l'Éternel, ton Dieu, t'aura béni, le chemin sera-t-il trop long pour que tu puisses transporter ta dîme, à cause de ton éloignement du lieu qu'aura choisi l'Éternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom. [25] Alors, tu échangeras ta dîme contre de l'argent, tu serreras cet argent dans ta main, et tu iras au lieu que l'Éternel, ton Dieu, aura choisi. [26] Là, tu achèteras avec l'argent tout ce que tu désireras, des boeufs, des brebis, du vin et des liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir, tu mangeras devant l'Éternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille.
Louis Segond×
, Dieu donne plus d’explications sur le but de cette seconde dîme, ou dîme de la Fête. Elle doit être utilisée par le peuple de Dieu pour profiter de l’abondance physique que Celui-ci prodigue lors de Ses fêtes, lorsque Son peuple L’adore et apprend à L’honorer en Lui obéissant d’une manière qui Lui est agréable et qui est également pour eux une bénédiction. L’historien juif Josèphe, qui vivait à l’époque du Christ et était issu d’une famille de sacrificateurs, consigna la compréhension de son époque, au sujet de cette dîme pour les fêtes. Dans son ouvrage intitulé « Les Antiquités judaïques », nous trouvons la déclaration suivante qui résume et paraphrase les commandements de Dieu donnés par Moïse : « Qu’un dixième de vos fruits soit prélevé, outre ce que vous avez attribué et donné aux sacrificateurs et aux Lévites. Cela afin que vous puissiez vendre dans le pays, mais cela doit être utilisé pour les fêtes et les sacrifices qui doivent être célébrés dans la ville sainte : car il est bon que vous profitiez de ces fruits de la terre que Dieu vous donne en possession » (Livre 4, chapitre 4, section 8, nous soulignons).

Bien que la nécessité des sacrifices physiques ait pris fin avec le parfait sacrifice du Christ Lui-même, Dieu s’attend à ce que nous continuions à observer Ses fêtes, comme le montrent les pratiques des apôtres et de l’Église primitive. Aujourd’hui, les membres de l’Église de Dieu Unie, association internationale, comprennent et observent la signification profonde des fêtes annuelles de Dieu. Ils mettent également en pratique la méthode que Dieu révéla dans Sa Parole pour financer ces observances. Les membres économisent un dixième de leur revenu annuel pour être en mesure d’assister aux fêtes. Les membres qui le peuvent contribuent également, avec une partie de leur dîme, aux frais que l’Église doit engager pour l’observance de ces fêtes. Ceci inclut les lieux de rassemblement et l’aide financière aux personnes qui, sans cela, ne pourraient pas y assister. Ils se réunissent à travers le monde pour se réjouir devant Dieu et apprendre, à partir de Sa Parole, Son merveilleux plan de salut.

Une dîme pour prendre soin des pauvres

Nous avons vu les instructions qui se trouvent dans la Parole de Dieu pour le financement de l’œuvre de l’Église et l’observance des fêtes annuelles de Dieu. Les Écritures, cependant, contiennent également une instruction financière supplémentaire qui concerne spécifiquement la façon dont nous devons prendre soin des pauvres. Dieu ne les oublie pas. 

Jésus affirma qu’il y aura toujours des personnes vraiment pauvres et dans le besoin (Jean 12:8 Jean 12:8Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne m'avez pas toujours.
Louis Segond×
). Mais Il dit aussi qu’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir (Actes 20:35 Actes 20:35Je vous ai montré de toutes manières que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir.
Louis Segond×
). Ses apôtres ont enseigné la même chose : les chrétiens ont l’obligation d’aider ceux qui sont vraiment dans le besoin (Galates 2:10 Galates 2:10Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu soin de faire.
Louis Segond×
; 1 Timothée 5:3 1 Timothée 5:3Honore les veuves qui sont véritablement veuves.
Louis Segond×
).

L’enseignement de Jésus et de Ses disciples est une continuation des commandements trouvés dans la Parole de Dieu en ce qui concerne l’obligation de ceux qui sont le plus bénis à aider les nécessiteux. À deux reprises dans les Écritures, dans Deutéronome 14:28 Deutéronome 14:28Au bout de trois ans, tu sortiras toute la dîme de tes produits pendant la troisième année, et tu la déposeras dans tes portes.
Louis Segond×
et Deutéronome 26:12-13 Deutéronome 26:12-13 [12] Lorsque tu auras achevé de lever toute la dîme de tes produits, la troisième année, l'année de la dîme, tu la donneras au Lévite, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve; et ils mangeront et se rassasieront, dans tes portes. [13] Tu diras devant l'Éternel, ton Dieu: J'ai ôté de ma maison ce qui est consacré, et je l'ai donné au Lévite, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve, selon tous les ordres que tu m'as prescrits; je n'ai transgressé ni oublié aucun de tes commandements.
Louis Segond×
, Dieu donne des instructions concernant la dîme qui doit être économisée et distribuée tous les trois ans. La « première » dîme et « la dîme pour les fêtes » (« la deuxième ») doivent être mises de côté chaque année. La première était amenée à un lieu central de culte pour être distribuée et la deuxième devait être consommée (Deutéronome 12:6 Deutéronome 12:6C'est là que vous présenterez vos holocaustes, vos sacrifices, vos dîmes, vos prémices, vos offrandes en accomplissement d'un voeu, vos offrandes volontaires, et les premiers-nés de votre gros et de votre menu bétail.
Louis Segond×
; Deutéronome 17-18 ; Deutéronome 14:22-27 Deutéronome 14:22-27 [22] Tu lèveras la dîme de tout ce que produira ta semence, de ce que rapportera ton champ chaque année. [23] Et tu mangeras devant l'Éternel, ton Dieu, dans le lieu qu'il choisira pour y faire résider son nom, la dîme de ton blé, de ton moût et de ton huile, et les premiers-nés de ton gros et de ton menu bétail, afin que tu apprennes à craindre toujours l'Éternel, ton Dieu. [24] Peut-être lorsque l'Éternel, ton Dieu, t'aura béni, le chemin sera-t-il trop long pour que tu puisses transporter ta dîme, à cause de ton éloignement du lieu qu'aura choisi l'Éternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom. [25] Alors, tu échangeras ta dîme contre de l'argent, tu serreras cet argent dans ta main, et tu iras au lieu que l'Éternel, ton Dieu, aura choisi. [26] Là, tu achèteras avec l'argent tout ce que tu désireras, des boeufs, des brebis, du vin et des liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir, tu mangeras devant l'Éternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille. [27] Tu ne délaisseras point le Lévite qui sera dans tes portes, car il n'a ni part ni héritage avec toi.
Louis Segond×
). La dîme spéciale de la troisième année, cependant, était traitée très différemment. Elle devait être mise de côté et stockée localement dans chaque ville ou village (Deutéronome 14:28 Deutéronome 14:28Au bout de trois ans, tu sortiras toute la dîme de tes produits pendant la troisième année, et tu la déposeras dans tes portes.
Louis Segond×
; Deutéronome 26:12 Deutéronome 26:12Lorsque tu auras achevé de lever toute la dîme de tes produits, la troisième année, l'année de la dîme, tu la donneras au Lévite, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve; et ils mangeront et se rassasieront, dans tes portes.
Louis Segond×
) pour l’utilisation des Lévites et des pauvres de la communauté — l’étranger, l’orphelin et la veuve.

Les sources historiques décrivent trois dîmes

Josèphe, l’historien juif du premier siècle, indique clairement que cette dîme recueillie pour les pauvres était différente des deux autres : « En plus de ces deux dîmes, que j’ai déjà décrites, vous devez payer chaque année, une pour les Lévites, une autre pour les fêtes, et tous les trois ans, vous devez apporter une troisième dîme qui sera distribuée aux nécessiteux ; les veuves et les enfants orphelins. » (Antiquities of the Jews [Les Antiquités Judaïques] 4ème Tome, chapitre 8, section 22).

Dans le livre apocryphe de Tobie, que beaucoup de chercheurs datent aux environs de 200 av. J.-C., l’auteur déclare : « Moi, pour ma part, je fais souvent le pèlerinage seul à Jérusalem pour les fêtes, comme cela est prescrit pour tout Israël par décret perpétuel. J’apporte avec moi les premiers fruits des champs et les premiers-nés du troupeau, avec un dixième de mon revenu et les premières tontes des moutons, je me hâte vers Jérusalem afin de les présenter aux sacrificateurs, aux fils d’Aaron, sur l’autel. Pour les Lévites qui font le service à Jérusalem, je voudrais donner la dîme des grains, du vin, de l’huile d’olive, des grenades, des figues et d’autres fruits. Et, à l’exception des années sabbatiques, j’ai l’habitude de donner une seconde dîme en argent, que, chaque année, j’irai dépenser à Jérusalem. La troisième dîme, je la donne aux orphelins, aux veuves, et aux convertis qui vivent avec les Israélites. Chaque troisième année, je leur apporterai cette offrande, et nous la mangerons selon le décret de la loi mosaïque et les ordres de Deborah, la mère de mon père Tobiel ; parce qu’à sa mort, il m’a laissé orphelin. » (Tobie 1 versets 6-8)

Un cycle de sept ans 

Il est important de noter qu’un cycle de sept ans était établi. La septième année était une année de repos pour la terre au cours de laquelle aucune culture n’était semée (Lévitique 25:1-7 Lévitique 25:1-7 [1] L'Éternel parla à Moïse sur la montagne de Sinaï, et dit: [2] Parle aux enfants d'Israël, et tu leur diras: Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, la terre se reposera: ce sera un sabbat en l'honneur de l'Éternel. [3] Pendant six années tu ensemenceras ton champ, pendant six années tu tailleras ta vigne; et tu en recueilleras le produit. [4] Mais la septième année sera un sabbat, un temps de repos pour la terre, un sabbat en l'honneur de l'Éternel: tu n'ensemenceras point ton champ, et tu ne tailleras point ta vigne. [5] Tu ne moissonneras point ce qui proviendra des grains tombés de ta moisson, et tu ne vendangeras point les raisins de ta vigne non taillée: ce sera une année de repos pour la terre. [6] Ce que produira la terre pendant son sabbat vous servira de nourriture, à toi, à ton serviteur et à ta servante, à ton mercenaire et à l'étranger qui demeurent avec toi, [7] à ton bétail et aux animaux qui sont dans ton pays; tout son produit servira de nourriture.
Louis Segond×
; Lévitique 25:18-22 Lévitique 25:18-22 [18] Mettez mes lois en pratique, observez mes ordonnances et mettez-les en pratique; et vous habiterez en sécurité dans le pays. [19] Le pays donnera ses fruits, vous mangerez à satiété, et vous y habiterez en sécurité. [20] Si vous dites: Que mangerons-nous la septième année, puisque nous ne sèmerons point et ne ferons point nos récoltes? [21] je vous accorderai ma bénédiction la sixième année, et elle donnera des produits pour trois ans. [22] Vous sèmerez la huitième année, et vous mangerez de l'ancienne récolte; jusqu'à la neuvième année, jusqu'à la nouvelle récolte, vous mangerez de l'ancienne.
Louis Segond×
). Tous les sept ans il n’y avait donc pas de « revenu ». Dieu promit de pourvoir aux besoins de Son peuple fidèle avec assez d’abondance dans la sixième année pour qu’ils puissent laisser les terres en jachère pendant la septième année. Nous pouvons donc conclure que la dîme qu’il fallait mettre de côté chaque troisième année était effectivement payée pendant la troisième et sixième année d’un cycle de 7 ans. Si cela n’était pas le cas, il y aurait un problème lors de la 21e année. Les deux lois (la dîme des revenus chaque troisième année et le repos des terres sans récolte chaque septième année) seraient un problème à l’arrivée de la 21e année. La description de Deutéronome 14:28-29 Deutéronome 14:28-29 [28] Au bout de trois ans, tu sortiras toute la dîme de tes produits pendant la troisième année, et tu la déposeras dans tes portes. [29] Alors viendront le Lévite, qui n'a ni part ni héritage avec toi, l'étranger, l'orphelin et la veuve, qui seront dans tes portes, et ils mangeront et se rassasieront, afin que l'Éternel, ton Dieu, te bénisse dans tous les travaux que tu entreprendras de tes mains.
Louis Segond×
, traite de la dîme spéciale pour les pauvres tous les trois ans, immédiatement après, nous avons les instructions relatives à la nature particulière de chaque septième année dans Deutéronome 15:1 Deutéronome 15:1Tous les sept ans, tu feras relâche.
Louis Segond×
, et plus loin, il est indiqué que la « troisième » dîme s’applique aux troisième et sixième années d’un cycle de sept ans. 

À notre époque, le fait que les gouvernements de chaque pays instituent des impôts obligatoires réservées à l’aide sociale et à l’assistance aux démunis conduit à un dilemme. Si le gouvernement prend des taxes sur le revenu d’une personne pour la sécurité sociale et l’assistance aux personnes dans le besoin, un chrétien doit-il payer une dîme spéciale en plus ? Si nous payons des impôts à cette fin — à des taux beaucoup plus élevé que 10 % de nos revenus deux ans sur sept — devons-nous encore mettre de côté une dîme deux fois tous les six ans qui serait, elle aussi destinée aux démunis ?

Qu’en est-il aujourd’hui ?

En abordant cette question, le Conseil des Anciens, l’institution gouvernementale de l’Église de Dieu Unie examina la question et conclut que, lorsque les chrétiens sont obligés de payer des impôts sociaux à des taux élevés dans de nombreux pays, le paiement de cette dîme est exonéré, car il ferait double usage. 

Au sujet de cette question administrative, le conseil fit la déclaration suivante : « Le Conseil des Anciens a décidé que lorsque les gouvernements offrent des programmes dont l’intention et l’objectif sont identiques à ceux de la troisième dîme, à savoir, subvenir aux besoins des nécessiteux, et de plus, lorsque ces programmes sont financés par un taux d’imposition annuel supérieur à la troisième dîme biblique, les membres ne sont pas tenus de payer à l’Église ce qui constituerait essentiellement une troisième dîme supplémentaire. » 

« De plus, le Conseil des Anciens a décidé, que puisqu’il y aura toujours des membres de l’Église dont les besoins ne seront pas comblés de manière adéquate par les programmes sociaux du gouvernement national, et que, suivant l’exemple clair des Écritures, l’Église doit prendre soin de ses membres dans le besoin (Lévitique 19:9-10 Lévitique 19:9-10 [9] Quand vous ferez la moisson dans votre pays, tu laisseras un coin de ton champ sans le moissonner, et tu ne ramasseras pas ce qui reste à glaner. [10] Tu ne cueilleras pas non plus les grappes restées dans ta vigne, et tu ne ramasseras pas les grains qui en seront tombés. Tu abandonneras cela au pauvre et à l'étranger. Je suis l'Éternel, votre Dieu.
Louis Segond×
; Ésaïe 58:7 Ésaïe 58:7Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable.
Louis Segond×
; Matthieu 25:35-40 Matthieu 25:35-40 [35] Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli; [36] j'étais nu, et vous m'avez vêtu; j'étais malade, et vous m'avez visité; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi. [37] Les justes lui répondront: Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire? [38] Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli; ou nu, et t'avons-nous vêtu? [39] Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi? [40] Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites.
Louis Segond×
; Galates 2:9-10 Galates 2:9-10 [9] et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis. [10] Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu soin de faire.
Louis Segond×
), les membres de l’Église qui le peuvent sont encouragés à contribuer au Fond d’assistance de l’Église afin que l’injonction biblique puisse être respectée. »

C’est ainsi que l’Église de Dieu Unie, de nos jours, comprend et applique la loi de la troisième dîme.