Qu'arrive-t-il après la mort ?

Vous êtes ici

Table des matières

Pourquoi faut-il que nous mourions ? Que se passe-t-il après la mort ? Qui peut véritablement nous renseigner ? Seul notre Créateur peut nous révéler ces mystères ; la Parole de Dieu étant la seule crédible, elle nous apprend ce qu'est la vie et pourquoi la mort.

Pour comprendre la mort, nous devons commencer par nous demander : qu'est-ce que la vie ?

Les Écritures parlent de la mort comme du « dernier ennemi » à vaincre (1 Corinthiens 15:26), et de la crainte innée que les hommes en ont (Hébreux 2:15). C'est l'un des grands mystères de la vie.

On croit parfois que plusieurs passages bibliques supportent la croyance en l'immortalité de l'âme. Reportons-nous à ces passages pour savoir ce qu'ils déclarent en réalité.

Nous avons, à plusieurs reprises, mentionné les mots âme immortelle. Cette expression ne se trouve nulle part dans la Bible. Quelle est l'origine d'une telle croyance ?

Nous puisons le courage, le réconfort et l'espoir nécessaires lorsque nous concevons la vie dans un plus grand contexte. Nous comprenons qu'à l'instar de notre vie, notre mort elle aussi est temporaire. L'heure vient où nous serons réunis à ceux qui sont morts, et rétablirons nos relations.

Il importe de comprendre que le plan original de Dieu, de donner aux hommes la vie éternelle, plan rejeté par Adam et Ève, est à la portée de chacun de nous à présent, du fait de l'appel qu'Il nous lance individuellement.

Que déclare la Bible au sujet du phénomène remarquable de la restauration de la vie ? Quand se produira-t-il ? Qu'adviendra-t-il au même moment ?

L'idée que les âmes vont au ciel quand on meurt date de bien avant le christianisme. Un bref aperçu de l'histoire ancienne révèle que les habitants de Babylone et de l'Égypte, et les sujets d'autres royaumes de l'antiquité, avaient des croyances similaires.

« Je suis pressé des deux côtés: j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur; mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair » (Philippiens 1:23-24). Paul dit-il dans ces versets qu'il veut partir de la terre et être avec le Christ au ciel ? Que voulait-il dire lorsqu'il exprima son désir d'être avec Christ ?

L'enseignement populaire est que, lorsque les chrétiens meurent, ils vont aussitôt au ciel où ils résident dans leur habitation permanente. Peut-on trouver un tel enseignement dans la Bible ?

Selon Pierre, la volonté divine est que, finalement, tous se repentent : « Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance » (2 Pierre 3:9).

Les méchants subiront-ils des tourments éternels en enfer ? Est-ce bien ce que la Bible déclare ? Pour élucider cette question, nous devons commencer par étudier les quatre mots, soit hébreux, soit grecs, traduits par enfer dans certaines Bibles françaises.

« Il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'Agneau. Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles ; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom » (Apocalypse 14:10-11). De prime abord, ce passage semble confirmer la croyance traditionnelle d'un feu infernal tourmentant éternellement des âmes immortelles impuissantes. Néanmoins, quand on n'a pas déjà une idée préconçue d'un enfer, on peut rapidement s'apercevoir que ce passage décrit une situation totalement différente.

« Si c'est ton œil qui te fait tomber dans le péché, jette-le au loin ; car il vaut mieux pour toi entrer avec un seul œil dans le Royaume de Dieu que de garder tes deux yeux et d'être jeté en enfer, où le ver rongeur ne meurt point et où le feu ne s'éteint jamais » (Marc 9:47-48, Bible du Semeur). Jésus nous met-Il ici en garde contre un châtiment éternel en enfer ?

« Le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Ils seront tourmentés jour et nuit aux siècles des siècles » (Apocalypse 20:10). Ce verset déclare-t-il que la bête et le faux prophète seront tourmentés à perpétuité ?

Les paraboles sont des allégories imagées destinées à souligner certaines leçons précises. Elles ne décrivent pas précisément, et dans le détail, la réalité. Par conséquent, la parabole du mauvais riche et de Lazare nous encourage à avoir les bonnes priorités dans la vie. Elle n'a pas pour objet de fournir tel ou tel détail sur le sort présent ou éternel des élus et des incorrigibles.

Dieu, dans Son grand amour pour nous, a révélé la réponse à plusieurs des grandes questions que nous nous posons : Qu'est-ce que la vie ? Qu'est-ce que la mort ? Que se passe-t-il après la mort ? Nous pouvons être fort rassurés si nous nous rendons compte que l'Éternel a un plan pour l'humanité entière, et que la mort est une séparation temporaire.

Il existe des moyens pratiques d'aider des amis et des êtres chers qui portent le deuil.

Comprendre le sens de la vie, de la mort et de ce qui succède à cette vie physique peut nous rassurer et nous donner de l'espoir, face à la mort. Cela devrait aussi avoir un fort impact sur le genre de personne que nous sommes, nous pousser à vivre prudemment et à faire de bons choix. Le fait de savoir que cette vie a pour but de nous préparer pour une vie infiniment supérieure, et éternelle, devrait nous inciter à nous tourner vers Dieu afin qu'Il réalise en nous Son dessein.

Il arrive que les médias fassent un reportage sur une personne qui, selon elles, est revenue à la vie après avoir été morte, et qui ayant repris conscience, est de ce fait en mesure de relater l'incident. Ces incidents peuvent sembler plutôt remarquables, et paraître contredire les nombreux passages bibliques décrivant la mort. Comment cela peut-il se faire ?