Diamétralement opposés : les pays se rallient soit à l’Orient soit à l’Occident

Diamétralement opposés : les pays se rallient soit à l’Orient soit à l’Occident

Dans Wikipedia, sous l’entrée « East-West Dichotomy » (La dichotomie Est-Ouest), on peut lire ceci : « En sociologie, la dichotomie Est-Ouest est la différence perçue entre le monde oriental et le monde occidental. Plutôt culturelles et religieuses que géographiques, les frontières de l’Orient et de l’Occident ne sont pas fixes ; elles varient selon les critères adoptés par les usagers de cette expression […] Sur le plan conceptuel, les frontières sont culturelles plutôt que géographiques, ce qui fait que l’Australie est habituellement considérée comme faisant partie des pays occidentaux (malgré sa situation géographique dans l’hémisphère est), tandis que les pays islamiques sont considérés comme faisant partie de l’Orient, quel que soit leur emplacement géographique. »

Cette dichotomie est très manifeste dans notre monde contemporain. Et chaque camp est subdivisé. L’Occident comprend les pays de l’anglosphère qui collaborent au sein de ce qu’on appelle le Groupe des cinq (G5) : l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, le Royaume‑Uni et les États‑Unis. Ces pays sont parties prenantes de l’alliance multilatérale UKUSA, un traité de collaboration en matière de renseignement d’origine électromagnétique qui remonte à la Deuxième Guerre mondiale. L’Union européenne constitue une autre alliance gigantesque de l’Occident, à laquelle s’opposent fortement les pays de l’Est qui ont adopté l’idéologie orientale.

Le grand fossé qui sépare l’Est et l’Ouest a d’énormes conséquences, le moment venu de prendre position en situation de guerre. Il s’agrandit progressivement en raison de la guerre en Ukraine, celle-ci recevant le soutien des pays de l’Ouest et la Russie, celui de la Chine et d’autres pays orientaux. De jour en jour, ce fossé ne cesse de se creuser et devient de plus en plus dangereux