Le Chemin de la vie éternelle

Vous êtes ici

Table des matières

« ...Large est la porte et spacieux le chemin qui mènent à la perdition... Mais étroite est la porte, reserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent » (Matthew 7:13-14).

« En ce temps-là parut Jean-Baptiste, prêchant dans le désert de Judée. Il disait : Repentez-vous car le royaume des cieux est proche » (Matthieu 3:1-2).

Dans Matthieu 19:16, un homme demanda à Jésus ce qu'il devait faire pour hériter la vie éternelle. La réponse fut : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » (Matthieu 19:17).

Comme Jean, Jésus-Christ a dit que nous devons porter du fruit. « Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit... Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples » (Jean 15:5 ; Jean 15:8).

« Mais quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du Royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser » (Actes 8:12).

A la différence de la circoncision physique, qu'il est préférable de faire dans la petite enfance (Genèse 17:12), le baptême doit attendre que nous soyons assez mûrs pour comprendre le repentir. Le sérieux du baptême implique clairement qu'il s'agit d'une décision que seules des personnes mûres sont à même de prendre.

Jean-Baptiste déclara que le Messie viendrait et qu'il baptiserait « du Saint-Esprit et de feu » (Matthieu 3:11).

« Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés... » (Actes 2:38).

« Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur » (Actes 3:19-20).

Nous ne sommes pas baptisés dans une secte ou dans une dénomination religieuse. Mais plutôt, nous devenons membres du corps de Christ (1 Corinthiens 12:27 ; Éphésiens 2:19-22).