CHAPITRE 5 : Le quatrième commandement : La clé d’une relation avec notre Créateur

Vous êtes ici

CHAPITRE 5 : Le quatrième commandement

La clé d’une relation avec notre Créateur

Pourquoi est-il si important de mettre à part un jour par semaine, au point que Dieu en fit l’un des dix commandements ?

Le quatrième commandement, se souvenir du sabbat, conclut la section des dix commandements spécifiquement consacrée à définir une bonne relation avec Dieu — la façon dont nous devons l’aimer, l’adorer et communiquer avec lui. Il explique pourquoi et quand prendre un moment spécial pour nous rapprocher de notre Créateur.

Le sabbat, le septième jour de la semaine, fut mis à part par Dieu comme temps de repos et de régénération spirituelle. Sur notre calendrier, le sabbat commence au coucher du soleil du vendredi soir et se termine au coucher du soleil du samedi soir.

Bien sûr, il nous vient tout de suite à l’esprit la question suivante : Pourquoi le septième jour ? Comment notre relation avec Dieu trouve-t-elle plus d’avantage avec l’observance de ce jour plutôt que d’un autre ? Après tout, le vendredi soir et le samedi sont animés par toutes sortes de sports, d’affaires et d’autres activités séculières. Pourquoi devrions-nous être différents ? N’est-ce pas un commandement symbolique, qui n’a jamais été fait pour être pris littéralement ? Et Jésus-Christ ne l’a-t-il pas ignoré, nous libérant du fardeau de l’observer ?

Ces questions représentent certaines des croyances les plus populaires et anciennes au sujet du quatrième commandement. Mais le commandement de Dieu est simple et facile à comprendre. Pourquoi est-il donc si fréquemment ignoré, attaqué et supprimé ? Se pourrait-il que ce commandement du sabbat soit défié par des points de vue générés par le dieu de ce présent monde mauvais ? Après tout, cet être veut que nous acceptions ces vues parce qu’il hait la loi de Dieu. Il fait tout ce qu’il peut pour nous pousser à l’ignorer, l’éviter et la contourner.

Peu de gens saisissent l’étendue de l’endoctrinement de la société par Satan. Véritable « dieu de ce siècle » (2 Corinthiens 4:4 2 Corinthiens 4:4pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu.
Louis Segond×
), il a séduit la plupart de l’humanité (Apocalypse 12:9 Apocalypse 12:9Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.
Louis Segond×
). Le monde entier est la proie de son influence (1 Jean 5:19 1 Jean 5:19Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
Louis Segond×
). Son objectif a toujours été de détruire la relation entre le vrai Dieu et l’humanité. Il ne veut rien de plus que détourner les gens d’une relation personnelle et aimante avec leur Créateur — but du quatrième commandement. Il veut nous empêcher d’atteindre notre destinée incroyable dans la famille de Dieu.

Jésus et ses apôtres observèrent le sabbat

Que nous enseigne l’exemple personnel de Christ au sujet du sabbat ? « Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. » (Luc 4:16-17 Luc 4:16-17 [16] Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, [17] et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. L'ayant déroulé, il trouva l'endroit où il était écrit:
Louis Segond×
) Jésus utilisa le sabbat pour le but prévu : aider les gens à développer une relation personnelle avec leur Créateur.

Après la mort de Christ, nous voyons que les apôtres suivirent son exemple en observant le jour du sabbat. « Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d’après les Écritures […] » (Actes 17:2 Actes 17:2Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d'après les Écritures,
Louis Segond×
) « Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs. » (Actes 18:4 Actes 18:4Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs.
Louis Segond×
)

Aujourd’hui, la plupart des gens faisant profession de suivre Christ ne suivent cependant pas l’exemple établi par lui et ses apôtres. La plupart ne parviennent pas à se rendre compte que le sabbat, en tant que jour chrétien d’adoration, ne commença à être rejeté que presque trois cents ans après le ministère de Christ sur la terre.

La substitution officielle du dimanche au sabbat fut orchestrée par l’empereur romain Constantin, qui, pour devenir empereur, fit du christianisme la religion d’État afin de s’assurer un avantage politique sur un rival vaincu. Son rival soutenait la persécution et le meurtre des chrétiens. Constantin fut prompt à saisir l’avantage politique d’accepter et de soutenir les chrétiens. Mais cela avait un prix : le contrôle de l’État sur toutes les questions religieuses.

Nulle part dans la Bible, le Père ou Jésus-Christ n’accorde la permission de changer le sabbat du septième jour au dimanche, premier jour de la semaine.

Sabbat et relation divine

Le sabbat est vital à notre relation avec Dieu parce qu’il façonne notre manière de le percevoir et de l’adorer. Nous devrions nous souvenir du sabbat pour tout particulièrement adorer Dieu ce jour-là. Autrement, nous perdons la compréhension spéciale que Dieu veut développer en nous.

C’est en cessant notre travail et nos activités habituelles que nous nous souvenons d’une leçon essentielle chaque semaine. Notre Créateur, après avoir pendant six jours façonné cette belle terre et tout ce qui s’y trouve, cessa de former la partie physique de sa création et se reposa le septième jour (Genèse 2:1-3 Genèse 2:1-3 [1] Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. [2] Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faite. [3] Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait créée en la faisant.
Louis Segond×
).

Le sabbat est un jour spécial pour se concentrer sur le développement d’une relation spirituelle avec Dieu. Bien que ce soit un jour de repos de notre routine et bien que nous ayons besoin de régénération physique, ce n’est pas un jour destiné à ne rien faire, comme certains le supposent. Au contraire, le sabbat est un jour spécial où nous changeons entièrement le centre de notre activité. Dieu voulait que ce soit une période agréable pour nous rapprocher activement de lui.

Dieu déclara par la plume d’Ésaïe : « Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l’Éternel en le glorifiant, et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, alors tu mettras ton plaisir en l’Éternel, et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père; car la bouche de l’Éternel a parlé. » (Ésaïe 58:13-14 Ésaïe 58:13-14 [13] Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, Pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, Si tu fais du sabbat tes délices, Pour sanctifier l'Éternel en le glorifiant, Et si tu l'honores en ne suivant point tes voies, En ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, [14] Alors tu mettras ton plaisir en l'Éternel, Et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l'héritage de Jacob, ton père; Car la bouche de l'Éternel a parlé.
Louis Segond×
)

Mettre « son plaisir en l’Éternel » est la raison pour laquelle nous devrions cesser, durant les vingt-quatre heures du sabbat, le travail et les activités habituelles qui occupent notre temps les six autres jours de la semaine.

Les relations prennent du temps. Toute association réussie exige du temps. Aucune relation proche — fréquentation, mariage ou amitié — ne peut réussir sans cela. Notre relation avec Dieu ne fait pas exception.

Dieu veut cependant que nous consacrions un moment spécial à l’adorer. C’est ce que seul le sabbat, le septième jour de la semaine, peut nous procurer.

Le mot hébreu pour sabbat, shabbath, signifie « cesser, s’arrêter ou s’interrompre ». Lors du sabbat, nous devons interrompre nos activités régulières et consacrer notre temps et notre attention à notre Créateur. Pourquoi ? « Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié. » (Exode 20:11 Exode 20:11Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.
Louis Segond×
) Le sabbat, d’une façon différente de tous les autres commandements, nous permet de nous souvenir combien Dieu est réel en tant que Créateur.

Un monde sans connaissance du vrai Dieu

Considérez le monde autour de vous. La théorie de l’évolution, selon laquelle le monde et tout ce qui s’y trouve se développèrent à partir de rien, domine la pensée des plus instruits. La plupart des érudits tournent en dérision l’idée que la création nécessite un Créateur qui réfléchit, qui a un but et qui est tout-puissant. Même beaucoup d’érudits qui se disent chrétiens acceptent ce point de vue. L’observance du sabbat du septième jour permet toutefois à ceux qui obéissent fidèlement aux dix commandements de se souvenir que leur foi est fondée sur l’existence d’un Créateur très réel.

Nous lisons : « C’est par la foi [en croyant ce que dit la Bible] que nous reconnaissons que l’univers a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles. » (Hébreux 11:3 Hébreux 11:3C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles.
Louis Segond×
) Cette foi n’est rien de moins qu’une confiance inébranlable en le fait que la Bible fut inspirée par l’Esprit de Dieu et qu’elle révèle avec exactitude comment le monde et l’homme vinrent à exister. (Pour plus d’information, n’hésitez pas à demander notre brochure gratuite « La Bible est-elle vraie ? » )

Dieu révèle peu de détails sur la façon dont il créa l’univers, mais il dit seulement qu’il le créa. L’observance du sabbat ramène ce fait à notre esprit chaque semaine. Dieu ne veut pas que nous perdions cette compréhension. Il sait que tous ceux qui négligent cette connaissance perdent de vue qui il est et ce qu’il est. Cette connaissance est à ce point importante.

C’est aussi pourquoi l’observance hebdomadaire du sabbat est tellement primordiale dans notre relation avec notre Créateur. Elle nous permet de nous rappeler constamment que nous adorons le Créateur de l’univers.

Une création continuelle

Le sabbat n’est pas simplement un rappel de la création passée. Dieu acheva la partie physique de sa création en six jours. Cependant, la partie spirituelle est toujours en cours. Le sabbat est le jour principal où a lieu cette création spirituelle : la création de nouvelles personnes en Christ. Comme l’apôtre Paul nous le dit : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » (2 Corinthiens 5:17 2 Corinthiens 5:17Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.
Louis Segond×
)

La nouvelle création spirituelle est intérieure — dans le cœur et le caractère. Vous commencez « à vous dépouiller par rapport à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité » (Éphésiens 4:22-24 Éphésiens 4:22-24 [22] eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, [23] à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, [24] et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.
Louis Segond×
). Vous revêtez « l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé » (Colossiens 3:10 Colossiens 3:10et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.
Louis Segond×
).

Le caractère spirituel ne peut venir uniquement de notre volonté. « Le vieil homme » succombera inévitablement aux faiblesses et pulsions de la nature humaine. Paul résuma cette lutte : « Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. » (Romains 7:18-19 Romains 7:18-19 [18] Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. [19] Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.
Louis Segond×
)

Dieu lui-même crée en nous un caractère spirituel sain et juste. Il remodèle nos pensées et nous donne la volonté et le pouvoir de résister à notre nature. Paul confirma cela en nous disant que « c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir » (Philippiens 2:13 Philippiens 2:13car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.
Louis Segond×
).

Un jour de renouvellement

Saisissez-vous à quel point ceci est important ? Si nous sommes en Christ, notre Père céleste est en train de créer en nous son propre caractère, sa nature divine (2 Pierre 1:4 2 Pierre 1:4lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,
Louis Segond×
). La période hebdomadaire qu’il a mise perpétuellement à part pour nous rappeler qu’il est le Créateur est la même période hebdomadaire pendant laquelle il nous instruit en nous transformant en une nouvelle création.

La parole de Dieu déclare que nous devrions désirer, « comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut » (1 Pierre 2:2 1 Pierre 2:2désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut,
Louis Segond×
). Le sabbat est la période que Dieu a mise à part pour que nous nous rapprochions de lui à travers l’étude de sa parole, la prière personnelle et l’instruction en groupe. Il a rendu saint ce jour (Genèse 2:1-3 Genèse 2:1-3 [1] Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. [2] Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faite. [3] Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait créée en la faisant.
Louis Segond×
). Nous devrions l’utiliser pour nous réjouir en lui, rechercher diligemment sa participation à notre développement spirituel (Ésaïe 58:14 Ésaïe 58:14Alors tu mettras ton plaisir en l'Éternel, Et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l'héritage de Jacob, ton père; Car la bouche de l'Éternel a parlé.
Louis Segond×
).

Le sabbat est le jour où les disciples de Christ devraient se rapprocher les uns des autres. « Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à l’amour et aux bonnes œuvres. N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. » (Hébreux 10:24-25 Hébreux 10:24-25 [24] Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes oeuvres. [25] N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour.
Louis Segond×
.)

Le sabbat est l’unique jour où Dieu ordonne une assemblée hebdomadaire : « On travaillera six jours; mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos: il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucun ouvrage, c’est le sabbat de l’Éternel, dans toutes vos demeures. » (Lévitique 23:3 Lévitique 23:3On travaillera six jours; mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos: il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucun ouvrage: c'est le sabbat de l'Éternel, dans toutes vos demeures.
Louis Segond×
)

Le Nouveau Testament prouve que les apôtres et les convertis continuèrent à s’assembler le septième jour, le sabbat. Cependant, ils observèrent ce jour en mettant l’accent sur la « nouvelle » personne que Dieu est en train de créer. Ils accordèrent plus d’importance au rapport du septième jour avec leur vie. Le livre aux Hébreux confirme que les disciples de Jésus-Christ et les apôtres observèrent le sabbat, affirmant qu’« il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu » (Hébreux 4:9 Hébreux 4:9Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu.
Louis Segond×
).

Oui, Jésus et les apôtres obéirent avec régularité au commandement de Dieu de garder le sabbat saint. Ils observèrent le septième jour en tant que sabbat, tout comme leurs compatriotes juifs de cette époque. Le commandement de Dieu demeure pour nous : « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. » (Exode 20:8 Exode 20:8Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.
Louis Segond×
)

Nous avons désespérément besoin de prendre le temps de nous rapprocher de notre Créateur. Il nous dit quel jour spécial consacrer à notre relation avec lui. C’est à nous de décider si nous voulons faire confiance à son jugement et obéir à son commandement du sabbat.

(Pour une explication complète au sujet du sabbat, n’hésitez pas à demander notre brochure gratuite « Le repos du sabbat de Dieu ».)