CHAPITRE 11 : La Pâque

CHAPITRE 11 : La Pâque

La Pâque est la première des sept fêtes annuelles de Dieu dont la liste se trouve dans Lévitique 23. Elle est immédiatement suivie par les sept jours de la fête des Pains sans Levain. (Voir le chapitre intitulé « Les Fêtes de Dieu ») Selon les instructions du Nouveau Testament, nous devons observer la Pâque en commémoration du sacrifice de Jésus-Christ.

Comme le raconte Exode 12 et 13, la Pâque fut révélée aux Israélites au moment de leur sortie d’Égypte. Son observance demandait à chaque foyer de sacrifier un agneau sans défaut lors du 14e jour du mois dans le calendrier hébreu (Abib ou Nisan), de le manger avec des pains sans levain et des herbes amères. Le sang de l’agneau, étalé à l’époque sur les linteaux des portes des Israélites, leur permit d’être épargnés lorsque Dieu dans une décision juste, tua les premiers-nés d’Égypte. La vie des premiers-nés Israélites fut donc rachetée (une rançon fut payée) par le sang de l’agneau. En observant la Pâque année après année, à la même date, les Israélites devaient se souvenir de ce rachat en Égypte (alors que la fête des Pains sans Levain qui suit commémore la délivrance de leur esclavage égyptien grâce à l’Exode).

Outre le fait de rappeler leur rédemption passée, la Pâque de l’Ancien Testament préfigurait un plus grand rachat — par un bien plus grand sacrifice ! « car Christ, notre Pâque, a été immolé » (1 Corinthiens 5:7 1 Corinthiens 5:7Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.
Louis Segond×
). Jésus-Christ est appelé « l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » (Jean 1:29 Jean 1:29Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.
Louis Segond×
). « vous avez été rachetés […] par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache. » (1 Pierre 1:18-19 1 Pierre 1:18-19 [18] sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères, [19] mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache,
Louis Segond×
). (Voir le chapitre intitulé « Le sacrifice de Jésus-Christ ») La mort de Jésus eut lieu l’après-midi du 14 Abib, date de la Pâque. Nous le savons, car il s’agissait de la veille du jour de préparation du Sabbat annuel, le 15, premier des sept jours de la Fête des Pains sans Levain. (Matthieu 27:62 Matthieu 27:62Le lendemain, qui était le jour après la préparation, les principaux sacrificateurs et les pharisiens allèrent ensemble auprès de Pilate,
Louis Segond×
; Marc 15:42 Marc 15:42Le soir étant venu, comme c'était la préparation, c'est-à-dire, la veille du sabbat, -
Louis Segond×
; Luc 23:54 Luc 23:54C'était le jour de la préparation, et le sabbat allait commencer.
Louis Segond×
; Jean 19:14 Jean 19:14C'était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure. Pilate dit aux Juifs: Voici votre roi.
Louis Segond×
; Jean 19:31 Jean 19:31Dans la crainte que les corps ne restassent sur la croix pendant le sabbat, -car c'était la préparation, et ce jour de sabbat était un grand jour, -les Juifs demandèrent à Pilate qu'on rompît les jambes aux crucifiés, et qu'on les enlevât.
Louis Segond×
; Jean 19:42 Jean 19:42Ce fut là qu'ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche.
Louis Segond×
) (Voir le chapitre intitulé « Trois jours et trois nuits »)

De plus, la veille de Sa mort, Jésus observa une cérémonie commémorative avec Ses disciples qu’Il identifia spécifiquement comme étant la Pâque (Matthieu 26:17-30 Matthieu 26:17-30 [17] Le premier jour des pains sans levain, les disciples s'adressèrent à Jésus, pour lui dire: Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque? [18] Il répondit: Allez à la ville chez un tel, et vous lui direz: Le maître dit: Mon temps est proche; je ferai chez toi la Pâque avec mes disciples. [19] Les disciples firent ce que Jésus leur avait ordonné, et ils préparèrent la Pâque. [20] Le soir étant venu, il se mit à table avec les douze. [21] Pendant qu'ils mangeaient, il dit: Je vous le dis en vérité, l'un de vous me livrera. [22] Ils furent profondément attristés, et chacun se mit à lui dire: Est-ce moi, Seigneur? [23] Il répondit: Celui qui a mis avec moi la main dans le plat, c'est celui qui me livrera. [24] Le Fils de l'homme s'en va, selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l'homme par qui le Fils de l'homme est livré! Mieux vaudrait pour cet homme qu'il ne fût pas né. [25] Judas, qui le livrait, prit la parole et dit: Est-ce moi, Rabbi? Jésus lui répondit: Tu l'as dit. [26] Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant: Prenez, mangez, ceci est mon corps. [27] Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez-en tous; [28] car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés. [29] Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu'au jour où j'en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père. [30] Après voir chanté les cantiques, ils se rendirent à la montagne des oliviers.
Louis Segond×
; Marc 14:12-26 Marc 14:12-26 [12] Le premier jour des pains sans levain, où l'on immolait la Pâque, les disciples de Jésus lui dirent: Où veux-tu que nous allions te préparer la Pâque? [13] Et il envoya deux de ses disciples, et leur dit: Allez à la ville; vous rencontrerez un homme portant une cruche d'eau, suivez-le. [14] Quelque part qu'il entre, dites au maître de la maison: Le maître dit: Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples? [15] Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée et toute prête: c'est là que vous nous préparerez la Pâque. [16] Les disciples partirent, arrivèrent à la ville, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit; et ils préparèrent la Pâque. [17] Le soir étant venu, il arriva avec les douze. [18] Pendant qu'ils étaient à table et qu'ils mangeaient, Jésus dit: Je vous le dis en vérité, l'un de vous, qui mange avec moi, me livrera. [19] Ils commencèrent à s'attrister, et à lui dire, l'un après l'autre: Est-ce moi? [20] Il leur répondit: C'est l'un des douze, qui met avec moi la main dans le plat. [21] Le Fils de l'homme s'en va selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l'homme par qui le Fils de l'homme est livré! Mieux vaudrait pour cet homme qu'il ne fût pas né. [22] Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Prenez, ceci est mon corps. [23] Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. [24] Et il leur dit: Ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs. [25] Je vous le dis en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu'au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. [26] Après avoir chanté les cantiques, ils se rendirent à la montagne des oliviers.
Louis Segond×
; Luc 22:7-20 Luc 22:7-20 [7] Le jour des pains sans levain, où l'on devait immoler la Pâque, arriva, [8] et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant: Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions. [9] Ils lui dirent: Où veux-tu que nous la préparions? [10] Il leur répondit: Voici, quand vous serez entrés dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d'eau; suivez-le dans la maison où il entrera, [11] et vous direz au maître de la maison: Le maître te dit: Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples? [12] Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée: c'est là que vous préparerez la Pâque. [13] Ils partirent, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit; et ils préparèrent la Pâque. [14] L'heure étant venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui. [15] Il leur dit: J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir; [16] car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. [17] Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous; [18] car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu. [19] Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi. [20] Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.
Louis Segond×
). Elle eut lieu au début du 14 Abib car, selon la Bible, un jour se compte d’un coucher de soleil à l’autre. (Pour de plus amples informations sur le calcul biblique des jours, consultez le chapitre intitulé « Le jour du sabbat ».)

Dès lors, Jésus ordonna que la Pâque soit observée par Ses disciples en souvenir de Lui et Il déclara que les symboles du pain sans levain et du vin devraient être considérés comme représentatifs de Son corps et de Son sang donnés en sacrifice. Jésus dit au sujet du vin, « car ceci est mon sang, le sang de l’alliance » (Matthieu 26:28 Matthieu 26:28car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés.
Louis Segond×
; Marc 14:24 Marc 14:24Et il leur dit: Ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs.
Louis Segond×
). Il institua ainsi, l’observance d’une Nouvelle Alliance pour les chrétiens d’aujourd’hui en accord avec Son rôle de « médiateur de la nouvelle alliance » (Hébreux 12:24 Hébreux 12:24de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l'aspersion qui parle mieux que celui d'Abel.
Louis Segond×
).

En disant que Son sang fut « répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés. » (Matthieu 26:28 Matthieu 26:28car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés.
Louis Segond×
), Jésus révéla que Sa mort sacrificielle paierait l’amende du péché qui est la mort (Romains 6:23 Romains 6:23Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur.
Louis Segond×
; voir Hébreux 9:15 Hébreux 9:15Et c'est pour cela qu'il est le médiateur d'une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l'héritage éternel qui leur a été promis.
Louis Segond×
).

La Pâque du Nouveau Testament ne concerne pas seulement la mort de « l’Agneau de Dieu ». Elle concerne aussi Ses souffrances (Luc 22:15 Luc 22:15Il leur dit: J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir;
Louis Segond×
). Nous devons nous souvenir du sacrifice complet qu’Il fit — incluant à la fois Sa souffrance et Sa mort. Sa souffrance, Sa mort, et Son ensevelissement eurent tous lieu le 14 Abib. Les symboles du pain et du vin représentent Son sacrifice total : Sa souffrance et Sa mort.

La mort de Jésus eut lieu l’après-midi du 14 Abib, mais la période de temps pendant laquelle Il souffrit atrocement commença la nuit avant Sa mort alors qu’Il était encore avec Ses disciples. « Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses. Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu’à la mort; restez ici, et veillez avec moi. » (Matthieu 26:37-38 Matthieu 26:37-38 [37] Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses. [38] Il leur dit alors: Mon âme est triste jusqu'à la mort; restez ici, et veillez avec moi.
Louis Segond×
)

Par Son sacrifice, Il prit sur Lui-même l’amende de tous les péchés de l’humanité (1 Pierre 3:18 1 Pierre 3:18Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit,
Louis Segond×
). Lorsque nous prenons le pain et le vin, nous reconnaissons qu’Il offrit Son corps et Son sang pour couvrir nos péchés. Par la foi dans le sacrifice de Jésus-Christ, nous sommes réconciliés avec Dieu le Père. La réconciliation nous permet d’accéder au Père, de venir avec assurance devant son trône de grâce pour obtenir de l’aide dans nos besoins (Hébreux 4:16 Hébreux 4:16Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.
Louis Segond×
). C’est grâce à Son sacrifice que nous pouvons être guéris spirituellement, physiquement, mentalement et sur le plan émotionnel (Ésaïe 53:4-5 Ésaïe 53:4-5 [4] Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. [5] Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
Louis Segond×
; Jacques 5:14 Jacques 5:14Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur;
Louis Segond×
). (À nouveau, consultez le chapitre intitulé « Le sacrifice de Jésus-Christ ».)

Quand nous mangeons le pain sans levain pendant la Pâque, nous participons au symbolisme découlant du sacrifice du Christ aussi bien qu’au fait que le Christ vit en nous (Jean 6:53-54 Jean 6:53-54 [53] Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. [54] Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.
Louis Segond×
). Nous montrons également notre unité avec le Christ et avec chaque membre du corps de Christ — l’Église (1 Corinthiens 10:16 1 Corinthiens 10:16La coupe de bénédiction que nous bénissons, n'est-elle pas la communion au sang de Christ? Le pain que nous rompons, n'est-il pas la communion au corps de Christ?
Louis Segond×
), ainsi que notre volonté de vivre selon la parole de Dieu.

Paul explique dans 1 Corinthiens 11:20-26 1 Corinthiens 11:20-26 [20] Lors donc que vous vous réunissez, ce n'est pas pour manger le repas du Seigneur; [21] car, quand on se met à table, chacun commence par prendre son propre repas, et l'un a faim, tandis que l'autre est ivre. [22] N'avez-vous pas des maisons pour y manger et boire? Ou méprisez-vous l'Église de Dieu, et faites-vous honte à ceux qui n'ont rien? Que vous dirai-je? Vous louerai-je? En cela je ne vous loue point. [23] Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, [24] et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. [25] De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. [26] Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.
Louis Segond×
que par cette cérémonie « vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. » — ce qui représente la seule façon pour l’humanité d’être réconciliée avec Dieu. En fait, la Pâque regarde vers l’avenir. Alors que le sacrifice du Christ représentait l’accomplissement de la mort de l’agneau, Il dit de la Pâque qu’elle serait « accomplie dans le royaume de Dieu » (Luc 22:15-16 Luc 22:15-16 [15] Il leur dit: J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir; [16] car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu.
Louis Segond×
). C’est alors que le processus de rédemption sera complet. De plus, le fait que le Christ présente le vin comme le symbole de Son sang de la Nouvelle Alliance était, dans un symbolisme futur, un type de proposition de mariage adressée à Son peuple — qui se réjouit des « noces de l’Agneau » après Son retour (Apocalypse 19:7 Apocalypse 19:7Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée,
Louis Segond×
; Apocalypse 19:9 Apocalypse 19:9Et l'ange me dit: Écris: Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.
Louis Segond×
). (Voir le chapitre intitulé « L’Église ») Le service annuel doit inclure également l’ordonnance du lavement des pieds, établie par Jésus à la même observance de la Pâque. Après avoir défini un exemple d’être un serviteur en lavant les pieds de ses disciples, Il a déclaré : « Vous devez aussi vous laver mutuellement les pieds. Car je vous ai donné un exemple, que vous devriez faire comme moi j’ai fait pour vous […] Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez. » (Jean 13:14-17 Jean 13:14-17 [14] Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; [15] car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. [16] En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur, ni l'apôtre plus grand que celui qui l'a envoyé. [17] Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.
Louis Segond×
).

Ces trois éléments — le lavement des pieds, le pain et le vin — font partie de la cérémonie annuelle observée lors de la Pâque. Cette cérémonie, n’est observée qu’une fois par an, peu après le coucher du soleil le soir du début du quatorzième jour du premier mois du calendrier hébraïque tel que la Parole de Dieu l’a établie. Cette observance est si importante que Dieu a prévu une solution dans Nombres 9:1-14 Nombres 9:1-14 [1] L'Éternel parla à Moïse, dans le désert de Sinaï, le premier mois de la seconde année après leur sortie du pays d'Égypte. [2] Il dit: Que les enfants d'Israël célèbrent la Pâque au temps fixé. [3] Vous la célébrerez au temps fixé, le quatorzième jour de ce mois, entre les deux soirs; vous la célébrerez selon toutes les lois et toutes les ordonnances qui s'y rapportent. [4] Moïse parla aux enfants d'Israël, afin qu'ils célébrassent la Pâque. [5] Et ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois, entre les deux soirs, dans le désert de Sinaï; les enfants d'Israël se conformèrent à tous les ordres que l'Éternel avait donnés à Moïse. [6] Il y eut des hommes qui, se trouvant impurs à cause d'un mort, ne pouvaient pas célébrer la Pâque ce jour-là. Ils se présentèrent le même jour devant Moïse et Aaron; [7] et ces hommes dirent à Moïse: Nous sommes impurs à cause d'un mort; pourquoi serions-nous privés de présenter au temps fixé l'offrande de l'Éternel au milieu des enfants d'Israël? [8] Moïse leur dit: Attendez que je sache ce que l'Éternel vous ordonne. [9] Et l'Éternel parla à Moïse, et dit: [10] Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Si quelqu'un d'entre vous ou de vos descendants est impur à cause d'un mort, ou est en voyage dans le lointain, il célébrera la Pâque en l'honneur de l'Éternel. [11] C'est au second mois qu'ils la célébreront, le quatorzième jour, entre les deux soirs; ils la mangeront avec des pains sans levain et des herbes amères. [12] Ils n'en laisseront rien jusqu'au matin, et ils n'en briseront aucun os. Ils la célébreront selon toutes les ordonnances de la Pâque. [13] Si celui qui est pur et qui n'est pas en voyage s'abstient de célébrer la Pâque, celui-là sera retranché de son peuple; parce qu'il n'a pas présenté l'offrande de l'Éternel au temps fixé, cet homme-là portera la peine de son péché. [14] Si un étranger en séjour chez vous célèbre la Pâque de l'Éternel, il se conformera aux lois et aux ordonnances de la Pâque. Il y aura une même loi parmi vous, pour l'étranger comme pour l'indigène.
Louis Segond×
dans le cas où une personne soit empêchée par des circonstances imprévisibles d’observer la cérémonie de la Pâque le 14e jour du premier mois. Elle pourra observer la Pâque plus tard, lors du 14e jour du second mois. L’Église de Dieu Unie est fidèle à cette pratique aujourd’hui.

Pour terminer, il est dit que cette Pâque représente une étape importante dans le plan de salut divin. La mort sacrificielle de Christ, telle qu’elle est commémorée lors de la cérémonie de la Pâque, nous réconcilie avec Dieu. Nous sommes actuellement sauvés par la vie de Christ (Romains 5:9-10 Romains 5:9-10 [9] A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. [10] Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.
Louis Segond×
). Comme le chapitre suivant le montre, cette délivrance est symbolisée par la Fête des Pains sans Levain et par les autres fêtes divines qui suivent.