Dieu, la science et la Bible : : Des archéologues ont découvert le réservoir de Siloé

Vous êtes ici

Dieu, la science et la Bible :

Des archéologues ont découvert le réservoir de Siloé

En inspectant un site avant que la municipalité de Jérusalem n'y entreprenne des travaux, des archéologues israéliens ont découvert, par hasard, d'anciens vestiges. Il s'agirait du réservoir de Siloé, où un aveugle de naissance aurait reçu du Christ l'ordre d'aller se laver après qu'Il l'ait miraculeusement guéri.

Il est question de ce miracle dans le 9e chapitre de l'Évangile selon Jean. Jésus oint les yeux de l'aveugle avec de l'argile et lui dit : « Va, et lave-toi au réservoir de Siloé » (Jean 9:7 Jean 9:7et lui dit: Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s'en retourna voyant clair.
Louis Segond×
).

Le 23 décembre 2004, les archéologues Eli Shukron et Ronny Reich confirmèrent la découverte. « Quand nous l'avons découvert et que nous l'avons annoncé, il y a quatre mois, nous étions à 100% certains qu'il s'agissait du réservoir de Siloé », déclara Shukron. Nous savons à présent qu'il est relié à la Colline du Temple par une route. À présent, c'est confirmé (des archéologues découvrent des vestiges du réservoir miracle, Associated Press, 23 décembre 2004).

En fait, ils ont également découvert qu'il coule toujours de l'eau, d'un canal, jusque dans ce large réservoir de 50 m, dont 10 m ont déjà été déblayé.

Pourquoi sont-ils persuadés qu'il s'agit bien de ce réservoir ? Premièrement, les documents historiques indiquent, en gros, son emplacement ; deuxièmement, ledit site est conforme aux descriptions fournies ; troisièmement, on y a découvert des pièces de monnaie datant des temps bibliques, le bouchon d'une bouteille en pierre, des fragments de poterie, certains datant de 50 avant notre ère.

Jusqu'à présent, un autre réservoir de l'époque byzantine lui était substitué. La source de Guihon alimentait les deux réservoirs. « Nous ne savons pas encore comment l'eau se déversait dans le réservoir que nous venons de découvrir », a déclaré Shukrun. « Il y a le tunnel d'Ézéchias, le réservoir ; quand nous aurons entrepris d'autres fouilles, nous serons fixés » (ibid).

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour confirmer définitivement cette découverte, apparemment, l'archéologie s'apprête à confirmer un site biblique de plus.